Partagez
Call me Toshi, that's shorter! [100%]

Invité Invité

Anonymous


Call me Toshi, that's shorter! [100%] Empty
message posté le Jeu 17 Jan 2013 - 18:35 dans Call me Toshi, that's shorter! [100%]
• • • •


Présentation de "Toshihiro"
"Je suis la Sagesse"


I- 1, 2, 3, viens donc avec moi.


Prénom et/ou pseudo : Toshihiro

Âge : 16 ans

Origines : Anglaise (père anglais, mère japonaise)

Arrivée : 1915

Manie, habitude : Il tombe régulièrement, de maladresse.

Marque : Et bien, on peut le voir, sur la partie gauche de son visage au niveau de l'oeil, une étoile sur le front, redescendant en un symbole étrange sous l'oeil.

Groupe : à remplir après l'intervention d'Astrid.




II- 4, 5, 6, je suis ta hantise.

Un jeune homme à l'apparence mystérieuse, parfois même fantomatique, tellement, il est pâle, que ce soit le visage, ou ses cheveux. Ses cheveux sont d'un blanc pur, serait-ce la sénilité qui aurait déjà fait son office? En tout cas, ce n'est pas une couleur, mais peut-être qu'un choc dans sa jeunesse lui aurait donné les cheveux blancs de manière précoce. Il parait que ce n'est pas qu'une légende... A moins qu'il ne soit né albinos, mais il n'a pas les yeux rouges et son teint n'est pas si blafard. D'ailleurs ses yeux sont de couleur assez peu commune, gris, reflet peut-être d'une vie grisâtre dans son passé. Pourtant ce n'est pas cela qui se reflète vraiment, mais plutôt une innocence pure. Un être si naïf et curieux de connaitre le monde, tel un nouveau né. d'ailleurs, il est en pleine âge où l'on découvre le monde, 16 ans, l'âge de la puberté, du haut du son mètre 70, il n'est pas encore bien grand, mais il n'a pas fini sa croissance, enfin il le souhaite. D'ailleurs, cette taille parmi ses camarades le fait passer discret, d'autant qu'il ne parle pas beaucoup, même s'il aime s'amuser. Il aura plutôt une bonne oreille et une épaule amicale. Telle est son apparence externe.
Sinon, il ne parle pas beaucoup de lui, en général, préférant éviter par une feinte maladroite le sujet. D'ailleurs, intérieurement, il est plutôt sombre, masquant ses pensées obscures par un sourire, il faudra y aller fort pour le faire sortir de ses gonds. Pourtant, sur certains sujets, il lui en faudra peu. C'est un type timide, très timide aussi bien avec les filles, qu'avec les garçons, n'aimant pas particulièrement le contact physique, car cela le met plutôt mal à l'aise, insinuant qu'il ne mérite pas tant d'attentions. Il n'a pas confiance en lui, en gros, et aura même tendance à se sous-estimer, et être un peu trop perfectionniste avec lui-même dans tout ce qu'il fait.
Il n'a pas de goûts particuliers, en fait c'est un garçon qu'on pourrait qualifier sans personnalités à prime abord, mais si complexe, finalement... D'ailleurs, cette absence de personnalité, il la crée lui-même, en portant en général des vêtements noirs, sobres.





III- 7, 8, 9, sors vite de ton œuf.

