Partagez | .
Intrigue n°2 {Fragments d'espoir : Feu} (Dernière partie)

Astrid Age : 24
Humeur : Changeante.

avatar


message posté le Jeu 23 Mai 2013 - 22:30 dans Intrigue n°2 {Fragments d'espoir : Feu} (Dernière partie)
• • Voir le profil de l'utilisateur • •
INTRIGUE TRUE COLORS
Fragments d'espoir : Feu



Ils sont trois. Trois, parmi toutes les couleurs présentes au début de cette aventure, à être parvenus vivants jusqu'au bout de ce couloir obscur. Ils sont à présent dans la lumière, Jade, Roxanne, Ellio. Ils ne comprennent pas trop ce qu'il se passe, peut-être repensent-ils à leurs camarades tombés dans la lave, à quelques pas de là, peut-être sont-ils simplement aveuglés par cette clarté soudaine à laquelle ils ne sont plus habitués. De hauts murs noirâtres se dressent devant eux, leur empêchant de voir ce qui se trouve au centre du volcan.

C'est à ce moment qu'Astrid apparaît. Comment savoir ce qu'elle pense, comment savoir ce qui se cache sous cette caboche d'enfant aux yeux bleus océan ? Elle semble fière d'eux, les survivants, mais que fait-elle des perdants ? Ceux qui, à l'heure actuelle, se réveillent aux ruines arc-en-ciel, l'esprit embrumé ?

« Vous avez réussi, je vous félicite. Vous êtes venus à bout du couloir obscur. Mais ne criez pas victoire trop tôt, car il vous reste une ultime épreuve. Mais avant de vous expliquer de quoi il s'agit, j'ai quelque chose pour chacun de vous. »

Sa main s'élève dans les airs et tourbillonne une fois, faisant apparaître de drôles d'étoiles scintillantes entres les mains des trois couleurs étonnées. Jade obtient donc une épée à deux mains, une épée assez lourde qu'il faut apprendre à manier, Roxanne se retrouve avec deux longs rubans liés à de fines baguettes en bois, à l'aspect inoffensif mais aux bords aussi tranchants qu'une lame, et Ellio se voit affublé d'un poignard qui lui rappellera sûrement quelque chose. Des armes, oui. Des armes à apprivoiser, des armes à utiliser, des armes qui font appréhender la suite de l'aventure.

« Maintenant, laissez-moi vous expliquer ce qui vous attends. Vous êtes face à un... Labyrinthe. »

__________________________

Cette dernière partie de l'intrigue est donc un labyrinthe. Voici les quelques règles de ce jeu.

  • Vous pouvez poster autant de fois que vous voulez du moment que l'une de ces conditions sont respectées : que le post précédent ne soit pas déjà de vous OU qu'il y ait minimum 48h d'écart entre vos deux posts.

  • Astrid vous dira à chacun de vos déplacements les possibilités qui s'offrent à vous pour le tour suivant : en Haut, en Bas, à Gauche ou à Droite. (Pour des mesures de simplicité, on considère que vous partez du Bas, imaginez un carré/rectangle)

  • Si vous arrivez à un cul-de-sac, vous retournez à la case précédente (sans blague).

  • Il peut y avoir des épreuves lorsque vous arrivez sur une "case", soyez prêts ♥

  • Vos armes seront ajoutées dans votre inventaire lorsque celui-ci sera créé.

  • Nous vous conseillons de prendre une feuille de papier et de dessiner votre parcours, s'il y a quelque chose que vous ne comprenez pas n'hésitez pas à envoyer un mp à Astrid.


Bon courage !

• • • • •

Merci à Pantsu pour l'avatar ♥️
Revenir en haut Aller en bas

Roxanne Age : 25
Humeur : Massacrante ♥

avatar


message posté le Lun 27 Mai 2013 - 12:45 dans Re: Intrigue n°2 {Fragments d'espoir : Feu} (Dernière partie)
• • Voir le profil de l'utilisateur • •
    Astrid se trouva soudainement face à eux, dans la lumière, et Roxanne constata que « eux » ne comprenait en fait plus que trois personnes : la fille qui avait failli tomber, le soldat, et elle. Les autres couleurs avaient-elles toutes échoué? Ils avaient pourtant commencé si nombreux... Ce n'était pas pour la rassurer. Astrid semblait d'autant plus fière qu'ils aient atteint ce stade du jeu. Roxanne aussi, se sentait fière d'elle, mais aussi incroyablement inquiète quant à la suite des évènements. Les épreuves devenant de plus en plus difficiles, deviendrait-il de plus en plus douloureux de mourir également?
    Au moment où elle pensait cela, comme pour compenser leur faiblesse évidente, quelque chose se mit à luire entre leurs mains. Une étrange chaleur picota les doigts de Roxanne, sans pour autant la brûler - et aussitôt après, un objet se matérialisa contre ses paumes. Des baguettes de bois, une dans chaque main. Avec des rubans accrochés.
    Elle tourna la tête, perplexe, vers les deux autres : une épée d'un côté, une dague de l'autre. Pourquoi était-elle la seule à avoir une arme de tapette? (qui n'était même pas une vraie arme en fait, puisqu'il s'agissait de ruban de danse) Pourquoi pas un sabre, un revolver - même un compas aurait fait d'avantage l'affaire! Frustrée, elle donna un petit coup de baguette dans le vide - le ruban alla s'enrouler autour de sa jambe, comme un serpent, mais dans un claquement sec, et elle sentit sa chair lui brûler. Quand elle baissa les yeux, dans une exclamation, ce fut pour voir une coupure vive faire le tour de son mollet tout comme l'avait fait le ruban. Ses yeux se mirent à briller comme ceux d'un gosse à Noël.
    Son excitation retomba bien vite cependant - un labyrinthe? C'était bien sa veine. Elle détestait ce genre de choses. Bien souvent, dans les jardins, quand elle était petite, elle avait tenté l'expérience : elle commençait toujours de la même façon, lentement, prudemment, en essayant de mémoriser son parcours au cas où il faudrait faire demi-tour. Puis elle commençait à se lasser - elle avait chaud, elle avait mal aux jambes, et c'était bientôt l'heure du goûter - et elle se mettait à courir au hasard, impatiente. Une fois qu'elle s'était bien perdu, après avoir tourné en rond en trainant des pieds pendant ce qui lui semblait une éternité, elle s'asseyait dans un coin et boudait jusqu'à ce qu'un passant prenne pitié d'elle et la sorte de là en la portant sur ses épaules. Elle retrouvait sa mère, inquiète comme toujours, qui lui offrait des montagnes de sucreries pour la consoler - c'était peut-être pour ça qu'elle renouvelait souvent l'expérience.
    Mais là, elle doutait qu'un inconnu passe par là pour la sortir d'affaire. A vrai dire, son instinct lui soufflait de ne plutôt croiser personne - au risque de tomber sur quelque chose de ni vraiment humain, ni amical.
    Ses baguettes fermement en main, Roxanne inspira et, sans attendre les deux autres couleurs, pénétra dans le labyrinthe.

