Partagez | .
I'm pissed of your face, so don't look at me like this ... {Isaac demande une couleur}


message posté le Mer 20 Juil 2011 - 21:12 dans I'm pissed of your face, so don't look at me like this ... {Isaac demande une couleur}
• • Voir le profil de l'utilisateur • •
I- First step: Les Bases

    Prénom : Isaac, mais il aime qu'on l'appelle Waltz
    Âge : 16 ans
    Origines : Européennes, mais principalement anglaise et autrichienne.
    Arrivée : Actuelle, dans les années 2000 donc.
    Manie, habitude : Remettre ses lunettes en place
    Marque : Cheville gauche - Plume
    Groupe : à remplir après l'intervention d'Astrid.




II- Second step: La Forme

    Pour décrire Isaac en un mot, désagréable est celui que la majorité choisirait sans l'ombre d'un doute. Pourtant sa physionomie n'annonce pas cette irritabilité dont il fait preuve. D'une taille environnant le mètre quatre-vingt et d'un corps maigre dépourvue de musculature saillante, vous le comparaitrait sans doute à un poteau de signalisation. Son visage est pourtant d'une harmonie presque angélique. Une peau presque parfaite, des yeux d'un émeraude éblouissant et une bouche fine, sans cette légère virilité marquée par cette lueur dans ces pupilles, cette ensemble est d'une douceur singulière. Sa chevelure noisette est quant à elle plus irrégulière, pourtant elle semble suivre une architecture précise, ce qui nous laisse penser que notre monstre en prend le plus grand soin. Côté vestimentaire, notre garçon porte exclusivement son uniforme scolaire même après son arrivée dans le monde des couleurs, comme ça il n'a pas besoin de s'embêter avec ces futilités. D'ailleurs vous ne serez sans doute pas surpris qu'il ait eu à l'époque où il vivait dans le vrai monde de nombreuses fans qui lui tournaient autour, probablement à cause de ses lunettes qui lui donnait un air calme et intelligent ( car oui, les groupies voient rarement plus loin que l'apparence, c'est bien connu). Globalement, vous aurez compris qu'en se limitant simplement à son physique, l'anglais aurait forcément un image plus que positive. Hélas l'habit ne fait pas le moine et c'est particulièrement son cas.

    Car Isaac a une langue de vipère qui vous pique à chaque fois que vous essayez de communiquer avec lui. Pour lui, vous n'êtes rien, au pire vous pouvez prétendre à être un insecte qu'il faudrait se débarrasser. Ce qui est assez paradoxale, c'est qu'il ne se croit pas être un génie ou un être exceptionnelle, c'est juste qu'il déteste l'humanité en générale C'est un grand adepte du calme et de la tranquillité si bien qu'il est très facilement irrité si vous êtes du genre bavard ou bruyant. Vous pouvez être certain qu'il vous jettera son livre du moment si ces mots tranchants ne suffisent pas pour vous faire taire. Car oui notre homme est un rat de bibliothèque, mais pas du genre à lire que des classiques, il touche vraiment à tout les genre. Du roman historique à ceux de gare, rien ne lui échappe. Cependant il opte souvent pour des ouvrages lourd, non pas pour les lire mais simplement comme prévention à la discussion. Après tout qui irait embêter un homme qui lit avec la plus grande concentration.

    Pourtant même le pire des démons possèdent une part de bien. Tout d'abord notre adolescent est capable dans de très rares cas de dialoguer, voir même de tisser quelques liens si cela lui promets une tranquillité certaine dans les années à venir. Mais il lui arrive parfois d'aider sans raison, soit parce que vous l'avez vraiment saouler et qu'il veut en finir avec vous soit parce que il était de TRES bonne humeur. Cependant il prétextera une raison égoïste pour vous avoir portez secours, simplement pour que vous ne prenez pas l'habitude de le déranger . Sinon, c'est un grand travailleur et déteste ne pas comprendre quelque chose si bien qui peut passer des heures à cogiter sur un sujet pour prouvez que vous avez tort. il est aussi très probable que s'il aime vraiment quelqu'un il soit capable d'aller vers cette personne. Mais ne rêvez pas trop, ses plaintes ne cesseront pas même s'il vous adore, il se sera cependant capable d'être franc avec vous. Car la seule raison pour laquelle est Issac est aussi froid, c'est simplement qu'il ne fait plus confiance à qui que ce soit et donc se protège comme il peut de ces êtres avides de pouvoir, en ayant complétement conscience qu'il n'est pas mieux qu'eux ...


III- Third step: La Mémoire du corps

    "Le bonheur était à la portée de tes mains, pourtant tu n'as jamais pris la peine de regarder les autres. Ta vie était pourtant belle dans le monde réel, alors pourquoi tu n'as voulu le voir ? Etait-ce parce que ce qui avait de la saveur pour les autres n'en avait pas pour toi ?"

