Partagez | .
Waisting Time ~ [P.V Lou]

Atsuki Age : 20
Humeur : Cela demeurera pour vous un parfait mystère ...

avatar


message posté le Ven 12 Juil 2013 - 16:02 dans Waisting Time ~ [P.V Lou]
• • Voir le profil de l'utilisateur • •
e venais donc de m'éveiller dans le Rêve. Un monde étrange. Je m'étais assoupi dans une forêt, et réveillé dans une forêt. Que cela est amusant ... ~

Ce monde est rempli de couleur ... Mais qu'est-ce que je fais là ? Pourquoi moi ? Cette petite fille qui m'a "peint de jaune" ... Elle était étrange. Est-ce qu'ici ... Mes peines s’envoleront ? Disparaîtrons ? Si seulement je savais. Et en quoi cette marque jaune est une réponse ? Je n'ai rien compris à ce que m'a dit cette Astrid...

Atsuki, jeune garçon aux cheveux bruns, yeux de même couleur, vient de se réveiller. Après un moment de réflexion, il se lève enfin et part explorée la forêt très dense, plus que celle dans laquelle il s'est endormit. Ce paysage inconnu et familier l'intrigue à un point peut imaginable. Il se demande encore qu'elle est l'origine de sa présence ici, pourquoi et comment Astrid est apparut devant lui.

Et que signifie cette couleur jaune ?

Le jaune est une couleur qui évoque la joie. Il n'y a pas d'autre signification à donner. Du moins, aucune ne vient à l'esprit du jeune Atsuki. Le jeune garçon se sent complètement perdu. Il hait cette sensation d’incompréhension, il déteste ne pas comprendre.
Mais ... Ici ... Je suis loin de tout. Loin de toute ma vie passé. Je ne verrais plus les mêmes paysages qui me mettent mal à l'aise, je ne verrais plus les gens qui m'ont fais souffrir. Mais aussi, je ne verrais plus cette femme qui m'a adopté. Dommage. Cependant ... Je ne vais pas me lamenter longtemps encore ! Et si ... Rêve, ainsi je nomme ce monde, était une 'seconde chance' pour moi ? Un chance d'être heureux, enfin. Une chance pour que mon sourire ne mente plus sur ce que je ressent vraiment, qu'il puisse s'afficher sincèrement. En tout cas ... Cette forêt est magnifique ... Plus belle que l'autre.

Sûr, ce paysage n'avait rien à voir avec ce que Atsuki avait pu voir ou imaginer. Ce paysage est rempli de couleur claire, lumineuse. Les plantes sont variée et toutes plus belles les unes que les autres ! Atsuki ne saurait identifié même pas la moitié des plantes présentes tellement elles sont nombreuses. Il se demande même si la plupart d'entre elles ne seraient pas imaginaires. Ce qu'il pense être fort possible dans un monde nommé Rêve, il se peut qu'il y est des choses qui n'existe pas ailleurs. Bon, Rêve est un nom inventé par Atsuki, il ne sait toujours pas où il est en réalité. Chose qu'il serait temps que le jeune garçon songe à découvrir...

Avant tout, j'explore ! Après on verra pour les secret de cet univers inconnu et merveilleux. Soudain, j'entends un bruit, quelqu'un approche. Qui ? Peut-être quelqu'un qui saura répondre à mes questions ? Ou peut-être pas... Je verrais bien. Au moins, j'apprends un truc, je ne suis pas seul dans Rêve! D'un côté, je ne sais pas pourquoi, mais je m'y attendais un peut ... Les bruits de pas se rapproche. La personne qui va me rencontrer n'est plus très loin.
Revenir en haut Aller en bas

Lou Humeur : Bonne, mais ça ne se voit pas.

avatar


message posté le Ven 12 Juil 2013 - 16:30 dans Re: Waisting Time ~ [P.V Lou]
• • Voir le profil de l'utilisateur • •



    Je marche. Je marche sur l'invisible plateforme. Je marche dans la brume opaque. Un pied devant l'autre, je fais des petits pas pour ne pas tomber. Mais je suis perdu. Où suis-je ? Et pourquoi ce vert ? Je me répète sans cesse la phrase de la jeune fille aux yeux tristes. Astrid. Impossible de voir où je vais. A tout moment, je peux tomber. C'est d'ailleurs ce qui finit par arriver. Mon pied droit, toujours immobilisé et hors service me fait chuter lourdement au sol. Je prend mon pied entre mes mains, comme pour vérifier qu'il n'est pas blessé. La marque d'Astrid est toujours là. Une merveilleuse larme verte.

    Et tout à coup, la brume se dissipe. Une clairière. Non, une forêt. Je suis arrivé dans une forêt. Des arbres de toutes sortes me font face. Ils semblent me regarder. S'ils pouvaient parler. Je les interrogerais, sans doute. Eux savent sûrement où je suis. Mais ce sont des arbres, après tout.
    Bon, ne perdons pas la tête et continuons d'avancer. Avançons vers l'inconnu. Voilà une perspective très encourageante. Rester sur place est peut-être la solution à choisir. Les pensées se bousculent dans ma tête. Et les larmes coulent. Ma vision se trouble et mes yeux disparaissent derrière des larmes salées. Je ne suis pas triste. n peu déboussolé. Des larmes coulent sur mes joues et tombent sur le sol. Chose inattendue : mes larmes, une fois tombées, font fleurir des fleurs. Un peu interloqué, je cesse immédiatement de pleurer. Un événement étrange de plus dans cette journée, pas de quoi s'alarmer.

    Je finis par me décider à m'enfoncer dans la forêt qui semble s'étendre sur l'infini. C'est donc dans ces bois immenses que commence ma nouvelle vie ? Pourquoi pas... Un vent doux et apaisant vient souffler sur mes cheveux brins. Je frissonne. Les feuilles s'entrechoquent. Mes pieds, toujours nus, sont comme bercés par l'herbe fraîche. La forêt en devient plus apaisante. J'ai presque envie de m'asseoir, m'arrêter un instant. Me calmer. Mais non, je dois avancer, tracer cette nouvelle route. En avant !

    Je me mets donc à marcher, me posant 1001 questions. Pourquoi suis-je ici ? Où est Astri ? suis-je seul ? Pourquoi le vert ? Pourquoi mes pieds sont-ils nus ? - cette question est moins intéressante mais j'aimerais quand même bien avoir la réponse. - Jusqu'où va cette forêt ? Où dois-je aller ? Suis-je sur la bonne route ? Je pense avoir la réponse à cette seconde question. Je trace ma route. Je suis sur mon propre chemin. C'est forcément le bon. Ce raisonnement n'a aucun sens.

    Après de longues minutes de marche, je n'en peux plus. Et je tombe. La faute à mon pied, une fois de plus. Cette marche infructueuse, lente et longue m'achève. Je n'en peux plus, je veux savoir où je suis. La forêt a pris une allure cauchemardesque. Je veux en sortir.

    Où suis-je ?

    Les mots ont jaillis, sans que je puisse les retenir. Et quelqu'un, là-bas, a entendu.
Revenir en haut Aller en bas

Atsuki Age : 20
Humeur : Cela demeurera pour vous un parfait mystère ...

avatar


message posté le Ven 12 Juil 2013 - 17:04 dans Re: Waisting Time ~ [P.V Lou]
• • Voir le profil de l'utilisateur • •
l est comme moi... Perdu. Il ne sait pas où il est, où il en est. Je me sens moins seul. Lui aussi est prisonnier de ses questions aux quelles ils ne trouve pas de réponse. Semble-t-il.

Atsuki se retourne après avoir entendu la question de l'inconnu. Un garçon. Jeune. Plus que lui. Ses yeux brillent, on peut facilement supposé qu'il a pleuré. Le jeune garçon est pied nu, ses pied son sales, à cause de la terre. Il a l'air plus perdu que le jeune Atsuki. Mais en réalité, le garçon jaune se contente de ne pas afficher ses craintes, il considère sa présence en ce lieu comme une renaissance.
Je m'approche du jeune garçon, inquiet pour lui. Je me baisse pour être à son niveau et lui fait un sourire destiné à le rassuré, un sourire chaleureux et amical .


<< Tu es perdu toi aussi ? >>




J'attends sa réponse qui était évidente au fond. Je me sens bête d'avoir demandé ... Je lui souris toujours, comme je me l'étais promis pour moi-même ¤Mon sourire ne quittera plus mes lèvres¤.



<< Je me nomme Atsuki, et toi ? Quel est ton nom ? >>



Atsuki laisse au jeune garçon nommé Lou le temps de répondre avant de se demander enfin comment ils vont sortir de cette forêt. Le garçon jaune est doué pour retrouver son chemin , mais là ... Cela semble compromis, puisqu'il n'y a pas vraiment de chemin. La flore colorées cache l’horizon. Pour commencer, il songe à aller tout droit. Bien sûr, il aiderait Lou à s'y retrouver, il serait absurde de le laisser là perdu en pleine forêt.
Après que le jeune garçon m'aie donné son identité, je lui fais un sourire plus grand encore , plus amicale, plus rassurant .


