Partagez
Le fou est là

Invité Invité

Anonymous


Le fou est là Empty
message posté le Sam 10 Mar 2012 - 22:27 dans Le fou est là
• • • •
I- 1, 2, 3, viens donc avec moi.

    Prénom et/ou pseudo : Mephisto Pheles(pour les intimes), Faust IV
    Âge : Physiquement, 26 ans, mentalement entre 1 et 3 ans.
    Origines : Japonaise et allemande, bien que la deuxième parie soit un peu plus obscure et remonte aux arrières-grands-parents.
    Arrivée : 2012.
    Manie, habitude : se promener avec un parapluie rose à l'efigie d'une gargouille démoniaque et recouvert de muffin en tissu.
    Groupe : à remplir après l'intervention d'Astrid.



II- 4, 5, 6, je suis ta hantise.

    _Mephisto Pheles n’est pas à proprement parler un éphèbe. Certes, il est plutôt grand avec son mètre 90, paraissant élancé. Ses traits sont fins sans verser non plus dans le style androgyne. De toute façon, il n’y a qu’à regarder son petit bouc entretenu avec soin pour se persuader qu’il n’y a pas grand chose de féminin en lui. Sauf peut-être ses cheveux d’un noir aux reflets bleutés dont quelques mèches lui arrivent aux épaules, ainsi que ses vêtements toujours dans des tons rose, violet et blanc.
    _Ses vêtements, d’ailleurs, parlons-en. Mephisto n’est pas un styliste ni un artiste, non. Mais son accoutrement peut paraître excentrique au premier abord: des bottes montantes roses fuchsia, une espèce de collant/leggings rayé dans des tons rose bonbon et noir enfilé sous un caleçon bouffant blanc composent le bas. Son torse finement musclé est recouvert d’une chemise blanche sur laquelle est enfilée une légère veste en queue de pie bordeaux. Le tout est accompagné d’un manteau militaire blanc à boutons dorés sur lequel vient se poser une longue cape toute aussi blanche à doublure lilas. Et comme si ça ne suffisait pas dans le genre coloré et voyant, il ne sort jamais sans son haut-de-forme blanc à bordure rose et mauve, ses gants violets et son parapluie/canne en forme de gargouille rose bonbon, recouvert de muffins multicolores en tissu. Discret, le Mephisto? Ce mot ne fait pas parti de son vocabulaire, ne l’oubliez jamais!

    _Côté psychique, il est tout aussi délirant et haut en couleur que son physique le laisse penser. Oscillant entre 1 et 3 ans d’âge mental, il n’hésite pas à aborder de parfait étrangers et à les traiter comme des proches juste parce qu’il admire leur tenue ou leur parole, ce qui peut être gênant pour ses « victimes ».
    _Il adore discuter de tout et de rien, étant un bon orateur mais un peu trop envahissant et indiscret. Néanmoins, il est prêt à tout pour vous arracher votre secret le plus profond et s’en servir contre vous si vous mettez sa vie en danger.
    _Suivant son propre code d’honneur, il vole et ment à tour de bras, manipulant ces marionnettes que sont les humains en empruntant tous les masques qu’il interprète plus ou moins bien suivant son humeur. Cependant, son sens unique de la bonne conduite comprend le chapitre « aime et protège tes amis » même si cette loi est interprétée… À sa manière, bien sûr!



III- 7, 8, 9, sort vite de ton œuf.


    La nuit, le monde dort. C’est ce que vous croyez, n’est-ce pas? Pauvre idiot! Vous ne savez pas, humains, que le monde la nuit est plus vivant que le jour. La nuit, la lune vous sourit de sa bouche édentée, elle illumine la surface terrestre de ses rayons blafards et enveloppe tendrement toute chose, vivante ou pas, d’un halo de mystère. Voyez-vous cette poubelle, là-bas? Anodine, on en croise partout des comme ça dans la rue. C’est ce que vous me diriez, n’est-ce pas? Et bien moi, je vous réponds que cette poubelle est différente des autres sous l’éclairage nocturne. Elle est plus monstrueuse; les ombres sculptent des visages sur le plastique noir. Des visages qui semblent éprouver toutes les souffrances possibles et imaginables, des visages criant de les tuer au plus vite, des visages torturés, déformés par la peur, la douleur, le désespoir… Non, rien n’est pareil une fois la lune levée et les étoiles au-dessus de vos tête. Le monde que l’on pense connaître disparaît petit à petit, au fur et à mesure du coucher du soleil.

