Partagez | .
« Pantsu » Probablement terminée

Pantsu Age : 23

avatar


message posté le Mer 1 Mai 2013 - 1:24 dans « Pantsu » Probablement terminée
• • Voir le profil de l'utilisateur • •



Présentation de « Pantsu »
"Fait moi un câlin ! :3"


1, 2, 3, viens donc avec moi.


Prénom et/ou pseudo : Megumi / Pantsu

Âge : vingt ans.

Origines : japonaises.

Arrivée : 2013.

Manie, habitude : câliner, regarder la culotte des autres filles.

Marque : petite culotte dans le bas du dos.

Groupe : rouge.



4, 5, 6, sors ta saucisse.


Une personne simple, qui suit son instinct. Même si elle se laisse quelques restrictions comme pour aller éclater les pneus des voitures .. On peut se garder une petite gêne et pas aller le faire. Les câlins, les câlins et les câlins. Pantsu adore les contacts physiques. La chaleur d'un autre corps humain est si réconfortante. Deux chaleurs qui se mélangent pour en former qu'une seule est quelque chose d'agréable. Une personne simple, mais un peu folle sur les bords. Comme on peut facilement dire. Une étrange passion pour les sous-vêtements fait d'elle une personne une peu folle. Non ? Attends de lire la suite. Enfin, on peut croire que c'est causé par cette passion, mais ça l'est peut-être pas. Elle est une sorte de « pute », enfin oui et non. Le plus exact serait nudiste, non même pas. Elle est une sousvêtementsdiste, elle aime montrer sa petite culotte et son soutif, quand elle en porte un. Sinon, elle laissera tomber l'idée. Que ce soit une petite culotte à couleur unie ou à motif ou avec un petit dessin de panda, elle la montrera. Pour elle, c'est une sorte de fierté. Avec son long corps fin d'un mètre soixante-dix, ce n'est pas du tout gênant. Même si, elle, la gêne ce n'est pas vraiment son truc. Parfois elle peut essayer de lever les jupes ou les robes des autres filles pour voir leur petite culotte. Parfois ça révèle quel genre de truc que tu aimes en secret. Et ce, peu importe si la fille est plutôt ronde. Le physique des autres lui importe peu, c'est ce qu'ils ont dans la tête et dans le coeur qui l'intéresse. Une personne en fauteuil peut être beaucoup plus intéressante et précieuse qu'une personne qui peut marcher et courir comme toutes les autres. Il faut seulement accepter les différences des autres et ne pas, surtout pas, juger selon les apparences. La personne la plus laide du monde, peut avoir la personnalité d'une personne tellement attachante qui peut devenir aussi importante qu'une pierre précieuse. La beauté physique ne fait pas le prix d'une personne, c'est souvent ce qui a dans le coeur et les valeurs.

Pantsu est quelqu'un qu'on peut considérer comme trop gentille. Elle ne pourra pas dire non, elle veut juste faire sourire les autres et leur faire plaisir. Quand ils sont heureux, elle l'est aussi. Son bonheur est plutôt concentré sur les autres. Meg' serait prête à aller plus loin que la Lune pour les autres. Ça lui est douloureux de voir ses amis ou les personnes qu'elle côtoie déprimer ou pleurer. Faut qu'ils aillent bien, pas nécessairement le bonheur parfait, juste bien. Elle se laisse souvent dicté par ses émotions, elle serait prête à faire presque n'importe quoi pour faire sortir les autres de leur déprime.

Du haut de son long mètre soixante-dix, elle doit souvent pencher la tête pour regarder les autres dans les yeux. Comme elle préfère bien voir la personne avec qui elle parle, elle a très souvent la tête baissée vers les yeux des autres. En plus, pour rajouter à sa grandeur, elle porte souvent des talons. Elle est folle ? Oui ! Pourtant, elle se dit elle-même très grande, mais les chaussures à talons c'est trop beau. Il y en a tellement, c'est tellement joli. Pourtant, Pantsu n'en fait pas la collection. Que trois paires à la maison. Et qu'une maintenant. La plus belle, les rouges. Tout comme sa belle robe, simplement belle. Enfin, c'est le vêtement qu'elle portait lorsqu'elle a essayé d'aller retrouver Ichigo. Il y avait aussi deux jolis bracelets blancs accrochés à son poignets gauche. Elle s'en sépare rarement. Oh et puis, une belle petite culotte rose. Sinon, Meg' aime porter toute sorte de vêtements et même les vêtements de mecs. Les vêtements à odeur de gars .. Ça fait craquer.