<< Enchanté alors. Cela te dis d'être perdu avec moi et qu'on cherche ensemble la sortie de cette forêt ? >>

Là, j'eus l'étrange réflexe de caché ma jambe droit derrière l'autre, pour cacher la brûlure que j'ai eu durant mon enfance. Comme je portait un short, elle était visible et cela m'embêterais que Lou se pose des questions sur comment j'ai été brûlé. Cela amènerai inévitablement a ce que je lui raconte une part de mon histoire. Je ne veux pas le démoralisé avec mon passé compliqué moi .
Revenir en haut Aller en bas

Lou Humeur : Bonne, mais ça ne se voit pas.

avatar


message posté le Sam 13 Juil 2013 - 12:29 dans Re: Waisting Time ~ [P.V Lou]
• • Voir le profil de l'utilisateur • •

    Le jeune homme s'approche de moi. Je reste à terre, tétanisé : soudainement, sans prévenir, la peur s'est emparée de moi. La peur de l'inconnu. Mais ledit inconnu n'a pourtant rien d'anxiogène puisqu'il arbore un sourire apaisant, faisant automatiquement disparaître la peur qui m'habitait. Le jeune homme souriant est face à moi. Il se baisse pour être à mon niveau. Je suis pathétique, allongé ainsi sur le sol.


    « Tu es perdu toi aussi ? »



    Ah, voilà une bonne nouvelle. Il est aussi paumé que moi. Il ne me veut donc aucun mal, même si ça je m'en doutais. En réalité, nous avons tous les deux besoins l'un de l'autre. Je me relève donc, pour lui répondre un peu plus dignement, tentant de répondre à son sourire malgré ma gêne.


    « Euh, oui, je suis perdu... »


    Je réponds finalement comme un enfant pris en faute répondrait à ses parents furieux. Hors, devant moi, il n'y a pas de colère, seulement un peu de pitié, et un sourire accueillant. Mes émotions me jouent des tours. Son sourire ne semble plus vouloir quitter ses lèvres. Il est comme agrippé, agrafé à son visage angélique. Pourquoi suis-je donc si gêné ?


    « Je me nomme Atsuki, et toi ? Quel est ton nom ? »



    Atsuki, il est donc d'origine asiatique.


    « Je m'appelle Lou. »


    Ma réponse brève est plus assurée que la précédente. Nous n'avons plus grand-chose à nous dire, à cause de la gêne qui nous sépare tel un mince film. Mais je vois à son visage qu'il se demande comment il va retrouver son chemin. Il est totalement désemparé, lui aussi. Il aimerait trouver un chemin, un voie. Mais il n'y en a pas. Le chemin, c'est à toi de le tracer, ai-je envie de lui souffler. Je crois avoir bien deviné ses pensées. Ou du moins quelques unes, car l'esprit du jeune garçon semble bouillonnant, comme s'il avait peur. Et pourtant, il m'affiche un sourire encore plus grand que précédemment, qui déclenche automatiquement le mien. Et oui, le sourire des uns déclenche le sourire des autres, comme les bâillements, comme les rires.


    « Enchanté alors. Cela te dis d'être perdu avec moi et qu'on cherche ensemble la sortie de cette forêt ? »



    Je ne vais pas refuser. Je suis perdu et ce garçon me semble bien sympathique. Faire le trajet avec lui sera l'occasion de faire plus ample connaissance. Je lui fais un sourire approbateur, accompagné d'un simple "Mh !" tout aussi approbateur. J'ai encore très peu parlé durant cet échange.

    Nous partons donc. Vers l'inconnu. Vers une nouvelle aventure. Un nouveau chemin. Le chemin que nous devons tracer. Ce garçon m'a mis ne confiance. Je vais tenter de lui parler.


    « Alors, tu es d'origine chinoise, non ? »


    Hm, je me rends compte après avoir sorti cette phrase que si je me suis trompé, je n'aurais plus qu'à m'enterrer six pieds sous terre. Croisons les doigts.
Revenir en haut Aller en bas

Atsuki Age : 20
Humeur : Cela demeurera pour vous un parfait mystère ...

avatar


message posté le Sam 13 Juil 2013 - 15:47 dans Re: Waisting Time ~ [P.V Lou]
• • Voir le profil de l'utilisateur • •
'est drôle en un sens... Je ne vois pas en quoi mon nom évoque une prononciation Chinoise. Peut-être est-ce une simple erreur de sa part ? Cela arrive de se tromper, tant qu'il ne vient pas me dire que la Chine et le Japon c'est la "même chose" ~

Face à la maladresse de Lou, je me contente de lancer un nouveau sourire que je n'ai sais pas comment décrire. J'en est tellement, plus ou moins expressif.

<< Erreur, je suis d'origine Japonaise. Mais, ne t'inquiète pas, on peut tous se tromper. >>



Nous marchons avec le but de sortir de la forêt mais aussi , du moins en ce qui me concerne, le désir d'en savoir plus l'un sur l'autre. Comme il a lancé le sujet, autant que je lui lance le retour. Évidement. Ainsi, je pourrais relancer la question d'un simple et trop banal "et toi?" Mais je choisi d’embellir mon renvoi avec des mots supplémentaires qui sont, je l'avoue, complètement inutiles.

<< Et toi Lou, de quelle origine est-tu ? >>

Au moins, ma réponse est moins banale est ennuyeuse. Un peut de variété que diable ! Si la discutions ressemblait à : Question
- Réponse + et toi?
Ce serait d'un ennuie et d'une répétition ... Hors, je ne veux pas ennuyé mon interlocuteur avec cela.


La marche est calme et plus tôt lente. Les deux jeunes gens ont un rythme de marche qu'ils se sont trouvé ensemble inconsciemment. Comme une parfaite harmonie qui se crée en un instant trop bref pour qu'on ne la voit se faire. Ce genre d'harmonie, Atsuki adore. Il préfère ça qu'un pathétique désaccord qui se serait crée pour on-ne-sait quelle futilité.
Après la réponse de Lou, un petit silence. Les deux ne savent pas quoi dire et Atsuki à eu le temps de perdre quelques instant son sourire. La cause ? Il est trop plongé dans ses réflexion pour se forcer à afficher un sourire. Il recommence à se poser des questions sur Astrid, Rêve, les couleur, le Jaune. LE JAUNE !! Il ne peut s'empêcher de s'énerver sur sa propre incompréhension ...


[] Flashback []

« Toi qui pense que souffrance rime avec vivant, toi qui commence à te demander pourquoi tout est aussi douloureux dans la vie, Astrid va t'aider à répondre à tes interrogations. Elle va te peindre en JAUNE ! »

[] Fin []


O.K ... Alors il FAUT qu'on m'explique... "Astrid va t'aider à répondre à tes interrogations. Elle va te peindre en JAUNE !" En quoi le jaune répond à mes interrogations ? Sérieusement, en quoi une couleur répond à une question psychologique aussi complexe que ce qu'elle a exposé ? Cherchez seulement une logique à me situation, vous comprendrez : Vous êtes à un moment de votre vie où vous êtes perdu. Une gamine débarque et vous expose ce qu'elle sait que vous vous demandez (cherchez pas comment, elle sait). Là elle vous dit qu'elle va vous répondre et hop elle vous "peint" d'une couleur et vous atterrissez dans un monde bizarre sans savoir ce que vous fichez là ?


Atsuki ... Calme toi voyons...

O.K ... Je m'énerve . Il faut que je me calme. Heureusement que cette colère ne se passe que dans ma tête. Ne serais-je pas devenu fou des fois ? Enfin... Au final, je sais comment briser le silence. Mais c'est sans trop le vouloir que je demande ça d'une voix sérieuse, presque grave.

<< Dis ... Astrid, elle t'a peint en qu'elle couleur. >>



Ne demandez pas comment ni pourquoi je suis persuader qu'il a aussi rencontrer Astrid. Cela se fait, comme une évidence. Me rendant compte que j'ai oublié ma façade, je me tourne ver lui d'un sourire faux. Cette histoire me travaille trop... Beaucoup trop. Pourquoi ? Je ne sais pas ... Cette Astrid. Je veux la revoir. Je veux qu'elle m'explique tout ! Mon arrivé dans Rêve ... Comme dois-je la percevoir ? Comme quelque chose de positif ? Je hais ne pas comprendre. Alors ...

Imagine. Atsuki se met à faire ce qu'il fait à chaque fois qu'il ne se sent pas de bonne humeur ou que quelque chose ne va pas. Il imagine. Tout ses sens s'animent et il imagine un sens à sa présence, il imagine une signification à tout. "Le jaune est la couleur de la joie, qui ne quittera plus mon visage, même pour mentir. Rêve est un monde éloigné de mes peines pour que mon visage et mon cœur s'illumine de joie. Astrid est une ange perdu qui cherche à combler son vide en apportant une réponse énigmatique aux âmes perdue. Répondre à son énigme.. Voilà ce qu'il me faut faire." Ainsi, Astuki comprend mieux. Mais cela ne demeure qu'une interprétation vague.  
Revenir en haut Aller en bas

Lou Humeur : Bonne, mais ça ne se voit pas.

avatar


message posté le Dim 14 Juil 2013 - 3:56 dans Re: Waisting Time ~ [P.V Lou]
• • Voir le profil de l'utilisateur • •

    Zut ! J'aurais du m'en douter. Comment rattraper le coup, maintenant...?

    "Oups ! Pardon !"

    Je n'osais plus vraiment parler, mortifié par mon erreur. Atsuki me prenait peut-être pour un imbécile à l'heure qu'il est. Et puis quel rapport entre son nom et la Chine, hein ? Non mais franchement, on aura tout vu ! Et moi, je viens des States, peut-être ? Okay, on se calme, tout va bien. C'est juste une simple erreur bête. Pas de quoi en faire tout un plat. Mon nterlocuteur, toujours aussi souriant - moquerie ou marque de confiance et de respect ? - me retourne la question.

