Partagez
H i m e k o → Terminée

Invité Invité

Anonymous


H i m e k o → Terminée Empty
message posté le Ven 21 Déc 2012 - 0:47 dans H i m e k o → Terminée
• • • •


Présentation de "Himeko"
"Aussi connue en tant qu'Hinata."


I- 1, 2, 3, viens donc avec moi.


Prénom et/ou pseudo : Himeko.

Âge : 16 ans.

Origines : Japonaises.

Arrivée : 2011

Manie, habitude : Écouteurs dans les oreilles, capuche sur la tête à se couper du monde extérieur.

Marque : iPod nano à l'intérieur du poignet droit.

Groupe : à remplir après l'intervention d'Astrid.




II- 4, 5, 6, je suis ta hantise.

La rébellion des adolescents contre le reste du monde peut être dévastatrice pour certains. Himeko avait l'apparence d'une délinquante. Sa démarche saccadée. Son regard fuyait celui des autres. Les mains biens cachées au fond de la pochette devant son chandail qui lui cachait presque toute la tête. Seulement son visage et quelques mèches de cheveux était voyant. C'était un grand chandail. Ce n'était pas le sien, c'était le deuxième souvenir qu'il lui restait. L'unique de sa Maman chérie. Elle adorait la musique, Hime se souvient qu'elle avait droit à de jolies chansons à tout les jours. Depuis quelques temps, la musique était devenu le centre du monde de notre petite fille aux cheveux d'un vert magnifique. Toujours les écouteurs de iPod dans les oreilles et musique à fond. Elle ne savait plus quoi penser, elle avait surtout très peur. Elle n'était pas prête à faire confiance à une autre personne. Un regard rouge perçant et qui semble triste. Et tellement perdu. Comme s'il cherchait un point de repère. Un endroit où elle se sentirait à la maison.

Himeko est grande et petite à la fois. Grande physiquement, mais petite intérieurement. Elle n'a jamais vraiment grandi. Elle peut paraître mature parfois et tout, mais en fait elle peut se mettre à pleurer n'importe quand. Ça lui arrive de partir sur une autre planète.»Rien ne peut dire quand elle se déconnectera du reste de l'univers. Sa chère Maman, elle en parle quand elle se met à divaguer du vrai monde. Parfois elle parle de son père. Dans ce temps, c'est étrange ses yeux ont l'air de changer. Son regard devient vide, vitreux. Il suffit d'un petit quelque chose pour qu'elle sorte de cet état étrange. Vous lui demanderez ce qu'il se passe, vous en serez surpris.

« Maman, Papa … Merci! »

La grande fille n'est pas du genre à se coller à son passé. Elle a appris à avancer. En pensant au passé, elle doit en sourire et en rire. Même si c'est douloureux. Avancer. En ce moment, c'est ce qu'elle doit faire mais le drame vient d'arriver alors ça lui prendra un peu de temps. L'aide des autres sera surement la bienvenue. Son renfermement envers le monde finira bien par partir pour y laisser sortir la véritable personnalité de cette Himeko. Les câlins et les sourires chaleureux à la tonne. Les fous rires pour rien, la petite fille qui fait des conneries comme un clown se foutant de ce que les autres peuvent bien penser d'elle. Elle ne demande qu'à vivre sa vie, pas celle des autres.





III- 7, 8, 9, sort vite de ton œuf.

    « Maman ? » « Oui ma princesse ? » « Je t'aime ! » « Je t'aime aussi ma belle ! »

    « Papa ? » « Oui, Hinata ? » « Où est maman ? » « Elle est avec les étoiles »


Les genoux aux sols, devant sa fenêtre. La petite priait. Elle parlait avec sa maman, sa chère maman. Sa super héroïne. Elle semblait si forte, indestructible. Elle arrivait à ouvrir les pots de toutes ses forces! C'était « Super mom! » Maman était la seule puissance de la maison. Papa était le nounours à câlins. Il était mignon. Ses parents étaient mignons. Un petit couple heureux. L'amour se ressentait partout dans la maisonnette. Ils s'aimaient tant. Tout les trois.

    « Maman ? Est-ce que c'est doux les nuages ? Que fais-tu là haut ? Tu vas revenir bientôt à la maison ? C'est triste sans toi. Papa il s'ennuie de toi. Il veut ses câlins et moi aussi. Je t'aime maman. Reviens vite de ton petit voyage, d'accord ? Je t'attendrai ! Je serai gentille jusqu'à Noël ! Tu voudras être mon cadeau? »


De chaudes larmes coulaient le long des joues rondes de la petite Hinata. De la colère, de la tristesse. Sa maman, elle en avait besoin tout près d'elle. Tant de choses lui étaient encore inconnues. Des trucs que seulement une mère pouvaient lui dire pour qu'elle comprenne vraiment. Papa regardait sa petite princesse, le coeur brisé. Sa femme lui manquait. La première femme qu'il avait dans sa vie. Son premier mariage. Son amour fou. Cet amour infini pour elle, l'avait fait vivre et survivre en même temps, surtout, après son départ pour le ciel. Il arrivait à survivre grâce à cet amour. Il avait promis à l'amour de sa vie de prendre soin de leur ange. Il pose ses genoux près de sa fille et la serre dans ses bras.

