Partagez
Et le Jocker naquit...

Invité Invité

Anonymous


Et le Jocker naquit... Empty
message posté le Jeu 9 Aoû 2012 - 23:27 dans Et le Jocker naquit...
• • • •
I- 1, 2, 3, viens donc avec moi.

    Prénom et/ou pseudo : Joker
    Âge : 21 ans
    Origines : Suédoise
    Arrivée : 2012
    Manie, habitude : écrire tout ce qui arrive, ces émotions à n’importe que moment.
    Groupe : à remplir après l'intervention d'Astrid.



II- 4, 5, 6, je suis ta hantise.


    Un jeune homme fin et élancé, s’installa sur le rebord de son balcon, un carnet à la main. On pouvait voir qu’il avait des cheveux vert lisse, attaché assez bizarrement. D’ailleurs on aperçoit qu’une de ces mèches est attachée avec de fines barrettes rouges en forme de croix… Il ouvrit son carnet pris un stylo dans sa poche mais n’écrit pas. Il préféra sans doute regarder le magnifique paysage qui s’offrait devant ces beaux yeux violet qui brillait de malice. Il poussa un soupir puis commença à écrire.

    Salut moi-même, aujourd’hui encore, une journée banale dénuée de sens. Toujours ces filles si idiotes qui me courent après, toujours elles pensent que je m’intéresse à elles… Mais vraiment, pourquoi devrait je m’y intéresser alors qu’elles sont si….superficiel ? Je ne comprends vraiment pas. Tu sais, j’ai décidé d’écrire une espèce de chapitre sur ma manière de penser. Pour tout mettre au point quoi, car je m’y perds.

    Alors je suis un jeune homme de 21 avec toutes mes dents (rime débile je sais mais je suis comme ça) Extérieurement tout porterai à croire que je suis gentil, manipulable, sans cervelle et qui ne cherche qu’à draguer. Mais ce n’est pas le vrai moi… Comment dire, si je parais inoffensif les gens n’auront pas peur de moi, et comme je parais… idiot je peux voir la plupart du temps leurs vrai coté. « Paf » le masque tombe et j’ai en face de moi des hommes qui ne recherche que de l’argent, des femmes qui ne pensent qu’au sexe. En même temps pourquoi je cherche à trouver ces mauvais côté ? Peut-être parque j’ai compris depuis longtemps que ce monde-là, il est bourré de mensonges. Je pense que je suis assez têtu… Si il y a quelque chose que je veux savoir ou que je veux tout court je l’aurai point. Une fille banale m’a dit un jour que j’étais facilement jaloux, mais ça je ne pense pas.

    Qu’est-ce que je peux dire d’autre… ah oui tiens, mes cheveux là, ils sont verts. C’est une teinture. A la base, ils sont noirs mais pour diverses raisons ils sont verts et c’est pas plus mal. Les motifs sous mon œil sont là depuis que l’on m’appelle le Joker mais il m’arrive de les enlever parfois… Je vernis souvent mes ongles pour qu’il soit en accord avec ma couleur de cheveux. Oui avec tous ces petits détails on peut dire que je prends soin de mon apparence. Qu’est-ce que je peux dire d’autre sur moi… ?(J’ai mal à la main à force d’écrire c’est malin…)Je pense que je suis intelligent. Ouai c’est ça… et que je n’arrive pas à trouver une personne qui pourrait elle aussi être intelligente comme moi. Oui j’ai bien conscience que je me surestime peut être mais alors pourquoi, pourquoi est-ce que je ne me sens pas à ma place parmi tous ceux qui se trouve autour de moi ? Je suis perdu. Non c’est faux. Je ne suis pas perdu. Pourquoi ai-je écrit ça ? Ahaha vive l’instant de l’instinc.

    J’aime par-dessus tout écrire. Ecrire c’est magnifique. Et manger des glaçons ! Cette sensation de croquer quelque chose de dur et froid mais qui n’a pas de gout… tout simplement exquis. Je préfère passer mes journées dehors à me promener et regarder les paysages. Et oui on peut dire que je suis un brin rêveur mais ça personne ne le sais… Je déteste les personnes qui se croient intelligente mais qui ne le sont pas. Mais moi je pense que c’est différent car je ne le montre pas ce sont celles qui le montre ouvertement qui me saoul. Enfaite je ne suis pas si intelligent que ça. Et j’aime toujours tout savoir. Je déteste avancer dans l’ignorance car des détails pourrais m’échapper. Je crois que c’est à peu près tout…. Bon bah si quelqu’un trouve ce carnet…. Je lui dis bonjour ![/i]



III- 7, 8, 9, sort vite de ton œuf.


    Joker n’a jamais été son vrai prénom. Ça c’était son pseudo, son vrai prénom c’était Jasper.

    Jasper

    Lorsqu’il était petit, Jasper était un bon petit garçon. Tout le monde l’aimait. Les adultes, les vielles personnes, les autres enfants… il arrivait à se faire aimer par tous. Peut-être grâce à son beau sourire ou l’aura qu’il avait ? Il ne l’a jamais su. Il avait tout pour réussir dans la vie, une famille heureuse même si il aurait voulu un frère ou une sœur, l’intelligence et il était assez fort en sport. En plus, il était beau, ce qui dans cette société l’aidait beaucoup. Mais alors, pourquoi, pourquoi le destin a-t-il voulut que ces parents meurent dans un accident de voiture ? Pourquoi le destin a-t-il voulut qu’il aille dans cet orphelinat ? Quelle cruauté.

