Partagez | .
"Nous voilà bien ailleurs..." [Pv Alek]

Qwil Age : 19
Humeur : Je m'énerve

avatar


message posté le Sam 9 Fév 2013 - 22:09 dans "Nous voilà bien ailleurs..." [Pv Alek]
• • Voir le profil de l'utilisateur • •
Le train était déjà partit vers des contré pas si lointaine que ça. Si Qwil avait bien entendu, il allait droit au volcan... Sympathique. Ça ne lui servait à rien de gaspiller sa salive pour changer la direction du train, il avait essayer de mainte fois et cela avait aboutit toujours à la même fin... Une débarque dans le vide.

Il était très nerveux et il le laissait parfaitement paraître. Allant parfois jusqu'à tenter de prendre Alek dans ses bras. Finissant par se faire repousser inévitablement.

- Terminus, tout le monde descend!

Ah non pas déjà!? Les ceintures se détachaient et il du se resigner à marcher vers la porte à présent ouverte. Au moins, le train s'était poser sur le sol. Il hésita à descendre et fut pousser hors du train. Qwilly tomba sur le ventre et se releva sur le champs. Il regarda le train repartir et s'envoler, sans doute à la recherche de nouvelle victimes.

- Aaaaaaaaaarg! Que je hais ce satané train!
Revenir en haut Aller en bas

Invité Invité

avatar


message posté le Dim 10 Fév 2013 - 16:40 dans Re: "Nous voilà bien ailleurs..." [Pv Alek]
• • • •
Le train fonçait à présent vers le nord-est. Le paysage défilait a une vitesse incroyable, un peu comme le tgv, sauf que le tgv ne navigue pas dans le ciel. Déjà, ils étaient sortis de la grande ville foraine, traversant plusieurs contrées, dont un immense lac aux eaux sombres. Aleksey se rendit compte qu’il aurait sans doute mis une journée entière, voir deux a traverser tout ce bordel.

J’ai l’impression d’être super-man, la…


Il baissa les yeux vers le bas du siège qui lui faisait face et aperçu un étrange carnet bloqué entre les deux dossiers, il le prit et regarda de quoi il s’agissait.

« Règles de survies et de sécurité du train de la ville foraine ». Ah, bah putain…C’est si risqué que ça de voyager dans cette poubelle volante ?


-Règle numéro un : Surtout, quoi qu’il arrive, ne pas paniquer…


Aleksey s’était mis à lire à haute voix, comme pour essayer de calmer l’autre abruti a coté qui s’agitait comme un singe beurré. Soudain, le violet essaya de se jeter sur lui sans aucunes raison et Aleksey répliqua juste a temps en lui donnant un coup de poing dans la joue.

-Règle numéro deux : N’essayez pas d’agresser votre voisin, cela ne servira a rien !

Oui, bon, ce n’est pas marqué, mais ça devrait !

Aleksey regarde Qwil d’un air blasé puis finit par se replonger dans sa lecture, passant toute les règles de 3 à 22, qui concernait l’emploi des gilets de sauvetages.

D’ailleurs, des gilets de sauvetages, ce n’est pas au cas où il y aurait de l’eau ? Non mais parce que ça, si on tombe, on tombe sur de la terre…Je ne suis pas sur que les gilets soient efficaces.

L’indigo jeta un regard par la fenêtre, il approchait de plaines arides, et au loin, un sombre volcan crachait des nuées de fumées couleur grise, contrastant avec le ciel rougeâtre.

Le soleil se couche, il est déjà si tard que ça ?

-Règle numéro deux-cent cinquante deux : Rester assis…

Tiens, Qwil se lève.

-Règle deux-cent cinquante trois : Ne pas paniquer lorsque les ceintures se détacherons d’elle-même…Euh, Qwilly, c’est normal, les ceintures ?


Pas de réponses, le violet s’était mis face à la porte grande ouverte. Il allait pas sauter, quand même? Ils étaient quand même a une coquette centaine de mètre du sol.

-Mouais bon…Régle numéro deux-cent cinquante quatre : Tachez de rester vivant…Euh…Je vais essayer…

-Terminus, tout le monde descend !


Il leva les yeux, juste à temps pour voir Qwil se faire éjecter dans le vide par une force invisible…

-OH PUTAIN !

Il se fit happer par un gigantesque appel d’air qui l’éjecta dehors, le carnet lui fut arraché des mains, mais il s’en fichait bien, étant donné qu’a l’heure actuelle, sa priorité soit de respecter la règle n°254. Il essaya de trouver une façon de chuter sur le sol rocailleux pas trop douloureuse, mais il heurta violemment le sol avant même d’avoir le temps de bouger.