    « Tout va bien ma chérie, papa est là. Papa restera avec toi. Papa ne te laissera pas toute seule, il sera toujours là pour toi. Maman nous regarde, elle va nous aider j'en suis certain. Elle te l'a promis, tu te souviens ? Je suis certain qu'elle s'amuse bien avec grand-maman et même avec notre chat. Tu te souviens de notre chat ? Il n'est plus seul maintenant, maman est allé le chercher pour l'apporter avec elle. »


La petite regardait son papa. Il ne voulait pas pleurer. Il n'allait pas pleurer. Il devait rester fort devant sa petite pour lui prouver … puis il craque. Les grosses larmes coulaient le long de ses joues pour se déposer sur les cheveux de son enfant. La petite tapotait doucement le dos de son père.

    « Tu as le droit de pleurer, papa! Les larmes c'est pas méchant. Elles sont gentilles... Maman va revenir avec Tama-chan... Bientôt! »


Hinata n'avait que 3 ans. Tragique, n'est-ce pas ? Deux oursons à leur maman étaient seuls. La petite princesse en robe noir. Le petit papa en costume noir. Pour l'enterrement de leur maman. La femme la plus merveilleuse au monde. La petite qui hurlait en pleurs devant sa maman qui dormait paisiblement dans le petit lit. Pourquoi elle était couchée là ? Elle devait revenir avec Tama-chan ! Pas dans le lit. Personne ne pouvait calmer ses pleurs, Hinata répétait sans cesse le nom de sa maman. Enfin, elle essayait. Sa respiration saccadée et ses cris tellement forts pour réveiller sa mère lui faisaient mal à la gorge. Ses petites jambes n'arrivaient plus à rester droites. La petite venait de tomber sur les genoux devant sa mère. Les cris de la petite brisaient le cœur de tout le monde. Ils pleuraient tous sans exception. Papa essayait doucement de calmer sa fille. Il voulait oublier qu'il voyait sa femme pour la dernière fois. Enfin, jusqu'à ce qu'Hinata se mette finalement à prononcer quelques mots.

    « Maman va revenir bientôt à la maison ? »


Les yeux pétillants d'espoir, Papa n'en pouvait plus. Il s'était écraser au sol aux côtés de sa tendre moitié. Maman n'allait pas revenir. Les deux venaient de le comprendre, d'une façon ou d'une autre. Plusieurs minutes venaient de passer. Les gens étaient complètement bouleversé. Pourtant ce n'était pas terminé. Il y avait une petite cérémonie. Plusieurs avaient un petit poème ou seulement quelques mots à dire. Hinata les avaient écouté sagement. Elle sanglotait en silence, par politesse. D'un coup, ses petites jambes bougeaient toutes seules. Elle voulait parler aussi, la petite main qui serrait celle de son père. Debout sur un petit banc et les yeux complètement rouge qui ne voulaient pas arrêté de couler, la petite regardait tout le monde. Un après l'autre, comme si elle leur parlait personnellement.

    « Ma maman, c'est la meilleure maman du monde. C'est Super Mommy! Je l'aime ma maman. Elle est super forte, encore plus forte que papa! Elle réussissait à ouvrir les pots comme une professionnelle, elle aurait pu soulever une voiture. J'en suis certaine. J'ai déjà vu maman frapper un monsieur bizarre qui lui avait touché les fesses avec des yeux bizarres. Maman l'avait envoyé vers d'autres cieux! Comme si c'était la Team Rocket! Les méchants n'ont pas le droit de rester avec nous. Quand on est malade, c'est dur de laisser les méchants loin loin loin. Maman était très beaucoup malade. J'ai pas comprit c'était quoi, mais elle était très malade. On le voyait dans ses yeux qu'elle avait mal. J'ai pas aimé voir ma maman comme ça. C'était triste. Papa aimait pas ça non plus. On faisait toujours pleins de choses pour elle. Papa et moi on nettoyait toute la maison et on faisait à manger pour lui faire une surprise quand elle revenait de l'hôpital. Elle aimait beaucoup les surprises. Elle nous donnait toujours un gros bisous et nous faisait un gros câlin. Ma maman, c'est la meilleure maman du monde. Ça le sera toujours. Maman, je t'aime fort fort fort! Papa aussi il t'aime beaucoup beaucoup! Tu vas nous manquer! »


Plus de maman. Juste un papa. Il était Super Câlins! Une nouvelle vie allait commencer. Hinata était devenue Himeko. « Enfant de la princesse » Maman c'était la princesse de Papa. Il l'aimait toujours. Même encore plus. Son amour pour elle était infini, il était prêt à tout pour retourner dans ses bras. Mais une promesse était une promesse et ne pouvait pas la briser pour une raison aussi simple. La petite finirait par faire la même chose. Il était son seul modèle. S'il partait, qui pouvait lui dire qu'elle ne devait pas le faire aussi? Les deux cœurs brisés avaient continué a vivre joyeusement. Ils parlaient de maman, ils ne pleuraient plus. Ils n'en avaient plus la force, ils riaient. Pour de vrai, même avec leur yeux et de tout leur cœur. Pour de vrai, de vrai. Ils étaient certains que Maman préférerait les voir sourire que les voir pleurer.