Revenir en haut Aller en bas

Astrid Age : 24
Humeur : Changeante.

avatar


message posté le Lun 27 Mai 2013 - 12:59 dans Re: Intrigue n°2 {Fragments d'espoir : Feu} (Dernière partie)
• • Voir le profil de l'utilisateur • •


Roxanne


Il n'y a rien sur ta case, tu as le choix entre aller au Nord ou à l'Ouest.

• • • • •

Merci à Pantsu pour l'avatar ♥️
Revenir en haut Aller en bas

Jade Age : 23
Humeur : entre 'super bien' et 'à broyer du noir' (à votre avis ?)

avatar


message posté le Mar 28 Mai 2013 - 22:08 dans Re: Intrigue n°2 {Fragments d'espoir : Feu} (Dernière partie)
• • Voir le profil de l'utilisateur • •
Jade était arrivée depuis quelques instants. C’était la première à avoir fini la deuxième épreuve, elle en était plutôt fière et avait hâte de découvrir ce qui allait se passer : allait-elle recevoir une récompense ? Qu’est-ce que ce serait ? Elle s’adossa à la paroi, juste à coté de la sortie de la mine et attendit.

Le temps défilaient mais pas les personnes. Alors qu’elle était là, debout, prête à réagir au moindre signe depuis un bon moment, seules deux personnes étaient sorties de la grotte. Est-ce que cela voulait dire qu’ils étaient tous morts ? Ou bien avaient-ils eu le droit de quitter cette partie ? Jade se frottait légèrement le nez en se posant ces questions et restait de marbre : elle attendait.

C’est bien beau d’attendre mais attendre quoi ? Ils étaient trois, les autres ne sortaient pas (d’ailleurs, allaient-ils sortir un jour, elle en doutait) et rien ne se passait. Alors que ses pensées commençaient à s’agiter, Astrid apparue. Elle aurait pu lui poser toutes les questions qu’elle voulait puisqu’elle était là, juste devant elle, mais elle n’en fit rien. C’est comme si elle avait oublié en quelques dixièmes de seconde toutes les questions qui l’agitaient pour se concentrer sur les règles de cette nouvelle étape, encore une…

Alors qu’Astrid expliquait leur prochaine étape, elle se retrouva avec une lourde épée entre les mains. Cela la surpris tellement qu’elle la lâcha aussitôt. Elle s’aplatit alors sur le sol avec un bruit sourd, soulevant un flot de poussière et de terre qui scintilla à la lumière du soleil en retombant doucement autour de l’arme.

En jetant un coup d’œil autour d’elle, Jade remarqua que tous les autres – enfin, les deux autres – avaient reçue une arme également. Le gars avait un poignard, il semblait avoir l’habitude de se battre avec une telle arme. Une arme imposant le corps à corps. Vivacité, souplesse, adresse. Sans vraiment savoir pourquoi, Jade savait qu’il devait être redoutable avec une telle arme en main et espérait secrètement que l’épreuve ne serait pas un duel… La fille, elle, avait une arme un peu spéciale. A première vue, Jade n’avait pas pris ça pour une arme. Un ruban de GRS, ce n’est absolument pas dangereux. Quoique, elle pourrait étrangler avec. C’est lorsqu’elle s’en servit que Jade comprit à quel point cette arme était à redouter. Une longue entaille cerclait sa jambe là où le ruban s'était enroulé juste avant. C’était donc une arme très utile et très dangereuse qu'elle pourrait utiliser de loin. Si elle devait faire un duel contre elle, Jade risquait de se faire lacérer à coup de ruban. Elle préféra ne pas y penser…

D’ailleurs, elle fut soulagée d’apprendre que l’épreuve n’était pas un duel, un combat à mort, mais un labyrinthe. Certes, Jade manquait de chance pour beaucoup de choses mais elle pouvait ainsi espérer ne pas mourir dans les minutes qui suivaient.

Voilà, Astrid était partie, les laissant seuls à leur sort mais les observant certainement de loin. Que faire à présent ?

Bon, déjà Jade récupéra son épée posée au sol. Astrid avait du se tromper en lui donnant ça… La soulever lui demandait déjà un grand effort alors elle risquait de s’écrouler par terre si elle la portait tout le temps. Au moins, si elle l’utilisait, le coup risquait d’être puissant. Jade n’était pas très costaud mais elle se savait capable d’utiliser l’épée. Certes pas pendant un long moment mais suffisamment pour donner quelques coups destructeurs. La laisser là ne lui traversa même pas l’esprit. Elle plaça ses deux mains sur le pommeau de l’épée et se décida à la trainer sur le sol. Cela lui permettait de moins s’épuiser et comme ça elle savait par où elle était passée et ne risquait pas de passer trop de fois par le même chemin.

C’est avec une démarche un peu chaotique due au poids de l’arme sur le sol qu’elle pénétra dans le labyrinthe. Au bout d’à peine quelques pas, elle marchait droit. C’était déjà une grande avancée !
Revenir en haut Aller en bas

Astrid Age : 24
Humeur : Changeante.

avatar


message posté le Mer 29 Mai 2013 - 16:44 dans Re: Intrigue n°2 {Fragments d'espoir : Feu} (Dernière partie)
• • Voir le profil de l'utilisateur • •


Jade


Il n'y a rien sur ta case, tu as le choix entre aller au Nord ou à l'Ouest.

• • • • •

Merci à Pantsu pour l'avatar ♥️
Revenir en haut Aller en bas

Roxanne Age : 25
Humeur : Massacrante ♥

avatar


message posté le Jeu 6 Juin 2013 - 13:56 dans Re: Intrigue n°2 {Fragments d'espoir : Feu} (Dernière partie)
• • Voir le profil de l'utilisateur • •
    Le mur de granit la bloquait à sa droite. Elle avait le choix entre aller tout droit, ou à gauche - elle choisit d'aller droit devant. Elle suivait une certaine logique (ou simple illusion) qui lui affirmait que la sortie se trouverait, comme dans les cahiers de jeux pour enfants où il fallait tracer le chemin au crayon, à l'exacte opposé du labyrinthe, en face d'elle. Aussi ne fallait-il pas qu'elle perde de vu cette direction... Elle doutait d'y arriver très longtemps.
    Ce qu'elle craignait le plus, c'était de rencontrer quelque chose qui la pousserait à s'enfuir en tous sens, à faire demi-tour - bref, à la faire se perdre d'avantage tel que le schéma immuable de la panique l'ordonnerait. Le plus possible, il lui faudrait affronter les créatures - si elle en était capable, bien sûr, une mission suicide ne la tentait pas plus que ça - pour ne pas avoir à quitter sa route. Mais voila, qui savait ce qui pouvait bien se cacher derrière les épais feuillages verts du labyrinthe. Au prochain tournant, peut-être que...?
    Il fallait qu'elle reste prudente, mais surtout qu'elle arrête de s'imaginer tout et n'importe quoi. Il fallait qu'elle se donne de la force. Le silence oppressant du labyrinthe, hanté seulement par le vent sifflant contre les parois de pierres sombres, ne l'encourageait pas à avancer. Aussi se mit-elle à chanter tout bas, pour nulle autre qu'elle, le premier air qui lui passa par la tête. Une chanson qui avait été très à la mode quand elle était plus petite, et qu'elle s'amusait à chanter avec Cendres, qui lui, souvent, n'y arrivait pas parce qu'elle était trop rapide pour lui.

