Partagez | .
Il était une fois deux couleurs... [Pv : Ruka]

Kyran Age : 19
Humeur : Confiant... Ou presque.



message posté le Dim 21 Juil 2013 - 21:47 dans Il était une fois deux couleurs... [Pv : Ruka]
• • Voir le profil de l'utilisateur • •
Une lancée de main, le bout métallique s'envolait, les yeux river sur cette pièce aussi misérable-soit-elle et pourtant, elle représentait un symbole... Ou du moins, en quelque sorte. D'un geste précis, calculé et net, le lanceur rattrapa la pièce qu'il enferma directement dans sa main, incarcéré entre sa paume et ses doigts. C'était comme si le monde s'était arrêté de vivre à cet instant, le souffle était rapide pour tous, tous les regards étaient dirigés vers cette main, le pouce se retirait doucement du petit amas de doigts puis, l'index suivait le geste libérant ainsi une petite facette de la pièce. Rapidement, le majeur, l'annuaire et l'auriculaire suivaient le geste de ces précédents montrant un dessin de l'Italie gravé dans la pièce argenté.

- Face ! Je suppose que vous savez ce qui vous attends les gars.

- Ah ah ! Ouais, bien joué mec ! Tape-là !

Le jeune homme leva sa main et la claqua dans celle de son partenaire, les jambes croisées sur la table, la cigarette en bouche, il observait les réactions des perdants : certains l'insultaient, criait à la triche ou voulait le tabassé mais étaient retenues par d'autres camarades quant à d'autre, ils étaient bons joueurs pour la plupart, se disant que la chance tapera à leur porte une autre fois.

- Donner tout à mon ami, c'est sa fête aujourd'hui.

Sur ces paroles, il se releva lentement regardant la scène qui se déroulait, en un rien de temps son compagnon sera bourré à la suite de toutes les bières qu'il lui sera offerte par les multiples personnes présentent et qui avaient perdu le paris dans le bar. Son ami regarda un instant le jeune violet, Kyran fit de même tout en le détaillant : c'était un homme musclé, approchant peut-être la trentaine d'âge, une courte chevelure blonde, des yeux verts clairs accroché à un visage qui semblait avoir souffert durant sa vie. Il ne tarda pas plus sur cela.

- Tu pars ?  

Le mafiosi fit un geste positif de la tête pour confirmer les dires de l'homme puis, d'un geste de la main il lui dit au revoir sans dire le moindre mots. L'ambiance festive de l'endroit s'éloignait à chacun de ces pas en direction de la sortie du bâtiment, sa montre indiquait qu'il était 23 heures 17, il était tard, il n'avait aucun endroit où dormir à pars peut-être l'hôtel qu'il détestait. Une fois la sortie franchie, il passa sa main droite dans ses cheveux châtains tout en s'avançant dans les rues de la ville. En réalité, il avait élu l'hôtel de ville comme sa résidence principale par obligation, il n'aimait ni les gens qui s'y trouvaient, ni les décorations il avait même refait sa chambre à son goût... Sans dire mot à l'administration de la bâtisse, bien sûr. Pas que c'était interdit mais plus qu'il en avait aucune idée si ça l'était. Honnêtement, il n'avait pas la moindre envie de le demander, à son arrivée dans le rêve, quand il avait demandé une chambre pour dormir la première nuit il ne pensait guère à y rester un jour de plus... Le truc, c'est que ça fait un mois qu'il vit dans cet hôtel ne quittant que très rarement la ville. Il connaissait pas mal de personnes et il n'était pas connu en soit, de simple potes, il avait pu rencontrer des personnalités étranges comme des couleurs qui avaient subi le même sort que Kyran en arrivant dans ce rêve mais qui, contrairement à lui, y vivait depuis bien plus longtemps ou qui avait même oublié l'existence de la jeune Astrid.