7, 8, 9, va te faire cuire un oeuf.


C'est vraiment utile un passé ? Qui n'a jamais voulu l'oublier et refaire sa vie sans y penser ? On est jamais seul à vouloir que tout s'efface. Même si on a un passé de merde, on doit le garder et vivre avec. Enfin, c'est surtout ce qui fait ce qu'on est maintenant. Dans cet instant présent, on vit. On vit pour faire du passé qu'une imbécilité. Oui tout le monde peut faire des erreurs, faut vivre avec. Parfois c'est pas notre erreur qui nous fait mal, c'est l'action que l'autre a fait qui détruit carrément ce qu'on est. Une rupture est souvent ce qui fait le plus mal, ce qui nous met tout de travers. Qui fait vraiment beaucoup trop souffrir. Ça fini par passer, comme tous le reste de nos mauvaises expériences douloureuse dans la vie. On veut presque en crever. Maudit tout ce qui à causé cette blessure. Souvent, le cœur est maudit en premier. C'est de sa faute, c'est ce qu'on dit. Tout est de sa faute, en fait. C'est lui qui s'attache aux autres, c'est lui qui se met à battre comme un fou lorsque THE personne est tout près. Et les papillons, eux ?



Megumi. L'union de deux coeurs. Ces deux coeurs ont souffert eux aussi. Enfin, surtout par la faute de cette petite qui est née en tant que fruit de leur amour. Les papillons dans le ventre, l'amour au rendez-vous, des vas et viens, des cris et on connait la suite neuf mois plus tard un petit bébé. La grossesse, y parait que c'est un truc simple, mais épuisant. L'enfant se développe tout doucement. Faut le nourrir, faut lui faire attention. Faire attention à cette petite boule qui remplira les parents d'un bonheur inconditionnel. L'enfant grandit dans le ventre, déjà entouré de l'amour et l'attention des personnes qui l'ont créée. À la naissance, cet amour grandit encore. Surtout celui de la maman. Elle réalise que ce qui vient le lui faire atrocement mal et qui prenait vie en elle était ce qu'elle peut maintenant prendre dans ses bras. Un amour qu'elle ne pourra jamais donner à quelqu'un d'autre sur Terre. Un amour unique, l'amour qu'une maman porte pour son enfant. L'enfant dont il est question pour cette histoire est notre petite Megumi. Surnommée au fil des années « Pantsu ». Petite culotte. Oui oui c'est assez étrange, mais il y a une raison plutôt simple qui peut expliquer tout ça. Cette fille a développé une sorte de passion pour les culottes dès son plus jeune âge. La culotte classique, la culotte bikini, la culotte shorty, la culotte slip brésilien et la culotte tanga. Les rayées, à motifs, celles aux couleurs unies, celles avec une petite image mignonne dessus.

Voilà où tout à commencé. L'histoire qui fait ce qu'est Pantsu maintenant. Ce n'est pas l'histoire la plus intéressante du monde. Ce n'est pas la plus passionnante. C'est juste la vérité. La vraie vérité. Il faut donc commencer du début. Ce serait assez important d'expliquer d'où vient cette passion. C'est assez mystérieux. Les magasins de sous vêtements à toujours été quelque chose que la petite aimait bien. Ah oui, les soutifs font aussi parti de ce qu'elle aime. Tout ce qui se porte sous les vêtements et qui sont très souvent cachés par les vêtements principaux. Bien sûr, Pantsu porte de ces vêtements. Comme toutes filles sensées, mais parfois elle est un peu .. Huum, comment dire ? Nudiste ? Elle enlève sa culotte pour la montrer ou bien remonte sa robe, ou descend son pantalon pour montrer. Oui, c'est un peu beaucoup étrange, mais elle est faite comme ça. Pourquoi ? Le psy pourrait peut-être vous le dire. La véritable raison reste inconnu, à dire vrai. Comme c'est cruel de dire que la vérité sera dite alors que c'est faux. Il faut bien s'amuser parfois.

