Partagez
Isaru Kyran, malheureux mafieux

Kyran Age : 23
Humeur : Confiant... Ou presque.

Kyran


Isaru Kyran, malheureux mafieux  Empty
message posté le Jeu 3 Mai 2012 - 17:04 dans Isaru Kyran, malheureux mafieux
• • • •
I- 1, 2, 3, viens donc avec moi.

    Prénom et/ou pseudo : Isaru Kyran, mais il préfère qu'on l'appelle Isaru.
    Âge : 17 ans
    Origines : Italienne et seulement italienne
    Arrivée : 1983
    Manie, habitude : S'occuper de sa soeur jusqu'au jour...
    Groupe : Violet



II- 4, 5, 6, je suis ta hantise.

L'apparence physique de Kyran Isaru n'a rien de très spéciale, comme la plupart des ados de son âge il est de corpulence fine, fine ? Oui il est fragile, malgré sa fine corpulence qui fait de lui quelqu'un de pas très résistant celle-ci lui donne un avantage physique que ce soit pour la course ou pour l'escalade. Son visage est d'apparence douce pourtant elle pourrait vite vous vexer en y regardant d'un peu plus près, oui, oui c'est ça regarder un peu plus, vous verrez, au fait, ce qui fait surtout son charme chez lui sont ses yeux verts, du vert émeraude, un vert signifiant une grande confiance en lui sur ce petit visage des cheveux, des cheveux châtains.

Pour ce qui est vestimentaire rien de bien compliquer dans ces temps-là, enfin, comme tout mafieux ou du moins la plupart qui se respecte, tout cela commence avec un Borsalino, puis vient une chemise blanche, dessus une petite chemise à boutons noir qui pour finir vient s'installer une veste, la plupart du temps ouverte et une cravate, tout en continuant il y a une ceinture noire tenant un pantalon aussi noir, sur sa ceinture se trouve toujours une arme, il le sait, ce n'est pas confortable, pourtant, c'est le seul moyen de la cacher...

Isaru Kyran est un simple jeune homme plein de ressources mais, gâché par ses nombreuses blessures, peut-être trop profonde pour pouvoir les recoudre. Son monde s'était effondré lorsque ses parents passèrent dans le sois disant autre monde et qu'il dû s'occuper de sa petite soeur, à lui seul... Ce passage de sa vie ne fut pas des plus facile. Étant âgé à peine de 13 ans lors du drame, il dû faire face à des choix difficiles. Mais ronger par une certaine haine, il décida de suivre le chemin que ses parents avaient prient alors que ceux-ci ne le désirait pas: Vivre dans le monde de la mafia. Chose compliquée lorsque l'on doit s'occuper d'une petite soeur alors âgé de 8 ans. Mais elle est tout ce qui lui reste de sa vie passée et pour la peine, il fit en sorte qu'elle ne manque de rien et se montrait très protecteur à son égare. Et oui, contre toute attente, le jeune Isaru sait se montrer attentionné et très abordable mais... Seulement aux personnes qu'il estime l'avoir mérité. C'est bien pour cela que peu de personnes l'apprécie et c'est une habitude qu'il faudra à l'avenir prendre. Distant et nonchalant, sa face de crâneur cache une tout autre personnalité. Il n'est pas démunit de gentillesse et de générosité. Bien au contraire...

Bien que ses parents étaient contre le fait qu'il plonge dans ce monde, il ne s'y déplait pas, au contraire, ce petit univers est devenu une sorte de refuge et un décontractant. C'est avec un immense plaisir qu'il se défoulerait lorsqu'on lui donnerait un job... Enfin... Pas n'importe quel job, non, quelque chose qui puisse faire le moins de mal aux autres, ce qui avait la plupart du temps la manie de gâcher ou d'énerver les membres de sa mafia, mais Kyran aime surtout lorsque les choses se déroule comme à l'image d'une rivière dont le flux diverge. Celui-ci reste quelqu'un de très calme face aux diverses situations dont il peut se trouver que ce soit pacifique ou dangereux... Ce qui peut être sûr, la seule personne qui touchera à sa soeur, ne serais-ce une seule de ses cheveux bruns il n'hésiterait pas à amocher le visage de "l'agresseur", car même si à une nouvelle famille, sa soeur passe avant elle.