    "Je viens de France. Je suis né dans une forêt où... euh... Bah, voilà !"

    J'allais me lancer dans le speech habituel sur les légendes de la forêt de Brocéliande etc, etc, etc. Mais ça ne l'interesse peut-être pas.. Mais comment peux-tu le savoir si tu ne lui demande pas, banane ? Hum, tout juste. Voilà une situation bien embêtante. J'ai des progrès à faire ne matière de communication et de relation sociale. Et le plus rapidement serait le mieux, étant donné que je dois passer un certain temps avec ce personnage, vue l'immensité de la forêt.

    Le silence s'installe. Zut ! C'est ma faute... Non... Mes pensées continuent à livrer une bataille sans merci.
    Tant pis. Pensons à autre chose. A Astrid, par exemple. Où est-elle passée, cette mystérieuse jeune fille ? Qui est-elle ? D'où vient-elle ? De mon passé ? De mon futur ? De mon imagination ? Tant de question sans réponses plânent sur cette fille... Et puis pourquoi le vert ? M'aider à retrouve l'espoir, m'a-t-elle dit. C'est bien beau, mais si c'est pour me faire envahir par de la bue puis pour atterir dans une forêt qui...

    Je manque de trébucher. Mon pied, comme toujours. Me reviennent en tête des bribes, des images de l'accident. Plus précis encore que la dernière fois (Hrp : Ceci est inspirée de quelque chose qui m'est arrivé il y a... une ou deux minutes). Très précis. Trop précis ? Ma respiration se fait brutale pendant quelques secondes avant de revenir à la normale. Mes yeux s'ouvrent.
    A chacune de ses visions, les image sont toujours plus précises. Si elles pouvaient me ire comment sortir d'ici...

    Atsu' me demande en quelle couleur m'a peint Astrid.

    Ma première réaction en temps normal aurait été de dire : "Tu connais Astrid ? Tu sais où elle est ?". Mais le temps de la normalité est révolu et c'est tant mieux. Du coup, c'est tout naturellement que je lui répond :

    "En vert. Pour m'aider à retrouver l'espoir. Mais je ne sais pas encore ce que ça veut dire. Et toi ?"

    Et tandis que la marche harmonieuse se poursuit entre les deux jeunes couleurs aux pensées entrem^elées, tandis qu'Atsuki se répète "Où est Astrid ?" et que Lou s'interroge sur sa couleur, tandis qu'ils tracent le chemin de leur destinée, le soleil commence à se coucher.
Revenir en haut Aller en bas

Atsuki Age : 20
Humeur : Cela demeurera pour vous un parfait mystère ...

avatar


message posté le Dim 14 Juil 2013 - 11:43 dans Re: Waisting Time ~ [P.V Lou]
• • Voir le profil de l'utilisateur • •
a couleur du vert aurait donc un rapport avec l'espoir. C'est donc fondé, les couleur supposés soit nous caractériser soit être le reflet de notre passer plus ou moins facile ...

<< Elle m'a peinte de jaune. Cette couleur n'évoque rien de triste, je pense qu'elle est lié à la joie ou un truc comme ça . >>



Mais, en ce qui me concerne, ce serait un mensonge alors. Cela signifie-t-il que mon mensonge était parfait ? Ou bien cela veut dire qu'il s'effacera pour devenir vérité ? J'abandonne... Cette histoire de couleur se fait trop compliqué pour moi. Je remarque que Lou a manqué de tomber. Aurait-il un problème au pied ou à la jambe ? D'ailleurs, je commence à sentir une douleur à la jambe droite... Cela fait un moment que je marche. Voilà que le soleil se couche. Zut ... Il semblerait que retrouver le chemin avant la tombée de la nuit soit compromit .... Dommage. Comment ferons-nous ? L'état de ma jambe ne dois pas nous ralentir ...

Là, Atsuki se rend compte du silence qu'il a laisser. Il plonge son regard dans les couleur envoutantes du ciel oranger tout en s'adressant à Lou d'une voix poser. Son sourire s'est effacer, on voit désormais sur son visage une expression pensive.


<< J'aimerais revoir Astrid et lui demander des explications sur tout ça. J'ose imaginer que c'est aussi ton cas, comme le cas de tous le monde ici. Non ? Nous avons tous perdu la trace d'Astrid... Cette fille est le lien entre nous tous. Du moins, c'est ce que je pense.>>



Il lui faut désormais trouver quelque chose à dire. Surtout, il faut trouver une solution à la nuit qui tombe ! Vont-ils devoir dormir en forêt ? Vu la superficie de la forêt, il serait presque impossible qu'ils en sorte, surtout s'ils ont tous les deux une difficulté pour marcher.

Je sens que je ne vais pas pouvoir éterniser la marche. J'avais oublié ce handicap qui m'a tout de même valu d'être dispensé de sport durant toute ma scolarité. Mais... J'aurais préféré que cela ne soit jamais. Cette brûlure est une marque éternelle de mon passé, une marque qui ne s'effacera jamais et qui sera toujours là pour me rappeler ce que je désire oublié plus que tout. Vraie malédiction ...
Je pense pouvoir forcer la marche encore un moment. Mais je ne sais pas combien de temps.


Trouver une solution seul n'est pas simple. Autant demander à Lou non ? S'il a une solution au problème de la nuit qui va bientôt assombrir la forêt. Ainsi , Atsuki se tourne à nouveau ver Lou.


<< Je crains que nous ne trouvions pas la sortie de cette forêt avant la tombée de la nuit... Pense-tu qu'on devrais persévérer ou bien serait-il préférable de camper ? >>



La situation ennuie tout de même le jeune garçon jaune. En attendant la réponse de son compagnon, il marche toujours, mais avec plus de difficulté. Il compte marcher jusqu'à ce qu'ils se soient mit d'accord avec Lou.

Je dois bien l'avouer, je n'aime pas trop rester dehors la nuit. Pourquoi ? Une fois de plus c'est un rappel à mon passé. De plus, la situation serait trop proche. Dans une forêt la nuit complètement perdu avec la douleur à ma jambe brûlée. Sauf que cette fois, il y aurait Lou. Mais très franchement, je crains que l'idée de dormir ici lui soit peut plaisante. Je manque de trébucher à cause de la douleur. Mais, je me suis tenu à un arbre qui se présente devant moi. J'espère qu'il n'a rien vu ! Je ne veux pas qu'il s'inquiète pour moi. Cela serait inutile...
Revenir en haut Aller en bas

Lou Humeur : Bonne, mais ça ne se voit pas.

avatar


message posté le Dim 14 Juil 2013 - 13:36 dans Re: Waisting Time ~ [P.V Lou]
• • Voir le profil de l'utilisateur • •

    La joie ? Le jaune ? Ah... En même temps, ça se tient quand on voit le sourire d'Atsuki. J'aimerais lui demander ce qui l'a fait venir ici. Comment Astrid s'est présentée à lui, et dans quelles circonstances. Etait-il aussi désespéré que moi ? Un garçon aussi souriant. Non, c'est impossible. Il a l'ai trop heureux. Mais justement, peut-être est-il heureux d'avoir quitté une vie horriblement laide... Mais je ne devrais pas lui demander, dans ces cas-là. Hum, tout cela est bien compliqué. Des progrès en relations sociales, disais-je ? Hum, hum...

    "C'est pareil pour moi. Elle m'a "peint" en vert. Pour... Et bien, je ne sais pas."

    Oui, inutile de lui donner la formule exacte. Deux fois que je m'interrompt au milieu d'une phrase. Il va finir par se douter de quelque chose. Zut ! Mais après tout, j'ai dit a vérité. Pourquoi le vert ? Je ne sais pas vraiment. Certainement pas pour aller avec mes yeux.

    Ouh là ! Je devrais me concentrer sur la marche histoire d'éviter de tomber. Le silence reprend sa place entre nous. Mais je ne crois pas que ce soit de la timidité, cette fois. C'est plutôt une interrogation, une incompréhension qui nous habite... Le sourire d'Atsuki a quitté les lèvres de ce dernier.

    Mon ami - enfin, dois-je le considérer comme mon ami ? - me parle d'Astrid. Lui aussi aimerait retrouver cette mystérieuse gamine. Des questions me traversent à nouveau la tête. Tout cela est trop étrange. Incompréhensible. Surnaturel. Nous dormons, nous allons nous réveiller... Je remarque qu'Atsuki est pensif. Je tente de me mettre dans son esprit, de comprendre ses pensées. Je l'imagine un peu inquiet à la vue du soleil tombant vers l'horizon, pensif à propos de son destin ici, de sa couleur, d'Astrid, de la chute que j'ai failli faire. Oui, car il a bien remarqué que j'ai manqué de trébucher tout à l'heure, observateur qu'il est.

    Atsuki me fait judicieusement remarquer que le soleil se couche. C'est vrai. La forêt devenue inquiétante va sombrer dans le noir. Mieux vaut nous reposer auprès d'un arbre. Et puis je n'ai plus le courage de persévérer. Mon pied me fait toujours mal. Mais je ne suis pas le seul à souffrir. Atsuki commence à boiter dangereusement. Il faudra peut-être que je lui demande s'il arrivera à marcher jusqu'au bout de la route. S'il ne souffre pas trop. Mais peut-être n'a-t-il pas envie d'en parler. Mais oui ! C'est pour ça ce mouvement de jambes tout à l'heure. Ce brusque mouvement pour dissimuler sa jambe. Étrange. Mais je n'ai rien  dire, je ne lui ai pas parlé de mon pied, après tout.

