Partagez | .
Journal de bord d'une blasée avant l'age

Invité Invité



message posté le Lun 25 Nov 2013 - 0:49 dans Journal de bord d'une blasée avant l'age
• • • •
Aujourd’hui, ça commençait bien…

Il y avait du soleil dehors, et je me sentais en bonne forme, mais évidemment, comme toutes les choses qui commencent bien, ça finit souvent mal. On est presque minuit au moment où j’écris ce texte, et je sais qu’on sera sans doute une heure du mat’ quand je le posterais, et peut-être demain soir où la semaine prochaine quand on le lira, je ne sais même pas si on va prendre la peine de le lire, enfin qu’importe, écrire me fait du bien.
C’est vrai, je n’avais pas senti cette sensation depuis longtemps, ouvrir une page de Word et chercher des mots sur une page blanche en regardant bêtement le curseur qui clignote, puis soudain, le flot de mots qui se déversent, provenant tout droit de votre esprit…Oui, ça faisait longtemps, tout ça, très longtemps…C’est tout rouillé, comme sensation, ça met du temps à se remettre en route. Je me répète encore, ça fait du bien, ça a l’air de rien dit comme ça, mais je le répète une troisième fois pour que vous compreniez bien : ça fait vraiment du bien.

Aujourd’hui, j’ai lue un message de Qwil, ça faisait longtemps, comme tout le reste d’ailleurs, et même si ce n’était pas sur ce forum, ça m’a fait penser à True colors. A chaque fois que je vois quelque chose en lien avec ce forum, ça fait toujours longtemps. Je ne sais pas pourquoi, rien qu’en lisant ce message tout con, j’ai eu envie de pleurer, ce message n’avait absolument rien à foutre ici, mais j’ai souris, Zo-chan a toujours été quelqu’un de très emportée, elle étalait ses malheurs à la vue de tous, mais je ne lui en ai jamais voulu pour ça. D’ailleurs, je n’en ai jamais voulu à personne, ni à cet andouille de Remy, du forum Wakfu rpg (bien peu sauront de qui je parle), ni à personne d’autre. Je n’en ai pas l’envie, c’est trop dur d’en vouloir à quelqu’un, j’ai jamais réussi, je ne suis pas douée pour ce genre de truc.
Enfin bref, passons. Après avoir lu ce message, je me suis mise à chercher un forum de rp où m’inscrire, et comme d’habitude, je n’en ai pas trouvé. Excuse-moi, Astrid, de dire ça comme si de rien était, chercher un forum en remplacement à True colors doit paraitre insupportable à certaines personnes mais l’ambiance chaleureuse que je pouvais y trouver me manque trop, j’essaye de trouver un autre forum avec cette même ambiance, mais Pantsu m’a dit, en juste cause, que ce genre de forum est une perle rare. Pour preuve, deux forum où je m’inscris, deux forum où je n’ose plus revenir, il faut que j’arrête de me voiler la face, aussi : Peut-être qu’il est temps pour moi d’arrêter de rp.

Après avoir marqué ces lignes, j’ai fait une pause, et j’ai relu mon texte en diagonale, mon ordinateur m’a soudain affiché que ma connexion était parfaite, je ne me souviens pas qu’il m’ait annoncé qu’elle avait été coupée, de toute façon. Je ne sais plus trop quoi écrire d’autre, j’avais bien l’intention d’écrire autre chose, mais j’ai oublié quoi. Il faut me comprendre, je suis tellement perdue dans mes pensées. J’ai songé un instant à aller voir ma mère, pour lui demander simplement de ne pas me réveiller demain, et de ne jamais me réveiller, de me laisser endormie pour l’éternité, et quelqu’un daigne enfin se rendre compte de mon absence, j’ai envie de manquer à quelqu’un, mais j’ai l’impression que je ne manquerais à personne.
J’ai songé un instant que je n’avais pas fait mes devoirs d’Allemand, et que je ne les ferais pas de toute façon, j’ai eu honte un instant à cette idée, puis je me suis dit que de toute façon, ça me caractérisait plutôt bien : une feignasse démotivée en permanence, une sorte de lâche hypocrite, quoi. Et ça a toujours été comme ça, que ce soit pour mon forum, Mechanical Utopia, pour mes rps de True colors ou pour tout le reste, je n’ai aucunes motivations, elle a du crever quelque part sans que je m’en aperçoive, c’est chiant. Ma motivation aurait pu me prévenir avant de rendre l’âme, même pas foutu de clamser proprement, son cadavre git toujours quelque part dans ma tête.
Puis, de toute façon, en toute franchise, je n’ai plus envie. Plus envie de rien, et marre. Marre d’avoir une idée, de la peaufiner un peu, et du jour au lendemain, de ne plus être inspirée par elle. Marre d’être une girouette, marre de tout et de rien. J’en ai marre de l’adolescence, et j’en ai marre aussi de la politique, marre des autres, marre de moi-même, marre de l’humour et du sérieux, j’en ai MARRE du monde entier ! Cette nostalgie me saoule comme un mauvais alcool, un alcool que je vomis et qui me brule les lèvres, la gorge et l’estomac. Mais c’est que j’aurais tout un océan à vomir en plus, et que si je vomissais tout d’un coup, tout serait bruler, ma gorge, ma bouche, mon visage, et même mon pauvre cœur serait cramé, il ne resterait de moi qu’un petit tas de cendre, épitaphe d’une jeune fille anéantie par sa mer intérieur.