Mais son esprit tourne dans une spirale de vengeance. En effet, ses parents ont été éliminés il y a, maintenant, 4 ans. Il ne sait pas vraiment qui est à l'origine de ce massacre, mais il est déterminé à découvrir qui est l'auteur de cet acte et à mettre un thermes à l'existence de ceux qui ont osé lever la main sur eux... C'est d'ailleurs la raison pour laquelle il a décidé d'entrer dans ce monde et rien ne lui fera faire demi-tour.

<<Pourtant Isaru Kyran, tu ne retrouva jamais plus personnes, non, personnes>>

III- 7, 8, 9, sort vite de ton œuf.

Né au mois de janvier dans une ville pas si chaleureuse que cela en Italie, Kyran eut une enfance assez calme sans qu'aucun évènement ne viennent chambouler sa vie. Ses parents étaient très attentifs à ses besoins tout comme à son éducation. il se souvient encore des multitudes de fessée qu'il se prenait lorsqu'il faisait des bêtises. Il faut dire qu'il était tout de même sévèrement puni, souvent privé de petites sucreries pour la peine. Enfin, vous me direz... Qui ne se souvient pas de ses plus grosses conneries et des plus grosses punitions reçu ? Sans tout ceci, il ne serait surement pas le grand-frère qu'il est aujourd'hui pour Marandra, sa soeur, même s'il lui cache une facette de sa vie.

Vous souvenez vous de ses fameuses fête de fin d'année où vous receviez une montagne de cadeau de droite à gauche ? Ces moments sont rendus si magique par vos parents à cette période de l'année! Le sapin qui brillait de mille feus, que ce soit par des lumières clignotante ou des bougies qu'on allumait et qu'on observait en restant planter sur place durant des heures à regarder la flamme danser avec l'oxygène qui l'alimentait, qui lui donnait la force de vivre. Cette flamme qui allait vivre seulement quelque temps, ces minutes passées devant elles semblaient être des heures. La magie de Noël, une période qui ne s'oublie pas.

C'est alors qu'un événement annonça le nombre de la famille à 4. Oui, à l'âge de 9 ans, il devint grand-frère ! Il n'allait plus être seul, mais pourquoi est-ce que ces parents avaient attendu si longtemps pour avoir un autre enfant ? Ils lui répondirent uniquement parce qu'il s'agissait du travail. Tiens maintenant qu'il y songeait, quel était leur métier ? C'est vrai, il ne le savait pas. Ils en parlaient jamais. Après ça, il essaya de creuser pour en savoir plus, mais apparemment c'était un sujet tabou... Décider a le découvrir, il se mit en quête d'espionnage en tout genre. Mais à cette époque, ses parents étaient souvent à la maison pour s'occuper de Marandra et ses plans tombèrent tous à l'eau. C'était fou de voir toute l'attention qu'ils portaient à Marandra, bizarrement, il ne se souvenait pas avoir eu un tel traitement de faveur. Mais peu importe, son caractère avait déjà commencé à se former à cet âge et cela lui faisait ni chaud ni froid. Fallait avouer que Marandra était mignonne toute petite, mais purée... Qu'est-ce qu'elle était chiante à pleurer la nuit... Elles étaient si longue d'un cou... Le bruit de ses cris... Il en est même une nuit venue à se lever pour aller la calmer vu que ses parents semblaient être... Absent?!?! Étrangement, elle se mit à se taire dans les secondes qui suivirent sa venue dans les bras de Kyran. C'était comme un pallier franchi, comme si quelque chose c'était créé entre eux, une complicité. Il attendit que Marandra s'endorme pour la reposer dans son berceau et zut... Le lendemain il avait cour et il était plus que tard. Mais ou étaient donc ses parents ? Il ne le su pas, mais ils n'étaient toujours pas de retour lorsqu'il se réveilla pour la première heure de math... Étrange, mais il partit sans en savoir plus et même en insistant la réponse était claire. Il aurait tellement voulu, voulut leur poser une question, une question qui aurait pus lui faire éviter pas mal de moquerie à son école... Son nom... Pourquoi ? Pourquoi se nommait-il Isaru et pas Valandre ? Tout cela restait un mystère mais, il finit vite par oublier tout ceci et commença à consacrer la plupart de son temps pour sa soeur.