    Dans cet orphelinat personne ne l’aimait. Il était le fils de parent aimant. Tous les autres enfants n’avaient pas eu cette chance là. Soit des parents les avaient donnés pour avoir de l’argent, soit suicidé ou autre choses atroces qui puisse arriver. De plus il avait les cheveux noir, il était le seul à les avoir aussi foncé. Tous les autres les avait blond et avait les yeux soit bleu soit marron. Mais lui en plus il avait les yeux violets… Sachant que lorsqu’ils sont près adolescent le physique compte plus que tout, Jasper était donc constamment seul. C’est à ce moment-là qu’il commença à faire des questions réponses qui lui semblaient juste. Il avait 12 ans.

    Pourquoi je vis ?
    Parce que c’est mon choix, et que si je mourrais ce serai perdre contre ce destin.
    Pourquoi suis-je seul ?
    Car les autres ne peuvent me comprendre ils sont trop éloigné de ça.
    Suis-je en tort ?
    Non.

    Il n’aimait pas ça position, incapable de s’exprimer car personne ne le comprenait et ça lui faisait mal. Un jour il avait demandé à un type pourquoi il tapait les gens dès qu’il était en colère et pourquoi il fallait que tout le monde lui obéisse. Il lui avait répondu que c’était lui le chef donc il devait ce faire respecter. « Mais ce n’est pas logique ! Si tu les tapes ils s’enfuiront, ils ne t’aimeront pas et si tu as besoins d’aide ils ne dédaigneraient pas bouger le petit doigt. » A ces mots le type lui avait foncé dessus et lui avait mis un poing à la figure. Jasper tomba et regarda l’autre type. Lui non plus ne comprenait pas. Il soupira ce mis debout et partis dans sa chambre. « Eh attend j’en ai pas fini avec toi ! »Jasper lui fit au revoir de la main tout en continuant son chemin. Mais il n’eut pas le temps d’arriver à sa chambre car un homme en costard cravate l’aborda.

    -Veux-tu avoir des amis ? Veux-tu devenir plus fort ? Veux-tu que l’on te comprenne ?

    Jasper écarta les yeux. Mais d’où est ce qu’il sortait celui-là et pourquoi lui posait-il ces questions ? Ça ressemblait trop à un manga ou autre histoire du genre. Il sourit

    -Non.

    Et repris sa route d’un air fier. Le seul truc qu’il n’avait pas pris en compte c’était le fait que l’homme c’était glissé derrière lui et lui avait mis un mouchoir sur son visage qui lui couvrait son nez et sa bouche. Il essaya de se retourner mais n’y parvint pas.
    Merde…

    Bienvenue.


    Lorsqu’il se réveilla il était attaché avec des menottes. Il regarda autour de lui et vis un autre homme, en costard aussi. Il était grand, de long cheveux blond attaché par un élastique et des yeux bleu pales. Il était beau. Si Jasper n’avait pas été un homme, il aurait tout fait pour sortir avec lui. Mais ce n’était pas le moment de se préoccuper de ça.

    -Bonjour jasper.

    Comment connaissait-il son prénom ? Comment devait-il agir ? Peut-être que l’homme voulait le tuer ? Et puis mince y’en a marre de toutes ces pensées.

    -Qui êtes-vous ?

    L’homme soupira.

    -On m’avait dit que tu étais intéressant mais ils devaient se tromper. Mon nom de code est Smile. Que fait tu ici me demanderas tu après, et bien…

    -Bonjour Smile.

    Non mais pour qui il se prenait l’autre ? Jasper comme les autres ? Non. Il allait lui prouver que non. Avec une lueur de défi dans son regard il continua :

    -Il est vrai que je ne sais pas pourquoi je suis ici mais je peux dire que c’est une organisation secrète.

    Smile sourit

    -Petit impertinent tu oses me faire la leçon ? Tu es ici car tu es un cas désespéré, et surtout car tu n’as rien. Il peut donc t’arriver malheur personne ne seras inquiet pour toi. On t’a donc choisit pour te former en tant que garde du corps.

    Et il sourit de plus belle. Il avait gagné.

    Jasper rit. Tout cela était si nouveau, si… il n’avait pas de mot pour le décrire. Il sourit à son tour

    -J’aurais ma revanche Smile.

    Voilà comment Jasper arriva dans cette organisation.
    Tous les jours il subissait une batterie d’exercice pour se muscler, améliorer sa souplesse, ses réflexes. Il avait aussi eu droit à des courts de culture générale au cas où il en aurait besoin l’or d’une mission. Tout cela n’était pas si dur pour Jasper. Même si la plupart du temps il était recouvert de blessure. Parfois il s’ennuyait donc il quittait l’établissement pour aller dehors et respirer de l’air frais. Mais à chaque fois Smile qui avait été désigné pour être son mentor le retrouvait et le punissait. Mais Jasper s’en fichait. Smile ayant compris que Jasper s’ennuyait lui acheta un cadeau.

    -Qu’est-ce que c’est ?

    -Un stylo et un carnet.

    -Pourquoi j’en aurais besoin ?

    -Lorsque j’étais petit j’étais comme toi. Je n’avais personne, et personne n’avait besoin de moi. J’étais fort et je me croyais intelligeant. Personne ne me comprenait. Un jour j’ai commencé à écrire et la, tout c’est débloqué. Il regarda jasper dans les yeux. Tu trouveras un jour une personne plus forte que toi Jasper ne l’oublie pas.

    Jasper soupira pris le carnet et le stylo et s’en alla. Arrivé dans sa chambre il s’assit pris le stylo et écrit 100% de ses pensées.

