Partagez | .
Loann, la grande gueule est là !


message posté le Jeu 4 Oct 2012 - 21:12 dans Loann, la grande gueule est là !
• • Voir le profil de l'utilisateur • •
1, 2, 3, viens donc avec moi

    Prénom et/ou pseudo : Loann/Lundi
    Âge : 19 ans
    Origines : Irlandaises
    Arrivée : Vers 1980
    Manie, habitude : Il parle fort. Très fort. Trop fort.
    Marque : Côté gauche de la gorge - Mégaphone
    Groupe : Rouge (représentant)



4, 5, 6, je suis ta hantise

    Loann est un irlandais pur souche, et ça se voit. Que ce soit ses cheveux roux, dont la couleur tire quelque peu sur le rouge, ses yeux vert, comme les paysages de son île natale, ou bien sa peau claire. D’ailleurs bien qu’il soit roux, il n’a pas de taches de rousseur. La plupart du temps ses cheveux lui arrive jusqu’au bas du cou, même si ses mèches ont tendance à rebiquer un peu dans tous les sens. Souvent, Loann laisse ses cheveux recouvrir son bandeau, pas qu’il veuille le cacher à tout prix, mais disons qu’il préfère qu’on ne lui pose pas de question là-dessus. Il est plutôt beau garçon, ayant eu la chance de naitre avec des traits assez réguliers. Loann a les deux oreilles de percé. Le plus souvent, il porte des anneaux argentés, sans fioritures. Il mesure 1m86, ce qui est quand même assez grand, surtout pour son époque. Il est aussi musclé, ayant été habitué aux travaux difficiles.
    Loann n’est pas du genre à se laisser marcher sur les pieds. Son genre à lui c’est plus grande gueule qu’autre chose, en réalité. Son passé n’a fait que le rendre encore moins à même de laisser quelqu’un d’autre lui donner des ordres. Pourtant il n’en reste pas moins quelqu’un d’ouvert, sympathique avec ceux qu’il rencontre. Après tout, il aime le contact humain. Bien qu’impulsif par nature, il protège toujours ce qui compte pour lui. Le plus souvent ce sont ses amis. Auquel il est aussi très loyal, à partir du moment où il apprécie quelqu’un. Il n’hésitera pas à venir en aide aux autres, s’il voit qu’ils ont des problèmes. Même s’il ne s’y prend pas toujours de la meilleure façon. Il laisse ses émotions le guider, surement un peu trop. Pouvant s’enflammer d’un coup, et redevenir calme la seconde suivante. Qui plus est, il ne cache pas ce qu’il ressent, que ce soit de la colère et de la joie, il n’hésite pas à s’exprimer. Il est simplement franc et sincère envers ce qu’il ressent. Il peut sembler excessif dans ses réactions par moments à cause de cela.