Tout se passait à merveille jusqu'à ses 17 ans, cette année là, tout aurait pus se passer parfaitement s'il n'avait pas parlé, parler à cette personne... Tout cela commençais normalement, c'était un beau jour de juillet, l'école, c'était fini, le voilà tranquille jusqu'en septembre. Il prit le chemin de retour, sa soeur n'avait pas encore fini, il décida donc de faire un tour, il se dirigea vers le centre-ville visionnant toutes sortes de magasin ; Habit, bijoux, jouet... Oui jouet c'était bientôt l'anniversaire de Marandra et il voulait lui faire tellement plaisir pour ses 8 ans. Il regarda ses poches, pas d'argent, bof, rien de grave, il pouvait toujours le lui acheté plus tard, pour le moment il devait chercher sa soeur.

Ce matin Kyran se réveilla de bonne heure, comme toujours, oui, sa soeur n'avait pas encore fini les cours et il fallait l'amener à l'école, il aurait tellement voulu que ses parents soient encore là pour s'en occuper, au moins faire un câlin a leur fille, ils auraient dû être encore là, mais Kyran n'aimait pas y penser tout cela restait passé et il préférait se focaliser sur leur assassin que de se noyer dans son passé. Il était 11 heures, Marandra était en cours pendant que son frère se promenait en ville, a vrais dire il n'avait rien à faire d'autre de ses journées, oui, on aurait pus dire qu'il pouvait passer du temps avec ses amis d'école, oui, on pouvait, mais il en avait pas, il ne l'ai trouvait pas digne, bien trop coquin, dragueur, pervers, enfantin, débile et j'en passe, bref, il n'avait que sa soeur et les membres de sa mafia pour lui et encore ceux-ci ne faisait pas toujours attention à lui mais, a quoi bon se lamenter pour des choses qui n'en vaille pas la peine ? Il marchait en contemplant toutes les sortes de magasin toujours à la recherche de cadeau, finalement il s'arrêta devant une épaisse bâtisse jaunâtre et des poupées exposer, non, il n'allait quand même pas lui acheté une poupée Marandra était bien assé grande pour ça, mais plus quelque chose de précieux s'il devait lui arriver quelque chose, il y entra sans attendre. Il faisait attention a tous les rayons de jouets mais, surtout ceux de bijoux, plus des bijoux de valeur, pourtant malgré la norme de jouets, de bijoux et la grandeur du magasin il n'y avait personne ou du moins une seul, au comptoir, le vendeur le regardait avec un air attentionné près à lui sauter dessus à la moindre question, il s'en approcha, le regarda, d'un moment à l'autre le vendeur changer de regard, comme s'il déchiffrait Kyran, d'un petit geste fin il commença à avoir un air asser vexant voir agressif, le garçon recula de quelques mètres.

- Pourquoi me regardez vous comme ça ? Que vous ai-je fait ?

- Tu es un Ndranghetiste, casse toi avant que je te flingue e*foiré !

Kyran se rétracta brusquement voyant l'arme pointer vers lui de suite il eut ce réflexe, mettre ses mains devant lui pour dire que tout va bien et qu'il ne souhaite que lui parler et non autre chose, celui-ci n'y fit pas attention et appuya sur la détente, Kyran eu la chance de l'esquiver et de se mettre a couvert derrière un rayon de peluche, surtout en forme de nounours, le vendeur continuait à se déchaîner avec son fusil à pompe explosant toutes les peluches, enfin tout ce qui se trouvait sur le passage des balles, l'ado' avait déjà vécu cela, il commença marcher accroupis tout en s'éloignant de l'endroit ou le fou était en trains de tirer près à le tuer, mais pourquoi ? Pourquoi ne veut-il pas de Ndranghetiste ? Comment a t-il su que j'en étais un ? Toutes ses questions tourmentaient Kyran sans pour autant le faire perdre la cible, il n'avait pas l'attention de le tuer, juste de le résonner, rien de plus, il essayait de lui parler, de le convaincre qu'il ne lui voulait aucun mal, seulement lui acheter deux ou trois articles, mais il ne l'écoutait pas, les tirs étaient si bruyants que les gens à l'extérieur s'inquiétait et sûrement, la police viendra et voir un Ndranghetiste dans les parages ne seraient pas une bonne idée. D'un coup les tirs d'arme s'arrêta, Kyran en profita pour lancer une peluche sur le sol, le vendeur tira dessus la faisant exploser, le jeune homme tapa de son pied sur un des rayons faisant tomber tout ce qui était en face de lui, il se baissa ramassa une bague, puis pris le chemin de la sortie. Isaru en sortit vivant et sans dommage ce qui était sûr c'est qu'il y retournerait une prochaine fois.