    "Sur le toit de l'hôtel où je vis avec toi
    Quand j'attends ta venue mon amie
    Que la nuit fait chanter plus fort et mieux que moi
    Tous les chats, tous les chats..."
Revenir en haut Aller en bas

Astrid Age : 24
Humeur : Changeante.

avatar


message posté le Jeu 6 Juin 2013 - 15:40 dans Re: Intrigue n°2 {Fragments d'espoir : Feu} (Dernière partie)
• • Voir le profil de l'utilisateur • •


Roxanne


Il n'y a rien sur ta case, tu as le choix entre aller à l'Est ou à l'Ouest.

• • • • •

Merci à Pantsu pour l'avatar ♥️
Revenir en haut Aller en bas

Jade Age : 23
Humeur : entre 'super bien' et 'à broyer du noir' (à votre avis ?)

avatar


message posté le Dim 9 Juin 2013 - 20:20 dans Re: Intrigue n°2 {Fragments d'espoir : Feu} (Dernière partie)
• • Voir le profil de l'utilisateur • •
Trois… Trois pauvres couleurs lâchées dans un labyrinthe mystérieux et certainement dangereux – les armes données ne semblent pas être là pour faire joli –.
Trois personnes, trois âmes, trois caractères, trois façons de faire, mais une seule et même situation : un labyrinthe à arpenter, sans savoir par où passer, sans savoir ce qui les attendait à chaque tournant, sans aide…

Jade était maintenant au milieu d’une intersection. Les hauts murs de granites ne lui offraient qu’un choix limité : soit elle allait à gauche, soit elle continuait tout droit.

Jade se décida tout de suite, sans réfléchir, la réponse lui semblait évidente : « jamais deux sans trois ». Si elle avait deux choix dans cet endroit complètement tordu c’est que le vrai chemin était le troisième choix, celui qu’on ne voyait pas au premier coup d’œil. Elle partit donc vers la droite sans sourciller, son épée laissant un fin sillon rectiligne dans le sable. Le mur qui se tenait en face d’elle était imposant mais elle ne se laissa pas impressionner, ce n’était certainement qu’un mirage. Du coin de l’œil, elle vit la fille aux rubans choisir d’aller tout droit alors qu’elle faisait un pas à travers le mur. Enfin, à travers, le mot n’est pas approprié… Elle s’attendait à ce que soit le cas mais apparemment la solution n’était pas aussi simple. Son pied heurta le mur. Comme son corps était toujours en mouvement vers l’avant, elle ne put s’arrêter et se râpa le genou sur le mur. Par chance, lorsqu’elle se cogna la tête, elle avait déjà ralentie et elle n’eut donc pas de blessure grave. Certes, sa jambe saignait désormais mais elle allait bien. Elle tâta le mur et se rendit compte qu’il s’agissait bel et bien d’un mur en granite, très solide, et certainement pas d’un mirage. Quand à l’escalader, il était préférable de ne même pas essayer…

Jade savait maintenant qu’il ne fallait pas foncer tête baissée sans réfléchir logiquement. Ce n’était pas son habitude d’ailleurs de faire n’importe quoi… Qu’est-ce qui avait bien pu lui passer par la tête ?

Comme elle ne pouvait pas aller par là, elle irait à gauche. Elle ne voulait pas suivre la fille qui s’était aventuré tout droit. Elle se retourna donc et marcha droit devant. En arrivant, le sillon qu’elle laissait était bien droit, désormais si on regardait de haut ce qu’elle dessinait avec son épée, on voyait un trait cassé, irrégulier, qui partait d’un sens puis dans l’autre et qui finissait par retrouver une allure à peu près droite.

Et oui, rentrer dans un mur n’est pas sans conséquences, on est forcement sonné après. Enfin, elle se reprenait donc on ne peut pas dire que cette rencontre inopportune et pourtant tellement prévisible soit si grave.
Revenir en haut Aller en bas

Astrid Age : 24
Humeur : Changeante.

avatar


message posté le Dim 9 Juin 2013 - 22:41 dans Re: Intrigue n°2 {Fragments d'espoir : Feu} (Dernière partie)
• • Voir le profil de l'utilisateur • •


Jade


Il n'y a rien sur ta case, tu ne peux que continuer à l'Ouest.

• • • • •

Merci à Pantsu pour l'avatar ♥️
Revenir en haut Aller en bas

Ellio Age : 21

avatar


message posté le Mar 11 Juin 2013 - 19:41 dans Re: Intrigue n°2 {Fragments d'espoir : Feu} (Dernière partie)
• • Voir le profil de l'utilisateur • •
Alors que Ellio pensait être le grand vainqueur de cette épreuve, il laisse montrer une sombre mine, déçu parce qu'il avait devant lui. Il n'y avait que deux personnes, deux filles, deux rouges, c'était le seul orange, il soupira longuement avant de se poser une seule et simple question : que serait donc la suite ? C'était complexe à dire, même à deviner, les seules choses que l'officier pouvait voir en face de lui, c'était des murs s'élevant assez haut de couleur noire. Les secondes défilaient lentement pour le jeune homme quant, enfin, cette gamine apparût devant eux, son visage laissait apparaitre une sorte de fierté, comme fière des trois gagnants de l'épreuve ou... Était-elle fière tout simplement pour les "crimes" qu'elle avait commis ? Ellio rejeta rapidement cette idée, une enfant de huit ans ne pourrait réellement trouver du plaisir en commettant ce genre d'actes à moins qu'elle ne lui manque plusieurs cases ce qui, d'ailleurs, n'était pas impossible. S'ensuit une suite de dires dont Ellio ne faisait pas vraiment attention, seul les dernières paroles d'Astrid attiraient son attention, quelque chose pour eux, quoi donc ?

Sa question trouva aussitôt réponse, Astrid fit un mouvement de main dans les airs faisant apparaitre de petites étoiles qui scintillaient entre les mains des trois couleurs, son regard fut d'abord dirigé sur celle qui avait failli se faire brûler vif : elle détenait une grande épée à deux mains, cela se voyait rien qu'à la longueur et l'épaisseur de celle-ci, le genre d'arme qui est facilement meurtrier mais qui représente, comme énorme désavantage, son poids. D'ailleurs, il eut un vilain sourire en voyant cette jeune femme avec ce type d'arme, à peine avait-elle eu l'épée en main que celle-ci tomba, elle aura surement du mal à la porter cette arme comme à donner des coups, en tout cas, il n'avait rien à craindre d'elle. Ensuite, il y avait eu la rousse qui avait reçu deux petites baguettes en bois sur lesquelles étaient accroché de long ruban, il ne peina plus de temps à détailler ni à la regarder. Quant à lui, dans ses mains, il eut un poignard, border d'un aigle de fer. Ses yeux laissaient apparaitre la peur, depuis la première fois qu'il était dans ce rêve, il n'avait jamais ressenti cette émotion jusqu'à maintenant. Il lâcha aussitôt son couteau, il se mit à reculer lentement en regardant ces deux mains puis, Astrid qui semblait parler et encore ses mains, cette fois-ci couverte de sang. Ellio se mit à frissonner tout en respirant fortement comme s'il venait de voir un démon en face de lui, il secoua rapidement sa tête et regarda à nouveau ses paumes, le sang avait disparu... Serait-il victime d'hallucinations ? Astrid donnait-elle vraiment des armes ? Ou alors... Donnait-elle des objets qui représentait les couleurs ou même leur état d'esprit ?