    "Je pense que nous devrions nous reposer, sous un arbre par exemple. Inutile de risquer de tomber pendant la nuit."

    Tomber, ma plus grande hantise. Ça m'obligerait à expliquer. Et je n'ai pas envie d'expliquer.
    Je me dirige vers un arbre qui s'apparente à un pin et me laisse tomber avant de prendre mon pied blessé entre mes deux mains, sans donner plus d'explication à un Atsuki certainement incrédule. Mais tant pis. Et tout à coup, l'atmosphère se fige. Elle explose en éclat. Un loup vient d'apparaître derrière mon ami. Ma peur s'empare de tout mon corps, et je ne peux pas crier. Seul mon coeur semble encore en activité. Il se fait remarquer, celui-ci.

Revenir en haut Aller en bas

Atsuki Age : 20
Humeur : Cela demeurera pour vous un parfait mystère ...

avatar


message posté le Dim 14 Juil 2013 - 16:02 dans Re: Waisting Time ~ [P.V Lou]
• • Voir le profil de l'utilisateur • •
-t-il remarqué ma brûlure ? Il a trop dangereusement regardé ma jambe ... Pourvu qu'il n'ai pas vu cette laide marque du passer.

Atsuki reste debout devant Lou. Il semble avoir mal au pied ce qui intrigue le jeune garçon jaune. Il voit soudain le regard de Lou se remplir de peur. Brusquement il se retourne, un loup. Un loup gris le fixe. Atsuki se voit aussi tôt emplit d'une crainte immense. Il commence à trembler de tout son corps.

Non ... Je ne dois pas avoir peur.

Il se tourne entièrement pour faire face à la bête, l'air déterminé. Il s'appuie bien sur ses deux jambes, enfin, essaie.

Je suis dans un rêve ...

Sa tête se remplie de pensée destinée à le rassurer lui-même. Mais sa peur est toujours.

Et au pire...

Sa peur s'efface soudainement, plus rien. Juste de la détermination. Il ferait face à ce loup, le ferait partir. Quoi qu'il lui en coûte. Ce loup n'aurait ni sa peau ni celle de celui qu'il ose considéré comme son ami, Lou.

Oui, au pire... Je n'ai rien a perdre !

Il sort de sa poche un sandwich. Il ne s'explique pas comment son repas l'a suivit dans le rêve mais il est là, et il leur sauvera la vie. Brave sandwich. Il bouge d'abord le casse-croute pour capter l'attention du loup dessus, il semble en avoir envie. Alors, Atsuki esquisse un sourire satisfait. Il avance de quelques pas et lance le sandwich au plus loin. Le loup s'empresse de suivre la trajectoire de sa nouvelle proie bousculant Atsuki en courant trop près de lui, le jeune garçon tombe et un frisson de terreur parcoure tout son corps. Les poils du loup étaient doux et froid. Mais cet imbécile s'est frotter à la mauvaise jambe.
En se redressant, restant assit, il prend sa jambe d'une main, de l'autre il s'appuie au sol.


Pourquoi j'ai mis un short déjà ? Ah oui, il faisait trop chaud pour que je ne mette un pantalon et tous le lycée était déjà au courant de ma brûlure, mais pas de l'origine. Je m'empresse de cacher au mieux ma brûlure qui était dans le champ de vision de Lou, mais je pense avoir mis trop de temps. Il l'a obligatoirement vu ou alors il a vraiment été dans la lune ou je-ne-sais où. Suite à cette évidence, je baisse la tête, détournant mon regard. Pourvu qu'il ne me demande pas l'origine de ma blessure. Même si j'aimerais lui demander pour son pied, cela forcerais un retour. Mais oui ! S'il craint aussi le retour il ne demandera rien. Mais ... Ce serais quand même dommage pour ma curiosité. Tant pis. Je préfère rester en bonne entente avec lui et ne pas lui faire de peine au détriment de ma curiosité !

Il se relève difficilement pour s'assoir à côté de Lou. Il appuie sa tête contre le tronc de l'arbre, étant sa jambe gauche et plie la droite sur laquelle il appuie son bras droit. Il regarde la paume de sa main, la marque jaune. Puis il ferme les yeux et sourit, amusé. Il plaisante ainsi.

<< Je nous ai sauvé la vie on peut dire. Par contre... J'ai faim maintenant et j'ai plus rien a manger, c'est idiot hein ? >>
Revenir en haut Aller en bas

Lou Humeur : Bonne, mais ça ne se voit pas.

avatar


message posté le Dim 14 Juil 2013 - 19:04 dans Re: Waisting Time ~ [P.V Lou]
• • Voir le profil de l'utilisateur • •

    Suis-je capable de respirer. Hum, pas sûr. Ce serait bien quand même. Utile. Ah, ça y est ! Il y a longtemps que je n'avais pas été terrifié ainsi. C'est juste un loup, pourtant. Rien de méchant. Mais toutes ces émotions m'ont complètement déstabilisées. Le calme apparent d'Atsuki le stupéfiait. comment avait-il pu être aussi zen devant cette bête énorme ? Comment avait-il réussi à garder son calme. Ce garçon était vraiment étonnant. Il faudrait aussi qu'il m'explique ce que faisait son sandwich ici. Et accessoirement, ce qu'on serait devenu sans lui. Bref. Il est plus que temps de se calmer. Arrêter de trembler. Je peux bouger mon pied gauche ? Oui. Mes jambes ? Oui. Mon corps ? Hum, tout doucement, alors.

    Le loup est parti assez loin et Atsuki est tombé à la renverse. J'ai vu son visage, il était crispé. Comme s'il voulait hurler de douleur. On comprend pourquoi quand on voit sa jambe, complètement brûlée. C'est donc cela qu'il cachait. Cette brûlure qui l'handicape fortement, qui le fait souffrir. si mon souffle avait été normal à ce moment là, je lui aurais demandé si ça allait. Mais il était à moitié coupé, ce qui compliquait considérablement les choses. Je suffoquais.

    Mon pouls et ma respiration son redevenus normaux et Atsuki est venu s'asseoir à côté de moi. Son sourire revient. Comme s'il était parti quelques minutes, le temps de chasser le loup. Et hop ! Il est revenu. Comme s'il se réveillait, comme s'il revenait d'un court voyage. Il respire la santé, tout va bien. Non, tout ne va pas bien. Sa jambe ne va pas bien. Que faire ? Il veut la cacher, il ne faut peut-être pas lui en parler. Mais s'il a trop mal, je dois l'aider. C'est aussi mon rôle de... d'ami ? Suis-je son ami ? Me considère-t-il comme son ami ? Ce jeune homme souriant est certainement du genre à considérer chaque être vivant comme étant son ami. Sans cesser de sourire, il me dit :

    "Je nous ai sauvé la vie on peut dire. Par contre... J'ai faim maintenant et j'ai plus rien a manger, c'est idiot hein ?"

    Je reste béat. Il vient de nous sauver la vie, il vient d'échapper à la mort. Et il pense à manger. Il pense à être heureux. Ce garçon m'épate. Mais je sais qu'il a mal et, après ce qu'il a fait, je ne peux le laisser dans cet état. Oui, mais... Oh et puis zut ! Tant pis, je mets les pied dans le plat. S'il me considère comme étant un ami, il ne m'en voudra pas. Et puis après tout, il a certainement vu que moi et mon pied droit, ce n'était pas une grande histoire d'amour.

    "On trouvera certainement un truc à manger dans cette forêt. Mais, dans l'immédiat, ce qu'il faudrait faire, c'est jeter un oeil à ta blessure."

    Je n'ai pas abordé l'origine de la blessure. Seulement la blessure elle-même. Serait-ce un progrès en matière de relations sociales ?

    "Et après, on ira chercher un arbre à bonbons !"
    J'ai dit ça en plaisantant, pour détendre l'atmosphère. Après tout, nous sommes dans un rêve. Alors après les jeunes filles qui nous peignent avec des crayons de couleurs, les brumes intenses et les forêts infinies, les arbres à bonbons, c'est de la gnognotte, vous ne trouvez pas ?
Revenir en haut Aller en bas

Atsuki Age : 20
Humeur : Cela demeurera pour vous un parfait mystère ...

avatar


message posté le Mar 16 Juil 2013 - 11:35 dans Re: Waisting Time ~ [P.V Lou]
• • Voir le profil de l'utilisateur • •
a blessure laide doit l'avoir inquiété ... Je suis ravi de ne pas avoir eu de crise d'asthme suite a ma bataille alors car je ne sais pas jusqu'où serait aller son inquiétude. Suite à cela, franchement, ne peut-on pas être ami ? Il a su lire derrière mon parfait mensonge. Il en a comprit les traits et a pu voir que non ... Tout ce qui me concerne n'est pas aussi parfait que je veux le faire croire.

L'arbre au bonbon ? Il sait avoir de l'humour lui ~

<< Ma jambe n'est pas une priorité ! >>
Ce n'est qu'une blessure qui ne partira plus jamais. Inutile de s'y attarder. Cependant... Face à son regard déterminé, je ne peux rien. Je retire mes mains et montre l'horrible brûlure. Là où le loup s'est "caressé" ma peau est un peut plus irrité. Je regarde la blessure d'un air mélancolique.

Le silence passa, Astuki eu un frisson désagréable en repensant au passer. Il regarde Lou inquiet. Il ne voit pas ce que son ami compte faire. De plus, il est aussi blesser. Atsuki lance un autre sourire mensonger, qui ment sur son indifférence concernant la blessure.