Cela fait 7 jours depuis le petit accident et Kyran avait décidé de retourner au magasin, après avoir déposé sa soeur à l'école il s'en alla, décidé à parler à son agresseur. Une fois entrée dans le magasin il s'approcha du comptoir, personne en vue, peut être était-il absent ? Cela n'avait pas vraiment de sens vue qu'on ne laisse pas un magasin ouvert si on est pas là, Kyran attendait l'arriver de la personne jusqu'au moment ou une petite sonnette retentit, un homme était rentré dans le magasin, il était vêtu de noir un homme assé suspect en même temps cela n'a rien de surprenant dans la ville où il habite. Le vendeur était venu, il avait l'air plus calme, comme soulagé, pourquoi ? Il ne le savait pas, en tout cas une chose était sûre c'est qu'il ne lui en voulait plus. Kyran s'approcha du comptoir en s'excusant de la dernière fois, il sortit de l'argent et le lui donna pour lui avoir prit la bague, ensuite il lui posa une question normal.

- Comment vous vous appelez ?

- Valencio.

- Valencio quoi ?

Le vendeur se mit dans une position étrange, avec le même air que la dernière fois, Kyran l'en arrêta tout de suite lui avouant qu'il ne voulait pas le tuer ou qu'il ne le cherchait pas pour le compte de la mafia et que s'il était venu la dernière fois s'était seulement pour acheter quelques jouets pour sa soeur.

- Je n'ai quand même pas le droit de dire mon nom de famille on ne sait jamais les gens qui nous entourent jeune homme.

- Cela n'a rien d'important...

- Et toit comment t'appelles-tu ?

- Kyran Isaru mais préféré moi Isaru.

- Ton nom me rappelle quelque chose, je crois que je connais tes parents leurs noms ne serait pas Valandre ? Ton père n'est pas Alexandre Valandre ?

Kyran le regarda stupéfait.

- Oui c'est bien lui...

- C'est fou comme vous vous ressemblez, cependant je me suis toujours demandé pourquoi ne t'avait-il pas donner le même nom que lui, enfin ton père n'a jamais été quelqu'un de bavard, il travaillait dans la mafia Sicilienne, comment elle s'appelle déjà ?

- La Cosa Nostra?

- Oui c'est ça !

- Et comment le connaissez vous ?

- J'étais dans la même mafia que toi Isaru, l'homme se rapprocha de l'oreille de Kyran, cependant je l'ai trahis pour la dénoncer à la police, ils auraient pu arrêter toutes activités de la 'Ndrangheta mais, ils manquaient de preuves et un de mes hommes de confiance m'a dénoncé au groupe, celle-ci a donc changé de place, comme tu le sais, à Calabre, Kyran quitte cette mafia il te demanderont quelque chose qui ne te plaira pas... Je t'en supplie quitte là !

- Pourquoi ?

- Car ils vont te de...

Un coup de feu retentit transperçant le crâne de Valencio, c'était l'homme en noir, Kyran le regarda quelques secondes avant que celui-ci ne s'en aille, Isaru se doutait de quelque chose maintenant...