Ce qui était sûr c'est que sur le moment, il fut merveilleusement bien calmé, il inspira/expira un long moment avant de reprendre l'arme qui se trouvait sur le sol et de la ranger sur sa ceinture. Il releva son visage vers la position de la gamine qui avait maintenant disparu, quoi, c'était tout ? Des armes et pas d'instruction ? Peut-être qu'il avait tout simplement pas écouté ce qui était... Plus que embêtant, c'était quoi la suite en fait ? Il lança un vif regard vers les deux femmes, la rousse avait une marque rouge au niveau de sa jambe, que s'était-il passé avec elle ? Il haussa les épaules avant de regarder la deuxième couleur qui venait tout juste de ramasser son épée. Toutes les deux se mit en marche vers un passage, avec un peu de recul Ellio les suivaient et c'est, au moment où il vit l'entrée, qu'il comprit ce qui l'attendait... Un labyrinthe, c'était sérieux ? Un labyrinthe ?! Après ce moment quelque peu douloureux qu’eut Ellio, il lâcha un ricanement et il murmura simplement qu'Astrid se foutait royalement de la gueule de ces couleurs. Il avait un excellent sens de l'orientation, avec lui, aucun de ces hommes se perdait et pouvait se rappeler énormément de détails pouvant différencier t-elle ou t-elle endroit qui se ressemblait comme deux gouttes deux. Certes, il est vrai que dans un labyrinthe il n'y a pas que le sens de l'orientation qui compte mais c'était déjà un merveilleux atout pour lui. D'un pas décidé il pénétra dans sa nouvelle épreuve.


[hrp] Pardon pour le temps de réponse mais... J'avais franchement pas d'inspiration pour le début de l'intrigue d'ailleurs ça peut se voir sur ce message. D= [hrp]
Revenir en haut Aller en bas

Astrid Age : 24
Humeur : Changeante.

avatar


message posté le Mar 11 Juin 2013 - 19:57 dans Re: Intrigue n°2 {Fragments d'espoir : Feu} (Dernière partie)
• • Voir le profil de l'utilisateur • •


Ellio


Il n'y a rien sur ta case, tu as le choix entre aller au Nord ou à l'Ouest.

• • • • •

Merci à Pantsu pour l'avatar ♥️
Revenir en haut Aller en bas

Jade Age : 23
Humeur : entre 'super bien' et 'à broyer du noir' (à votre avis ?)

avatar


message posté le Jeu 27 Juin 2013 - 21:40 dans Re: Intrigue n°2 {Fragments d'espoir : Feu} (Dernière partie)
• • Voir le profil de l'utilisateur • •
Jade continuait son chemin et se retrouva sur une autre « case ». En effet, l’endroit dans lequel elle se trouvait était comme l’autre un carré bien précis  telles les cases d’un jeu de société sur lesquelles se déplacent des pions de couleur...
Seule différence notable avec des cases, les frontières. Si dans un jeu les frontières d’une case sont représentées par un épais trait noir, ici les frontières sont belles et bien existantes et on ne peut les franchir, Jade était bien placée pour le savoir. Et au milieu de certains côtés une ouverture permettait aux pions de continuer leur épopée. Elles étaient si grandes qu’elles longeaient toute la hauteur des murs et cependant si petites qu’on ne pouvait voir ce qui se cachait derrière.

Tout à l’heure, la case contenait plusieurs ouvertures, Jade avait plusieurs choix. Maintenant, une seule fente s’élevait, face à elle, les murs alentours gardaient une posture impassible, ne laissant aucune ouverture. Elle allait donc devoir continuer tout droit. Revenir en arrière ne lui venait même pas en tête : quel pourrait en être l’utilité ?

Avoir un choix à faire est difficile, surtout lorsqu’on choisit à l’aveuglette. Pour choisir la bonne option, il faut juste de la chance ! Alors elle était plutôt heureuse de voir sa liberté diminuer. Moins de choix à faire impliquait aussi moins d’erreurs possibles.

Tandis que Jade réfléchissait à tout cela, elle se rendit compte qu’elle avait vraiment du mal à accepter son rôle de pion. Il n’y avait vraiment pas une autre possibilité ? Quelque chose que le meneur du jeu (ou plutôt la meneuse car elle en était persuadée, il s’agissait d’Astrid) n’aurait pas prévu.

L’unique solution qui lui vint à l’esprit était de rester sur cette case, sans bouger. Mais cette solution n’était pas une solution miracle, au contraire. Cette case était vide donc elle pouvait y rester car il n’y avait pas de danger. Cependant, elle devrait rester un moment sur cette case, jusqu’à ce qu’une couleur gagne et on ne peut rester indéfiniment sans rien faire, sans rien manger, sans rien boire… Et ce n’est pas sur une case vide qu’elle allait trouver de quoi vivre. En plus, si elle restait là, elle allait perdre et elle n’avait vraiment aucune idée de ce qui arriverait aux perdants…  

Alors qu’elle réfléchissait aux points faibles de sa "super" solution, elle trouva un défaut qui lui redonna courage. Certes, la case était vide pour le moment. Mais tout pouvait arriver : un être humain, un animal, un monstre, le feu, le vent … Bref, ce n’est pas parce que cette case semblait sûre qu’elle l’était. Elle n’était pas dans une case fixée d’un jeu de société. Elle n’était donc pas un pion – ou du moins, pas un pion ORDINAIRE –. Elle allait donc agir comme le veut la créatrice du jeu, mais c’est par sa volonté qu’elle le ferait.

Et puis, elle doit bien l’avouer, elle n’aurait jamais pu rester sur cette case sans rien faire, elle aurait été dévorée par la curiosité.
Oui, elle était Jade avant tout et même si elle ne voulait pas agir comme un pion, elle continuerait d’avancer parce qu’elle est curieuse de découvrir ce qui se cache dans ce labyrinthe. Mais agissant par choix, elle ne serait plus un pion.