Quand il leur demandait comment ce monde avait été crée, certaines "couleurs" répondaient simplement que ce monde avait été crée à la façon de la terre et qu'ils y étaient nés. D'autres prononçaient simplement ce nom dont il voyait bien la déception qu'il y avait dans leurs yeux. L'air de rien, cela inquiétait Kyran et si lui aussi devenait ainsi ? Il secoua sa tête, voulant refusé de telles pensées, peut-être que c'était juste des humains créer à l'imagination d'Astrid et qu'elle s'était amusée à leur créer une histoire pour chacun. C'était plausible en soit mais bon, ce n'était pas le sujet de ses préoccupations pour le moment, non il voulait juste dormir autre part que dans son hôtel pour une fois... Pourtant, il marchait en direction de celui-ci comme s'il y était attiré, comme un grand aimant qui en attirait un autre plus petit. On ne va pas se mentir, il dormira là-bas ce soir, il y était bien obligé de toute façon ! Il n'allait quand même pas passé la nuit dans la rue ou dans la forêt au risque de se faire bouffer par des plantes carnivores ou même des fées mangeuses d'hommes. Après tout, le violet était en droit de penser une telle chose il avait bien vu des personnes sans visages, des arbres qui n'étaient pas commun, des sirènes, etc, etc. Rien qu'à force de trouver des scénarios à tout ce charabia il n'avait même pas remarqué que sa cigarette s'était consumé, il soupira une nouvelle fois tout en regardant son paquet qui était vide... Il espérait sincèrement qu'il y avait des clopes dans ce rêve, y avait intérêt en fait. Afin de trouver une alternative à la cigarette il se souvenait avoir acheté un paquet de chics au cas où s'il tomberait en rade et faut dire qu'il avait bien fait, il en prit une et continua son avancée.

- Hmmm...  

Il les avait entendues, il savait qu'il n'était pas seul dans la rue où il se trouvait, aussi déserte soit-elle aux premiers abords, il se doutait de la présence de quelqu'un. Faut dire que le soir il avait l'esprit vif, il faisait attention à tout la nuit. Celle-ci étant le moment de prédilection des assassins et des tueurs en tout genre il fallait mieux faire attention à ce genre de détails. Pourtant, il ne s'était pas mit en garde, il était resté de marbre comme s'il savait qu'il n'avait rien à craindre, il observa un instant les lampadaires avant de voir une ombre se rapprocher de lui. Kyran avait maintenant le choix à deux solutions : soit il continuerait son chemin en ignorant l'humain, soit il l'aborderait. Après tout, c'était peut-être une personne qu'il connaissait et, au cas contraire, cela ne lui ferait aucun mal d'avoir une nouvelle rencontre. Ça lui donnerait de la compagnie et peut-être qu'elle possèderait une maison où il lui quémandera de dormir dedans. Plus le violet se rapprochait d'elle, plus il pouvait la détailler : jeune femme, une peau qui semblait clair et des cheveux roses ce n'était qu'une description partielle. Mais, ce qui l'étonnait le plus c'était ses yeux ou du moins... Chacun de ses yeux, elle possédait un oeil bleu et un autre vert. Il haussa les épaules et prit un regard qui se voulait amical.

- Aheum, bonsoir demoiselle, je me nomme Kyran...

Il prit une pause en passa sa main derrière ses cheveux d'un air gêner ce n'était pas comme si elle était moche, au contraire !

- Et bien, je me demandais, si vous étiez d'avis pour m'inviter chez vous, enfin, juste pour dormir ! Pas de mégarde je vous assure, je peux vous payez si vous le désirez... Enfin, je...

Le jeune violet se mit à dire n'importe quoi, il bafouillait presque, c'est vrai que de demander à une femme de vouloir dormir chez elle dès la première rencontre n'était pas dans les lignes de la politesse et puis, qu'est-ce qui lui disait qu'elle en possédait une de maison ?

- Je... Enfin, comment vous vous appelez ? Oubliez ce que j'ai dis précédemment, c'est la fatigue...