Le lendemain, une fois qu'il déposa Marandra il s'en alla s'habiller, il devait faire quelques affaires, sa mafia, du nom de 'Ndrangheta l'avait appelé, bien sûr il s'en alla. Le chemin pour s'y rendre prenait asser longtemps entre 15 à 30 minutes selon les heures, heureusement pour lui ce n'était pas l'heure de pointe, il avait bien fait de déposer sa Marandra aussitôt chez ses amies, tout commençait par le tram, il y eu déjà deux agressions dedans qu'il en sortit, en tout cas il ne pouvait pas se risquer de se battre et de sortir son arme devant tant de gens... Ensuite il devait marcher dans les pauvres rue de Calabre, cette ville était médiocre, ce qui était sûr c'est qu'il n'avait pas envie d'y vivre. Après quelques minutes de marche de plus en plus d'hommes habiller comme lui se présentait, oui, la 'Ndrangheta est surtout une mafia rurale, cela ne l'empêche pas d'être toujours aussi discrète pendant plusieurs années depuis sa création, le jeune Isaru se souvenait encore dès sa rentrée dans cette mafia qu'on pouvait voir pas mal de civil attacher ou amener dans des salles d'entrepôt d'arme puis échanger contre d'énorme somme d'argent, bref, des enlèvements... Le voilà devant une porte gardée par un homme, il entama une petite discussion comme d'habitude et entre dans l'énorme salle, il n'y avait plus de personnes en tout cas de pauvres innocents... Surprenant ! En tout cas des centaines de caisses les remplaçaient. Il s'avança de plus en plus jusqu'à trouver le chef de la mafia, le Don. On l'appelait comme ça car, peu de personnes connaissait son nom ou du moins seul les petits nouveaux ne le connaissait pas, c'était bien le cas de Kyran, car seul sont ceux qui oseront tuer un être chère le seront, même si cela était rare et que peu de personnes le ferait, il suffit d'un faux pas pour en avoir preuve...

Kyran Isaru regarda un bureau, un bureau en bois de chêne, dessus se trouvaient plusieurs papiers, une lampe, un téléphone et deux armes à feu, son regard se dirigea vers une chaise imposante marqué de centaines de motif gravé dans du bois quand il eu un sursaut.

- Jeune Isaru, te voilà enfin.

Il se retourna, le Don c'était présenté à lui, en personne ! Ce qui devait cacher quelque chose, sûrement de grave, Kyran baissa les yeux quand l'imposant mafieux lui prit le menton et le leva vers son visage gras...

- Pourquoi regarde tu le sol ?

- Pourquoi ?!

- Elle n'était pas asser rentable, rien de bien grave par rapport a ton cas ?

- Mon cas ?

Kyran regarda le Don dans les yeux, ses membres commençaient a tremblé, qu'avait-il pus bien faire de grave pour qu'il dise cela ?

- Ne fais pas l'innocent Kyran...

- Je ne vois pas ce que vous voulez parler mon Don...

- Si tu le sais ! Tu crois que je ne sais pas ce qui s'est passé au magasin !?

Kyran gloussa et commençais à ce tortiller...

- Mais, pourquoi l'avez-vous tué ?

- Il a violé la loi de l'Omerta ! Il ne méritait que la mort, s'il ne nous avait pas trahis tu n'en serais pas là et moi non plus ce n'est pas à moi que tu dois en vouloir mais, à lui !

- Ne vous fout...

- Mais tu pourrais me montrer ta loyauté envers moi en faisant une chose.

- Laq... Laquelle

Le vieil homme claqua des doigts, on entendait déjà des pleurent a quelques mètres, une vois de fillette, de fillette ? Il priait pour que ce ne soit pas sa soeur, non, surtout pas sa soeur, tout le monde sauf sa soeur, il savait déjà ce que lui demanderait cette enflure si c'était sa soeur. Deux hommes tenait par les bras une fillette, c'était elle, Marandra, elle pleurait de toutes ses forces elle essayait de se débattre sans succès, Kyran regarda dans les yeux l'homme épais comme un thon, il le regardait d'un air furieux presque tueur...

- Si tu tue ta soeur, j'aurais foi en toi et je serais que tu ne m'a jamais trailli... Sinon, je vous tue tout les deux.

- Mais je n'ai jamais eu l'attention de nous dénoncer ! Il ma seulement prévenue rien de pl...

- Fait le !

Le Don prit son arme, un 9 mm et le donna a Kyran, il le prit et visa sa soeur amèrement, celle-ci ne pleurait plus, elle avait peur, quelques gouttes coulaient encore sur ces joues, oui quelques gouttes, elle le regardait d'un air "Pourquoi ne m'a tu riens dis ? "...

- Je peux pas...