C’est cette pensée, l’idée d’être à l’origine de ses décisions, qui lui permit de ne pas perdre espoir. Enfin, c’est ce qu’elle voulait se faire croire mais ici, c’est marche ou crève.
Revenir en haut Aller en bas

Astrid Age : 24
Humeur : Changeante.

avatar


message posté le Ven 28 Juin 2013 - 18:31 dans Re: Intrigue n°2 {Fragments d'espoir : Feu} (Dernière partie)
• • Voir le profil de l'utilisateur • •


Jade


Au moment où tu t'avances, des sortes de petites fées enflammées s'approchent de toi en riant. Elles se mettent à tourner autour de toi et, avant que tu n'aies eu le temps d'esquisser le moindre geste, te volent ton arme ! Tu te rends compte que, même petites, elles sont assez fortes pour porter une épée de cette taille... Elles s'amusent à se la lancer, au dessus de toi, juste assez haut pour que tu ne parviennes pas à l'attraper.

Tu "passes ton tour", il faut que tu écrives un post sans pouvoir avancer avant de pouvoir poursuivre l'aventure !

• • • • •

Merci à Pantsu pour l'avatar ♥️
Revenir en haut Aller en bas

Roxanne Age : 25
Humeur : Massacrante ♥

avatar


message posté le Dim 30 Juin 2013 - 14:38 dans Re: Intrigue n°2 {Fragments d'espoir : Feu} (Dernière partie)
• • Voir le profil de l'utilisateur • •

    Roxanne se retrouva aussitôt face à un mur. Elle qui aurait voulu continuer tout droit le plus longtemps possible - en supposant toujours que la sortie se trouvait bien dans cette direction - se heurtait à un cul-de-sac mesquin. Elle n'avait plus qu'à choisir entre sa gauche et sa droite... Elle se demanda un instant si elle avait le droit d'escalader la paroi pour observer les alentours. Ainsi elle pourrait facilement se repérer et... Mais c'était de la triche.
    Il ne lui fallut pas plus d'une demi-seconde pour décider que tricher était la meilleure chose à faire, dans le monde d'Astrid.
    Avec un des rubans qu'elle avait au poignet, elle noua ses baguettes à son bras, à la manière d'une atèle, pour ne plus avoir à les tenir. Elle resserra le nœud avec les dents, et quand elle fut sûre que l'attelage tenait suffisamment en place pour une ascension, elle commença à chercher des prises sur le mur. La pierre, noire et peu granuleuse, aurait pu être une coulée de bitume pareil à celui des trottoirs de sa ville, comme une coulée de lave du volcan. Elle était assez irrégulière, mais les bosses et les creux restaient lisses. Cependant, les murs n'étaient pas si hauts. Si elle sautait pour s'y accrocher... Roxanne recula, tout en s'imaginant qu'il s'agissait de la grille du collège des garçons, qu'elle franchissait parfois pour rejoindre son ami. Un peu d'élan suffirait.
    Elle inspira, se mit à courir, fit un bond et tendit les mains pour attraper le haut du mur. Elle appuya ensuite un de ses pieds contre la paroi, pour l'aider à se hisser.
    Ses pensées criaient "Victoire!" alors que sa tête allait bientôt dépasser le mur et que son regard pourrait bientôt se poser sur les chemins tortueux du labyrinthe. Elle saurait quel chemin prendre. Elle trouverait la sortie. Elle...
    Elle sentit tout à coup une douleur cuisante sur ses paumes qui lui fit lâcher prise et se rétamer au sol.
    Gémissement de douleur. A coup sûr, elle venait de se faire un bleu monumental sur les fesses. Mais plus inquiétant : Roxanne regarda ses mains, sur lesquelles une tâche rouge commençait à apparaître. Une brûlure.
    Elle leva un regard interrogateur vers le mur. Se remit à genoux, toucha prudemment du bout du doigt la pierre. Rien. Elle le laissa appuyé un peu plus longtemps et là, soudain, elle sentit la chaleur arriver et ôta son doigt en vitesse.
    Évidemment, Astrid avait déjà tout prévu. Trop maline pour une simple gamine, celle-là. Roxanne souffla sur ses paumes endolories, consciente qu'il faudrait beaucoup plus que ça pour les soulager un peu. Si elle était chez elle, sa mère se serait déjà précipitée avec un tube de pommade... Elle soupira. Il n'y avait plus qu'à espérer que cette blessure ne l'empêcherait pas de manipuler son arme en cas de danger.
    Sans débattre plus longtemps, elle se releva, épousseta sa jupe et décida d'aller à droite, vers l'est.
    Visiblement il ne faisait pas bon vivre pour les tricheurs, dans ce monde encore plus trompeur qu'eux qu'avait construit Astrid.
Revenir en haut Aller en bas

Astrid Age : 24
Humeur : Changeante.

avatar


message posté le Dim 30 Juin 2013 - 21:41 dans Re: Intrigue n°2 {Fragments d'espoir : Feu} (Dernière partie)
• • Voir le profil de l'utilisateur • •


Roxanne


Tu commences à avancer lorsque, d'un seul coup, tes jambes semblent clouées au sol. En fait, ce n'est pas uniquement tes jambes, ton corps entier refuse de se mouvoir. Te voilà comme transformée en pierre.

Tu es bloquée sur cette case pendant 72 heures, tu seras ensuite débloquée sans trop savoir pourquoi et tu pourras continuer ton chemin vers le Sud.

• • • • •

Merci à Pantsu pour l'avatar ♥️
Revenir en haut Aller en bas

Jade Age : 23
Humeur : entre 'super bien' et 'à broyer du noir' (à votre avis ?)

avatar


message posté le Lun 8 Juil 2013 - 21:45 dans Re: Intrigue n°2 {Fragments d'espoir : Feu} (Dernière partie)
• • Voir le profil de l'utilisateur • •
Jade eut à peine le temps d’avancer vers la nouvelle case qu’elle se retrouva encerclée d’êtres lumineux. Alors qu’elle les regardait effectuer un ballet aérien majestueux, son arme s’envola sous leurs efforts. Une arme lourde portée par de si petites choses, c’était incroyable ! En regardant plus attentivement, elle remarqua qu’elles avaient un corps humain, agrémenté d’une paire d’ailes translucides dans le dos. C’était donc des fées ! Des fées entourées d’un halo enflammé, qui les rendaient lumineuses et terriblement fascinantes.

Les fées tournaient, dansaient, virevoltaient autour de Jade qui les regardaient comme un enfant regarde un spectacle au cirque. Il faut bien avouer que ce spectacle était bien loin des spectacles ordinaires. En effet, si on le comparait à un spectacle de cirque, il s’agissait du plus incroyable de tous car il regroupait plusieurs numéros exceptionnels. Un numéro de danse et d’acrobaties se mêlait avec grâce au numéro de force le plus incroyable de tous les temps, personne n’a jamais vu un être si petit porter avec aisance une arme si lourde. A cela s’ajoutait la magie, la féerie de ces petits être et la poésie qu’engendrait ces petites lumières s’éparpillant autour d’elle. Un tel spectacle était une chance, heureusement qu’elle avait eu la chance de rentrer dans ce labyrinthe finalement !