Bon, à première vue, je suis vivant. J’ai juste atrocement mal au bras gauche et une envie de gerber, mais ça doit être normal…

Il tenta de se relever mais son bras blessé lui fit défaut, il appuya alors de toute ses forces sur son bras droit courbaturé pour pouvoir au moins se mettre en position assise. Il aperçut qu’il était tombé la tête la première sur une grande pierre maintenant tachée de fines gouttes de sang.

- Aaaaaaaaaarg! Que je hais ce satané train!


Tiens, ça, ça doit être Qwil…Mais il est ou ?


L’esprit de l’indigo était trouble, il sentait aussi un liquide chaud et poisseux couleur le long de sa tempe et humidifier ses cheveux. Il cligna des yeux et secoua la tête.

-Heum…Qwilly, tu savais que ce truc allait nous lâcher en vol ?


Il regarda vers le haut. Le train disparaissait déjà à l’horizon.

-Sympa, il faudra que je recommence…

Revenir en haut Aller en bas

Qwil Age : 19
Humeur : Je m'énerve

avatar


message posté le Dim 10 Fév 2013 - 17:12 dans Re: "Nous voilà bien ailleurs..." [Pv Alek]
• • Voir le profil de l'utilisateur • •
Qwil avait atterrit bien douloureusement sur le sol. Au moins, il n'était pas blesser. Contrairement à l'autre... Tiens c'est vrai! Où il est?

- Heum…Qwilly, tu savais que ce truc allait nous lâcher en vol ?

Il est à quelque mètres plus loin que moi... Héhéhé ça parait qu'il ne s'est pas lever comme moi. Le violet se redressa douloureusement et marcha jusqu’à l'indigo. Il n'avait pas eu autant de chance que lui vu sa blessure au crâne.

- Sympa, il faudra que je recommence…

- Euuuh... T'est vraiment suicidaire toi! Moi je m'était promis de ne pas y retourner!

Le violet sortit un mouchoir de sa poche et essuya le front de son "camarade". Le tissu s'imbiba de sang. Beurk! Et s'est pas manquer celui là! Et après lui avoir essuyer le front du mieux qu'il pouvait, Qwilly jeta le mouchoir derrière lui.

- Tu voit mieux j'espère? Car faut pas trop traîner ici...

Qwilly choisi ce moment pour répondre à la question de l'indigo.

- En passant... Oui je savais que le train allait nous éjecter, je me suis lever plus tôt pour mieux anticiper le choc... Et au fait, pourquoi tu me colle encore!?

Il en avait un peu marre de ce type. En même temps, il aurait pu profiter de l’occasion pour fuir. Dans l'état d'Alek', il ne pouvait pas se le permettre... Qwil as-tu fait le bon choix?
Revenir en haut Aller en bas

Invité Invité

avatar


message posté le Dim 10 Fév 2013 - 22:37 dans Re: "Nous voilà bien ailleurs..." [Pv Alek]
• • • •
- Euuuh... T'est vraiment suicidaire toi! Moi je m’étais promis de ne pas y retourner!

Tiens, c’est vrai, pourquoi j’ai débité des âneries pareilles, moi ?


Aleksey a juste mal au crane, ses oreilles sifflent et sa vue se trouble. Et s’il tentait de se relever… ? Mouais, mauvaise idée pour l’instant. Le sang qui coule de son front commence sérieusement à lui boucher la vue. C’est à ce moment précis que Qwilly choisi de lui essuyer le front avec un mouchoir, a l’origine blanc, rapidement rouge. L’indigo baissa les yeux en apercevant l’air dégouté du violet. Il se sentit plus mal encore lorsque Qwil balança son mouchoir derrière lui.

- Tu vois mieux j'espère? Car faut pas trop traîner ici...


-Pourquoi ?


Le violet ne parut pas entendre la question et répondit à celle posée précédemment. Question a laquelle Aleksey ne pensait déjà plus.

- En passant... Oui je savais que le train allait nous éjecter, je me suis lever plus tôt pour mieux anticiper le choc...


Intéressant à savoir…Mais Aleksey s’en foutait, il tentait de comprendre l’émotion qui le mettait si mal à l’aise. La même émotion qu’il avait éprouvé en voyant Arthur pour la dernière fois, et en apprenant la mort de son père.

-Et au fait, pourquoi tu me colle encore!?

Pourquoi ? Je n’en sais rien.

L’esprit étourdis du russe tenta de former une phrase claire pour répondre a la question, après un long silence, il finit par répondre, toujours les yeux baissés au sol, la mine sombre.

-Je…Je ne sais pas…Tu parais si seul…


Mais…Mais qu’es que je raconte ?

Aleksey leva les yeux, ahuri de ses propres paroles. Puis il passa une main sur son front, s’agaçant de ressentir à nouveau le sang couler.

-Et merde…Mais qu’es que je raconte moi…

Il lève la tête vers Qwil, le seul sentiment qu’il éprouve alors est un agacement profond.