    On va dire que je vais parler à moi-même…donc bonjour moi-même. Smile m’a dit que je devais écrire pour mon bien si c’est ce que j’ai compris. Pour mon bien ? Mais comment il peut savoir si je vais bien ou pas… ? Bon c’est vrai que je ne vais pas très bien. Au début, c’était bien je m’amusais mais là… C’est lassant, j’arrive à le faire. J’arrive à tout faire. A par la cuisine c’est vrai mais ça c’est plus une tache pour fille. Non je ne suis pas Macho ! … Et mince je prends du plaisir à écrire… C’est drôle… Bon j’arrête là.

    Il referma son carnet et s’endormit.
    Depuis il écrivait tous ce qui lui passait par la tête toutes ces émotions pour qu’il les analyses plus tard par exemple. Très vite écrire était devenu une habitude pour lui.

    Première mission

    Un jour, enfin il eut sa première mission. Il devait, pendant une soirée protéger une jeune fille qui était riche. Il partit seul. Enfin seul ! Il alla se présenter devant la jeune demoiselle qui rougit lorsqu’il la regarda dans les yeux pour parler.

    -Avez-vous de la fièvre ?

    Bien sûr Il ne savait encore rien de l’amour puisque son école de garde du corps n’était que pour les hommes. Mais il savait qu’il fallait faire l’amour pour concevoir un enfant.
    La jeune fille sourit

    -Mais non ! Allez, venez.

    Sur le chemin ils ne parlèrent pas. Jasper trouvait que le silence n’était pas pesant mais surement pour cette jeune femme oui…

    -Si ce n’est pas indiscret, quel âge avez-vous ?

    Il la regarda étonné. Pourquoi posait-elle la question ?

    -15 ans.

    A son tour elle le regarda étonné.

    - Vous ne les faites pas du tout vous faites plus vieux !

    Merci du compliment… Il ne connaissait pas beaucoup de femmes… était elles toutes comme elle ? La barbe.
    C’est sur un nouveau silence qu’ils arrivèrent dans la salle. La soirée se passait bien quand tout à coup le noir tomba. Des cris ce firent entendre. Jasper sorti ces armes et alla retrouver sa protégée.

    -Mademoiselle ? C’est moi venez il nous faut sortir.

    -Non. Je ne sortirai pas.

    Les cris continuai toujours Jasper entendait des coups de feux et le bruit du sang se rependant sur les murs.
    Hein mais qu’est-ce qu’elle disait celle-là ?

    - Mais si, c’est surement une embuscade il faut vous protéger !

    Il étouffa un juron et parti comme une ombre, tuer les tireurs et essayer de sauver le maximum de personnes. Après avoir fait son « travail » il trouva l’interrupteur et observa la scène macabre. Les murs étaient teintés de sang, les cadavres jonchaient le sol. Des cadavres des tireurs, mais aussi d’innocent. Le peu qui était encore vivant s’agglutinais dans coin tremblant, pleurant, suppliant que tout s’arrête. Jasper voulut s’approcher pour leurs dires que tout était fini mais les cris reprirent. Il regarda son reflet dans la vitre. Cheveux noir, yeux violet qui brillent, tenue noir avec du sang dessus. Ces poignard était couvert de sang ainsi que ces mains et il avait des éclaboussures sur son visage. Evidemment qu’ils avaient peur… Il soupira…

    -Eh c’est fini vous pouvez sortir maintenant.

    La fille qu’il était censé protéger lui tendit un verre d’eau.

    -Tenez buvez c’est pour votre courage et votre bravoure de nous avoir tous sauvé.

    -Merci.

    Il prit le verre et le bu en entier ; c’est vrai qu’il avait soif… Puis d’un coup la fille s’écria :

    -Vous êtes long à la détente ! Je suis celle qui a organisé ceci ! Car je veux le revoir ! Oui je le reverrai et donc je te prends en otage et il rappliquera c’est sur et alors je… hum… Je ne te le dirai pas pour tes oreilles chastes…

    -Ah.

    Que pouvait-il dire d’autre ? Et comment devait-il agir ?la protéger toujours ou la tuer ? De plus il semblerait qu’il allait ce faire kidnapper… C’était ennuyeux… Donc cette fille était une ennemie.Il voulut avancer mais à la place il tomba par terre

    - Que… ?

    Il ne pouvait plus bouger son corps était si lourd… La seule chose qu’il réussit à faire et de lever la tête pour voir la demoiselle rire. Elle parlait de quelque chose comme un verre, de la drogue. Mais tout cela était embrouillé dans la tête de Jasper et il s’endormit.
    Lorsqu’il se réveilla, il était attaché de la même manière qu’à son arrivée à l’école. Sauf qu’il ne portait plus qu’une chemise trop grande. Heureusement il avait encore son caleçon. Mais Pourquoi ? Il remarqua qu’il n’y avait personne dans la salle. Erreur. Il avait appris à ouvrir les serrures des menottes avec une épingle. Épingle qui se trouvait dans ses cheveux. Il arriva donc sans problème à enlever ces foutues menottes et parti à la recherche de quoi s’habiller et d’un arme après avoir eu vérifié qu’il n’avait aucune blessure. Il sorti de la salle et remarqua qu’il était dans une grande demeure. Personne ne s’y trouvait. Même pas un servant ou un garde… rien. Il entra dans la salle suivante et trouva des affaires d’homme. C’était du XXXL mais c’était mieux que rien. Il prit un cordon de rideau pour s’en faire une ceinture et s’assit sur un fauteuil. Que devait-il faire… ? partir et tout expliquer ou trouver cette fille et la tuer.. ? Ou bien aller voir d’où venaient ces mystérieux bruits ?
    Hein ? Mystérieux bruit ? Il ouvrit de grands yeux étonnés pourquoi n’y avait-il pas pensé plus tôt ? Il se dirigea donc vers la source de ce vacarme. Plus il se rapprochait plus il pouvait identifier les cris d’une femme... était-elle en danger ? Devait- il la sauver ? Il se précipita pour ouvrir la porte mais son instinct lui dicta de ne faire qu’espionner. Il se mit dos au mur et regarda dans l’entrebâillement de la porte. Ce qu’il vit le choqua. Smile était en train de faire l’amour à la… Fille qui l’avait kidnappée ! Par contre était-elle prisonnière ? Elle était attachée... Mais pourquoi Smile semblait y prendre du plaisir ? Pourquoi était-il là et pourquoi il se sentait bizarre ? Il ravala un juron et décida de rentrer car il fallait bien que quelqu’un lui explique. Il n’aimait pas ne pas savoir. La fille poussa un cri de terreur en voyant Jasper et Smile souri simplement.