Il lui souriait faisant tout pour faire bonne mine et minimiser les dégâts de ses premières phrases puis, il lui tendit la main.
Revenir en haut Aller en bas

Ruka Humeur : Tu veux vraiment savoir ?



message posté le Jeu 25 Juil 2013 - 8:19 dans Re: Il était une fois deux couleurs... [Pv : Ruka]
• • Voir le profil de l'utilisateur • •
Un soleil ardent plombe dans le royaume d'Astrid. Cela ne donne pas vraiment le gout d'aller faire de l'exploration pour aller crever de soif quelque part. Ruka avait décidé de rester tranquille pour la journée et de se promener dans le coin de la fête foraine. Pour faire quoi? Simplement comme d'habitude, trainer en regardant un peu partout en attendent que le temps passe. On ne pouvait pas vraiment considérer les gens de cette ville comme des compagnons intéressants. Ils n'osaient jamais sortir de leur petit village et leurs seuls sujets de conversations étaient la pluie et du bon temps. On ne pouvait rien tirer d'eux alors l'adolescente ne voulait pas perdre du temps avec eux. Elle les ignorait à moins d'un contact vraiment nécessaire.

Elle passe devant la milice sans y prêter attention. Elle n'avait pas l'intention d'interagir avec ses gens également. La plupart du temps, ils n'apportaient que des problèmes et encore quand ils étaient là. En fait, leur QG était souvent vide comme ils étaient toujours occupés ailleurs. Ensuite, il y a l'entrée du parc, mais ce n'était pas plus palpitant. Ruka ne les avait jamais essayés et elle n'y tenait pas plus que ça. Elle n'était pas dans ce monde pour se laisser guider par ses petits plaisirs. Donc, elle continua son chemin pour tomber sur les boutiques. Elle avait toujours eu du mal à résister à cette tentation. Tout ce qu'elle trouvait plus au moins utile, elle devait le prendre. Ce sera une autre journée qu'elle va consacrer à trouver de petites merveilles pour sa "planque". Elle choisit une première boutique au hasard, de toute façon elle l'avait surement déjà visité auparavant même si elle ne s'en souvenait plus. Ce qui ne fait pas ton bonheur présentement le fera peut-être un autre jour. De plus, il y a toujours des nouveautés pour attirer les gens. Elle jette un coup d'œil rapide sur chaque article en faisant signe au vendeur de ne pas venir la voir. Une paire de jumelles attira son attention. Elle alla dans un coin du magasin pour les essayer. La vue était un peu floue, mais l'état de l'objet semblait correct. Elle sourit et les mit dans son sac pour en sortir des roches à la place. Elle en dépose deux sur le comptoir du marchand ce qui fit son bonheur. En fait, la maudite n'avait pas aimé le fait qu'il lui coupe les cheveux comme paiement la première fois. Depuis, elle utilise toujours ses roches qu'elle a récoltées proche du lac et aucune personne sans visage n’avait fait un signe de mécontentement ce qui lui avait fait plaisir. Elle sortit de la boutique pour aller dans une autre et ainsi de suite...

En sortant d'une friperie, Ruka remarqua qu'il faisait déjà noir. La journée avait plutôt passé vite. Son ventre gargouilla, elle n'a pas mangé de la journée alors il fallait bien qu'elle se nourrisse un peu. Elle s'arrêta au premier supposé "restaurant " qu'elle croise. C'était tout de même petit et miteux, mais bon il ne faut pas toujours se fier aux apparences. Elle alla s'asseoir au comptoir pour attendre que le serveur vienne la voir. Elle écoutait les gens à coter parler même s'ils ne disaient rien de pertinent. En quarante-cinq minutes, elle sortit de cet endroit repu. Il n'avait rien de fabuleux, mais ce n'était pas le pire qu'elle avait gouté. Cependant, il ne faut pas cracher sur la nourriture qu'on nous offre, surtout lorsqu'on n'est pas du tout douée en cuisine. En fait, elle comptait un peu trop sur les autres dans ce domaine. Elle n'avait jamais cuisiné de sa vie et lorsqu'elle était seule, elle ne mangeait que des petits trucs comme des conserves ou du chocolat ce qui n'était pas tellement bon pour la santé. Elle pousse un soupir un peu décourager en se disant qu'il fallait bien qu'elle apprenne un jour... Elle commença à se diriger vers l'endroit où elle habite.