Puis je pense maintenant à Pantsu, à Pantsu, adorable, gentille, toujours là. Je l’ai laissé se debrouiller toute seule pour Mechanical Utopia, et j’ai appris par mes propres actes le sens du mot lacheté. J’ai songé un instant au moment où elle rayonnait de bonheur, à nous parler de son amour. Je l’ai toujours connu comme ça, Sophie, elle aimait, on aurait dit que son cœur aurait pus porter la terre entière…Elle aimait, et son amour était beau.
Puis je pense à Ren, oui, je pense à lui avec une tendresse toute poussiéreuse, mélangée avec des larmes naissantes, à peine visible, à l’état d’embryon au creux de mes yeux. J’ai envie d’hurler, de me frapper la tête contre un mur jusqu’à ce qu’une épaisse tache de sang recouvre mon papier peint laid comme le monde. J’ai envie de m’arracher les ongles à force de griffer les murs, et j’ai envie de me coucher et d’engueuler mes parents, demain, quand ils me réveilleront, je n’ai pas envie de réussir mes études, là, maintenant, tout de suite. J’ai envie de rien, j’ai juste envie de dormir.
J’ai envie d’aimer, oui, encore ! J’aime, je ne sais pas si c’est un amour authentique, mais à chaque fois que quelque chose viens le ranimer, je pette un plomb, comme maintenant, à dire des conneries, du genre que je me pendrais ou que j’avalerais une boite de médoc, ce genre de conneries que bien évidemment, je ferait jamais, ce genre de conneries pour que celle que j’aime vienne me voir et dise « Mais non, Mali’, fait pas ça, prend-moi par la main, on va aller au pays des bisounours ! », mais je sais que son discours sera toujours le même, un truc du genre « Désolée, restons amies… ». Vie de merde.
Je me déteste, je me vomis, j’aimerais me frapper mais j’ai peur d’avoir mal, et donc, je me déteste encore plus. Je m’en fous de savoir si j’aime vraiment ou pas, je m’en fous de savoir si demain j’irais en cours, je m’en fous de mon avenir, je m’en fous de True colors, et de Mechanical Utopia aussi, et de tout les autres, d’Heroes’s sup, d’Emaziaz, De Soulmates Nerver Die et de Fairy Tail Heaven ! Je n’en ai rien à foutres, qu’ils crèvent tous, et que je crève avec eux, tiens, ça vous fera des vacances !
Il parrait que mon anniversaire arrive bientôt, et bien je déteste ce jour ! J’en ai marre qu’on m’offre des cadeaux, ras le bol, j’en ai marre parce que c’est de l’hypocrisie pure et simple, si on a pas les moyens de se payer quelque chose à l’aniv ou pour Noel, autant pas se le payer du tout ! J’en ai marre de mon aniv, j’en ai marre de Noel ! Et j’en ai marre aussi des fêtes qu’on ne fête plus, comme Halloween et Pâques, et le Premier Avril aussi ! Tout le monde entier me fait chier, avec leur logique de merde et le fric qu’ils peuvent s’enfoncer dans le trou du cul !
Je n’ai pas pleuré, et je ne pleurerais pas ! Parce que mes larmes ont un gout de merde ! Parce que je n’ai pas envie ! Et parce que ça n’en vaut pas le coup ! Voila !

Tout ça pour dire que j’emmerde ceux qui sont partis de True colors, encore plus ceux qui sont partis sans prévenir ! J’emmerde ceux qui restent et j’emmerde ceux qui ont désertés !
Revenir en haut Aller en bas

Astrid Age : 23
Humeur : Changeante.



message posté le Lun 25 Nov 2013 - 18:32 dans Re: Journal de bord d'une blasée avant l'age
• • Voir le profil de l'utilisateur • •
J'ai rien à dire. Enfin si, beaucoup. Mais j'ai pas le courage de faire un texte long comme toi. J'espère que ça t'aura défoulé, en tout cas le lire m'a fait du bien. Donc bah. Merci je suppose ?

• • • • •

Merci à Pantsu pour l'avatar ♥
Revenir en haut Aller en bas

Invité Invité



message posté le Lun 25 Nov 2013 - 20:02 dans Re: Journal de bord d'une blasée avant l'age
• • • •
Je me douterais bien que ce ne serait pas compris...La premiére personne que j'insulte, c'est avant tout moi-même...
Revenir en haut Aller en bas

Astrid Age : 23
Humeur : Changeante.



message posté le Lun 25 Nov 2013 - 21:35 dans Re: Journal de bord d'une blasée avant l'age
• • Voir le profil de l'utilisateur • •
C'était pas ironique, en fait, je te remercie vraiment...