Le temps s’écoula tandis que Jade était prisonnière de son émerveillement. Jade aurait pu continuer à les regarder pendant des heures, admirer leur dextérité et écouter leur rire… Cependant, en se faisant cette remarque, elle se rendit compte qu’elle n’avait pas le temps de s’amuser avec ces petites fées si elle voulait avoir une chance de gagner. Tout d’un coup, elle qui était restée immobile tendit le bras pour récupérer son arme, mais son bras n’attrapa que du vide. Elle retenta l’expérience de nombreuses fois mais pas une fois elle ne toucha l’arme. A chaque fois, les fées lançaient l’arme de telle manière que les doigts de Jade glissaient à quelques millimètres de l’épée.

Après de nombreux essais infructueux et une grande perte de temps, Jade décida, à regret, d’abandonner son arme. Que pouvait-elle faire d’autre ? Elle avait tout essayé… Au début, elle ne faisait que tendre le bras, puis elle s’était mise à sauter, essayant à tous les moments possibles, sans succès. Elle avait même essayé de prendre une fée en otage, elle s’en souvenait encore à la brulure qu’elle avait sur la main… Bref, il ne lui restait plus qu’un seul choix, l’abandon.

Lorsqu’elle s’éloigna du groupe de fées, elle entendit les rires s’atténuer et leur mouvement incessant ralentir. Elles avaient compris elles aussi que c’était fini… C’est à ce moment que Jade eut un éclair de lucidité : elle venait de trouver le bon moment pour récupérer l’arme, mais elle n’aurait qu’une seule chance. Elle continua de marcher, sans changement dans sa marche. Puis, tout d’un coup, elle se retourna et se jeta sur son épée à deux mains. Les fées, prises au dépourvu, virent leur nouveau jouet disparaître sous leurs yeux, Jade avait réussit. Elle venait d’attraper l’épée à pleines mains, ravivant par le même coup la douleur de la brûlure récente.
Revenir en haut Aller en bas

Astrid Age : 24
Humeur : Changeante.

avatar


message posté le Mar 9 Juil 2013 - 14:13 dans Re: Intrigue n°2 {Fragments d'espoir : Feu} (Dernière partie)
• • Voir le profil de l'utilisateur • •


Jade


Tu as récupéré ton arme, tu ne peux que continuer à l'Ouest.

• • • • •

Merci à Pantsu pour l'avatar ♥️
Revenir en haut Aller en bas

Ellio Age : 21

avatar


message posté le Ven 12 Juil 2013 - 14:17 dans Re: Intrigue n°2 {Fragments d'espoir : Feu} (Dernière partie)
• • Voir le profil de l'utilisateur • •
Au fur et à mesure de ses pas, l'entrée du labyrinthe s'éloignait faisant d'un simple mirage la grotte où il était sorti auparavant. On sentait un léger malaise pour l'officier, depuis cette vision il essayait tant bien que mal de garder le moral, de rester serein mais rien n'y faisait il ne céssait de se rappeler cette chose, de cette femme, de cette guerre... En réalité, le fait de tuer n'était pas la cause de son malaise non, ce qui l'était c'était le fait qu'il avait tué une femme, une innocente... Il passa une main dans ses cheveux, le soleil éclairait absolument tout, la chaleur prenait le dessus et, il le fallait bien à ses yeux, il retira sa chemise qu'il déposa juste au-dessus de sa vareuse, sur son épaule droite. Bien que, pour une fois, il ne fit pas attention à sa cicatrice au niveau de son bassin ce qui, la plupart du temps, le gênait mais il y avait plus important à faire que de se plaindre d'une-t-elle chose.

Après avoir fait une bonne vingtaine de mètres, il avait le choix entre aller tout droit ou à gauche. Cependant, il semblait obsédé par les points cardinaux, savoir où se trouvait le Nord, l'Est, l'Ouest et le Sud était chose importante et pourrait grandement lui facilité son chemin à travers le labyrinthe et pour cela, il avait cette simple équation : sachant que le soleil se levait à l'Est et se couchait à l'Ouest, il avait déjà la base. Maintenant, il savait parfaitement que celui-ci serait au Sud vers midi et bien qu'Ellio n'avait pas de montre, à vu la chaleur qu'il faisait il pouvait parfaitement être midi, une heure ou deux heures bien qu'il ne pouvait vraiment être sûr de ces affirmations puisqu'il n'y connaissait presque rien au rêve d'Astrid. Il pouvait à présent se repérer rien qu'à son ombre si, imaginons, que le soleil se trouvait bel et bien au Sud alors l'ombre d'Ellio pointerait vers le nord. Mais il restait encore un problème pour l'Orange... C'est que si maintenant on se trouvait dans l'après-midi le Soleil serait à l'Ouest et donc son ombre pointerait vers le sud...

Il se gratta un instant la tête en regardant son ombre qui était en face de lui, ce qui voulait dire que le Nord était devant lui et à sa gauche, se trouvait l'Ouest. Il soupira, en se disant qu'il irait à l'Ouest, et qu'il ferait toujours ce qu'il pourra pour rester dans cette trajectoire même s'il ne pouvait vraiment être sûr qu'il marchait bien vers l'Ouest. En fait, c'était pour une raison toute simple, il ferait tout pour éviter de marcher au Nord, se disant qu'un chemin qui va droit, qui semble le plus court ou le plus facile est souvent le plus dangereux. Il prit alors une balle d'un de ses chargeurs et la déposa au sol pour se retrouver s'il venait à repasser par là.
Revenir en haut Aller en bas

Astrid Age : 24
Humeur : Changeante.

avatar


message posté le Ven 12 Juil 2013 - 19:15 dans Re: Intrigue n°2 {Fragments d'espoir : Feu} (Dernière partie)
• • Voir le profil de l'utilisateur • •


Ellio


Il n'y a rien sur ta case, tu ne peux que continuer à l'Ouest.

• • • • •

Merci à Pantsu pour l'avatar ♥️
Revenir en haut Aller en bas

Jade Age : 23
Humeur : entre 'super bien' et 'à broyer du noir' (à votre avis ?)

avatar


message posté le Lun 15 Juil 2013 - 17:51 dans Re: Intrigue n°2 {Fragments d'espoir : Feu} (Dernière partie)
• • Voir le profil de l'utilisateur • •
Son arme à peine retrouvée, Jade se vit pourchassée par les fées. Elle ne prit pas le temps de réfléchir vers où aller et courut à l’opposé du groupe de fées. Le poids de son arme ne la gênait plus, elle avait prit l’habitude de l’avoir à ses côtés jusqu’à présent, à tel point qu’elle était plus intriguée de ne pas l’avoir que de devoir la porter. Elle n’avait toujours pas servi d’ailleurs, les fées n’étaient sûrement qu’une mise en bouche avant de rencontrer des affreux gros monstres !