L'adolescente fut quand même assez surprise d'entendre des bruits de pas qui semblait venir d'en avant. Il est rare d'avoir des personnes de cette ville qui se promène dans la nuit. Cela rendait curieuse Ruka, mais le bruit s'arrêta net. Elle continue d'avancer comme si rien n'était jusqu'à ce qu'elle voit la silhouette de quelqu'un. Il l'attendait bien évidemment, mais pourquoi? Elle alla tout de même à sa rencontre comme elle n'était pas une froussarde. C'était un jeune homme bien charmant qui se présente devant elle. Il est grand, mince, il a les cheveux châtains et les yeux verts. Il ne semblait pas avoir aucun signe d'acné où rien d'autre extravaguent dans le même style. Il a surement tout pour plaire aux filles, en tout cas du côté physique, elle ne peut pas vraiment dire pour le caractère. En tout cas, une chose est sûre, c'est qu'il n'est pas du coin. C'est sûrement un autre jouet d'Astrid. Il prit bien le temps de l'observer également et il s'attarda sur ses yeux. La maudite n'en était même pas étonnée puisque ça arrivait tout le temps. Il finit par m'adresser la parole pour se présenter sous le nom de Kyran. Au moins, elle pouvait déjà dire qu'il était poli même si elle fut surprise par la suite des événements. Le garçon lui a clairement demandé s'il pouvait venir chez elle, mais quand il le réalisa, il essaya de se reprendre ce qui rendait la chose encore plus marrante. Ruka avait de la misère à se retenir de rire, mais elle fit un effort quand il lui demanda son nom et bien évidemment, d'oublier ce qu'il avait dit. Elle lui retourne son sourire et lui prit la main qu'il lui tendait pour la serrer.

-Bonsoir, je m'appelle Ruka.

Elle lui lâcha la main et le regarde encore un moment. Il est drôle et il n'a pas l'air bien méchant. Alors, pourquoi ne pas l'invité? Il va peut-être arrivé à la divertir et s'il se passait quelque chose de grave, elle arriverait certainement à se défendre. Elle sourit à nouveau avant de prendre la parole.

-Suis-moi.

Elle continua un peu sur la rue principale avant de tourner à droite dans une petite ruelle pour faire un bout. Arrivée à une clôture, elle grimpa dessus rapidement pour s'assurer que le garçon ne voyait rien comme elle était en jupe et se jette en bas. Puis elle s'adressa à lui de manière sarcastique.

-J'espère que tu n’auras pas trop de difficulté à passer.

Elle attendit un peu le temps qu'il franchise cet obstacle avant de reprendre la marche. Il faisait trop sombre pour vraiment voir quelque chose, mais elle connaissait le chemin par cœur. Ils montèrent une colline pour enfin arriver au campement de Ruka. Ce n'était pas vraiment une fille sociale alors elle détestait rester dans l'hôtel puisqu'il n'avait pas vraiment d'intimité. On croisait des personnes chaque fois et les murs n'étaient pas vraiment insonorisés. Donc, depuis qu'elle restait ici, elle avait trouvé tout un petit kit pour dormir à la belle étoile. Il y avait de grandes toiles pour tout protéger de la pluie. Elle avait trouvé une sorte de watt dans la forêt qu'elle avait rapportée en quantité astronomique pour servir de matelas et elle avait improvisé des couvertures et des oreillers. L'adoslescente avait classé dans chaque coin des vêtements, des provisions, des armes et plein de babioles inutiles....Elle se retourne vers Kyran en se demandant ce qu'il pensait. Elle n'avait jamais montré cet endroit à personne.