-Et tu peu me répondre, s’il te plait ? Pourquoi est-ce qu’on doit se barrer ?
Revenir en haut Aller en bas

Qwil Age : 19
Humeur : Je m'énerve

avatar


message posté le Dim 10 Fév 2013 - 23:08 dans Re: "Nous voilà bien ailleurs..." [Pv Alek]
• • Voir le profil de l'utilisateur • •
Un long silence s'était installer, Qwilly ne savait que faire pour soigner la blessure d'Aleksey et ça ne fessait que le mettre de plus en plus mal à l'aise...

- Je…Je ne sais pas…Tu parais si seul…

La mine sombre d'Alek', son regard baissé... Qwil ne savait pas comment se compter, ni quoi lui répondre. L'indigo est rester avec lui pour l'empêcher d'être seul alors? Il se fiche d'être seul! Afin... C'est ce qu'il aimerait croire, mais il s'étonna de préférer qu'un dingo qui a faillit le tuer et qui est lâche au point de fuire l'accompagne plutôt que de finir seul... Non, il se sentirait toujours seul et vide... Il n'est d'aucune aide.

- Et merde…Mais qu’es que je raconte moi…

Il ne pensait pas ces paroles? On dirait qu'il ne sait placer des mots sur ce qu'il ressens... Il est comme moi au fond. L'indigo releva la tête vers lui. Le violet eu un recul à la vue du sang qui continua de couler sur sa tempe.

- Et tu peu me répondre, s’il te plait ? Pourquoi est-ce qu’on doit se barrer ?

Qwil avait dit qu'ils ferraient mieux de fuir? Ah oui c'est vrai... Pourquoi alors?

- Parce que...

Parce que Quoi Qwil? Le violet secoua la tête, valait mieux être franc. Il se redressa, regarda Alek', soupira et continua.

- Au abord du lac, on a des sirènes qui te noie et toi broie les os... Dans la forêt des meutes de loups affamés qui n’hésite pas à t'attaquer pour se nourrir. Puis, à la fête foraine, des tarés qui te poursuive avec une batte en plus d'un train conduit par un fou dangereux. Alors sérieusement, crois-tu que j'aille envie de savoir quel bibites pourrait me sauter dessus FRANCHEMENT!?

Il semblait énerver. Pourtant, il avait peur. Le grondement bruyant du volcan suffit à le faire craquer.

- J'veux vraiment pas qu'on traîne ici! Allons ailleurs, n'importe où, mais pas ici!!
Revenir en haut Aller en bas

Invité Invité

avatar


message posté le Dim 17 Fév 2013 - 21:03 dans Re: "Nous voilà bien ailleurs..." [Pv Alek]
• • • •
-Parce que...

Parce queeeeeeuh ?

Le violet soupira un bon coup, apparemment, lui aussi était blasé. Tiens donc, comme c’était étonnant après tout…

-Au abord du lac, on a des sirènes qui te noie et toi broie les os... Dans la forêt des meutes de loups affamés qui n’hésite pas à t'attaquer pour se nourrir. Puis, à la fête foraine, des tarés qui te poursuive avec une batte en plus d'un train conduit par un fou dangereux. Alors sérieusement, crois-tu que j'aille envie de savoir quel bibites pourrait me sauter dessus FRANCHEMENT!?

-Rien que ça ? Je croyais qu’Astrid était une gentille petite fille, mais en fait, c’est une petite psychopathe…Je comprends que tu sois choqué, tu a du échapper a la mort cinq ou six fois pour en savoir autant, tout s’explique…

Qwil était a la fois énervé et craintif…Le mot juste était stressé, anxieux, inquiet. Il avait peur de quelque chose, de l’inconnu. Après tout, cette région était la seule qu’il ne connaissait pas.

-J'veux vraiment pas qu'on traîne ici! Allons ailleurs, n'importe où, mais pas ici!!


-T’es un malin, mon petit Qwilly, et je fais comment moi ?


Il tenta de se relever mais ses pas vacillaient comme ceux d’un homme ivre…

Non, définitivement non, ça ne peu pas aller comme ça….


-Aller, barre toi, je peu pas te suivre…Je verrais bien ce qu’il y a de si terrible ici…

Il sentit soudain sa tête lourde…Il devait s’être fait un truc a la tête pour être dans cette état. Puis il tomba brusquement en arrière et tomba lourdement sur le sol…Dans le semblant de clarté d’esprit qu’il lui restait, il réussi à articuler une dernière phrase.

-Soit gentil, Qwil, fait ce que je te dis…

Revenir en haut Aller en bas

Qwil Age : 19
Humeur : Je m'énerve

avatar


message posté le Dim 17 Fév 2013 - 23:40 dans Re: "Nous voilà bien ailleurs..." [Pv Alek]
• • Voir le profil de l'utilisateur • •
Aleksey tenta de se relever, il réussit à faire quelque pas. Ça me fait mal de le voir comme ça.