• • • • •

Merci à Pantsu pour l'avatar ♥
Revenir en haut Aller en bas

Invité Invité



message posté le Lun 25 Nov 2013 - 21:58 dans Re: Journal de bord d'une blasée avant l'age
• • • •
Me remercier de quoi? De jouer ma depressive et de vomir un flot d'insultes? C'est pas vraiment du grand art, j'ai juste peter les plombs u_u
Revenir en haut Aller en bas

Invité Invité



message posté le Mer 27 Nov 2013 - 3:36 dans Re: Journal de bord d'une blasée avant l'age
• • • •
C’est finit, voila….J’ai pleuré, comme une conne, en écoutant Rencontre de Grand corps malade, cette musique me fait toujours pleurer, surtout au passage de la Nostalgie, ou à celui de l’amour….Ou bien à celui de l’avenir, ce drôle de type qui porte un masque et qui déforme sa voix…Je sais plus trop quoi dire, je crois qu’il n’y a rien à déclarer, ce texte sera pas long, c’est juste un épitaphe, après tout, il est trois heures du mat’, ma mère va encore m’engueuler, quand elle saura par mon père que j’ai pas dormi. Le monde n’est pas fait pour les insomniaques.
Je suis une grande adepte des nuits blanches, parce que la lune et comme une marraine pour moi et que l’épais manteau sombre du ciel a le mérite d’être silencieux. Tout ce qui trouble le silence de ma chambre, c’est le bruit des touches de claviers rapides et brefs mêlées au vrombissement de mon ordinateur, un Dell. Un vieux machin qui marche à Windows XP, et oui, mesdames et messieurs, fière d’appartenir au passé, je m’en branle de vos tablettes tactiles et de vos smart-phones, j’emmerde aussi vos tablettes graphiques, je dessine mieux sur du papier, je préfère feuilleter un livre que de le télécharger et j’ai toujours trouver ça mieux d’aller au théâtre que de se taper une soirée jeux qui vous laisse la tête lourde, les yeux en charpie et l’esprit tout embrouillé.
Oui, je fais ma vielle conne, parce que la seule chose que j’ai réussi à écrire sur du papier, c’était un poème d’amour pour une ondine d’antan, plus personnes ne crois au légendes maintenant. La magie de Noel à disparu, il n’y a plus de chocolat pour Pâques, on découvre que le monde est pourri, et qu’il n’y a ni Dieu ni Diable qui nous aide à devenir bons ou méchant. C’est ce genre de jour ou on à l’impression que même blasphémer, se serait parlé à l’oreille d’un sourd. A quoi ça sert d’inventer des contes pour enfant ? C’est sadiques, c’est pour que la désillusion soit plus dur, peut-être…
Mais les enfants d’aujourd’hui ne se font plus d’illusion, heureusement, malheureusement ? Je m’en fous, je sais juste qu’ils fument, qu’ils boivent, qu’ils parlent de sexe, de viol, même, de drogue, certainement, et qu’ils s’engagent comme ça dans une vie pleine de bonheur et de sourire….

Puis, mon esprit se vide, se détache de la réalité, de la toile du monde rongée par les mites, il y a un ouvrage du petit prince, sur mon bureau. Je me souviens qu’il retourne chez lui, à la fin, et qu’on dirait qu’il est mort, mais ce n’est pas vrai. Je me souviens de l’homme qui buvait pour oublier qu’il a honte de boire, je me souviens aussi des moutons et des roses, et je me souviens que si il y a bien une chose à savoir, d’important dans la vie, c’est ça : savoir pourquoi les moutons mangent les fleurs. Il a raison, le petit Prince de se fâcher, je le comprend, personne n’aimerais que SA fleurs, celle qui n’est comme aucunes autres, qui se trouve la, quelque part, dans l’espace ou sur terre, qui vous donne une raison de vous lever le matin en vous disant « tiens, je vis dans le même monde que ma fleur », si cette fleur, un jour, était mangée par un mouton, oui…Pour nous, c’est comme si toutes les étoiles s’éteignaient…
Un monde sans étoiles, sans joie, sans avenir…Il l’est déjà, c’est vrai…Mais…Mais un monde sans fleurs ? Ce serait horrible…
En relisant quelques lignes de mon livre préféré, les larmes me viennent aux yeux, mais n’osent plus couler, le chemin qu’elles ont déjà empruntés leurs paraient soudain moins sur…
Ces mots, ils sont simples, tout simple, c’est un renard apprivoisé qui les a dits, pour un petit prince aux cheveux dorés comme le blé…Et ces mots sont si doux qu’ils me font oublier ma peine le temps de leur lecture. Ces mots, je les dis ici : « J’y gagne, dit le renard, à cause de la couleur du blé. ».
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



message posté le Aujourd'hui à 16:55 dans Re: Journal de bord d'une blasée avant l'age
• • • •
Revenir en haut Aller en bas
Journal de bord d'une blasée avant l'age
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un journal de bord ?
» Journal de Bord - Explications
» Un journal de bord, c'est quoi ?
» Le code du parfait journal de bord
» Modèle de journal de bord

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Take a break :: La boîte à malices :: Boîte à créations-