-Voilà, c'est mon petit nid.

Elle vide son sac pour ranger la contenue à leurs places respectives avant d'aller s'asseoir sur son lit artisanal.

-Donc, je n'ai rien de mieux à proposer, alors tu peux toujours repartir.
Revenir en haut Aller en bas

Kyran Age : 19
Humeur : Confiant... Ou presque.



message posté le Sam 27 Juil 2013 - 20:15 dans Re: Il était une fois deux couleurs... [Pv : Ruka]
• • Voir le profil de l'utilisateur • •
Sa main tendue, sa respiration rapide, il la regardait droit dans les yeux essayant de la dévisager, de savoir ce qu'elle pouvait penser de lui, d'anticiper ses paroles même si... Un simple regard ne suffisait guère à faire une telle chose mais bon, s'était mieux que rien et il fallait bien l'avouer que les yeux de cette femme l'intriguaient franchement ! Kyran n'eut que quelques secondes pour s'attarder sur ce détail qu'il sentit aussitôt une chaleur au niveau de sa paume, son regard se détourna pour se diriger vers la poignée de main puis, observa à nouveau le visage de la jeune femme qui souriait... Enfin, de la dénommée Ruka. Il souffla de soulagement intérieurement en voyant la réaction de celle-ci, honnêtement il s'attendait plus à un renvoi, à un "va te faire foutre" ou encore à une baffe mais heureusement pour lui qu'elle l'avait bien prit. Après tout, peut-être que l'excuse de la fatigue lui avait épargné ce résultat... Enfin, peut-être. Après quelques secondes, les mains des deux couleurs se séparaient mais pas leurs regards, toujours est-il que le jeune mafiosi restait obnubiler par ce regard si inhabituel. Elle souriait à nouveau et prit la parole :

-Suis-moi.

Sur cette phrase, elle se retourna rompant tout contact visuel et prit la marche dans la rue où ils se trouvaient. Kyran haussa les épaules et se mit en vue de la suivre, espérant que ce ne serait pas un piège ou une quelconque chose ayant un rapport avec, de toute manière si s'était le cas, il se défendrait à moins qu'il ne se retrouve face à une armée de fou enragé où il avantagerait la fuite. Après quelques mètres, elle prit la droite, les amenant à une ruelle qu'ils traversaient, Kyran avançait tout en observant la silhouhette de la jeune demoiselle jusqu'à-ce qu'ils arrivent face à une clôture. Avant qu'il n'eut fait le moindre mouvements, Ruka l'escaladait aussi rapidement qu'elle le pouvait, comme si elle cherchait à fuir quelque chose.

-J'espère que tu n’auras pas trop de difficulté à passer.

Il soupira certes, elle rigolait mais c'était le genre de choses qui l'exaspéraient, il avait l'air aussi nul que ça ? Aussi gros ? Aussi maladroit ? Il ne s'attarda pas sur ça et escaladait la grille en deux-trois mouvements rapides et calculé et fit un petit bond pour atterrir sur ces pieds. Il lui fit un sourire moqueur et lui tendit ses bras comme pour montrer qu'elle avait eu tords de se moquer de lui mais... Il se prit un majestueux vent dans la gueule en remarquant que Ruka était dos a lui et à plusieurs mètres de lui. Il soupira essayant de la suivre du mieux qu'il le pouvait, il n'y voyait queudall et se demandait bien comment elle faisait pour se retrouver. Quelques minutes plus tard, plusieurs chutes évité et une colline franchie, ils se retrouvaient tout deux faces à un campement, il y avait un peu de tout : des toiles sûrement pour se protéger des averses, des matelas, des oreillers, des couvertures assez spécifiques, des vêtements, de la nourriture, etc, etc.

-Voilà, c'est mon petit nid.