Apparemment, Jade n’avait pas choisit la bonne direction… Devant elle se dressait un mur, comme pour chaque côté du carré, mais il n’y avait aucune fente dans ce mur. Et voilà maintenant que les fées, qui avaient continué de la poursuivre, l’encerclaient, ne lui laissant aucune échappée. A gauche, une fente. A droite aussi. Mais laquelle prendre ? Une d’entre elle menait à la suite du labyrinthe, l’autre la faisait retourner sur ses pas. Cruel dilemme…

Enfin, le problème des fées était plus immédiat car Jade ne pouvait aller ni à droite, ni à gauche. Elles avançaient doucement, très doucement, certaines d’avoir attrapée leur proie, profitant de cet amusement ultime de voir Jade s’inquiéter de plus en plus devant elles. Enfin, cela ne fonctionnait pas, Jade ne semblait pas inquiète le moins du monde. Mais les fées continuaient leur avancée glorieuse, attendant impatiemment de voir Jade craquer. Elles s’imaginaient déjà rire aux éclats devant cette pauvre petite fille en pleurs.
Cependant, grâce à cette stratégie « féerique », Jade prenait le temps d’analyser. Déjà, elle remarqua la trace laissée par son épée dans le sol à droite, elle venait donc de là. Elle se félicita intérieurement de l’avoir laissé traîner d’ailleurs. Bon, un problème sur deux était résolu : elle devrait aller à gauche pour continuer l’aventure… Il suffisait désormais de savoir comment.

Jade réfléchissait. Les fées avançaient. Jade ne trouvait pas.
En tout cas, elle savait ce qu’il ne fallait pas faire et c’était rester là à ne rien faire. Alors que les fées commençaient à être vraiment proches, elle se jeta à l’eau (ou plutôt aux fées). Elle courut vers la gauche, essayant de traverser le barrage de fées. Cette option lui semblait être la seule possible, et après tout, ces petites fées ne pourrait pas l’en empêcher, si ?

Malheureusement pour elle, ces fées avaient une force surhumaine et la bloquèrent facilement dans son avancée, malgré les coups d’épée lancés en l’air qui furent facilement évités,  Jade se retrouvait donc piégée par des petits êtres. Cependant, elles avaient l’air de ne lui vouloir aucun mal, elles voulaient certainement juste s’amuser. Comment sortir de là ?

Jade s’éloigna un peu, regardant les fées s’amuser de ses essais pathétiques. Ces petits êtres s’amusaient et Jade était leur spectacle vivant. En pensant à cela, Jade voulu leur montrer un vrai spectacle. Quitte à ce que ses gestes soient admirées, autant leur montrer des gestes admirables.

Jade prit une grande inspiration puis commença à danser. Lorsqu’elle dansait, elle était apaisée, le corps et le cœur libre et en harmonie. Elle faisait succéder des mouvements fluides à des passages saccadés. Elle allait au sol aussi doucement que si elle l’embrassait tendrement et se redressait si facilement que cela semblait naturel. Elle dansait dans le silence, aucune musique n’était présente aux alentours et les fées ne faisaient plus aucun bruit, mais cela ne la dérangeait pas. Après quelques minutes, elle s’arrêta enfin, et fit une belle révérence à son public silencieux. Les fées applaudirent le spectacle, elles semblaient satisfaites de ce qui venait de se passer et ouvrir un passage, à l’endroit où Jade voulait passer précédemment.

Sans se faire prier, Jade passa rapidement dans cette allée, et courut sans se retourner jusqu’à la prochaine case.
Revenir en haut Aller en bas

Astrid Age : 24
Humeur : Changeante.

avatar


message posté le Mer 17 Juil 2013 - 21:27 dans Re: Intrigue n°2 {Fragments d'espoir : Feu} (Dernière partie)
• • Voir le profil de l'utilisateur • •


Jade


Il n'y a rien sur ta case, tu ne peux que continuer au Nord.

• • • • •

Merci à Pantsu pour l'avatar ♥️
Revenir en haut Aller en bas

Roxanne Age : 25
Humeur : Massacrante ♥

avatar


message posté le Jeu 1 Aoû 2013 - 23:30 dans Re: Intrigue n°2 {Fragments d'espoir : Feu} (Dernière partie)
• • Voir le profil de l'utilisateur • •

    Alors qu'elle reprenait son chemin, Roxanne sentit tout à coup ses jambes devenir lourdes. Pas comme lorsqu'on fatigue après une longue marche, et qu'on se rend compte soudainement de sa fatigue - non, son pas léger devint réellement subitement lourd. Comme si on avait versé du plomb dans ses jambes. Elle lança un regard étonné à ses pieds et se força à continuer sa marche. Mais plus elle se faisait violence pour continuer, plus elle peinait, et bientôt, ses talons furent comme cloués au sol. Roxanne commença à paniquer. Elle donna des coups de baguette sur ses jambes, espérant... espérant quoi, qu'elle parviendrait à briser une pellicule de pierre imaginaire et se libérer? Elle n'en savait rien. Toujours est-il qu'elle ne sentit rien, aucun de ses coups. Peu à peu, sa taille s'immobilisa aussi et elle ne put plus pivoter que les épaules et la tête. Suivirent le buste, les épaules, les bras, la nuque... la tête.
    Avec horreur, elle comprit qu'elle était devenue une statue vivante.

    Il n'y avait plus que ses yeux qui bougeaient encore. Comment ferait-elle, si elle était attaquée? D'un autre côté, si elle était devenue aussi solide qu'une statue elle ne sentirait ni les coups, ni les morsures, non? Mais si quelqu'un décidait de la pousser par terre, se briserait-elle en morceaux? Ce devait être une curieuse sensation de mort que peu de personnes avaient dû éprouver dans leur vie. Cela lui rappela un comic's que Cendre lui avait montré - elle se rappelait avoir éclaté de rire mais bizarrement, maintenant qu'elle était dans la même situation que le personnage de la BD, elle riait moins. Elle se demanda ce que Cendre dirait, s'il la voyait comme ça.
    Combien de temps resterait-elle ainsi? Une heure, une journée, jusqu'à la fin du jeu d'Astrid... Pour toujours? Peut-être que plus tard, de nouvelles Couleurs erreraient dans le labyrinthe et la verraient. Ils se diraient "Comme cette statue semble réelle!" puis passeraient leur chemin. Roxanne eut soudain envie de pleurer. Mais bien que ses yeux soient la seule chose encore animée, elle n'y parvint pas. Si elle ne pouvait pas pleurer, ressentirait-elle les effets de la faim, de la fatigue? Ou bien était-elle statufiée même de l'intérieur? Pourtant, même si sa respiration semblait bloquée, elle était persuadée de sentir son cœur battre la chamade. Curieuse sensation.
    Le vent continuait à siffler contre les parois de lave, sans parvenir à lui donner froid. Peu à peu, elle eut l'impression que son cœur se calma, qu'il ralentit, qu'il s'immobilisa presque. La panique avait laissé place au calme. Et le calme cèderait bientôt sa place à l'ennui.