    Ta vie avait pourtant commencé dans les plus grandes banalité. Tu vivais à Londres avec tes deux grands frère et ta petite sœur dont une seule année vous séparait, entouré de tes parents qui s'aimait. A quatre ans,tu adorais les livres à image alors que tes frères préféraient aller jouer dans le jardin, quant à ta sœur elle ne faisait encore rien de tes journées. Tu te savais déjà différent, tes yeux ne ressemblaient pas à ceux des autres,d'ailleurs tu n'avais presque aucune similarité avec cette famille aux allures asiatiques. Mais tu étais encore bête, tu ne voyais pas ce qui clochait véritablement, tu croyais simplement que tu étais une exception mais que ce lien de sang était tout de même là. C'était pour cela d'ailleurs qu'il t'arrivais encore de s'amuser avec eux à la place de tes lectures, car tu les aimais mon enfant. Si seulement cette illusion ne t'avais pas bercé, tu aurais pu être une bonne personne Isaac...

    Ta vie a l'école n'était par contre pas du tout repos. Tu étais intelligent, en tout cas assez pour savoir lire avant les autres et de sauter une classe à tes six ans . Tu n'aimais pas vraiment les gens de ton âge qui perturbait le cours, mais tu ne les haïssait pas au point de leur lancer ces flèches venimeuses que tu enverrais aujourd'hui. C'est à cette époque qu'on a commencé à te demander si tes parents étaient bien les tiens. Au début, tu disais naïvement que oui même si tes camarades semblaient surpris. Puis peu à peu, comme tu étais le chouchou de la maîtresse et tu faisais des exercices en plus pour approfondir, on commença par te dire par dire que tu provenais d’extraterrestres repoussant que tes parents n'étaient que des scientifiques qui ne cherchait qu'à t'étudier. Cela ne te touchait pas, ce n'était que parce qu'ils étaient jaloux, mais tu te rendais compte qu'il avait pointé un fait ineffable alors tu allas questionné tes parents sur le sujet. Si tu savais comment cela allait te changer Isaac... Tu appris ce jour là qu'en plus ne pas être leur fils biologique, tes véritables parents n'étaient autres que les voisins grognons qui ne rendaient jamais la balle. la femme n'avait pas voulu avorté, et comme ils voulaient un nouvel enfant malgré que ta mère ne pouvait plus procréer, ils entamèrent une procédure pour te récupérer. Ta sœur n'était pas aussi leur fille, il s'agissait de la nièce qui naquit aux pays et que ton oncle avait voulu qu'elle ait une vie meilleure en Europe...

    Cette révélation était une vrai douche froide pour le petit garçon que tu étais. Cette communion, que tu avais toujours mis sur le dos de l'ADN n'était qu'une illusion que tu avais crû pendant tant d'années. Tu pris ça comme une trahison, tu savais que tu ne les verrais plus jamais du même œil, ces parents intéressés. Le monde qui était autrefois chatoyants de couleurs ne ressemble plus qu'à ces films d'avant-guerre. Tu étais triste et en colère, tu ne voulais plus sortir de ta chambre, tu ne faisais que lire pour oublier, inlassablement. Mais au bout du deux jours tu compris que fuir était impossible, alors tu retournas à l'école même si le cœur n'y était pas. Toi qui voyait déjà tes camarades assez négativement, ils t'étaient devenus insupportable. C'est à partir de là que tu étais devenu méchant Isaac. Tu n'avais plus d'autre passion que tes livres et tes cours, le reste n'avait plus aucune importance dans ce nouvel univers. Il y avait pourtant une personne que tu aimais, c'était ta sœur qui était dans la même situation que toi. C'était elle qui te permit de rester encore un peu gentil, pour qui tu rendais service avec plaisir. Il n'y avait rien d'autre quelle qui méritait ton attention...

    Tu grandis encore et tu rentras au collège. Tu avais toujours des bonnes notes et les filles commençaient à tourner autour de toi comme les moustiques en plein été. Alors que tu essayais de travailler dans le CDI ou pendant les pauses, elle cherchait tout le temps à te parler, à te déconcentrer. Avant tu les ignorais, mais étrangement elles revenaient encore plus nombreuses qu'avant. C'est à partir de se moment où tu commença à être désagréable et à faire remarquer tous les petits défauts des individus. Bien que quelques unes continuaient à t'épier, on préférait nettement rester loin de toi, on te dérangeait plus. Il n'y avait que avec les amis de ta sort où ta bouche ne proférait pas de critique. D'ailleurs tu mangeait toujours avec ta cadette car tu n'avais pas d'amis dans ta classe ou même à l’extérieur, cependant tu ne te sentais pas seul, après tout il n'y avait pas de bruit de cette manière. Mais quand elle voulait être seul alors tu travaillais ou tu lisais, car c'était les deux seules chose que tu savais faire. Tu aurais aimé que cela reste ainsi. Même si tu n'étais pas vraiment heureux ou triste, cette banalité était sécurisant malgré l'ennui qu'elle procurait...