    -Salut. Tu vas bien ? Je vois que tu as réussi à t’en sortir…Je n’en doutai pas une seconde !

    Il sorti du lit et alla se rhabiller. La fille commença à s’agiter.

    - Mais Smile qu’est-ce que tu fais on n’a pas terminé ! Tu m’avais dit que tu resteras avec moi toute ta vie !

    -Oui, je resterai avec toi toute ta vie… dans tes pensées. Mais toi tu seras effacée des mienne dans pas longtemps… En tout cas merci, tu l’as bien évalué maintenant je laisse la police se charger du reste.

    Il sourit pris Jasper par les épaules et le sorti de la salle. Il voulut se défaire de Smile qui le tenait fermement mais n’y parvint, car il était épuisé. Smile pris une voiture et ils rentrèrent. Jasper ne pipa pas un mot durant tout le trajet du retour et ne répondit à aucune question de son mentor. Une fois rentrée, il se précipita dans sa chambre. Pas pour se laver de tout ce sang mais pour prendre son carnet un stylo et il se précipita sur le toit du bâtiment.
    Cet enfoiré il s’est bien joué de moi ! Utiliser une femme pour régler ses comptes vraiment le top ! Je ne comprends pas les sentiments qui m’animent… Je suis surtout en colère car il m’a utilisé sans que je m’en rende compte. Il m’a utilisé…
    Des larmes de rages coulaient sur ses joues. Il se mit debout et cria toute sa rage. Il se rassit et continua d’écrire.
    Je suis couvert de sang de victime d’un caprice égoïste de deux personnes et moi je suis le pion ! Le sang… C’était vraiment horrible. J’avais envie de vomir. Et puis après j’ai vu ce deux êtres faire l’amour… C’était dégoutant… Beurk.
    Amertume colorée,
    Éclat de rage,
    Rancœur.

    Ces trois vers exprimait exactement ce qu’il ressentait. Soudain il senti une présence il referma son carnet et jeta son stylo verse la tête de cette personne.

    -Bon reflex...

    -Smile !! Ordure !

    Il se jeta sur lui et voulu le frapper mais Smile se retrouva dans son dos, pris ces bras et les tordis l’obligeant à se stopper. Jasper en larme s’écria :

    -Lâche-moi mais lâche-moi ! Pourquoi tu t’es servi de moi hein ? C’est tellement humiliant ! Pourquoi ? Et tant de victime ont été tuée ! Pourquoi Smile ? Répond moi !

    Pour toute réponse il sentit un coup derrière le coup et sombra une fois de plus dans l’inconscience.

    Joker

    Lorsqu’il se réveilla il se retrouva encore attaché. Mais cette fois si ligoté sur une chaise avec en face de lui pleins de personnes recouvertes de capes noires avec une capuche. Il soupira, il en avait marre d’être endormit pour se retrouver attaché…

    -Jasper.

    La voix avait sonnée grave, forte, autoritaire. Il fronça les sourcils, il n’aimait pas cette voix.

    -C’est devant le conseil de cette école que je te déclare officiellement garde du corps professionnel.

    -Hein ?

    Il les regarda d’un air ébahi. Pourquoi ils….

    -Y’en a marre des pourquoi à la fin !

    Oupss il venait de parler à voix haute…

    -Tu es vraiment intéressant Jasper. Ton nom de code sera Joker.

    Intéressant... C’est la deuxième fois qu’on lui disait ça… Attend un peu Joker ? Ce pseudo lui allait bien…

    -Ça me va j’aime bien mais pourquoi ?

    -Lors de ta mission tu as favorisé la majorité au lieu de ta cliente. Tu n’as pas agis comme les cartes le font normalement, tu n’as pas eu peur des représailles et tu as même été enragé contre ton mentor. Tu seras le Joker, tu feras sois le bien, sois le mal, tu choisiras. Je te sens capable de faire les bon choix, Jasper.

    Il avait reconnu cette voie. Il identifia très vite sa silhouette, un sourire sadique s’affichait sur son visage.

    -Smile ! Je n’en ai pas fini avec toi ! C’est quoi ça ? Tu as fait tout ça juste pour m’évaluer si j’étais apte à être garde du corps pro ? Tu m’as utilisé moi ? Jasper ?! Tu as sacrifié des vies innocentes pour moi ? Mais tu es inconscient !

    Son sourire s’accentua encore plus et il s’approcha de jasper lui pris son visage avec ces mains et le forcer à le regarder dans les yeux.

    -Tu es bien perspicace jeune homme. Mais cela valait les sacrifices pour le spectacle que tu m’as offert je te dis…

    Il lui lâcha le visage et repris :

    - Bon, tu es maintenant pro mais tu as encore pleins de choses à apprendre. Par exemple ce que tu as vus lorsque tu t’étais libéré dans le manoir…

    A ces mots Jasper rougit en se demandant pourquoi il réagissait ainsi. Smile rigola et parti.
    Les personnes présentes dans la salle partirent elles aussi laissant un Jasper seul ligoté comme un saucisson à une chaise.