Il se gratta la nuque, genre... Elle dormait ici ? Et il allait aussi dormir ici ? Non mais il n'allait tout de même pas dormir à cet endroit... Il secoua sa tête, l'air de rien s'était un peu mieux que l'hôtel et puis, il n'avait plus vraiment le choix, c'était ça ou se retrouver à l'hôpital. Il haussa les épaules tout en observant la jeune femme vider son sac.

-  Je pense que ça ira, honnêtement c'est cool de vot... Enfin, de ta part.

Cela lui faisait bizarre de tutoyer une connaissance aussi "fraîche" surtout une femme mais c'était bon, il s'était rattrapé même s'il avait quelques doutes sur le fait qu'elle se foutrait de lui.

- Je sorts un peu dehors.

Sur ces paroles, il prit la sortie du campement et fit quelques mètres en faisant bien attention où il posait ses pieds. Une fois arrivée près d'un petit rebords, il s'asseyait dessus tout en observant le ciel ainsi que tout ce qui l'entourait. L'air de rien, il voyait pas mal de choses de là où il l'était. Mais ce n'était pas pour autant jolie ! Il souriait seul sans plus accordé la moindre intérêt à Ruka et le reste, ses souvenirs avaient prit la place de toute son attention...
Revenir en haut Aller en bas

Ruka Humeur : Tu veux vraiment savoir ?



message posté le Dim 28 Juil 2013 - 7:11 dans Re: Il était une fois deux couleurs... [Pv : Ruka]
• • Voir le profil de l'utilisateur • •
La réaction du jeune homme dépourvut un peu Ruka. Elle le regarde seulement du coin de l'œil, mais c'est facile à comprendre qu'il trouvait l'endroit plus ou moins bizarre. Il est vrai que ce n'est pas un endroit commun, mais ce n'est pas comme si elle avait eu de la brique sous la main et un plan d'architecte pour se faire une maison. Elle avait fait du mieux qu'elle avait pu surtout qu'elle n'est pas très manuelle. C'est mieux que de devoir resté dans un hôtel à longueur d'année, mais bon, c'est peut-être une pensée étrange ça aussi. Kyran finit par lui répondre quand il avait pris une décision.

-  Je pense que ça ira, honnêtement c'est cool de vot... Enfin, de ta part.

Il a surement décidé de rester parce qu'il est déjà ici et qu'il serait mal poli de refuser, mais cela passa dix pieds au-dessus de la tête de Ruka. Elle n'est pas du genre à se soucier des détails même s'ils sont négatifs. Peu importe ce qu'il l'a poussé à rester, elle va pouvoir s'amuser un peu comme prévu. En tout cas, il a au moins compris qu'il ne devait pas la vouvoyer. Elle ne va pas avoir besoin de le préciser. La maudite ne s'était pas gênée alors pourquoi lui, il devrait le faire? De plus, elle déteste se faire vouvoyer. Ce n'est pas comme si elle est une vieille madame. Elle sortit de sa réflexion quand le garçon lui adressa un nouveau la parole.

- Je sors un peu dehors.

Dehors? Ruka a bien compris ce qu'il voulait dire, mais bon, son nid est en quelque sorte dehors. Ce n'est pas parce qu'il y a une sorte de toit qu'ils sont à l'intérieur. Sauf que la jeune demoiselle garda cette remarque pour elle. Ça allait surement le rendre mal à l'aise si elle l'obstine sur ce genre de détail. Elle le regarde simplement s'éloigner avant de retourner à ses affaires. Elle choisit un livre au hasard dans la tonne de livres qu'elle avait trouvés dans des boutiques pour passer le temps. L'adolescente lit quelques pages avant de regarder dans la direction ou Kyran était parti. Elle continue ce petit manège quelques minutes avant de s'écœurer. Elle l'a invité, ici pour qu'ils fassent connaissance, alors, pourquoi ils sont chacun de leurs côtés? Elle se demande bien ce qu'il pouvait faire. Ru' pousse un soupir avant de lancer le livre dans un coin et de se lever. Elle avait l'intention d'aller le découvrir elle même. Elle alla à la section des provisions pour prendre quelque chose à lui offrir. Elle ne veut pas en faire trop donc elle prit seulement deux bouteilles d'eau. Puis, elle se dirige vers le même chemin que le jeune homme a emprunter. Ce ne prit pas de temps avant qu'elle puisse l'apercevoir assis près du rebord. Elle l'observa un moment comme il avait l'air pensif. Elle pensa un moment faire demi-tour comme elle ne tient pas tellement à le déranger, mais c'était un peu ennuyant pour elle. Elle s'avança finalement pour aller s'asseoir à côté de lui.