    Hélas ta sœur partit de la maison pour un internat d'art alors que tu espérais qu'elle vienne dans ton lycée qui avait un très bon niveau. Tu aurais du savoir qu'elle s'en irait elle aussi, cependant tu la soutenais dans son rêve d'illustratrice. Mais maintenant, il n'y avait vraiment plus personne sur qui tu comptais et le monde devint encore plus gris. Alors comme toujours tu travaillais, tu passais tes soirées à faire des fiches de révision et tu avançais dans le programme. Cependant la question de l'avenir te terrifiait. Alors que tu n'avais jamais cessé d'apprendre, tu ne t’aies jamais demandé ce que tu voulais faire plus tard. Cependant tu continua encore de remplir tes cahiers, comme si ton objectif inexistant te donnait des ailes. Mais cette fois, c'était pour oublier l'angoisse que cet avenir incertain te procuraient, car c'était toujours comme ça que tu te cachais du monde. Tu passais de plus en plus de temps sur ton bureau, tu faisais des nuits blanches pour éviter de penser et cela marchait très bien. Mais la fatigue t'emporta dans des songes au bout du compte, ta vie ne ressemblait à rien. C'était surement durant l'un de ses rêves qu'Astrid te repéra ...



IV- Fourth step: L'Âme

    Pseudo :Summery
    Comment avez-vous trouvé ce forum ? Je ne dirais qu'une chose: Je t'aime ma fille !
    Avez-vous des suggestions pour l’améliorer ? Une PA trop grande et "vide", de l'espace peut être gagné je crois. Peut-être un forum trop large, pas gênant pour moi (vive les grandes résolutions \o/), mais je pense aux pauvres personnes qui ont des netbook ...
    Avez-vous des remarques à faire ?[code validé ♫] Mais pourquoi pas dans le ciel ?


[ Je travaille dessus , je le promets >o<]
Revenir en haut Aller en bas

Astrid Age : 25
Humeur : Changeante.

avatar


message posté le Jeu 21 Juil 2011 - 21:28 dans Re: I'm pissed of your face, so don't look at me like this ... {Isaac demande une couleur}
• • Voir le profil de l'utilisateur • •
    « Toi qui croit tout savoir mais ne sait plus qui il est, pour retrouver tes racines Astrid va te peindre en VERT. »
Revenir en haut Aller en bas


message posté le Ven 22 Juil 2011 - 14:23 dans Re: I'm pissed of your face, so don't look at me like this ... {Isaac demande une couleur}
• • Voir le profil de l'utilisateur • •
Tout d'abords tu croyais qu'il s'agissait d'un de ces nombreux cauchemars qui te poursuivait depuis que tu te questionnais sur l'avenir. Des ruines, symbole de ton mode de vie sans sens puis le ciel d'un turquoise brillant, trop brillant pour que tu puisses l'atteindre. Tout ressemblait bien à ce monde récurrent, mais cette fois l'angoisse n'était plus. Car ton âme avait déjà compris où que tu te trouvais bien loin de cet univers où tu avais vu le jour. Tu te levas et commenças à chercher des informations, mais lorsque tu marchas , tu remarqua quelque chose sur ta cheville. Une jolie plume émeraude y trônait désormais, d'un de ces vert qui remplissait votre cœur d'un accomplissement profond. Que faisait-elle là ? tu en avait aucune idée, cependant tu savais bien ce qu'elle signifiait. Autrefois un outil scripteur et allégorie de la liberté, elle représentait tout ce que ton ancienne vie t'avais fait déraillé. Car tu avais voulu disparaitre Isaac, simplement parce que tu n'arrivais plus à supporter tout le travail que tu avais fourni pour la connaissance. Rapidement, tu arrivas à cette conclusion:il s'agissait d'un véritable endroit, très loin de ta chambre où tu avais passé une bonne partie de ton existence. Tu esquissas un sourire pour la première fois depuis longtemps. Qui disait nouveau monde disait nouvelles règles et nouvelles connaissances. Étrangement tu étais heureux de ce changement de situation, car ici il n'était pas encore question d'humain. Il partis des ruine le laissant portée par les vents les plus doux. Cette fois, l'ennui ne serait plus au rendez-vous il était certain ..;
Revenir en haut Aller en bas

Astrid Age : 25
Humeur : Changeante.

avatar


message posté le Ven 22 Juil 2011 - 22:41 dans Re: I'm pissed of your face, so don't look at me like this ... {Isaac demande une couleur}
• • Voir le profil de l'utilisateur • •
    Très jolie fiche, j'ai hâte que tu fasses vivre Isaac ♥

    Validé VERT \o/
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



message posté le dans Re: I'm pissed of your face, so don't look at me like this ... {Isaac demande une couleur}
• • • •
Revenir en haut Aller en bas
I'm pissed of your face, so don't look at me like this ... {Isaac demande une couleur}
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» {fini} I've been doing just fine - Kiran ft. Haileen
» A quand le reveil citoyen face a l'insecurite ?
» G20, des mesures adoptées pour faire face à la crise
» Maryse Narcisse aura sauvé la face , faute de sauver Fanmi Lavalas
» HAÏTI FACE À L'OBLIGATION DE L'ÉTAT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Time is running out :: Open the door... :: Fiches validées :: {Vert}-