<< J'vois pas ce que tu veux faire pour moi. Ça partira jamais. C'est gentil de t'en inquiété mais tout ce qu'il y a à faire c'est attendre que la douleur s'en aille. >>
Il laisse un petit silence avant de remercier Lou avec un sourire plus sincère, un sourire ému et heureux. Il est surprit lui-même de ne pas mentir pour le coup, et cela n'a qu'un seul effet sur lui, le réjouir d'avantage. Après la petite intervention de Lou, il propose donc de chercher à manger en prenant en compte la petite blague de son ami. Oui, pour lui, c'est une certitude, Lou est un ami, un vrais !
Il se lève en s'appuyant à l'arbre car la douleur n'est pas tout à fait partie, puis il regarde Lou en souriant, un sourire magnifique.


<< Bon, on le cherche ? Cet arbre aux bonbon ? >>
Quoi ? On peut bien rire et il a dû comprendre que je ne suis pas assez bête pour croire qu'il y est vraiment un arbre avec des bonbons dedans ! Ce serait vraiment très enfantin . Ainsi nous partons à la recherche de nourriture et ... Que... QUOI ? Comment ...?! Non ! Ce .. N'est pas vrais ? Pas possible, pas croyable !

C'est sidéré que Atsuki voit au loin ... un arbre. Comme les autres semblerait-il ? Non. Un arbre ayant pour feuillage, des bonbons en tout genre. Le jeune garçon au sourire se pensait fou mais son ami semble également l'avoir vu ! Il était là, cet arbre. Il y en a trois même. Trois arbres à bonbon. La blague ne vallait plus grand chose ici. La première réaction d'Atsuki, enfin la seconde après la surprise et la stupéfaction, est de rire. Un rire amusé et exaspéré, il n'est pas au bout de ses surprises, dans ce rêve.

Je n'en reviens pas ! Je n'avais jamais imaginé cela ailleurs que dans un compte pour enfant que j'avais écris pour la petite sœur d'un ami. Voir ça, en vrais ... Je me croirais dans cette histoire que j'ai écrite ou une petite fille se perd dans une forêt obscure en fuyant un loup. Là, elle s'endort et a son réveil, la forêt est lumineuse ! Il y a un arbre pour chaque chose, pour les livres, les crayons de couleur , les bonbons. C'est au pied d'un arbre que j'imaginais comme celui que je vois aujourd'hui qu'elle se réveille. N'est-ce pas tout bonnement ironique à en mourir ?
Revenir en haut Aller en bas

Lou Humeur : Bonne, mais ça ne se voit pas.

avatar


message posté le Mer 17 Juil 2013 - 12:06 dans Re: Waisting Time ~ [P.V Lou]
• • Voir le profil de l'utilisateur • •

    Finalement, Atsuki s'est décidé à me montrer sa blessure. Sa brûlure, plutôt. Sa grave brûlure. Mais il me l'a montrée avec cet air dépité. Comme s'il l'avait depuis toujours et qu'il ne pouvait rien faire. Une douleur constante avec laquelle il avait appris à vivre, à cohabiter. Un mal qui l'handicapait en permanence. Comme moi, finalement. Difficile de ne pas deviner qu'une sombre affaire, une triste réalité est à l'origine de la brûlure. Mais pas question de lui demander. Son secret sera prioritaire sur ma curiosité, même si celle-ci à pour but d'aider Atsuki. Peut-être que, lorsque nous nous connaîtrons mieux, nous pourrons nous avouer l'inavouable. Le secret qui nous ronge de l'intérieur. Peut-être.
    Après m'avoir montré sa blessure, il m'adresse un sourire. Le plus beau de tous les sourire. J'espère ne pas me tromper lorsque je le traduis - oui, je m'improvise traducteur sourire/français. C'est une sorte de remerciement, de reconnaissance. Je ne trouve pas le mot exact. Mais les marques de l'amitié sont visibles, cette fois. Il me remercie.

    Atsuki se lève difficilement. Je suis tenter de le retenir, de lui dire de se reposer, mais il a l'iar bien décidé à manger, et à trouver cet arbre à bonbon. Ca y est, il me charrie. Il se moque de mon humour vaseux... Je le regarde. Et tout à coup, je vois son regard s'illuminer et ses yeux s'agrandir. Sa bouche s'ouvre elle-aussi, et je tourne mon regard vers ce qu'il semble regarder.
    Un arbre. Un arbre à bonbons. Un un arbre où, sur chaque branche, poussent des réglisses, des caramels, et plein d'autres sortes de denrées colorées. Cette découverte à le don de me faire éclater de rire. Dans quel monde merveilleux suis-je tombé ?

    Atsuki, lui, ouvre toujours des yeux émerveillés et , sans même qu'il s'en rende compte, un sourire est revenu se greffer sur ses lèvres. Il semble être retombé en enfance, émerveillé par un monde magnifique. Comme dans un conte de fées ou une histoire pour enfants.


    "Toujours envie de quitter cette forêt, Atsu' ?"


    Je m'autorise à le surnommer. Du moment qu'il ne m'appelle pas Loulou...
    J'attends sa réponse et m'approche de l'arbre repéré.
    Premier problème : je n'ai jamais réussi à escalader un arbre. Bon, si, peut-être un. Mais comme je suis tombé violemment sur le dos quelques secondes plus tard, ça compte pas. Impensable, donc, de me voir grimper le tronc du bonbonier, comme j'ai décidé de l'appeler. Surtout devant Atsuki. Et s'il se moquait de moi en me voyant galérer à essayer d'attraper les sucreries ? Hum, je crois que je vais le laisser faire.
Revenir en haut Aller en bas

Atsuki Age : 20
Humeur : Cela demeurera pour vous un parfait mystère ...

avatar


message posté le Mer 17 Juil 2013 - 14:00 dans Re: Waisting Time ~ [P.V Lou]
• • Voir le profil de l'utilisateur • •
rimper un arbre ? Un effort physique assez conséquent non ? Je devrais bien y arriver. Peut-être qu'avec son pied il ne peut pas. Et oui, ce n'est pas comme si je n'avais rien vu. Tien ? Il se risque à me donner un surnom ? Tant qu'il ne m'appelle pas "Tsuki", ça va. ~

<< En effet, elle est géniale cette forêt >> dis-je en souriant.

Atsuki s'approche de l'arbre quand un détail soudain lui traverse l'esprit, aussi rapide qu'un frisson, cette idée devient presque une crainte. Il se met à fouiller ses poches avec l'envie de paraître calme, mais il est en réalité paniqué, surtout quand il constate que ce qu'il cherche n'y est pas. Il a fallut qu'il atterrisse dans le rêve le seul jour où il l'a oublié chez lui. Il soupire de désespoir.

Ça ira. Peut-être que dans Rêve, mon asthme n'agit pas ? En tout cas, quelle tuile d'avoir oublié mon appareil pour l'asthme chez moi, enfin chez la femme qui m'a adopté. Pourquoi faut-il que cela m'arrive à moi ? Bon, si tout se passe bien on mangera des bonbons tranquillement. Je me poste devant l'arbre et commence à y grimper à un rythme plus tôt lent pour ne pas trop vite m'essouffler. Je m'assoie sur la première branche que je vois et prend une poignée de bonbon. Je baisse ensuite la tête ver Lou.

<< Tu attrape ? >>
Je lui lance les bonbons, puis en prend d'autre, les relances. Cela jusqu'à ce que nous ayons un beau tas en réserve. Après quoi, je prend mon souffle un instant. Un instant un peu trop long pour ne pas être suspect en fait, je ne veux pas alarmer Lou. S'il n'avait pas un nom aussi court, je lui aurait trouver un surnom. Mais je trouve que "Loulou" fait un peu trop gamin et son prénom est très bien comme il est.

Après avoir réussi à descendre, il s'attarde sur le fait qu'il n'a pas son appareil pour l'asthme, mais par contre il a son petit carnet de note. Mais pas de stylo. Ni son mp3 non plus. Donc la séance écriture sera pour une prochaine fois. Et puis, il ne risquait pas de s'ennuyer avec son nouvel ami, le premier du rêve. Lou.

Après être descendu, il s'assoit contre l'arbre et commence à grignoter les délicieux bonbon. On peu un repas plus équilibré mais pas le chois, on fait avec ce qu'on a non ?
Revenir en haut Aller en bas

Lou Humeur : Bonne, mais ça ne se voit pas.

avatar


message posté le Mer 24 Juil 2013 - 19:46 dans Re: Waisting Time ~ [P.V Lou]
• • Voir le profil de l'utilisateur • •

    Bon, ok, pour mon pied, c'est mort. Il a tout vu. Il est peut-être temps popur nous de s'avouer nos peurs, nos blessures. Je ne le connais que depuis peu de temps, mais tout va très vite, je crois. La nuit tombe vite, notre amitié va vite. Mais laissons de côté ces soucis. Parce que pour le moment, il a aussi remarqué que je ne savais pas grimper aux arbres. Evidemment. Il est toujours aussi souriant. Comme bercé par l'atmosphère féerique évidente de la forêt, bientôt plongée dans le noir. Le noir. Je n'aime pas le noir. J'ai peur du noir. Ok, restons calmes.

    Atsuki s'immobilise. Il s'arrête. Son expression se fige. quelques instants seulement, comme une crainte soudaine que quelque chose n'arrive. Et puis il repart. Il repart vers l'arbre pour tenter à son tour d'y grimper et de nous ramener quelques sucreries. Pas de problème pour lui. Beaucoup plus souple que moi apparemment. En moins d'une minute, il est déjà au sommet et commence à m'envoyer des bonbons. Je salive et dois faire un effort surhumain pour ne pas en manger un.