    -Bande d’enfoirée !!! Revenez !!

    Il pesta tout ce qu’il pouvait et essaya de se libéré. Mais il était épuisé surtout qu’il n’avait pas vraiment dormis… Un individu revint cependant le détacher. C’était une albinos. Mais Jasper n’eut pas de mouvement de recul ce serait manquer de respect. Mais il la dévora littéralement du regard.

    -Jasp…Jocker ? Pourquoi me regardes-tu ainsi ?

    Il rougit songeant à sa bêtise. C’était une très belle femme… Mince et voilà qu’il repensait à ce que Smile disait !

    -J’étais intrigué par vos cheveux blancs et vos yeux rouges je les trouve simplement magnifique. Merci de m’avoir détaché. Il sourit. Comment vous appeler vous ?

    Elle lui sourit

    - Je m’appelle Luna. Enchanté de te connaitre. Je viens ici pour te parler de ton mentor, Smile.

    Il se raidi a son nom.

    -Tu sais il n’a pas fait ça pour de mauvaises raisons. Il trouvait que tu t’ennuyais même dans l’entrainement donc il la voulut de faire passer au grade supérieur. Il était dans l’ombre sans que tu le voies au cas où tu aurais été en danger.

    -Ce qui n’explique pas la femme !

    -Elle faisait partie de son plan. Il savait qu’elle n’était pas si dangereuse que ça et comme ça il a eu l’occasion de la « mettre en prison »

    Lorsqu’elle dit cette phrase il crut percevoir une aura sombre ce dégager du corps de la jeune femme mais lorsqu’elle sourit, il crut que c’était une illusion.

    -Mais qui est Smile pour vous ? vous sembler bien le connaitre…

    -C’est mon mari voyons.

    A ces mots jasper Rougit.

    -Ma..ri ? Ah…

    -Oh Joker tu n’as aucune expérience en amour ?!

    - Tais-toi !

    Il se leva et sorti de la salle. Il alla ensuite se laver et jeter ses vêtements à la poubelle. Ils étaient inutilisables. Une fois propre lavé de tout ce sang il alla enfin se coucher dans un vrai lit et s’endormit lui-même. Le lendemain, Smile l’attendait devant sa porte.

    -Bonjour Joker, bien dormit ?

    Il ouvrit de grands yeux étonnés.

    -Pourquoi tu es là ?

    -Je t’avais dit non que je t’enseignerai l’amour ?

    -Hein !!??

    Il mit un bras par-dessus son épaule et l’entraina allez viens !

    -Je vais te montrer des techniques de drague IM-PA-RA-BLE.

    Joker n’avait pas son mot à dire et il passa toute la journée à apprendre ces fameuses techniques. Il apprit aussi le caractère des femmes les plus classiques ect…Il s’amusait bien. Lorsqu’ils retournèrent chez eux Luna les attendait bras croisé les sourcils froncé. Joker ne savait pas comment il devait agir car après tout lui et le mari de Luna n’avait fait que fleureter toute la journée.

    -Smile… Tu as recommencé ça !

    -Hum... de quoi ? J’enseignai juste des techniques mon amour !

    Il s’approcha d’elle et l’embrassa. Joker cru bon s’éclipser mais la voix de Smile l’arrêta.

    -Reste manger avec nous voyons ! va pas te terrer dans ta solitude !

    Il soupira et alla manger avec eux.
    Cela faisait 3 mois que tous les jours il allait draguer avec Smile et maintenant il y avait pris gout et était même plutôt bon. Chaque soir lorsqu’ils rentrèrent Luna les attendait avec un bon petit plat préparé avec amour. Cela rappelait à Joker lorsqu’il était petit l’amour de ces parents. Mais il devait être condamné à ne pas avoir de parents car un jour ils furent attaqués.

    C’était pourtant un jour comme les autres beau temps, promenade avec Smile et Luna … Ils étaient heureux. Mais lorsque le premier coup de feu tonna et transperça les côtes de Luna c’était fini. Smile se précipita vers elle mais joker s’arrêta, son cœur battait a tout rompre. On avait tiré sur Luna, on avait tiré sur luna on avait tiré sur Lu…Du calme. Il fallait qu’il se calme. D’abord repérer d’où venait le bruit. Il se faufila dans l’ombre et aperçu le tireur. Il comptait viser Smile ! Il sorti ses lames et les lança vers l’ennemis. Elles atteignirent leurs cibles. Après le coup de feu. Il se précipita vers Smile et Luna. Il ne pleurait pas, il souriait. Il s’était souvenu que ces parents la première fois lui avait dit de ne pas pleurer, du sourire. Il ne voulait pas rendre « ses parents » triste alors qu’ils allaient mourir. Smile tenait toujours Luna dans ces bras. Il s’approcha d’eux et souri encore plus.

    -Vous allez me manquer…

    Smile souri et Luna aussi.

    -Tu sais Jasper, commença Luna je t’ai toujours…

    -Considéré comme le fils que nous n’avions jamais pu avoir termina Smile.

    -Et moi toujours comme mes parents.

    -Jasper continue ta route, ne t’arrête pas monte toujours plus haut…

    -Je vais te dire un secret jasper mon vrai prénom était...

    -Non je ne veux pas savoir. Tu seras toujours et a jamais smile. Qui sourit tout le temps.

    Il rit ce qui provoqua un gémissement.

    -Au revoir Jasper, ravit de t’avoir connu, profite de la vie.

    Puis Ils dirent tous les deux ensembles.

    -Je t’aime jasper.