Continuons ! Peu importe quel magasin de vêtements où elle pouvait aller, c'était toujours vers les dessous qu'elle se dirigeait. Avec grande envie en plus ! Les tiroirs de cette blonde sont remplis de culottes de tous genres. Et de toutes les couleurs. Puis, c'est la même chose pour ses vêtements. Ses vêtements ? Ils ne sont pas tous à elle. Il y en a de sa maman dans sa garde robe, bah ouais de sa maman maintenant qu'elle est grande. Parce que ce qui est le plus important dans son enfance c'est le fait qu'elle est tombée amoureuse des petites culottes. Son coeur est retombé amoureux plusieurs années après. Un homme rencontré à l'école. Enfin, un homme, c'était un garçon à peine plus vieux qu'elle. Que deux ans, c'est pas beaucoup. Il était vraiment très spécial, impossible d'oublier cette présence. Ce surnom « Pantsu » venait de lui. Une personne si attachante, si gentille, si adorable, si merveilleuse. L'homme parfait pour cette fille. Elle en était certaine, pourtant les deux personnes s'aimaient en silence. Pour la première fois de sa vie, Megumi rougissait de gêne et de bonheur, elle sentait des papillons dans son ventre. Ces étranges papillons dont ses parents lui avaient souvent parlé. Elle ne voulait pas le croire, mais en même temps elle voulait y croire. C'était confus, tout nouveau. Étrangement beau.



Les papillons eux viennent de l'estomac. C'est bien connu. Non, c'est de la faute du coeur ça aussi. Le coeur tombe amoureux et donne pleins d'effets étrange au reste du corps. On le sent quand c'est le vrai, le véritable amour. Ensuite, il faut espérer que les papillons et les battements fous sont partagés. C'est tellement dommage d'avoir un coeur brisé sans avoir pu rien faire. Sans avoir pu lui dire à quel point on l'aime, l'embrasser, le serrer dans nos bras. Vouloir que son bonheur. Enfin, l'amour fait souvent mal, trop mal. Après un certain temps, plus ou moins long, l'amour se termine. L'une des deux personnes a toujours plus mal que l'autre. Celle qui se fait laisser et celle qui laisse tomber l'autre. C'est un peu comme un ruban que les deux personnes tiennent chacun de leur côté. Juste avant la rupture, le ruban est tiré par l'une des deux personnes, pour la faire revenir vers elle. Cette personne coupe le ruban. Celui qui se fait laisser tombe par terre et se casse profondément la gueule. Pourtant c'est un mal nécessaire, mais vraiment douloureux.



Megumi devenait, tout doucement plus le temps avançait, folle. De plus en plus folle. Folle de ce rouquin si craquant. Plus elle le connaissait, plus elle l'aimait. C'était probablement aussi le cas d'Ichigo. Ils avaient passé tellement de temps ensemble. Ils étaient toujours ensemble. Personne ne savait vraiment s'ils étaient amoureux l'un de l'autre, ils le cachaient. Une si belle amitié ne devait pas être brisée, ils cachaient leur sentiments. Ils en souffraient, un peu. Après quelques mois, encore plus. C'était compliqué de cacher ça. Leur regards se fixaient pendant plusieurs minutes et restaient figé comme ça parfois pendant une dizaine de minutes sans voir le temps passé. Une certaine période dans la vie de Pantsu avait fait tout basculé. Le divorce de ses parents. Les paroles de son meilleur ami l'avait tellement touché « Peu importe où tu vas, peu importe ce qui se passera, je te retrouverai. Pantsu ! À ce moment là, peu importe le temps que ça prendra, j'aurai quelque chose de très important à te dire. » Megumi avait pleuré à ce moment là, Ichigo aussi. La promesse qu'ils allaient se retrouver les aidaient à survivre.

Megumi alias Pantsu, dix-sept ans. Déménagée avec sa maman dans une autre ville, loin de la personne qu'elle aime. Elle a qu'à aller vivre chez son père ? Non, impossible, malheureusement. Lui aussi avait déménagé loin, même encore plus loin que sa maman. Plus le temps passait, plus cette promesse semblait fausse. Plus le temps passait, plus elle décourageait. Aucune réponses à ses appels, aucune réponses à ses sms envoyé au rouquin. Après quelques mois d'essais, elle abandonne. Meg' lui envoyait même des lettres par la poste. Elle se foutait du prix, elle voulait seulement une réponse, seulement pouvoir avoir des nouvelles de lui. La grande finissait par s'imaginer des scénarios. Il l'avait oublié, il avait déménagé et perdu son portable .. Pleins d'autres trucs du genre pour se rassurer, mais le dernier scénario lui avait fait mal.