7, 8, 9, sort vite de ton œuf

    Loann est née l’hiver 1961, en Irlande (partie sud de l’île). C’est avec un hurlement d’une puissance rare pour un si petit être que Loann entra dans la vie. Quelque part, cela laissait peut-être présager son caractère futur. Affirmé et bruyant. Cependant, lui donner naissance priva sa mère de ses dernières maigres forces. La pauvre mourut seulement quelques heures plus tard. Il était le huitième enfant de cette famille modeste. Son père, simple fermier, avait déjà un solide penchant pour l’alcool. De plus, la mort de sa femme ne l’attrista guère. Pour lui, ce qu’il voyait, c’est que sans cette femme pour l’empêcher de boire chez lui, il pouvait faire ce qui lui plaisait. Très rapidement, il devient totalement alcoolique, ce qui empira son caractère, déjà mauvais. Il profita allègrement de ses enfants, pour son propre plaisir. Ainsi les quatre plus grands, âgés de 8, 10, 12 et 13 ans, travaillèrent à la ferme à sa place. Il prostitua sa fille aînée, qui avait alors 12 ans. Il confia le nouveau-né et son frère de 5 ans à leur sœur qui n’avait qu’un an de plus ainsi que toutes les tâches ménagères dans la maison. Quant à lui, il passait ses journées à boire et à donner des ordres à ses enfants.
    Les choses restèrent ainsi jusqu’aux cinq ans de Loann. En effet, ce fut un peu après à ce moment-là que son père prit conscience, qu’au contraire de ses autres enfants, Loann lui tenait tête. Il décida alors qu’il allait briser ce gosse trop arrogant à son goût. Loann devient alors le souffre-douleur attitré de son géniteur. Tous les jours, celui-ci le battait, laissant chaque jour une marque (au minimum) de plus sur la peau fragile du plus petit de ses enfants. L’alcool ne le rendait que plus violent. Mais le "mioche" se débrouilla, avec l’aide extrêmement discret de sa sœur aînée, pour aller à l’école. Son père entra dans une colère noire, lorsqu’il découvrit cela, mais sachant que son fils avait déjà réussi à y aller plusieurs fois, il ne pouvait simplement pas l’arrêter maintenant. Et jamais, malgré le temps qui passait, Loann ne cessa de défier son paternel, tentant aussi d’aider ses sœurs. Les seules qui tentaient de l’aider vraiment. Il refusait de plier face à son buveur de père. Il avait toujours une lueur de défi dans ses yeux. C’est peut-être à en parti cause de cela, qu’un jour Loann perdit son œil droit, à dix ans. Suite à une frappe malhabile de son père, qui avait gardé sa bouteille à la main cette fois-là, et visais bel et bien la tête de l’enfant. Mais là non plus, Loann ne céda pas à la peur. Il ressentait uniquement du dégoût, du mépris et de la haine pour cet homme. Mais pas de peur. La routine continua pourtant.
    Leur père considérant qu’il était assez grand pour se débrouiller seul, sa sœur (celle qui l’avait élevé) fut elle aussi obligée de prostituée. Quatre ans après avoir perdu son œil, Loann quitta les bancs de l’école, et tenta sa chance en tant qu’apprentie dans une boulangerie de la ville. Il arriva à se faire engager grâce à son aplomb. Malheureusement, n’arrivant pas à allumer le four, il se fit très rapidement renvoyer. N’arrivant pas à se faire embaucher ailleurs, et refusant de retourner à l’école, il fut obligé d’aider lui aussi à la ferme. Cela le renforça d’autant plus physiquement. À 18 ans, il tenta d’aider ses sœurs à fuir durant la nuit. Néanmoins, leur père ayant découvert leur plan les rattrapa avec certains des "clients" qui voulaient eux aussi garder les filles. L’ivrogne se saisit de son fils, pendant que les autres tentèrent d’attraper les filles. Elles se débâtirent tant et si bien, qu’ils finirent par les poussées dans le lac. Ne sachant pas nager, elles se noyèrent. Voulant aller les aider, il fut assommé. Lorsqu’il se réveilla sur le sol de sa chambre il faisait déjà jour. Il trouva son père, allongé par terre dans le salon. Espérant qu’il fut mort, Loann quitta cette maison où il ne s’était jamais senti chez lui sans remords, ou regrets. Il partit, bien décidé à trouver sa place. Cependant, les choses ne furent pas si faciles qu’il l’avait imaginé. Il n’arrivait pas à trouver ni de lieux pour dormir ni travail. Finalement il passa un an sur les chemins et les routes. Sans s’en rendre compte il finit par être totalement perdu, ne sachant plus qui il était vraiment. Lorsque l’hiver arriva, Loann décida de s’arrêter en pleine nature, et de se laisser mourir. Après tout, il n’avait plus aucun but, ni envie.
    C’est alors qu’une petite fille dans un étrange fauteuil lui apparut. Elle lui demanda s’il voulait jouer avec elle. Sans vraiment savoir pourquoi Loann accepta. Astrid décida alors qu’il serait le représentant Rouge. Loann décida de faire un trait sur son passé. Désormais, il ne serait plus le petit dernier, le mioche, le parasite. Il serait l'orgueilleux, le puissant et celui sur qui on pourrait toujours compter. Il serait Lundi.



Et 1, 2, 3, qui est derrière toi ?

    Pseudo : Aëlys
    Comment avez-vous trouvé ce forum ? j'ai déjà un compte ici ^^
    Avez-vous des suggestions pour l’améliorer ? rien à redire
    Avez-vous des remarques à faire ? [code validé ♥]

Revenir en haut Aller en bas

Astrid Age : 24
Humeur : Changeante.

avatar


message posté le Jeu 4 Oct 2012 - 21:53 dans Re: Loann, la grande gueule est là !
• • Voir le profil de l'utilisateur • •
« Toi qui hurle pour qu'on t'entende, toi qui veut vivre en aidant ton prochain quoi qu'il t'en coûte, toi qui peut surmonter tous les obstacles avec ce courage qui est le tien, Astrid va te peindre en ROUGE ! »
Revenir en haut Aller en bas


message posté le Jeu 4 Oct 2012 - 22:00 dans Re: Loann, la grande gueule est là !
• • Voir le profil de l'utilisateur • •
« Toi qui hurle pour qu'on t'entende, toi qui veut vivre en aidant ton prochain quoi qu'il t'en coûte, toi qui peut surmonter tous les obstacles avec ce courage qui est le tien, Astrid va te peindre en ROUGE ! »

Après avoir entendu ces étranges paroles, mais tellement véridique, Loann s'endormit. Lorsqu'il rouvrit les yeux, il se retrouva dans un drôle d'endroit, ressemblant à des ruines anciennes. Un peu perdu, et paniqué aussi (même s'il ne l'admettrait jamais), il se releva. En regardant le sol, il vit qu'il était sur un cercle rouge. Finalement, il redressa la tête et sourit. Il allait pouvoir débuter une nouvelle vie, maintenant.