    C’est sur ces dernières paroles que Smile s’effondra sur Luna. Ils avaient tous les deux fermé leurs paupières pour éviter à Jasper de le faire. C’est comme ça que Smile, grand garde du corps et sa femme Luna sont mort. Et c’est à ce moment-là que Jasper laissa couler ces larmes. Puis il poussa un cri de désespoir. Il pleura et pleura toute la nuit et rumina pleins de questions dans sa tête. Pourquoi ses parents mourraient encore une fois ? Pourquoi dès qu’il avait droit au bonheur il lui était enlevé ?



    Il ramena les corps chez lui. Il avait mis 2 jours à rentrer chez lui car il avait dû faire des détours à causes des corps. Que se passerait-il si jamais quelqu’un le voyait avec ?
    Il voulut enterrer les corps dans son jardin mais se le dissuada. Il les enterra près d’une clairière. Là au moins ils serraient tranquilles. Pour se rappeler où ils étaient tout en cachant que c’était une tombe il mit deux grosses pierres cote à cote.
    Lorsqu’il daigna rentrer chez lui, il avait de la visite.

    -Joker. Nous t’arrêtons pour meurtre de l’agent Smile et de sa femme Luna.

    -Non je n’ai rien fais ce n’est pas moi !

    -Mais tu étais avec eux non ?

    -Oui mais ce n’est pas moi qui les ai tué ; C’est un homme d’une quarantaine d’année avec un fusil. Moi je n’avais que mes couteaux. J’ai tué l’homme qui les avait tuées. Même si j’ai fait cela j’ai encore le sentiment que quelqu’un d’autre et derrière tout ça. Car ce n’était qu’un pion. On a voulu assassiner Smile et sa compagne. Mais il se trouvait qu’ils étaient avec moi.

    Le chef du conseil ne dit rien. Et parti. Tout cela était louche. Joker pris son carnet, son stylo et monta sur son toit. Voilà deux jour qu’il n’avait pas écrit et en plus il avait eu des émotions fortes. Il devait écrire. Absolument . Transmettre tout cela sur papier pour que plus tard il s’en souvienne encore, pour que si on trouve son carnet ils comprennent que ce n’est pas lui.
    Smile et Luna ont été tué. Ils sont mort, ensemble. C’est triste mais en même temps je suis heureux pour eux. Ils sont morts avec la personne qu’ils aimaient. Sauf que leurs derniers mots furent je t’aime Jasper. Jamais mes vrai parents ne me l’avait dit. Jamais je n’avais entendu ces mots avec une sincérité si profonde. Je les aimais vraiment comme mes vrais parents. Je les aime toujours. J’ai bien réfléchit et maintenant ils font partie de moi. De mon passé proche. Il faut que j’avance. Plus personne ne me connaitra sous Japer. Maintenant je serai le jocker. Je continuerai à draguer ouvertement toutes femmes que je trouverai belle, pour me souvenir des bons moments que j’ai passés avec Smile. Je cuisinerai des plats même si c’est mauvais pour me rappeler luna.
    Telle une tornade de malheur
    Elle passa et fit envoler mon bonheur.


    Il rit. Il ne savait pas qu’il avait du talent pour la poésie… Enfin ce n’était que deux vers. Plus jamais il ne s’accrochera au gens.
    Jamais.

    Vengeance.

    Il continua ainsi sa vie durant 4 ans. Il n’était plus du tout le jeune Jasper qui se laissait dépasser par ses émotions à chaque fois et qui ne voulait que jouer. Maintenant il avait les cheveux verts et avait collé des « strass » sur sa joue pour faire un peu plus Joker. Il était connu comme un dragueur mais cela n’empêchait pas les femmes de venir encore et encore le voir. Au début cela l’amusait. Mais un jour il comprit que les femmes se servait de lui pour tromper leurs mari et faire de lui le fautif. Du coup il avait plein d’ennemis. Maintes et maintes fois il avait tué ces agents censé le tuer ; Un moment il avait refusé toutes invitation de femmes pendant 2 mois depuis qu’il avait découvert ce qu’elles avaient derrières la tête. Mais après tout pourquoi pas ? Ne pouvait-il pas à son tour se servir d’elles ? De toute façon il n’était rien pour elles. Voilà à quoi consistait sa relation avec les femmes. Avec les hommes ils étaient… bon amis de buvette c’est tout. Bien sûr il n’aimait pas ceux qui se sevraient de lui pour avoir de l’argent. Il haïssait ça .Il a découvert aussi qu’il haïssait les enfants. Ces petits êtres tout innocent, qui ne connaissais rien… il avait envie de les protéger mais si il s’approchait, ils allaient mourir. C’était vraiment triste. Le jour de la mort de ces parents il prenait congé et écrivait toute la journée. Mais cette année il se senti d’attaque pour relire son ancien carnet. Il se rappela aussi du lieu, de la position des personnes… De la position des personnes… Il se leva d’un coup mais pourquoi ne l’avait il pas découvert plutôt ! C’est lui qui était visé ! Pas Luna ! Car il était à découvert et d’un coup Luna c’est mis devant lui, lui fit un sourire et elle tomba. Comment ne l’avait-il pas remarqué ! Elle l’avait protégé ! Mais comment ? Cette femme n’était pas un agent… à moins que... Mais alors comment ce faisait-il que le tueur ai tué Smile ? Tout cela était étrange. Il se dirigea vers leur maison et constata que rien n’avait changé à par la poussière qui s’amoncelait. Il alla dans leurs chambre et vu la chose qu’il recherchait. Le carnet de Smile.

    Hey salut Jasper :)

    Il sursauta. Ce carnet lui était destiné ?! Smile se doutait qu’il allait mourir ?