- Aller, barre toi, je peu pas te suivre…Je verrais bien ce qu’il y a de si terrible ici…

L'indigo retomba, le violet tenta de le rattraper sans succès. Il était maintenant confronter à un cruel dilemme; sois il laissa son camarade à son triste sort, sois il affronte les dangers avec lui. Il était hors de question de laisser l'indigo, mais il était beaucoup trop trouillard pour rester indéfiniment.

- Soit gentil, Qwil, fait ce que je te dis

Articula faiblement le blesser. Le violet regarda les environs l'endroit n'avait pas l'air si terrible que ça en fin de compte... Pourquoi ne trouverait-il pas quelque chose pouvant soigner la blessure d'Alek'? Il finit par sourire, voulant être rassurant.

- Hors de question que je te laisse dans cette état sans faire quelque chose... Je ne te laisserais pas tomber.

Il aurait voulu l'aider à se relever. Malheureusement, il ne saurait où l'emmener. L'endroit à l'air tellement désert.

- … Mais je sais pas quoi faire...
Revenir en haut Aller en bas

Invité Invité

avatar


message posté le Mer 24 Juil 2013 - 22:44 dans Re: "Nous voilà bien ailleurs..." [Pv Alek]
• • • •
- Hors de question que je te laisse dans cet état sans faire quelque chose... Je ne te laisserais pas tomber.



Ah bon ? Et bien ça, c’est bien dommage…Pour lui, en tout cas…

Aleksey se redressa tant qu’il put, et, soudainement énervé-motivé, passa une main rapide sur son front pour essuyer le sang qui y perlait. Il soupira un bon coup et cligna des yeux, sa vue flou le frustrait soudain horriblement.



- … Mais je sais pas quoi faire...


-Et bien tu n’a qu’a te laisser mourir de vieillesse avec moi, Qwilly…

Sa voix était particulièrement irrité, peut-être plus qu’il ne l’aurait voulu, d’ailleurs, mais quelque chose l’énervait…Il leva les yeux au ciel, il faisait sombre, c’était la nuit. Une lune aux couleurs insolite trônait au milieu du ciel, entourée d’étoiles. Il vint à l’esprit d’Aleksey qu’Astrid était surement l’une d’entre elles.

-Hé, camarade, tu crois qu’Astrid nous observe en ce moment ?


Il contempla les étoiles luire, il n’avait jamais observé les étoiles comme cela, auparavant. Elles brillaient faiblement, presque timidement, et l’air se faisait plus frais. Les nuits d’été de Russie étaient plus belles encore : il se rappelait qu’il n’avait que huit ans, il inclinait la tête vers le ciel et demandait à sa mère si la lune se sentait seule.

Non, Aleksey, la lune n’est pas seule, elle est la maman de toutes les étoiles, et elle veille sur chacune d’entre elle.

Plus tard, il avait appris, plein de désillusion, que la lune n’était qu’un amas de roches tournant autour de la terre, et que les étoiles étaient si loin dans le ciel que la lune ne pouvait être que seule.

Seule au milieu du vide…

Pourtant, l’image de la mère lune veillant sur ses enfants-étoiles ne l’avait pas quitté, une bouffée d’amour envers sa mère vint un instant lui réchauffer le cœur. Et un sourire doux se dessina sur son visage.

-Maman…


Puis il se rappela que sa mère était devenue folle, qu’elle ne le reconnaîtrait plus, que la dernière fois qu’il l’avait vue, elle hurlait à mort qu’on lui rende son fils, elle voulait voir Aleksey, mais Aleksey était devant elle. Elle voulait voir Aleksey, enfant, huit ans, et celui qui était devant elle en avait douze. Non, elle ne reconnaissait plus son fils. Le cœur du jeune russe s’était brisé.

Il ne la reverrait plus, il était dans le monde d’Astrid, maintenant. Il était avec Qwil, dans cette plaine ardente qui empestait le souffre. Il était en train de contempler un ciel qui n’était pas celui de la lointaine Russie. Il contemplait juste une sorte d’illusion douce et amère…

-Astrid veut-elle vraiment nous aider ? Ou se contente-elle de jouer avec nous ?
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



message posté le dans Re: "Nous voilà bien ailleurs..." [Pv Alek]
• • • •
Revenir en haut Aller en bas
"Nous voilà bien ailleurs..." [Pv Alek]
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» /!\ La vie nous réserve parfois bien des surprises ... ∞ Willow
» Londres, nous voilà. [Helinä]
» Salazar, nous voilà ! [Hayleen & Seth] [Intrigue]
» Le petit Master narcissique aimerait travailler... Apocalypse nous voilà.
» Perdre un tel talent, voilà bien un drame [Praedita & Servilius]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Take a break :: Corbeille du forum :: Archives RP-