    "Tu attrapes ?"


    C'est ce qu'il me demande alors que je reçois un Arlequin sur le nez. Ouille. Un choc sur le nez, donc un éternuement. Enfin, normalement. Dans le monde onirique, je ne sais pas.
    Et bien non, pas d'éternuement. Allez, Atsuki, envoie-moi tout ce que tu veux, je ne crains plus rien !


    oOo


    Notre repas est étalé devant nous. La nuit est tombée. Un feu de camp serait le bienvenue dans un cas normal, mais il ne fait pas froid : un léger vent nous apporter la chaleur suffisante. Et la Lune suffit à apporter la lumière. La pleine Lune qui, doucement se met à fermer mes yeux.
    Atsuki a sorti un carnet de notes mais semble bien démuni, sans crayon. Mécaniquement, je plonge ma main dans ma poche. Aussi peu croyable que le sandwich de tout à l'heure, mon magnifique crayon plume est là. Un beau crayon plume, offert sans doute dans mon autre vie. Un souvenir. Quoiqu'il en soit, quelqu'un en a plus besoin de moi à l'heure actuelle.


    'C'est de ça dont tu as besoin ?"


    Je lui donne mon crayon. Je sens le vent doux qui me berce et mes yeux qui se ferment peu à peu. Non, je ne veux pas dormir. Je n'ai pas envie. J'ai bien mieux à faire.
Revenir en haut Aller en bas

Atsuki Age : 20
Humeur : Cela demeurera pour vous un parfait mystère ...

avatar


message posté le Jeu 25 Juil 2013 - 21:05 dans Re: Waisting Time ~ [P.V Lou]
• • Voir le profil de l'utilisateur • •
'où te sort ce crayon ? Aucune idée, mais c'est bien. Je pourrais écrire la suite d'une histoire que je n'avais pas achevé ... Ce n'était pas dans mes projets, au début, d'écrire. Mais une soudaine inspiration m'est venue.

Il prend le stylo et remercie Lou pour le stylo. Il le remercie d'un merveilleux sourire. Et d'un "merci" aussi. Puis il commence à écrire quelque lignes. Au final il se met à dessiner une forêt merveilleuse. La forêt ou il est. Avec Lou. Il dessine l'arbre à bonbon et au pied de celui-ci il se dessine lui et son ami. En petit bien sûr. L'arbre est au centre du papier.
Après son dessin, il réfléchi à un moyen de briser le silence qui s'est installé. Il juge qu'il est temps d'expliqué à Lou ses problèmes qui risquent de compromettre la marche qui les attend et aussi que son ami lui explique les siens. Il le fallait. Mais ... Comment aborder le sujet ?


Je dois réfléchir à la façon d'aborder ce sujet, lui demander pour son pied. Je ne veux cependant pas toucher un point sensible. De plus, en 'contrepartie' je devrais lui dire et pour m'a jambe et pour mon asthme. Allez.. Je me lance !


<< Lou ... Je ne veux pas raviver de mauvais souvenir ou je ne sais quoi mais ... Tu as quoi exactement au pied ? >>


Ne reste qu'à attendre. Pourvu que cela ne change rien à notre amitié qui vient tout juste de se crée... Promis, en échange, je répondrais à toutes tes questions Lou.
Revenir en haut Aller en bas

Lou Humeur : Bonne, mais ça ne se voit pas.

avatar


message posté le Dim 28 Juil 2013 - 11:03 dans Re: Waisting Time ~ [P.V Lou]
• • Voir le profil de l'utilisateur • •

    "Merci"

    C'était ce que m'avais dit Atsuki pour me remercier. Il avait ajouté à ce simple mot un sourire merveilleux, remarquablement grand, empli de gratitude.
    Et il il s'est mit à dessiner. Le stylo s'agitait nerveusement sur la feuille. Je finis par comprendre qu'il dessinait deux personnages, assis sous un arbre à bonbons. Un symbole. Le symbole d'une amitié nouvelle. Décidément, cette rencontre allait être pleine de surprise.

    Quand il me demanda pour mon pied, j'aurais pu me braquer, ne pas lui répondre, me fermer. Mais non, certainement pas. Il m'avait posé la question naturellement, calmement, en prenant bien garde à ne pas me blesser, ou quoi que ce soit. Il fallait juste que je sache comment je voulais aborder la question. Tout raconter ? Non, je ne peux pas. Allons au plus simple. J'étais tout de même surpris qu'il me pose cette question. Il devait bien s'attendre à ce que je lui renvoie l'ascenseur par la suite.


    "Et bien... C'est une longue histoire. J'ai simplement eu un grave accident quand j'étais très jeune, qui m'a paralysé ce pied et... Voilà"


    Inutile de parler de mon amnésie, c'est un détail. Un détail sans grande importance. J'avais choisi d'être concis. Très concis. Je décida de ne pas tout de suite lui demander ce qui était arrivé à sa jambe.J'attendrai demain, ou un autre jour. En attendant, il fallait profiter du moment présent. Dans tous les cas, je devais prendre bien garde à ne pas le blesser, ni à "raviver des souvenirs douloureux". C'est vrai qu'avec moi, raviver de mauvais souvenirs allait se montrer compliqué. Après tout, il me reste seulement cette image, ou plutôt cette sensation. Le choc. Être propulsé. Ne pas savoir où j'allais retomber. Et quand. Et ma dernière pensée avant de sombrer. Je m'en souviens très clairement. Je m'étais répété : "Pourquoi moi ?".

    "C'est quoi que tu dessines ?"

Revenir en haut Aller en bas

Atsuki Age : 20
Humeur : Cela demeurera pour vous un parfait mystère ...

avatar


message posté le Dim 28 Juil 2013 - 18:55 dans Re: Waisting Time ~ [P.V Lou]
• • Voir le profil de l'utilisateur • •
J'étais surpris, très surpris du manque de revoie de la question. Avait-il vu si loin derrière mon mensonge pour en déduire la douleur infinie ?

Contrairement à ceux à quoi c'était attendu le jeune garçon souriant, Lou ne lui demanda pas pour sa jambe. Il lui avait demandé ce qu'il dessinait. Cela l'avait surprit. Mais, il sourit. Comme à son habitude. Comme toujours. Ce sourire accompagnait sa réponse.

<< Cela peu te semblé absurde, mais c'est nous que je dessine, au pied d'un arbre à bonbon ! >>

Son regard se plongea dans un vide et devint presque triste. Il plia les jambes et les prit entre ses bras avant d'y poser sa tête.

<< Je ne sais pas s'il y a un moyen de retrouver nos vies d'avant. Et j'espère que non. Mais si jamais, je ne veux pas oublier les gens que je pourrais rencontrer ici. >>

Un vent léger souffla. La crainte qu'Atsuki avait était celle de retourner hors de Rêve, de devoir affronté à nouveau les gens du collège, sa mère adoptive en deuil. L'enterrement de son père adoptif aussi. Ainsi que les nombreuses visites médicales, les regards des profs de sport qui ne le voient jamais courir et savent pourquoi. La pitié dans leur regard. Il voulait rester ici, ce monde lui semblait mieux. Il l'était.

Tout sauf ça. Même s'il existe un moyen pour moi de quitter Rêve, je resterais. Pas question de subir à nouveau tout ce que je subissais. Risquer de revoir les ordures qui ont tué ma sœur et tout les autres! Réentendre parlé aux infos du manoir retrouvé brûlé avec les cadavres des enfants disparues dans différentes familles. Mes amis. Je veux rester dans ce monde. Celle libération ! Je veux savoir en quoi Astrid à répondu à mes interrogations. Quelles interrogations au fait ? Celles qui me faisaient hésité entre la vie et la mort ? Oui... Je me souviens qu'il m'est arrivé d'y songer. Brièvement mais... C'est déjà trop d'y avoir pensé.

Atsuki se disait que peut-être, Lou ne demanderait pas pour sa jambe. De peur de raviver de tristes souvenirs. De toute façon, la réponse du jeune menteur n'aurait servit à rien, vu que la blessure y répondait déjà. Il aurait dit : " C'est une brûlure. " rien de plus. Rien sur la cause. Lou demanderait peut-être prochainement, se disait-il.
Revenir en haut Aller en bas

Lou Humeur : Bonne, mais ça ne se voit pas.

avatar


message posté le Ven 2 Aoû 2013 - 20:12 dans Re: Waisting Time ~ [P.V Lou]
• • Voir le profil de l'utilisateur • •

    Atsuki dessinait toujours. La pâle lueur de la nuit ma faisait difficilement entrevoir les silhouettes de ses personnages. De nous. C'était nous qu'il avait décidé de dessiner. Cette attention m'avait particulièrement touché. Il me considérait comme un véritable ami. Nous pouvions compter l'un sur l'autre, tels des égaux. Le jeune homme souriait toujours. De son visage gai émanait une sensation de chaleur, de pleinitude. C'était très difficile à décrire. Ce sourire sur son  visage était très apaisant. Reposant.


    "Je ne sais pas s'il y a un moyen de retrouver nos vies d'avant. Et j'espère que non. Mais si jamais, je ne veux pas oublier les gens que je pourrais rencontrer ici."