-Je peux savoir à quoi tu penses?

Elle lui sourit avant de lui tendre une des bouteilles d'eau

-J'ai pensé que tu aurais peut-être soif.
Revenir en haut Aller en bas

Kyran Age : 19
Humeur : Confiant... Ou presque.



message posté le Mer 28 Aoû 2013 - 14:34 dans Re: Il était une fois deux couleurs... [Pv : Ruka]
• • Voir le profil de l'utilisateur • •
La grisaille était présente, la bruine aussi, le vent soufflait de toute force et les deux hommes avançaient tant bien que mal à travers les ruelles. Les rares personnes présentent fuyait cette météo et il était fou de croire que deux hommes équipés d'un simple parapluie pourrait faire face à un tel orage. Pourtant, s'était le cas, la pluie ne leur faisaient peur, encore moins les bourrasques puis, comme si cela était réflexe, ils s'étaient mis à courir ensemble, les mains en avant pour se protéger de la pluie qui s'écrasait sur leurs visages de jeunes insouciants. Leur destination était proche, ils pouvaient même l'apercevoir de loin : un petit muret recouvrait un petit jardinet à l'avant de la maison... Ou du moins, de la villa, les murs étaient de briques rouges obstrué par l'obscurité du ciel, de grandes fenêtres recouvrait les façades avant de celle-ci, ils y voyaient même les volets clôt. Quand ils parvinrent à destination, ils escaladaient tous les deux le muret, s'avançaient jusqu'à la porte où un petit toit les protégeait du mauvais temps. L'un deux balança le parapluie, un croisement de regard, le second sonnait. Quelques secondes s'écoulaient avant qu'une jeune femme de la vingtaine d'âge ouvrit la porte, sans l'âme d'une hésitation, il appuya sur la détente sous le regard de sa gamine.

-Je peux savoir à quoi tu penses?

Kyran sursauta puis, il observa la jeune femme qui lui tendait de quoi boire avec un sourire qu'il citerait d'amical... Enfin, sûrement.

-J'ai pensé que tu aurais peut-être soif.

Il prit la bouteille en signe de politesse même s'il n'avait réellement soif, il la gardera pour plus tard ou pour demain. IL ne tarderait pas à profiter de la gentillesse de Ruka. Juste le temps de passer la nuit et puis, hop ! Il s'envolerait, ni vu ni connu. Faut dire qu'il ne fut jamais très familier avec les femmes, les fiançailles, le mariage, tout ce blabla c'était de la merde à ses yeux, être en couple, aussi. Simplement parce qu'il ne savait s'y faire et il ne voudrait pas faire de gaffe avec elle, ni même penser des choses qui seraient fausses... Comme en ce moment en soit.

- Oui, merci.

Machinalement il bût une gorgé avant de reposer l'eau au sol et se décidait enfin de répondre à sa question.

- Non.