Les années passèrent. Tout allait bien. Maman veillait sur eux. Maintenant, Papa aussi veilleur sur elle. Papa était dans le ciel avec Maman. Himeko était complètement perdue. Elle avait 16 ans. La princesse n'avait pas encore pu lui présenter un amoureux. Elle n'aimait pas ces garçons à son école, elle aurait aimé avoir quelqu'un comme sa Maman comme amoureux puisqu'elle était comme son Papa. C'était les plus beaux amoureux du monde entier, un mariage heureux. Elle voulait la même chose... Himeko était complètement perdue. Elle ne savait pas ce qu'elle devait faire. Son papa était parti avec le mode d'emploi. Un petit livre qu'il avait créer pour sa petite princesse et lui. Il avait pour projet de le taper à l'ordinateur. Le temps avait joué contre eux. La maladie avait prit de l'avance contre eux. Hime n'avait plus rien. Il ne lui restait qu'un souvenir, son petit ipod. L'obligation subite de déménager de la maison familiale l'avait séparé de tout. Personne ne lui avait expliqué ce qu'il se passait. Le pourquoi du comment.

Petite princesse perdue continuait sa vie avec les écouteurs scotché aux oreilles. Déconnecté du monde extérieur, dans son petit monde. Elle avait peur. Peur de s'attacher de nouveau à quelqu'un et de la perdre comme ses parents. Hime changeait sur un coup de tête. Teindre ses cheveux en vert, nouvelle coupe de cheveux, lentilles de contacts de couleur rouge. Elle s'aventurait et effrayait les quelques personnes qui la regardait en face. Elle ressemblait à une droguée. Les yeux boursouflé par les nombreuses minutes qu'elle passait à pleurer et à hurler comme à l'enterrement de sa Maman.

Un certain soir qui allait changer tout pour le reste de sa vie. Une petite fille triste assise dans une chaise roulante s'approchait d'elle. Son regard semblait perdu, qu'est-ce qui lui arrivait à cette petite? Qu'est-ce qu'elle regardait comme ça ? « Bonjour petite couleur perdue… Astrid est là, Astrid est venue te sauver, n’aie plus peur… Astrid est seule aussi, veux-tu jouer avec Astrid ? »

Sept crayons différents dans les mains de cette petite Astrid. Elle était mignonne, Hime voulait la prendre dans ses bras. Elle regardait les crayons tomber, fixement. « Astrid? Tu veux être mon amie ? » Puis, Astrid chantait une petite mélodie.

« Astrid choisit une couleur, Astrid choisit une couleur !
De quelle couleur va-t-elle te peindre ?
Elle va te peindre en ROUGE !
Rouge passion, rouge colère…
Elle va te peindre en ORANGE !
Orange, centre de l’univers…
Elle va te peindre en JAUNE !
Tu seras heureux à jamais…
Elle va te peindre en VERT !
Vert, la chance te guidera mais…
Elle va te peindre en BLEU !
Peur dans les plaines abyssales…
Elle va te peindre en VIOLET !
Tes souvenirs te feront mal…
Elle va te peindre en INDIGO !
Ta folie tu ne pourras que craindre…
De quelle couleur va-t-elle te peindre ? »


« Choisis ta couleur Astrid. Je veux une couleur, peu importe laquelle. Ça serait joli vert ! Ou peut-être violet ? J'aime beaucoup cette couleur... Peut-être bleu? Quelle couleur je suis, tu crois ? »





IV- 1, 2, 3, qui est derrière toi ?


Pseudo : Beloved, WADA

Comment avez-vous trouvé ce forum ? COINCOINCOIN ♥ LES CANARDS CEST LES MEILLEURS ♥

Avez-vous des suggestions pour l’améliorer ? faire un nouveau design *^* je veuuuuuuux faire et vite 8D /vlam

Avez-vous des remarques à faire ? [code validé ♥]




Revenir en haut Aller en bas

Astrid Age : 27
Humeur : Changeante.

Astrid


H i m e k o → Terminée Empty
message posté le Dim 23 Déc 2012 - 18:15 dans Re: H i m e k o → Terminée
• • • •
« Toi qui pleure toute seule dans le noir, toi qui veut avancer mais est solidement ancrée dans le sol, Astrid va te sortir de cet océan de larmes, elle va te peindre en BLEU ! »
Revenir en haut Aller en bas
H i m e k o → Terminée
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Doux moment en forêt (PV Yuko) [Hentaï] [Terminé]
» Une après-midi tranquille ? [PV Yuko] [Hentaï] [terminé]
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Time is running out :: Open the door... :: Archives-