Kyran arrêta de viser et baissa la tête.

- Bien, tempis pour toi...

- Non ! Prenez moi ! Pas elle ! Je vous en supplie !

A peine eu-t-il le temps de relever sa tête que sa soeur se prit une balle en pleine gorge, elle se tenait là, elle gémissait, elle était bientôt a genoux, le jeune Isaru pus voir dans ses yeux cette lueur, cette lueur de complicité de vengeance, mais pourquoi, pourquoi ? C'était son anniversaire... Recevoir une balle pour son anniversaire... C'était inadmissible. Kyran brandit son arme vers le Don et appuya sur la détente, aucune détonation ne se fit entendre...

- Que ? L'arme n'était pas chargé ?!

- Hé oui, maintenant je sais que je ne peu plus te faire confiance.

Le Don prit l'arme pendant que Kyran était à genoux sur le sol en pleurant, le Don partit quand un homme s'approcha de lui de quelques mètres, il visait Kyran au moment où il voulut tirer, le jeune Isaru lui lança un couteau dans la gorge, car même s'il n'est pas fort au tir il l'est au lancer de couteau, il prit rapidement son arme et commença a se défouler sur les gardes aux alentour, il aurait voulu tuer celui qui lui avait fait tant de mal mais, le chagrin l'emportait il fuiya, il fuiya, loin de tout, de tout ce qui s'était passé il s'avait que ce serais peine perdue de raconter tout cela à la police, il lui faudrait des preuves et il en avait aucune...

- Pourquoi... Pourquoi ?

Kyran était dans une épaisse ruelle très sombre, il pleurait la mort de sa soeur, il se lamentait comme jamais il ne l'avait fait.

- Tout cela est de ma faute pourquoi !!!!?

Quand un bruit lui attira son attention, il se retourna devant lui il voyait une sorte personne de petite taille assis sur un chaise, mais que faisait-elle là a le regarder ?

« Bonjour petite couleur perdue… Astrid est là, Astrid est venue te sauver, n’aie plus peur… Astrid est seule aussi, veux-tu jouer avec Astrid ? »

Et là il ne su pourquoi il répondit cette phrase " Peins moi de la couleur que tu veux, fait de moi de moi ce que tu veux, tu fait partit de la famille Astrid, amène moi où tu le voudra mais loin d'ici, je t'en supplie"

Puis, comme si elle ne l'avait pas entendue elle montra des crayons de couleurs avant de commencer à les faire tomber un à un, Kyran Isaru regardait la jeune fillette, elle lui rappelait sa soeur même si celle-ci ne lui ressemblait pas du tout, elle avait un petit air ou du moins quelque chose de Marandra en elle, il ne savait quoi et il ne su pourquoi mais, il avait arrêté de pleurer et même de se lamenter, il se leva devant la jeune fille puis celle-ci fredonna un petit air musical, Kyran regardait la fille dénommer Astrid

« Astrid choisit une couleur, Astrid choisit une couleur !
De quelle couleur va-t-elle te peindre ?
Elle va te peindre en ROUGE !
Rouge passion, rouge colère…
Elle va te peindre en ORANGE !
Orange, centre de l’univers…
Elle va te peindre en JAUNE !
Tu seras heureux à jamais…
Elle va te peindre en VERT !
Vert, la chance te guidera mais…
Elle va te peindre en BLEU !
Peur dans les plaines abyssales…
Elle va te peindre en VIOLET !
Tes souvenirs te feront mal…
Elle va te peindre en INDIGO !
Ta folie tu ne pourras que craindre…
De quelle couleur va-t-elle te peindre ? »

Pourtant, il le savait que ce n'était pas sa soeur... Serais-ce un découragement ? En tout cas, ce qui était sûr c'est que c'était un nouveau départ pour le jeune Isaru et il ne se doutait de rien, non loin de loin, il ne se doutait pas que tout ne fait que commencer...

IV- 1, 2, 3, qui est derrière toi ?

    Pseudo : Kyran Isaru ou Kyky...
    Comment avez-vous trouvé ce forum ? Par notre chère et tendre Nerina
    Avez-vous des suggestions pour l’améliorer ? Non !
    Avez-vous des remarques à faire ?
[code validé ♥]
Revenir en haut Aller en bas

Astrid Age : 27
Humeur : Changeante.