20 Novembre de l'an 1899, à quelques jours d'une nouvelle annonce de la fin du monde, un enfant naît. Puisse cela paraitre de mauvaise augure. De toute façon, quelle importance? La fin du monde est annoncée, il n'aura pas le temps de vivre... Ce petit garçon pourtant est né, ses cheveux sont bruns, ses yeux encore d'un bleu innocent. Il regarde le monde d'un air curieux et joyeux. Et dehors, il neige...
1900 passa. Les pauvres sont toujours aussi pauvres et les riches encore plus riches. Rien n'a changé, la fin du monde n'était pas au rendez-vous, au soulagement de certains, peut-être pas aux autres... Malgré le froid, la maladie, la misère dans lesquelles ils vivaient, l'enfant vécut. Son regard devint un peu plus sombre en grandissant, virant au gris, en fonction de ses gênes. Sa mère avait les mêmes yeux. Enfin, c'est tout ce qu'il se souvient d'elle, son regard gris, son sourire faible et sa main chaleureuse sur sa tête, alors qu'il commençait tout juste à marcher.
De son père, il se rappelait qu'il travaillait dur, aux mines, comme bon nombre d'hommes de sa stature. Le gamin, pendant ce temps essayait de gruger à l'école, en écoutant aux fenêtres de l'établissement. Son père arrivait à peine à subvenir à leurs besoins, il n'allait pas pouvoir payer l'école à son fils. Cependant, il put apprendre au moins à lire, écrire et compter grâce à sa voisine, une petite camarade d'un an de moins que lui, sa mère le gardait et lui apprenait avec sa fille ce qu'elle pouvait. Il ne voyait quasiment pas son père, s'occupant de tenir la maison, quand il n'était pas en train d'apprendre des leçons chez celle qui le gardait.
1909, le gamin était en âge de venir travailler avec son père dans les mines, clandestinement, certainement, mais leurs conditions ne s'amélioraient pas, ainsi ils n'eurent pas le choix, à contrecoeur du père... Toshihiro y mettait toute son âme dans ce travail, aidant tout ce qu'il pouvait pour pouvoir subvenir à leur besoins. Il s'était fait quelques camarades, même, de son âge. Chaque soir, ils revenaient noir de suie, mais heureux de leur journée de labeur, de toute façon, ils ne connaissaient que cela, même s'ils s'accordaient parfois des petites blagues avec leurs camarades, histoire de soulager le poids du travail.
Puis survint l'accident, un an plus tard. La mine s'effondra. Il semblerait qu'ils avaient creusé trop profond et pas assez assuré. c'était des choses qui arrivaient, mais là, ce fut plus grave qu'à l'habitude. Les gamins avaient été envoyés au fond car ils avaient le gabarit adéquat. Toshihiro arriva à s'en sortir, avec quelques uns qui n'étaient pas allés très loin, passant par la sortie à demi-obstruée. Il aperçut une main passer par la petite ouverture, demandant de l'aide, mais un homme l'attrapa pour les sauver, abandonnant ses meilleurs amis à la Mort. Le bras s'affaissa sous ses yeux. Il en tomba malade, fiévreux et vomissant tout son être d'avoir pu s'en sortir en échange de celle de ses amis, tout cela pour quoi? Il s'en sortira de justesse, grâce à l'amour de son père, qui s'épuisait à force à la tâche, ne rentrant que rarement, travaillant deux fois plus pour soigner son fils. Il avait perdu sa femme, il n'allait pas lâcher son fils comme ça. Le gamin retourna aux mines un mois plus tard, mais il avait déjà changé, physiquement et mentalement... Ses cheveux commençaient déjà à virer au blanc...
1914, la guerre fut déclarée, envoyant la main d'oeuvre masculine sur le front, envoyant les femmes aux mines en remplacement. Son père, handicapé par le travail ne put aller sur le front, mais le gamin s'y engagea, en espoir d'obtenir une vie meilleure pour lui et son père. Mentant sur son âge, il ne fut pas plus contrôler que cela, il fallait des hommes, l'armée ne bronchait pas sur ce sujet, il était volontaire, point barre, de toute façon à deux ans près... Il fut formé, nourri, logé, sa vie s'améliora d'un coup, mais il n'eut plus aucun contact avec son père... Pendant une année, il vit les horreurs de la guerre, ses camarades et ses ennemis, morts au combat. Il tuait. Il tuait. Et il ne pouvait plus fuir. Seule la pensée que son père serait fier le maintenait hors de la folie. Seuls ses rêves étaient un échappatoire... Bien que la plupart étaient des cauchemars, un revenait sans cesse, comme si on l'appelait...
1915 toujours sur le front, un bombardement passa trop près de son équipe. Il y eu des morts, mais bien plus de blessés. Il ne sut pas ce qu'il s'était passé, en tout cas, il se retrouva quelque part, un lieu inconnu, qui lui semblait à la fois familier. Puis il entendit un grincement de mécanique. Se retournant, il aperçut une jeune fille en fauteuil roulant. Sa vue était brouillée, mais il pouvait ressentir toute la tristesse qu'elle déployait, sa solitude l'enveloppa... Puis elle parla en lui montrant ses crayons de couleurs, telle une incantation, de sa voix douce:


« Bonjour petite couleur perdue… Astrid est là, Astrid est venue te sauver, n’aie plus peur… Astrid est seule aussi, veux-tu jouer avec Astrid ? »