    Je déambule à travers les rues de mon quartier, celui de Ikebukuro, connu à Tokyo pour abriter les fous les plus dangereux. Ici ma folie est anodine, banale, voire normale. ici, je suis accepté alors qu’ailleurs, je serais très certainement traité comme un phénomène de foire, pointé du doigt et persécuté. Oh, je ne me fais pas d’illusion: je sais que je suis fou à lier. Vous en doutez? Comment qualifieriez-vous une personne qui aime jouer avec les émotions des autres jusqu’à ce qu’elles forment de jolies fleurs rouges sang en sautant d’un immeuble? Qu’est-ce qu’est une personne riant du malheur des autres, distillant le bonheur comme la terreur d’une parole ou d’un geste? Un visage vous vient en tête? Celui d’un célèbre Izaya Orihara, peut-être…J’avoue ne jamais l’avoir rencontré mais l’envie est grande de faire sa connaissance et de confronter notre maladie commune, de voir celui qui ira le plus loin! Mais en attendant ce combat qui promet d’être épique, je dois retrouver mon chapeau. Oui, mon magnifique haut de forme blanc, mon splendide emblème, ma fierté, mon symbole, mon emblème…Quoi, déjà dit?! Ok, on recommence: mon magnifique haut-de-for…Ah! Le voilà! Faites qu’il ne s’échappe pas…Petit petit, viens voir papa. Aller, monte sur ma tête mon chéri. C’est biiiieeeen, guter Junge! Tiens, mais qu’est-ce que c’est que ce trou là? Je suis sûr de ne jamais l’avoir vu par ici. Qu’est-ce qu’il peut y avoir de travaux dans ce quartier, c’est pas possible! Il ferait mieux de remplacer les panneaux et autres distributeurs arrachés par ce Heiwajima Shizuo…

    Je continue ma ballade, toujours aussi seul mais appréciant le calme qu’apporte la nuit. Trois heures du matin sonnent au loin alors que je suis assit sur un banc et que j’écoute les oiseaux s’éveiller doucement dans une mélodie réconfortante. Le troisième coup résonne à mes oreilles mais me paraît faux. Il dure plus longtemps et couvre bientôt les joyeux pépiements des bêtes ailées, il me prend la tête sans que je ne parvienne à m’en débarrasser, même en bouchant mes oreilles. Je ferme les yeux, priant que cette cacophonie s’arrête. Je marche alors vers la sortie, les yeux toujours clos. Je tombe subitement la tête la première dans un trou et me cogne contre un objet anguleux...Perte de conscience...

    Soudainement, le silence, enfin. Je respire profondément et ouvre les paupières. La première chose que je vois est…Le noir. Je suis dans une pièce entièrement noire, me donnant l’impression d’être aveugle. Puis, une lumière apparaît devant moi, assez loin. Elle se rapproche de plus en plus, suivie d’un chuintement. Est-ce moi qui avance vers elle ou l’inverse? Je ne sais pas. Dans cette chambre, là où je suis, je ne parviens pas à faire fonctionner correctement mes sens. Tout est perturbé.