    Si tu lis ça c’est que je suis mort. Sinon prépare toi à mourir car personne tant que je suis en vie n’a le droit de le lire.
    Soit. Moi Smile ai pris son mon aile mon premier et dernier élève. Jasper. Il est têtu comme un mulet mais si exceptionnel à mes yeux. Il est le garçon que j’aurai pu avoir avec Luna et je l’ai « élevé » en tant que tel. Mais il se trouve que le conseil n’approuvait pas qu’un maitre considère son élève comme son enfant et a donc décidé de le tuer. Evidemment que je n’allai pas les laisser faire ! J’en ai parlé a Luna et m’a dit qu’elle avait réussi à avoir l’information qu’ont étaient espionnés et que lorsque le moment propice se fera ils tueraient Jasper. Luna, meilleur agent détective, ma femme. Je l’aime. On a donc décidé de faire une balade dans un bois comme ça personne n’entendra les coups de feu et Jasper pourra tuer l’enfoiré. On se sacrifie pour lui. Enfin, je trouvai que j’avais tué bien trop d’homme et j’en avais marre de ce métier, Luna aussi. Mais il faut savoir que si on arrête ce métier, on nous tue. Donc autant mourir pour quelqu’un c’est mieux. Surtout si c’est jasper mon fils.


    Le soit disant fils tremblait. Tout était organisé. Tout était prémédité. Cet enfoiré de Smile l’avait encore utilisé mais beaucoup plu finement cette fois si… Le conseil. Quelle pourriture. Rien que ce métier était une pourriture. Mais il continuera de l’exercer pour... S’amuser. Mais maintenant, il devait les tuer. Voilà pourquoi lorsqu’ils étaient venus chez lui ils avaient l’air louche… Il prit tous les carnets de Smile retourna chez lui, pris tous ces carnet et les photos qu’ils avaient fait tous les trois. Il mit le tout dans un sac et alla le mettre dans un arbre. Il revint et mis feu aux deux maisons. Tout ça c’était du passé maintenant. Il se dirigea ensuite vers la salle du conseil là où le chef était. Tout le monde le laissa passer connaissant tous le Joker.

    -Que me vaux ta présence Joker ?

    -Je suis venu vous tuer.

    A ces mots il lança un couteau que le chef eu le temps de prendre et de le rediriger vers lui. Les gardes ce dirigèrent vers Joker pour l’arrêter mais ils eurent tous la gorges tranché. Le chef, ne blanchit pas, ne tremblait pas.

    -Ce n’était que des incapables. Comme toi.

    Il sorti un pistolet et tira sur lui. Joker avança quand même en direction du chef. Il ne se prit aucune balle. Toutes avaient manquées leurs cibles. Il sorti un poignard et alla direct toucher la gorge de son ennemi. Mais celui si ne rencontra que un autre poignard. Puis il senti une douleur au ventre. Merde…

    Le chef n’est pas chef pour rien. C’est le plus fort. Même par rapport à moi.

    Il s’était fait poignarder. Il reçut ensuite un coup de poing. Il recula et cracha par terre. Ensuite il leva la tête au bon moment pour voir un coup arriver. Il s’avança vers le coup bougea la tête vers la droite pour l’éviter et plaqua le chef par terre. Il se mit à califourchon dessus et sans aucun remord, sans lui laisser le temps de dire ses dernière paroles il lui enfonça son poignard dans le cœur. Il le ressorti et s’en alla. Il mit aussi le feu ici. Comme ça on ne retrouvera pas sa race.

    -Adieux.

    Monotonie.

    Depuis il reprit sa vie d’avant draguant toujours mais cette fois si il cherchait un rival. Il n’était plus garde du corps mais chasseur de prime. Il en avait tué des gangsters des voyons qui se disait forts, il avait tué tous ceux qui voulaient le tuer car il avait quitté l’organisation. Mais personne n’arrivait à le battre. Le seul qui l’avait blessé était cet abruti de chef. D’ailleurs il avait mi 3 jours à guérir dans un hôpital avec ces infirmiers qui lui demandaient comment il avait eu ça. La plaie c’est le cas de le dire. Puis il avait dû s’occuper de ces poursuivants et effacer à jamais son ancien prénom pour ne laisser aucune trace de lui. Maintenant il avait 21 ans. Maintenant il avait lu tout le carnet de Smile. Maintenant il savait tout de lui et de Luna. Maintenant il continuait toujours d’écrie.
    C’était la chose qui le rendait le plus heureux. Ecrire. Tout en marchant il se reposa pleins de questions. Il n’était pas triste par rapport à son passé. Il avait fait ce qu’il croyait être juste. Mais c’est vrai qu’il regrettait les années de bonheur avec Smile et plus particulièrement les 3 derniers mois. Mais il y avait autre choses qui le rendait triste. N’y avait-il meilleur que lui en force ? Pourquoi ce sentait il si seul ? Pourquoi personne ne le comprenait ? Il soupira. Aura-t-il tout le monde qu’il veut à ces pieds ? Si c’est le cas il ne s’amusera pas du tout. En même temps c’est de sa faute il n’avait pas qu’as se lasser si vite des choses nouvelles. Il s’assit sur un banc et regarda ce qu’il y avait autour de lui. Tout ce qui l’entourait n’avait aucun rapport avec lui. Personne ne le regardait. Personne.
    Il ferma les yeux mais senti une présence il rouvrit les yeux et vit une fillette en fauteuil roulant, le regard triste. Il fit un sourire pour la réconforter et il allait dire quelque chose mais elle le devança. Elle murmura tellement bas qu’il dut s’approcher d’elle pour entendre ce qu’elle disait.