Il s'approcha inconsciemment, ne comprenant pas exactement les raisons de son geste. Il voulait l'aider, mais il était un peu inquiet quand même, même si son invitation l'enveloppa chaleureusement. Les crayons tombèrent un à un... Puis un chant s'éleva:

« Astrid choisit une couleur, Astrid choisit une couleur !
De quelle couleur va-t-elle te peindre ?
Elle va te peindre en ROUGE !
Rouge passion, rouge colère…
Elle va te peindre en ORANGE !
Orange, centre de l’univers…
Elle va te peindre en JAUNE !
Tu seras heureux à jamais…
Elle va te peindre en VERT !
Vert, la chance te guidera mais…
Elle va te peindre en BLEU !
Peur dans les plaines abyssales…
Elle va te peindre en VIOLET !
Tes souvenirs te feront mal…
Elle va te peindre en INDIGO !
Ta folie tu ne pourras que craindre…
De quelle couleur va-t-elle te peindre ? »




IV- 1, 2, 3, qui est derrière toi ?


Pseudo : Toshi

Comment avez-vous trouvé ce forum ? Partenariat je crois

Avez-vous des suggestions pour l’améliorer ? Petite constatation dans la fiche modèle de présentation, c'est "III- 7, 8, 9, sorS vite de ton œuf." et non "sort". Je pense aussi qu'un petit guide pour le nouveau pourrait être intéressant (je remercie Aëlys qui m'a indiqué qu'il fallait mettre le début du rève dans l'histoire)

Avez-vous des remarques à faire ? [code validé ♥]




Revenir en haut Aller en bas

Astrid Age : 27
Humeur : Changeante.

Astrid


Call me Toshi, that's shorter! [100%] Empty
message posté le Ven 18 Jan 2013 - 22:56 dans Re: Call me Toshi, that's shorter! [100%]
• • • •
« Toi qui t'es perdu en marchant tout droit, qui semble ne pas te poser de questions alors qu'elles tourbillonnent dans ton esprit, Astrid va te peindre en VIOLET ! »
Revenir en haut Aller en bas

Invité Invité

Anonymous


Call me Toshi, that's shorter! [100%] Empty
message posté le Ven 18 Jan 2013 - 23:14 dans Re: Call me Toshi, that's shorter! [100%]
• • • •
Il écouta silencieusement ses paroles, ne comprenant pas exactement ce qu'il devait faire, souriant simplement, puis un crayon le toucha et une dernière phrase sortit de la bouche de la jeune fille:

« Toi qui t'es perdu en marchant tout droit, qui semble ne pas te poser de questions alors qu'elles tourbillonnent dans ton esprit, Astrid va te peindre en VIOLET ! »

Il se sentit tout chose, fermant les yeux et sentant une douce chaleur sur son front et la partie gauche de son visage. Il rouvrit les yeux et découvrit autour de lui des ruines, colorées des sept couleurs de l'arc-en-ciel. Il se toucha le visage, là où il sentait la douce chaleur et put sentir un fin tracé. Il se baissa sur une flaque d'eau pour y contempler son reflet et y découvrit la marque violette, une étoile à l'envers, descendant sur un trait fin, sculpté joliment en descendant sous son oeil gauche. On dirait un maquillage de Pierrot de la Lune. Lorsqu'il se retourna pour voir Astrid, elle avait disparu, mais il ne se sentait pas seul dans son coeur, il savait qu'elle n'était pas loin... Un souffle d'air chaud vint caresser son visage, et il ferma les yeux pour sentir la nostalgie l'envahir...
Revenir en haut Aller en bas

Astrid Age : 27
Humeur : Changeante.

Astrid


Call me Toshi, that's shorter! [100%] Empty
message posté le Ven 18 Jan 2013 - 23:26 dans Re: Call me Toshi, that's shorter! [100%]
• • • •
Lalalaaaa, j'aime bien le caractère de notre p'tit Toshi ♥ Et j'ai plus rien à redire sur l'histoire donc voilàààà !

Fiche validée VIOLET !

Amuse-toi bien parmi nous ♫
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



Call me Toshi, that's shorter! [100%] Empty
message posté le dans Re: Call me Toshi, that's shorter! [100%]
• • • •
Revenir en haut Aller en bas
Call me Toshi, that's shorter! [100%]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Time is running out :: Open the door... :: Archives-