    Il semblait craintif. Comme s'il avait peur d'une force obscure qui pourrait le ramener à la réalité, l'arracher au Rêve qui, lui aussi devait l'avoir sauvé. Il était sûrement une seconde chance aussi pour Atsuki, et Lou comprenait cette crainte. Il la partageait. Il se dit un instant qu'il valait mieux éviter de dormir. Et si, au réveil, il se retrouvait dans sa chambre, dans la rue où il avait disparu, dans le présent. Cette perspective le fit frissonner. Il ne pouvait pas. Ce qu'il avait vécu ces dernières heures était puissant, profond. Il ne voulait pas perdre cette seconde chance. Il se rendit compte qu'il avait fermé les yeux. Le sommeil semblait le guetter tel un ennemi. Il cherche quelques instants la lumière de la lune des yeux.


    "Tu veux continuer à dessiner ou tu viens chercher des lucioles pour nous éclairer un peu ?"


    Sur le ton de la plaisanterie, toujours.
    Après tout, la dernière fois, ça avait marché, non ?
Revenir en haut Aller en bas

Atsuki Age : 20
Humeur : Cela demeurera pour vous un parfait mystère ...

avatar


message posté le Sam 3 Aoû 2013 - 19:48 dans Re: Waisting Time ~ [P.V Lou]
• • Voir le profil de l'utilisateur • •
es lucioles ? C'est déjà plus réaliste que l'arbre au pied du quel nous sommes. J'accepte donc. Avec le sourire ! Évidement.

Après avoir accepté, Atsuki se lève. Il est surprit de se lever avec moins de difficulté que d’habitude mais n'y prête pas longtemps attention. Il tend sa main à son ami Lou pour l'aider a se relever.

" C'est vrais qu'un peu de lumière serait bien "

Ils partent ensuite, suite à cette phrase plaisantine mais qui est destinée à les encourager dans la recherche de rassurante lumière, à la recherche des créatures minuscules et lumineuse nommée luciole. Bien sûr, il ne s'attendaient pas a en trouver aussi vite. Comme pour l'arbre à bonbon. Cela fit rire le jaune.

" Hé bien, on peut dire qu'on manque pas de chance nous! "

Après un silence où il se sentait un peu bête d'avoir lâcher cette phrase, il se tourne ver Lou avec un sourire rayonnant.

" Ça te dis un petit défis un peu bête mais rigolo ? Genre, celui qui attrape le plus de luciole ? "

Ma proposition est bête, je trouve. Mais elle est aussi rigolote. Je n'ai jamais vu de lucioles d'aussi près et aussi nombreuses. Et puis, je veux fuir le sommeil. J'ai peur de me réveiller, de ne plus voir rêve. Je ne veux pas dormir. J'ai peur que si je ferme les yeux trop longtemps, Rêve s'effacera à jamais et que j'apprenne avoir vraiment rêvé pendant tout ce temps. D'un côté, je retrouverais l'objet indispensable que j'ai perdu. De l'autre, je perdrais ma libération et mon nouvel ami ainsi que toutes les merveilles que cache encore ce monde. Or, je refuse de perdre tout cela. J'ai perdu assez... J'ai perdu trop. Maintenant, je veux pouvoir sourire tous le temps ! Je veux que mon mensonge s'efface et devienne vérité ! Je veux ne plus être hanté par le passé ! Je veux être heureux ! Enfin .
Après avoir eu la réponse de Lou, négative ou positive, j'essaie d'attraper au moins une luciole. Puis d'autres...
Revenir en haut Aller en bas

Lou Humeur : Bonne, mais ça ne se voit pas.

avatar


message posté le Ven 16 Aoû 2013 - 19:08 dans Re: Waisting Time ~ [P.V Lou]
• • Voir le profil de l'utilisateur • •
Soudain, la fleimme de Lou s'évapora en un milliard de de petites bulles colorées (si, si...), et le jeune garçon courut répondre à ses RPs en retard.



    A mon grand soulagement, Atsuki accepta ma proposition. Il commençait à se prendre au jeu, lui aussi. Après tout, nous étions dans le rêve, il fallait bien en profiter un peu, non ?

    C'est drôle tout de même, cette histoire. Il y a quelques heures à peine, Atsuki était ce jeune homme perdu comme moi. Maintenant, c'était celui qui courait après les bestioles colorées qui flottaient dans les airs. Elle dégageaient une intense lumière et un grand sentiment de sérénité, de calme.


    "Ça te dis un petit défis un peu bête mais rigolo ? Genre, celui qui attrape le plus de luciole ?"


    Ça, je ne m'y attendais pas du tout. Mais vraiment pas. Un sourire éclaira son visage. Tellement drôle, tellement enfantin. Un sourire communicatif qui fut le responsable de mon sourire. Je manquais d'éclater de rire en lui lançant un :


    "Challenge accepted !"


    Il s'élançait déjà devant moi. Comme un enfant courrait après son rêve. A cet instant, tout nous semblait possible. Sa jambe semblait définitivement réparée, je retrouvais l'usage de mon pied et notre ancienne vie se retrouvée effacée par l'énergie de notre imaginaire. Je courrais à mon tour. Les lucioles semblaient être là pour nous. Nous attendre. Créées par notre subconscient, et pourtant si réelles, si vraies. Elle n'attendaient que nous, c'est-à-dire une bande de joyeux zouaves perdus volontairement dans leurs rêves.
    Une des bulles lumineuses vint se coller à mon pouce, je ralentis ma course et tendis les bras pour en attraper une. J'avançais tout doucement, émerveillé par les lueurs lumineuses flottantes. Je voulais être comme elles. Libres, comme l'air. Pour toujours. Mais ne l'étais-je pas ? Je continuais à m'avancer jusqu'à ce que je me rende compte que les lucioles m'encerclaient, formant une ronde autour de moi.

Revenir en haut Aller en bas

Atsuki Age : 20
Humeur : Cela demeurera pour vous un parfait mystère ...

avatar


message posté le Dim 18 Aoû 2013 - 14:26 dans Re: Waisting Time ~ [P.V Lou]
• • Voir le profil de l'utilisateur • •
'en avais deux dans les mains, je veillais à ne pas les écraser. Je les regardais briller avec un grand sourire et levais le regard ver les autres, émerveillé. La première fois que j'en ai vu, c'était aussi dans une forêt. Mais, moins merveilleuse et plaisante que celle-ci. Beaucoup moins....

Atsuki regardait les lucioles former un cercle autour de Lou. Cela le faisait sourire. Comme si elles aimaient bien son jeune ami entourer de lumière. De son côté, il y avait moins de lucioles. Il avait toujours ses deux prisonnières et environ dix autres volant aux alentour comme pour que le jaune ne soit pas complètement dans le noir. Il regardait Lou, ne pouvait pas le quittez des yeux. Un sourire qu'il se forçait à garder, il cherchait a briser le silence qui était venu.

<< On dirait qu'elles t'apprécient ! >>

Disait-t-il en riant. Il relâcha les deux prisonnières, l'une d'elle se posa sur le nez du jeune brun, comme pour le remercier de l'avoir libérer. Il élargissait son sourire pour celle-ci.

Cette forêt et tout ses animaux son merveilleux ... C'est vraiment beau !

Il se retourna ver Lou en souriant, encore.

<< On dirait que tu as gagné, même si tu ne les a pas attrapées, elles sont venue vers toi toutes seules ! Chanceux ! >>

Toujours en souriant, il commençait à fatigué, il faisait nuit, il était tard.

Je ne veux pas dormir.

Il se tourna ver les lucioles, puis s'approcha de Lou pour être plus dans la lumière.

J'ai peur de quitter ce monde. De ne pas me réveiller ici. De retourner à la réalité. Je ne veux pas fermer les yeux, de peur de voir s'effacer ce paysage. De retourner à mon époque. Ici, c'est bien ! En plus , on dirait qu'une chance folle nous suit ! On parle d'arbre à bonbon, on trouve un arbre à bonbon. On parle de lucioles, on trouve des lucioles. Je ne veux pas quitter ça ! Je veux visiter tout ce qu'il y a à visiter ici ! Est-ce que mon angoisse se lit sur mon visage ?

Soudain, il se demandait s'il n'avait pas commencer à oublier de maintenir son sourire dans ses pensée. Il prit une autre luciole, comme pour détourner l'attention.
Revenir en haut Aller en bas

Lou Humeur : Bonne, mais ça ne se voit pas.

avatar


message posté le Dim 18 Aoû 2013 - 23:16 dans Re: Waisting Time ~ [P.V Lou]
• • Voir le profil de l'utilisateur • •

    Nous sommes tous deux émerveillés, subjugués par la richesse de cette forêt fantastique. Nos deux visages ne sont éclairés que par la faible lueur des lucioles, et je perçois la fatigue dans ses yeux. Atsuki lutte. Et moi aussi. C'est étrange. Peut-on dormir dans un rêve ? Oui, si l'on peut ressentir de la fatigue... Mais de quoi rêve-t-on ? On rêve que l'on rêve ? Ca doit être très étrange de se réveiller "au millieu" d'un rêve, au sens propre.
    Atsuki continuait de sourire, me lançant un regard à mi-chemin entre une moquerie gentille et un sourire admiratif, nous contemplant, moi et mes lucioles.

    "On dirait qu'elles t'apprécient !, commenta-t-il.

    De son côté, les lucioles volaient au-dessus de lui, et il relâcha les deux qu'il avait dans les mains. Elles s'envolèrent rejoindre leurs amis au-dessus de la tête d'Atsuki.

    "On dirait que tu as gagné, même si tu ne les a pas attrapées, elles sont venue vers toi toutes seules ! Chanceux !"