Astrid


Isaru Kyran, malheureux mafieux  Empty
message posté le Sam 5 Mai 2012 - 17:29 dans Re: Isaru Kyran, malheureux mafieux
• • • •
    « Ne pleure plus, petite couleur... Toi qui t'es battu inlassablement contre la fatalité, toi à qui on a retiré à jamais ce qui était le plus précieux à tes yeux, Astrid va te peindre en VIOLET ! »
Revenir en haut Aller en bas

Kyran Age : 23
Humeur : Confiant... Ou presque.

Kyran


Isaru Kyran, malheureux mafieux  Empty
message posté le Sam 5 Mai 2012 - 19:52 dans Re: Isaru Kyran, malheureux mafieux
• • • •
Kyran la regarda bizarrement, lui qui pensait que ce serais une blague, que voulait dire ses tendres paroles ? Cette histoire de couleur ? Comment ça de couleur ? Lui qui croyait que tout ceci ne serait qu'une chanson pour passer le temps... Ou du moins pour un jeu, là, il se rend compte que tout ceci était une tout autre chose, oui, une tout autre, ses paroles << Ne pleure plus, petite couleur... Toi qui t'es battu inlassablement contre la fatalité, toi à qui on a retiré à jamais ce qui était le plus précieux à tes yeux, Astrid va te peindre en VIOLET !>> ses paroles, il ne les oublierait jamais, non, comment pouvait-on oublié des paroles de cette envergure, comment pouvait-on croire qu'une gamine handicapé savait ce qui s'était passé pendant ses longues et douloureuses années ? Tout cela n'avait aucun sens, Kyran n'attendait seulement que tout cela ne vient changer sa vie, quand petit à petit ses yeux se fermaient, il ne le su pas pourquoi, mais la fatigue commençais à l'envahir, il tomba, sur un sol ? Non, dans le vide ? Un vide comment ça un vide ? Tout cela n'avait plus aucun sens...

Quelques fins rayons de soleil se posa sur son visage, il ouvrit lentement ses yeux, au début il ne savait vraiment ce qui se passait, peut être s'était-il endormis dans le Parc National de Calabre ? Que tout cela n'était que mauvais rêve et que sa soeur était toujours en vie ? Mais pourquoi ce rêve était-il si réel ? Il se leva douloureusement, il se tenait debout, il regarda sur ses alentours puis ses habits, il y avait du sang, tout cela était donc réel ? Il remarqua qu'il se trouvait sur une sorte de plate-forme remplies de Ruines, des ruine à la Grecque, il caressa douloureusement son crâne puis, il afficha un tendre sourire, un sourire ironique.

- Je ne comprend rien à ce qui se passe, je suis où là ? En Grèce ? Mais c'est n'importe quoi, oui, vraiment n'importe quoi, cette fille serait donc une fille au pouvoir extraordinaire ? Si c'est le cas elle pourrait me faire retourner en Italie et réanimer ma soeur ! Il faut que je la trouve !

Kyran n'avait rien remarqué, il pensait être en Grèce, il pensait qu'une nouvelle chance s'offrait à lui, une chance de se faire pardonner par sa soeur, pourtant il n'était plus dans le monde réel, c'était comme s'il était dans un rêve, un rêve ou tout semble trop beau, avant de marcher il regarda sur sa droite, un phénomène magique s'offrait à lui, il prit le chemin, le chemin de la découverte, le chemin menant vers cet Arc-En-Ciel si magnifique...
Revenir en haut Aller en bas

Astrid Age : 27
Humeur : Changeante.

Astrid


Isaru Kyran, malheureux mafieux  Empty
message posté le Sam 5 Mai 2012 - 20:42 dans Re: Isaru Kyran, malheureux mafieux
• • • •
C'est bon, tout est en règle ~
Amuse-toi bien sur True Colors !

Fiche validée VIOLET !
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



Isaru Kyran, malheureux mafieux  Empty
message posté le dans Re: Isaru Kyran, malheureux mafieux
• • • •
Revenir en haut Aller en bas
Isaru Kyran, malheureux mafieux
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Time is running out :: Open the door... :: Fiches validées :: {Violet}-