Mini-RP :

Je me baladais tranquillement dans le coin des ruines arc-en-ciel. Je le faisais de temps à autre. De cette façon je pouvais parfois trouver de nouvelle couleur tout juste débarqué. Après tout en tant que représentant rouge, c’est un peu mon boulot d’aider les nouvelles têtes. Et puis, j’aimais bien cet endroit. C’était ici que j’avais commencé une nouvelle vie après tout. Je repensai à mon arrivée dans le rêve d’Astrid. Franchement, au début, j’avais un peu paniqué. Ça me faisait bien rire en y repensant. Mais sur le coup, perdu dans un endroit qui ne ressemblait à rien que je connaissais, je dus avouer m’être senti perdu. Sauf qu’en réalité, je m’étais perdu bien avant, et Astrid m’avais permis de me retrouver. Au fond de moi je lui étais extrêmement reconnaissant. Grâce à elle, j’ai pu trouver ma voie, en devenant Lundi. On pouvait compter sur moi, quoi qu’il arrive ! Pas comme ce bon à rien alcoolique qui me servait de père. Lorsqu’Astrid avait fait de moi le représentant Rouge, je m’étais fait la promesse de toujours être là pour ceux qui en auraient besoin. En parti parce que c’était quelque chose que mon géniteur avait été incapable de faire. En même temps à part boire et frapper (et encore), il ne savait rien faire. Décidant de ne pas y penser plus, Je songeai à Akai. Cela me fit sourire. La jeune fille, la première rouge que j’avais rencontrée, était devenue mon bras droit en quelque sorte. Savoir qu’elle me faisait confiance m’avait prouvé, une bonne fois pour tout, que je n’étais pas comme mon père. Non pas que j’en ai douté, hein, mais quelque part, ma plus grande peur a toujours été de finir comme cet ivrogne. Seul (et violent). Mais ça n’avais plus vraiment d’importance maintenant. Plus depuis que j’étais dans le monde d’Astrid. J’avais ma place ici.
Mes pensées dérivèrent étrangement vers Jeff, le représentant vert. On ne pouvait pas dire qu’il m’appréciait beaucoup celui-là. D’après lui je serais bien trop bruyant (et impulsif aussi). N’importe quoi, je suis expressif moi, c’est tout. Ok, je parlais un peu fort parfois, mais c’était pas la mort tout de même. Mais Messieurs l’accro des sciences avait besoin de calme. Il avait qu’à aller ailleurs, tiens. Mais ce n’était pas ça qui allait me plomber le moral ! Je n’étais pas un rouge pour rien. D’ailleurs, ça me fit penser que la réunion des représentants va avoir bientôt lieu … (c’est toujours le bazar, ce truc). Et comme d’habitude on allait (encore) parler de la milice couleur. J’avais beau essayer de stopper ce stupide Nathan, il n’en fait qu’à sa tête. Au final, lorsqu’on se croisait, ça finissait le plus souvent en bagarre, quand on n'était pas dérangé par autre chose.
J’aperçu au loin Akai s’approchant de moi. Sortant de mes pensées, je lui fis un grand sourire, et avec toute ma discrétion naturelle, je lui dis (comprenait par-là, qu’il hurlait, comme à son habitude) :

« Eh ! Akai ! Ça te dit de faire un p’tit tours à la ville foraine ? »
Revenir en haut Aller en bas

Astrid Age : 24
Humeur : Changeante.

avatar


message posté le Jeu 4 Oct 2012 - 22:05 dans Re: Loann, la grande gueule est là !
• • Voir le profil de l'utilisateur • •
Lalalaaa comme je te l'ai dit par MP c'est tout bon ♥ (Par contre j'aurai bien aimé que tu mettes le mini-RP à la fin de ta fiiiche, il a tellement la classe ;w;) (Edit : Héhé, il y essst *^*)

Fiche validééée ROUGE, amuse-toi bien avec notre irlandais préféré 8D *pan*
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



message posté le dans Re: Loann, la grande gueule est là !
• • • •
Revenir en haut Aller en bas
Loann, la grande gueule est là !
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» T'es mal placé dans la chaine alimentaire pour faire ta grande gueule, pigé ? [ Avec tout l'amour d'Heather, Joaquim ]
» (F) SHAY MITCHELL + si moi j'ai une grande gueule, toi t'as un gros cul.
» ZHANNA VALENTINA > " t'es mal placé dans la chaîne alimentaire pour ouvrir ta grande gueule "
» " T'es mal placé dans la chaîne alimentaire pour faire ta grande gueule ! "
» t'es mal placé dans la chaîne alimentaire pour faire ta grande gueule ! ♔ zoila

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Time is running out :: Open the door... :: Fiches validées :: {Rouge}-