    Je la vois finalement, cette lumière. Elle provient d’une fillette en fauteuil roulant, de courts cheveux blancs et une robe toute aussi immaculée. C’est elle qui vient à moi, un petit sourire collé aux lèvres. Elle fait pitié, cette gamine. Qu’a-t-il bien pu lui arriver pour qu’elle se retrouve dans cet état? Sans doute un accident de la route…

    « Bonjour, petite. Pourrais-tu me dire où l’on est exactement? Je suis un peu perdu… »

    Elle ne me répond pas, ne me regarde même pas. Elle s’empare de crayon de couleur sur ses genoux et les tiens dans sa main gauche. De la droite, elle les désigne au fur et à mesure qu’elle chante une drôles de chanson:

    « Astrid choisit une couleur, Astrid choisit une couleur !
    De quelle couleur va-t-elle te peindre ?
    Elle va te peindre en ROUGE !
    Rouge passion, rouge colère…
    Elle va te peindre en ORANGE !
    Orange, centre de l’univers…
    Elle va te peindre en JAUNE !
    Tu seras heureux à jamais…
    Elle va te peindre en VERT !
    Vert, la chance te guidera mais…
    Elle va te peindre en BLEU !
    Peur dans les plaines abyssales…
    Elle va te peindre en VIOLET !
    Tes souvenirs te feront mal…
    Elle va te peindre en INDIGO !
    Ta folie tu ne pourras que craindre…
    De quelle couleur va-t-elle te peindre ? »



IV- 1, 2, 3, qui est derrière toi ?

    Pseudo : le même que mon perso héhé (il est siii classe mdr)
    Comment avez-vous trouvé ce forum ? Yuko, avant qu'elle ne démissionne, m'a passé l'adresse, via Nerina (compliqué, meuh non, faut juste suivre^^)
    Avez-vous des suggestions pour l’améliorer ?...le noir, c'est glauque... /sort/
    Avez-vous des remarques à faire ? [code validé ♫]

Revenir en haut Aller en bas

Astrid Age : 27
Humeur : Changeante.

Astrid


Le fou est là Empty
message posté le Dim 11 Mar 2012 - 22:15 dans Re: Le fou est là
• • • •
    « Petite couleur perdue dans la noirceur de son esprit retord, Astrid a choisi l'INDIGO ! »
Revenir en haut Aller en bas

Invité Invité

Anonymous


Le fou est là Empty
message posté le Dim 11 Mar 2012 - 22:21 dans Re: Le fou est là
• • • •
« Petite couleur perdue dans la noirceur de son esprit retord, Astrid a choisi l'INDIGO ! »

Moi, perdu dans mon esprit retord? Ha la bonne blague! Elle se prend pour qui cette gamine handicapée moteur, avec ses crayons tout pourris dans la main? Serait-elle une déficiente mentale en plus? Ça en a tout l’air… Mais c’est qu’elle disparaît en plus, la mioche! Et sans bouger de sa place! Comme si…Comme si c’était moi qui m’éloignait d’elle, en faite. Impossible…Je rêve, c’est ça. C’est un rêve, pas possible.

Je me gifle, assez fort, et me pince le bras. Rien à faire, je suis bien éveillé. Et pourtant….Et pourtant ma conscience me souffle que ce n’est pas normal ce qui m’arrive, ce n’est pas rationnel. Je ne suis pas fou à lier, non plus. Juste un peu dérangé sur les bords. Je n’ai jamais fumé autre chose que des clopes, et encore c’est très rare. Je n’aime pas le goût de l’alcool et n’en consomme qu’une ou deux fois l’an lors des fêtes traditionnelles de Noël et du nouvel an. Donc, je ne suis pas sous l’emprise de drogue ou d’alcool, je suis bel et bien lucide. Alors, qu’est-ce que c’est que ce paysage enchanteur devant moi? Qu’est-ce que c’est que ce parfum de fleurs et ces animaux bizarre? C’est quoi ce monde que je ne reconnais pas? OÙ SUIS-JE?
Revenir en haut Aller en bas

Astrid Age : 27
Humeur : Changeante.

Astrid


Le fou est là Empty
message posté le Lun 12 Mar 2012 - 14:14 dans Re: Le fou est là
• • • •
Rien à redire, très jolie fiche ~

Validé INDIGO !
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



Le fou est là Empty
message posté le dans Re: Le fou est là
• • • •
Revenir en haut Aller en bas
Le fou est là
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Time is running out :: Open the door... :: Archives-