    « Bonjour petite couleur perdue… Astrid est là, Astrid est venue te sauver, n’aie plus peur… Astrid est seule aussi, veux-tu jouer avec Astrid ? »

    Comment cette petite savait qu’il était seul ? Et la manière dont elle avait dit " Astrid est la Astrid va te sauver". Il eut envie de la prendre dans ces bras. Instinct maternelle ? Quelle plaisanterie.

    - Astride c’est ça ? Oui, je veux jouer avec toi. Apprend moi un nouveau jeu auquel je ne serais plus seul… s’il te plait.

    Puis la petit fit tomber des crayons de couleur par terre et commença à chanter.

    « Astrid choisit une couleur, Astrid choisit une couleur !
    De quelle couleur va-t-elle te peindre ?
    Elle va te peindre en ROUGE !
    Rouge passion, rouge colère…
    Elle va te peindre en ORANGE !
    Orange, centre de l’univers…
    Elle va te peindre en JAUNE !
    Tu seras heureux à jamais…
    Elle va te peindre en VERT !
    Vert, la chance te guidera mais…
    Elle va te peindre en BLEU !
    Peur dans les plaines abyssales…
    Elle va te peindre en VIOLET !
    Tes souvenirs te feront mal…
    Elle va te peindre en INDIGO !
    Ta folie tu ne pourras que craindre…

    C’était drôle il avait l’impression que toutes ces couleurs appartenait à un certain type de personne. Alors qu’il avait fermé les yeux, bercé par la chanson, il commença à s’endormir paisiblement comme jamais il ne l’avait fait.

    De quelle couleur va-t-elle te peindre ? »



IV- 1, 2, 3, qui est derrière toi ?

Pseudo :Jocker ♥
Comment avez-vous trouvé ce forum ? Grâce a la déesse du nutella ♥
Avez-vous des suggestions pour l’améliorer ? [code validé ♥] Alors pourquoi n'est elle toujours pas résolue?
Revenir en haut Aller en bas

Astrid Age : 27
Humeur : Changeante.

Astrid


Et le Jocker naquit... Empty
message posté le Sam 11 Aoû 2012 - 23:13 dans Re: Et le Jocker naquit...
• • • •
« Petite couleur cherchant des réponses, tu ne trouves pas ta place dans ce monde étrange... En mémoire de celui qui souriait, Astrid va te peindre en JAUNE ! »
Revenir en haut Aller en bas

Invité Invité

Anonymous


Et le Jocker naquit... Empty
message posté le Dim 26 Aoû 2012 - 16:02 dans Re: Et le Jocker naquit...
• • • •
« Petite couleur cherchant des réponses, tu ne trouves pas ta place dans ce monde étrange... En mémoire de celui qui souriait, Astrid va te peindre en JAUNE ! »

La phrase qu'avait dit la petite l'avait encore ému, comment faisait elle?
Lorsqu'il ouvrit les yeux il n'était plus dans le parc mais dans des ruines. C'était un paysage qu'il n'avait jamais vue, magnifique. Il se leva, vit qu'il était au centre d'un cercle. Est ce qu'il avait était téléporté par la petite fille ou avait il peut être développé un super pouvoir? Il opta pour la première solution, la deuxième lui sembla impossible.
Il observa ou il se trouvait, au loin il pouvait voir un immense volcan duquel des cendres s’échappaient. Cendres qui tombait sur des plaines qui étaient autour du volcan. Il n'aimait pas beaucoup la chaleur, mais il irai un jour regarder ce qui se trouvait autour du volcan. Un jour. Pas maintenant.
Plus loin il pouvait voir des montagnes immenses. Il avait l’impression que si il grimpait à son sommet il pourrait encore voir plus de choses sur ce monde mystérieux. Surement là qu'il irai en premier.
Il tourna la tête et admira la forêt. Elle était magnifique, elle dégageait quelque chose de sauvage impossible à dompter. Il irait la dompter.
Puis, son regard se posa sur un lac long de plusieurs kilomètre. Même de loin il pouvait dire qu'il n'y avait pas de bruit par là bas. Il décida qu'il irait nager dans se lac.
Enfin, il regarda la ville. Ville qui semblait "heureuse"? Il ne trouvait pas les mots. Si il y avait une ville, il y avait d'autre habitants. C'était bon signe. Il irait jeter un coup d’œil pour voir ce qu'il y aurai à manger.
Une fois son inspection terminé il voulu écrire. Il mit sa main dans sa poche et son cœur manqua un battement. Son carnet n'était plus là! Il regarda autour de lui et vu qu'il était juste tombé par terre. Un soupir de soulagement se fit entendre et il écrit écrit.

La peur que j'ai eu! J'ai failli perdre mon carnet. Je ne vais pas écrire beaucoup car je ne trouve pas de mot. Juste que je suis arrivé...dans un endroit mystérieux, magnifique. Pourquoi suis je là? je ne sais pas. Mais j'ai tant de choses a découvrir maintenant...
Revenir en haut Aller en bas

Astrid Age : 27
Humeur : Changeante.

Astrid


Et le Jocker naquit... Empty
message posté le Dim 26 Aoû 2012 - 20:55 dans Re: Et le Jocker naquit...
• • • •
Nyuuuuh Joker et son carnet ** (J'ai vraiment cru que tu allais l'en priver, j'ai flippé avec lui xD) J'espère qu'il retrouvera le sourire dans le rêve >w<

Validé ]b]JAUNE[/b] !
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



Et le Jocker naquit... Empty
message posté le dans Re: Et le Jocker naquit...
• • • •
Revenir en haut Aller en bas
Et le Jocker naquit...
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Time is running out :: Open the door... :: Archives-