    Le mur face à elle, au bout du couloir, avait pu l'intéresser quelques minutes. Ou quelques heures, elle ne savait plus trop. Toujours est-il qu'il était devenu passablement morne et ennuyeux - c'était un mur, quoi, on pouvait pas trop lui en demander non plus. Elle soupira intérieurement. Ferma les yeux. Attendit, encore.
    Et soudain, elle s'écroula de tout son long dans un "Ouch!".
    Sa voix était rauque, comme si sa gorge avait été enserrée dans un étau, et tous ses membres étaient engourdis, avec des fourmillements de n'avoir pas bougé. Mais elle n'était plus une statue. Ses yeux se mirent à pétiller de joie, il s'en fallut de peu pour qu'elle crie de joie - mais non, silence, on ne savait ce qui pouvait rôder aux alentours. Elle se contenta donc de sourire de toutes ses dents, de se redresser, chancelante, et de reprendre sa marche, vers le sud cette fois.


Revenir en haut Aller en bas

Astrid Age : 24
Humeur : Changeante.

avatar


message posté le Ven 30 Aoû 2013 - 14:45 dans Re: Intrigue n°2 {Fragments d'espoir : Feu} (Dernière partie)
• • Voir le profil de l'utilisateur • •


Roxanne


Tu trouves posée sur le sol une sorte de baguette creuse, percée de trous alignés. Elle se teinte légèrement de rouge au contact de tes doigts. Mais à quoi peut-elle bien servir ?

Tu es dans un cul-de-sac, tu ne peux que faire demi-tour.

• • • • •

Merci à Pantsu pour l'avatar ♥️
Revenir en haut Aller en bas

Jade Age : 23
Humeur : entre 'super bien' et 'à broyer du noir' (à votre avis ?)

avatar


message posté le Sam 31 Aoû 2013 - 18:41 dans Re: Intrigue n°2 {Fragments d'espoir : Feu} (Dernière partie)
• • Voir le profil de l'utilisateur • •
La case était vide, il n’y avait plus de fées et encore moins de grands monstres terrifiants. Elle était seule dans cette case sans dangers, et elle n’avait même pas à réfléchir vers où aller car son seul choix était de continuer et de se diriger vers l’unique sortie qui se situait à sa droite.
Mais alors, pourquoi n’avançait-elle pas ? Que restait-elle faire sur cette case, alors qu’elle devait continuer à avancer, que cette case ne représentait aucun danger et que le danger pouvait arriver justement si elle restait trop longtemps ici ?

En arrivant, Jade ne sut pas exactement pourquoi mais des pensées éclatèrent dans sa tête, l’empêchant d’agir comme tout bon pion devrait le faire. Elle ne voulait pas aller à droite, vers cette grande porte terrifiante qui la narguait en lui cachant la vue. Pourquoi ? Alors qu’elle n’avait pas eu peur avant, pourquoi maintenant était-elle effrayée alors qu’il n’y avait rien ? Elle ne se comprenait plus elle-même. Elle avait déjà eu peur, oui, comme tout le monde, mais jamais sa peur n’avait été irrationnelle comme elle l’était maintenant. Et puis, lorsqu’elle avait peur, elle se ressaisissait toujours, ne laissait rien paraître.

Il n’y avait personne autour d’elle. Heureusement d’ailleurs, pensa-t-elle, qu’auraient-ils pensé en la voyant dans cet état. Jade tremblaient comme si en face d’elle se tenait la chose la plus effrayante du monde. Des gouttes perlaient sur son front et son regard si dur et froid s’était métamorphosé en un regard de petite fille terrifiée sur le point de pleurer.
Son corps craquait, elle qui l’avait si bien apprivoisé durant toutes ces années, mais pas son esprit. Elle devait comprendre ce qui se passait. Grâce à un effort intense de sa volonté d’acier, elle parvint à planter son épée devait elle, puis à s’assoir, brisant ainsi le phénomène étrange qu’elle venait de subir.

Son esprit était en ébullition, elle voulait comprendre ce qui lui était arrivé. Elle n’avait pas été manipulée, elle le saurait autrement. Il n’y avait rien de terrifiant ici. Enfin, ce labyrinthe était terrifiant mais cette case n’avait pas plus de raison de lui faire peur qu’une autre. Cela venait donc forcement d’elle. Jade réfléchissait. Jusqu’à ce qu’elle trouve la réponse, elle réfléchirait. Pendant combien de temps était-elle restée assise ici, au milieu de rien, à réfléchir ? Le temps n’était plus perceptible normalement ici, mais toujours est-il qu’elle y resta longtemps. Elle y resta jusqu’à ce qu’une idée plausible lui traverse l’esprit.

Oui, il ne pouvait s’agir que de ça, pas de doute ! Jade avait compris ce qui s’était passé : il s’agissait uniquement d’un manque de sommeil ! Ne voulant pas revivre la même chose, elle se permit une petite sieste.

Jade avait raison, il s’agissait bien d’un manque de sommeil.
Mais, le manque de sommeil peut-il être si dévastateur, si incroyable ? Non, bien sûr que non, sauf pour Jade qui se transformait. Elle qui avait, depuis toujours semble-t-il, été si froide, si silencieuse, si intérieure, elle commençait à devenir de plus en plus humaine. Son esprit, aidé par la fatigue et toutes les choses incroyables qui lui tombaient dessus dans ce nouveau monde, libérait peu à peu son corps prisonnier. Il montrait alors ouvertement les émotions que Jade cachait, des émotions dont elle n’avait même pas conscience car ce corps, privé de toute émotion jusqu’alors, avait hâte de les exposer au monde de manière bien visible, ces émotions cachées au fond de sa conscience. Inconsciemment, Jade devait être effrayée de se trouver dans ce nouveau monde, son corps le savait, lui.

Lorsque Jade se réveilla, rien n'avait changé autour d'elle, mais elle elle avait retrouvé son "vrai" être, elle se sentait comme avant, froide et sans émotion. Elle eut donc la certitude qu’elle avait trouvé la raison de cet accès de peur soudain.
Elle continua son chemin en étant rassurée, car même si elle n’avait pas peur de cet endroit, elle avait eu, un moment, peur de son corps.
Revenir en haut Aller en bas

Astrid Age : 24
Humeur : Changeante.

avatar


message posté le Dim 1 Sep 2013 - 11:36 dans Re: Intrigue n°2 {Fragments d'espoir : Feu} (Dernière partie)
• • Voir le profil de l'utilisateur • •


Jade


Tu trouves, à tes pieds, une sorte de boussole un peu cabossée. Elle pourra t'indiquer le bon chemin une fois (et une fois seulement). Tu ne peux que poursuivre vers l'Ouest.

• • • • •

Merci à Pantsu pour l'avatar ♥️
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



message posté le dans Re: Intrigue n°2 {Fragments d'espoir : Feu} (Dernière partie)
• • • •
Revenir en haut Aller en bas
Intrigue n°2 {Fragments d'espoir : Feu} (Dernière partie)
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» [Image] Clin d'oeil à la dernière partie
» Dernière partie des Sabres ce soir ?
» [EVENT N°2 - Dernière partie] Un traître parmi les traîtres
» Jeunesse haitienne: Quel espoir??? Quel avenir???
» Ministre Bellerive un menteur avéré, crée de faux espoir avec le pétrole

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Nord-Est :: Volcan :: Mines-