« Et s'il était mort ? » Sans même avoir averti sa meilleure amie ? Eeeeuh, ça serait assez étonnant ! « Bonjour Blabla, je viens de mourir blublublu. » Impossible. Peut-être les médiums reçoivent ce genre d'appels. Ça doit être assez épeurant au début. Pantsu devait survivre toute seule, encore plus loin de la personne qu'elle aime. Ne sachant pas du tout où il était. Même dans son cercle d'amis, personne ne lui parlait de lui. Ils essayaient tous de changer de sujets ou ignoraient totalement son prénom. Megumi était totalement apeurée, mais elle devait rester zen. C'était qu'un ami, rien de plus. Un ami ... Qu'allait-il lui dire quand ils allaient se revoir ? Enfin, elle ne devait plus trop compter là-dessus. Les années suivantes passèrent lentement, l'homme de ses rêves restait dans ses pensées, dans son coeur. Il était encré en elle. Et puis, elle gardait quand même une lueur d'espoir. Enfin ....

Vingt ans. Son anniversaire, aujourd'hui. Trois longues années sans nouvelles, c'est long et pénible. Mais elle devait rester forte. Toutes ses amies étaient là pour son anniversaire. La seule tête qu'elle espérait voir n'était pas là. Puis, la journée avait passée. Pantsu s'était retrouvée saoule. Complètement saoule. Puis elle avait vomi dans les buissons et un peu partout ailleurs dehors. La belle grande maison avec piscine, grand terrain pour faire les fous. Quoi de plus beau ? Même deux personnes étaient cachés entre deux petits buissons pour faire l'amour, l'un d'eux avait eu un peu de vomi de la part de Megu. Pour plusieurs jours, la grande dû se remettre de sa journée complète. Non, ils avaient fêté pendant deux jours. Ils étaient en mode paaaarty. Raison de plus pour avoir prit beaucoup de temps pour s'en remettre. Elle s'est saoulée peut-être pour cacher sa peine de ne pas voir la personne qu'elle attendait le plus, peut-être aussi pour se donner du courage pour l'attendre. Peut-être aussi parce que dès qu'il allait arriver lui sauter dessus et faire comme un chewing-gum collé à la semelle d'une chaussure, ne pas décoller avant un bon moment. Il lui manquait. Tout simplement.

Une semaine. Deux semaines. Trois semaines. Toujours pas de nouvelles. Pantsu décourageait, elle avait de plus en plus peur. Finalement, elle avait fini par se fâcher. Elle en pouvait plus. Sauter dans l'auto, direction rencontrer Ichigo et lui étaler tous ces sentiments qu'elle ressent au fond d'elle. Mais .. En faisant le tour de la ville, même en allant aux maisons des gens près du roux, personne ne l'avait vu. C'était des mensonges ou la réalité ? Comment Pantsu allait pouvoir revoir cette personne si chère ? Pour la première fois en plusieurs années, elle s'est mise à pleurer. Pleurer toutes les larmes de son corps, assise et les genoux collés tout près de son buste sur le bord de la rue le dos adossé contre la clôture d'une maison.

Les grincements de roues avaient attiré son attention. Une petite fille en fauteuil était devant Pantsu, son regard semblait perdus. Enfin, la blonde ne voyait pas tellement, les yeux remplis de larmes son regard était brouillé par toutes ces gouttes d'eau. « Bonjour petite couleur perdue… Astrid est là, Astrid est venue te sauver, n’aie plus peur… Astrid est seule aussi, veux-tu jouer avec Astrid ? » Meg' ne savait pas quoi répondre. Oui, elle avait peur. Très peur. Elle en tremblait, elle voulait se changer les idées, faire un gros câlin à une personne peu importe qui pour sentir un peu de chaleur humaine. Pantsu en avait tellement besoin. Puis cette mystérieuse fille sort des genres de bâtons de couleurs différentes. « Oui, je vais jouer avec toi. » C'était la seule chose qu'elle pouvait faire pour le moment, jouer avec elle. Pantsu voulait apporter cette Astrid à plusieurs endroits, elle avait déjà fait quelques petits plans dans sa tête. Elles allaient bien s'amuser, elle en était certaine.