    A ce moment-là, une luciole quitta le cercle qu'elle formait avec ses amies autour de moi pour se poser sur l'épaule de mon ami. C'était magique.

    "Toi aussi, elles t'aiment bien, tu vois !"

    Tout en riant, je poussai quelques lucioles vers lui. Elles semblaient pousser de sortes de petits cris aïgus. De sortes de rires, d'exaltation. Très courts, très discrets. Les lucioles aussi ont leur cri. Elles aussi échangeaient, elles s'entretiennent, se dispute, rient.
    Mais Atsuki, lui n'avait plus vraiment envie de sourire. Il redoutait quelque chose. Il avait peur. Il était angoissé. Je me rapprochai de lui. C'était à mon tour de sourire, à mon tour de l'apaiser, comme il l'avait fait pour moi. C'était à moi de parler, de calmer, d'apaiser.

    "Peut-être qu'on devrait chercher un arbre confortable, pour cette nuit. Je crois qu'on a encore pas mal de marche, demain."

    Je lui adressais un grand sourire. Un sourire qui voulait tout dire. "Merci", "Tout va bien, ne t'en fais pas...", "Ta vie d'avant appartient à un passé. Et depuis que nous sommes ici, nous n'avons plus de passé. Nous n'avons qu'un futur à tracer. Un long et beau futur.". Je tentais tant bien que mal de faire parler un sourire. Un visage qui se voulait être le plus expressif possible. Un sourire qui aurait le pouvoir de véhiculer de bonnes pensées, de rassurer. Un sourire qui, plus que tout, voulait remercier Atsuki.
Revenir en haut Aller en bas

Atsuki Age : 20
Humeur : Cela demeurera pour vous un parfait mystère ...

avatar


message posté le Jeu 22 Aoû 2013 - 12:37 dans Re: Waisting Time ~ [P.V Lou]
• • Voir le profil de l'utilisateur • •
on sourire me figea. Je le regardais un moment, surprit. Puis, son sourire provoqua le mien. Un sourire qui disait juste "Merci" et qui était assez petit comparé aux autres sourires que j'avais montré.

Mon mensonge se fait moins précis, moins visible, comme si je n'y arrivais plus. Non, il est trop tôt pour dire ça. C'est juste la fatigue et l'angoisse de me réveiller et de quitter rêve qui m'empêche de mentir aussi bien qu'avant. Enfin, puis-je encore parler de mensonge ? J'ai l'impression que cela devient de plus en plus véridique. C'est sans doute due à la présence d'un véritable ami !

<< Tu as raison, allons chercher un arbre à lit, tant qu'à faire ~ Et , qui sais, avec la chance qui nous suis, chance qui est presque miraculeuse, nous trouverons ce qu'on cherche, juste parce qu'on en a parlé ! >>

Je laisse échapper un rire amusé puis commence à marcher. Je remarque alors que la luciole qui était venue sur mon épaule n'a pas bougé. Je la prend délicatement et la regarde posé dans ma main. Je lui souri et murmure intérieurement " Merci de ne pas m'avoir laissé seul, petite " avant de la laisser partir en suivant ses mouvement d'un sourire joyeux. Là, je constate qu'elle nous suis. Comme elle veut.

Ils marchaient. Mais ils n’eurent pas à marcher longtemps avant que la luciole n'éclaire, avec ses amies, l'arbre à lit. Atsuki riait à ce nouveau "miracle". Décidément, serait-ce toujours comme ça, dans Rêve ? Dès qu'ils parleraient de quelque chose, ils trouveraient ce qu'ils cherchent ? Ou bien cela est du à la présence de Lou ? Qui sait... Qui saurait ? Il s'avança ver l'arbre.


Si je ne me réveille pas ici ... Non, je ne dois pas penser ça. C'est pourtant logique. Astrid, je n'ai pas trouvé ma réponse ! La réponse à mon interrogation par le jaune ! Il semble logique que, tant que je n'ai pas trouvé, je resterais ici ! Hein ? Ca ne peut être que ça ! Ou alors c'est juste une supposition pourrie que j'ai imaginé juste pour me rassurer. Quoi qu'il en soit, cela me suffit amplement !

<< Une fois de plus, il semblerait que la chance nous ai sourit ! >>
Revenir en haut Aller en bas

Lou Humeur : Bonne, mais ça ne se voit pas.

avatar


message posté le Jeu 22 Aoû 2013 - 16:48 dans Re: Waisting Time ~ [P.V Lou]
• • Voir le profil de l'utilisateur • •
    Atsuki est définitivement entré dans mon jeu en me proposant, le sourire aux lèvres - précision superflue - de chercher un arbre à lits. Un arbre à lits ? A quoi ça pourrait ressembler un arbre à lits ? Un arbre aux branches confortables au point que s'y allonger serait un plaisir. Un arbre avec des feuilles béantes pour accueillir nos corps meurtris par la fatigue ? Ca y est, ma curiosité est à son point le plus haut. Il faut absolument trouver cet arbre à lits !

    Nous nous mettons donc en route et le silence s'impose entre nous. Pas un silence de gêne, bien sûr. Un silence où nous sommes tous deux plongés dans notre réflexion. Je me demande à quoi peut bien penser Atsuki. C'est quelque chose qui a l'air de le chagriner, de lui faire peur... Sa vie d'avant, peut-être ? Il semble sonder l'inconnu, l'invisible, quelque chose qui pourrait lui permettre d'éviter de retourner dans son ancienne vie. Sans succès, évidemment. En attendant de tomber sur un arbre à lits caché derrière les feuilles d'un arbre à fauteuil (on peut toujours, c'est le lieu idéal pour ça), je retourne la phrase d'Astrid dans ma tête. Je l'ai déjà un peu oubliée. Il m'est arrivé trop de choses hors du commun, aujourd'hui. Ma mémoire reviendra dans son intégralité demain. Je sais qu'elle parlait d'espoir. Elle voulait m'aider à retrouver l'espoir. Elle parlait de triste destin, aussi. Je sens mes yeux se refermer doucement tandis que nous avançons, plongés dans la pénombre. J'aurais tout le temps d'y réfléchir demain.
    Il ne faut pas plus de quelques minutes pour tomber sur un arbre à lits. Verdict : un arbre à lit, c'est une sorte de saule pleureur aux feuilles bleues. Les branches qui tombent vers le bas sans toucher le sol jouent le rôle de cordes qui retiennent un très grand oreiller, faisant office de matelas. Deux lits sont donc suspendus de part et d'autre du tronc.

    " Une fois de plus, il semblerait que la chance nous ai sourit ! ", dut Atsuki, aux anges.

    J'ai presque envie de lui dire que vue notre vie d'avant, on a bien le droit d'avoir un peu de bonheur, nous aussi. Mais je me retiens. Je me dirige vers l'un des oreillers géants, je m’assois dessus et je laisse mon corps faire le reste, à savoir : tomber de fatigue et m'endormir. Il ne me laisse à peine le temps de murmurer à Atsuki un "Bonne nuit, Atsu !", le sommeil s'empare déjà de moi.
Revenir en haut Aller en bas

Atsuki Age : 20
Humeur : Cela demeurera pour vous un parfait mystère ...

avatar


message posté le Jeu 22 Aoû 2013 - 18:11 dans Re: Waisting Time ~ [P.V Lou]
• • Voir le profil de l'utilisateur • •
'arbre était beau et accueillant. Il s'était vite endormit, mon ami. Je le regarde un instant dormir avant de faire de même.

Je crois ... Que j'ai fais un rêve, cette nuit. Mais, pas moyen de m'en souvenir. Quelque chose au fond de moi me dit que c'est mieux ainsi. Pourquoi ? Peut-être parce que je me suis réveillé avec les joues mouiller par des larmes que j'avais du verser. Je jette un coup d'oeil ver Lou et le voix dormir. J'en profite pour me laisser aller et pleurer un coup. Des larmes de soulagement, je suis toujours là, dans Rêve. Mais aussi des larmes de tristesse, car tout ce que j'ai garder de mon rêve de cette nuit, c'est l'infinie tristesse qu'il me procure. Pourvu que Lou ne se réveille pas avant que je ne me sois calmé.
Ce qui a cessé mes larmes, c'est l'étouffement. Je manquais soudainement d'air ! Par réflexe, je fouille mes poches avant de me rappelé que j'ai perdu l'appareil qui me serait tant utile. J'essaie donc de me calmer. Une fois que mon souffle à reprit un rythme normal, je m'allonge et ferme les yeux. Je reste dans cette position un long moment. Je me demande quand Lou va se réveiller. J'espère que ce sera bientôt, je me sens... Un peu seul.


Au final, Atsuki se sentait un peu seul, alors, il se leva et se dirigea ver le lit de Lou pour attendre qu'il ouvre les yeux. Il le regardait dormir et avait envie de le réveiller, mais cela aurait été très sadique et assez méchant car le sommeil de Lou semblait paisible. Après, rien ne disait qu'il ne faisait pas un cauchemar. En tout cas, il choisit finalement d'attendre le réveille de Lou, assit à côté de son lit. Quand son ami ouvrit les yeux, Atsuki l'accueilla d'un sourire radieux malgré ses yeux encore humide à cause des larmes.

<< Salut ~ Bien dormit ? >>
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



message posté le dans Re: Waisting Time ~ [P.V Lou]
• • • •
Revenir en haut Aller en bas
Waisting Time ~ [P.V Lou]
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Session time out...
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» 08. Remember that time is money - Benjamin Franklin
» All Time Low

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Sud-Ouest :: Forêt-