Un non plutôt sec en vaint mais il le fallait bien, il la connaissait à peine, il n'allait pas lui trimballer toute sa vie et il ne valait mieux pas que cela arrive. Il l'était réservé et faisait bien attention lorsqu'on parlait de lui, il ne donnait jamais de détails "compromettant" permettant de connaitre ces anciennes occupations et si on lui disait un rapport avec la mafia au vu de son accoutrement il aurait simplement à dire que cela vient du rêve, qu'on le croit ou pas, il en avait rien à foutre. Sa vie lui était réservé, à lui et à lui seul. Il n'était guère bavard et c'était quelque peu dérangeant que ce soit pour lui et peut-être aussi pour Ruka.

- T'en pense quoi de cet endroit... Courte pause, un regard assez attristé, il reprit... Ruka ?

[hrp] Un peu cours, pardon mais je suis très occupé ces temps-ci, j'ai fais du mieux que je pouvais. :/[hrp]
Revenir en haut Aller en bas

Ruka Humeur : Tu veux vraiment savoir ?



message posté le Mar 10 Sep 2013 - 19:50 dans Re: Il était une fois deux couleurs... [Pv : Ruka]
• • Voir le profil de l'utilisateur • •
Un autre petit sourire se pose sur les lèvres de Ruka quand le garçon fit un saut à cause de sa présence imprévue. Il était bien perdu dans les vapes. Il accepte sans trop tarder gentiment la bouteille qu’elle lui a offerte, mais pour sa question, il lui répond un non catégorique. La maudite fronça les sourcils. Elle peut bien comprendre qu’il y a certaines choses qu’on ne veut pas dire, même qu’elle est experte en la matière… Cependant, l’adolescente n’apprécie toujours pas qu’on lui refuse les choses. Elle ne dit rien en réponse, convaincue qu’elle va sûrement en connaître plus sur Kyran avec le temps. Il est rare qu’on parle de nous à une inconnue, mais elle ne va pas rester à cet statue bien longtemps.

Après un court silence, le jeune homme lui demande ce qu’elle pense de ce monde. Ce n’est pas du tout la question la plus facile à répondre. Ça peut être différent pour chaque personne. Elle le regarde un moment et elle remarque facilement qu’il est malheureux pour une raison secrète. Elle réfléchit un moment avant de lui répondre, mais ce n’est surement pas à quoi il s’attendait.

-Tu sais, quand on ne répond pas aux questions, on ne devrait pas en poser.


Ce pris quelques minutes avant que la demoiselle regrette ce qu’elle venait de dire et qu’elle pousse un soupir. La remarque qu’elle a dit n’a aucun sens. C’est seulement par pure égoïste qu’elle a répondu ça. Elle n’aime pas rester dans l’ignorance alors c’était une sorte de petite vengeance. Pourtant, cette question n’a absolument rien de personnel. Elle se ravise et décide finalement de lui répondre pour briser la glace qu’elle a créée.

-Si tu veux une réponse qui te remonte le moral, tu ne l’auras certainement pas de moi. Ce monde a seulement été inventé pour nous permettre de fuir nos problèmes. Cette dénommée Astrid cherche en quelque sorte des personnes semblables à elle-même pour pouvoir s’amuser et tout oublier. Est-ce un enfer ou un paradis? Je n’en ai aucune idée. On va le découvrir avec le temps… Ce n’est pas comme si on a le choix.

Voilà, des pensées pessimistes sauf que Ruka est simplement réaliste. Il ne va surement pas être satisfait de la réponse, mais qu’est-ce qu’elle peut bien y faire. Elle ne va tout de même pas inventer une réponse joyeuse pour lui faire plaisir. Cette fois, l’adolescente lui offre un sourire hypocrite.

-Content?
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



message posté le dans Re: Il était une fois deux couleurs... [Pv : Ruka]
• • • •
Revenir en haut Aller en bas
Il était une fois deux couleurs... [Pv : Ruka]
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Il était une fois... Carrefour!
» Il était une fois Sophie la girafe
» Il était une fois la légion [DVDRiP]Guerre
» Il était une fois... Deux blonds ! (Enfin trois)
» Il était une fois, une jeune fille nommée Katharina....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Sud :: Ville-foraine-