« Astrid choisit une couleur, Astrid choisit une couleur !
De quelle couleur va-t-elle te peindre ?
Elle va te peindre en ROUGE !
Rouge passion, rouge colère…
Elle va te peindre en ORANGE !
Orange, centre de l’univers…
Elle va te peindre en JAUNE !
Tu seras heureux à jamais…
Elle va te peindre en VERT !
Vert, la chance te guidera mais…
Elle va te peindre en BLEU !
Peur dans les plaines abyssales…
Elle va te peindre en VIOLET !
Tes souvenirs te feront mal…
Elle va te peindre en INDIGO !
Ta folie tu ne pourras que craindre…
De quelle couleur va-t-elle te peindre ? »


Pantsu s'était laissée bercée par la douce voix de la fille. Les yeux clos, les larmes de désespoir qui coulaient encore sur ses petites joues. Une petite mélodie sur les couleurs, sur leur signification selon une petite puce qui semblait tellement adorable. Elle s'imaginait pouvoir l'habiller de différentes façon comme un mannequin. Puis, plus rien. Comme si elle s'était endormie. Enfin, c'était plus que ça, c'était plus comme si elle avait quitté son corps ou quelque chose du genre. Complètement étrange.



1, 2, 3, qui est derrière toi ?


Pseudo : heh.

Comment avez-vous trouvé ce forum ? hah.

Avez-vous des suggestions pour l’améliorer ? huh.

Avez-vous des remarques à faire ? [code validé ♥]




• • • • •

Revenir en haut Aller en bas

Astrid Age : 24
Humeur : Changeante.

avatar


message posté le Ven 10 Mai 2013 - 15:54 dans Re: « Pantsu » Probablement terminée
• • Voir le profil de l'utilisateur • •
« Toi qui vit jour après jour, toi qui court lorsqu'on a besoin de toi, toi qui fonce toujours et encore mais qui se retrouve dans l'attente d'un fantôme, Astrid va te peindre en ROUGE ! »

• • • • •

Merci à Pantsu pour l'avatar ♥️
Revenir en haut Aller en bas

Pantsu Age : 23

avatar


message posté le Sam 11 Mai 2013 - 0:29 dans Re: « Pantsu » Probablement terminée
• • Voir le profil de l'utilisateur • •

Où es-tu ? Qui es-tu ? Que veux-tu ?

Puis une voix. La même voix, cette voix mélodieuse. « Toi qui vit jour après jour, toi qui court lorsqu'on a besoin de toi, toi qui fonce toujours et encore mais qui se retrouve dans l'attente d'un fantôme, Astrid va te peindre en ROUGE ! » Cette voix d'enfant la calmait, petit à petit. Rassurante, calme, douce, tout pour relaxer. Peindre en rouge. C'est beau rouge. Le rouge représente l'amour, la colère, le sang, le danger, la lave, l'interdiction, la sensualité, le courage et aussi la sexualité. Une couleur qui peut nous faire traverser plusieurs sentiments en même temps. Pantsu ne comprenait pas cette histoire de couleur, elle finirait probablement au fur et à mesure. Les yeux toujours clos, prenant de grandes respirations pour faire arrêter ses méchantes grosses larmes. Meg' se calmait peu à peu et analysait les paroles de la petite. Une chose l'avait frappé, elle se retrouvait à attendre un fantôme. Quelque chose qui n'arriverait jamais. Enfin, quelque chose qu'elle n'arriverait pas à voir, même s'il était directement devant elle. Ce fantôme pouvait représenter quoi ? La personne qu'elle aimait ? Peut-être bien, on ne sait pas s'il est disparu de la surface de la Terre ou quoique ce soit d'autre. Tout le monde à cherché de lui cacher ce qui lui était arrivé.

« Où veux-tu aller jouer, Astrid ? »

• • • • •

Revenir en haut Aller en bas

Astrid Age : 24
Humeur : Changeante.

avatar


message posté le Sam 11 Mai 2013 - 12:02 dans Re: « Pantsu » Probablement terminée
• • Voir le profil de l'utilisateur • •
Mignonne petite Pantsu ♥ J'aime beaucoup sa fiche, elle porte bien sa couleur x)

Validée ROUGE !

• • • • •

Merci à Pantsu pour l'avatar ♥️
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



message posté le dans Re: « Pantsu » Probablement terminée
• • • •
Revenir en haut Aller en bas
« Pantsu » Probablement terminée
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Time is running out :: Open the door... :: Fiches validées :: {Rouge}-