Partagez | .
Aëlys, ou comment foncer droit devant peut poser quelques problèmes [Red]

Aëlys Age : 22

avatar


message posté le Sam 29 Sep 2012 - 20:16 dans Aëlys, ou comment foncer droit devant peut poser quelques problèmes [Red]
• • Voir le profil de l'utilisateur • •
Depuis les ruines étranges aux couleurs de l’arc-en-ciel, j’avançais droit devant moi. Je ne comprenais pas vraiment où j’étais, mais je ne me posais déjà plus cette question. Quel que soit cet endroit, j’étais toujours moi-même en tout cas (enfin il me semblait). Mes cheveux, pour une fois, étaient attachés en une seule queue de cheval remonté sur le haut de ma tête. J’avais un top sans manche simple noir, et short de la même couleur. L’une de mes chaussettes hautes, noir et violet, était descendue durant ma marche. Heureusement mes bottes semblaient bien tenir le coup, malgré la chaleur. Parce qu’il faisait toute de même vachement chaud ici ! En même temps c’était sans doute normal, puisque si j’avais bien compris, j’étais sur un volcan. Un volcan avec de la lave. Ba oui ! Il y en a qui sont éteint, aussi.
Bref, pour le moment, je n’avais croisé personne. Ça ne me déranger pas vraiment, comme ça je m’adonnais à mon passe-temps favori, imaginer. Seul petit inconvénient, c’est que je n’étais pas vraiment sur d’être allez tout droit, et n’ayant pas vraiment fais attention au paysage, revenir à mon point de départ pourrais être difficile. L’inquiétude me pris brusquement. Et si j’avais un problème, il n’y avait personne dans les environs. Peut-être aurais-je dût attendre à petite fille, avant de partir. Peut-être que …
Je sortir soudainement de mes pensées. Je stoppai tout mouvement, croissant mes bras devant ma poitrine. J’avais perçu comme une explosion. Ou alors j’avais rêvé ? Quoi qu’il en soit, j’oubliai totalement mon inquiétude, et ma curiosité repris e dessus. Je devais allais voir d’où venez ce son. Tout de suite ! J’entrepris de regardais de tous les côtés, essayant de distinguer quelque chose pouvant à l’origine du bruit, mais rien. Nada, niet, juste le sol rocailleux encore et encore … Hn ! Quel ennuie !
J’allais me remettre à marcher droit devant, quand de nouveau le bruit se fit entendre. Cette fois j’avais perçu d’où il venait ! A ma gauche, donc. Heureuse comme une enfant devant ses cadeau de noël, je m’élançai direction ma gauche, sans faire attention où j’allais. Comme d’habitude. Sauf que là, il y avait un trou (assez jolie d’ailleurs) avec au fond de la lave rouge et jaune. Tiens ça me fais penser, d’où vient cette marque rouge sur mon poignet gauche ? Je me fis la remarque que, lorsque l’on tombe dans un trou géant avec de la lave au fond, on devrait pensée à autre chose qu’une stupide marque rouge qui n’avais rien à faire sur mon poignet. Ma deuxième réaction fut d’hurler. Un peu plus normal non ?
Revenir en haut Aller en bas


message posté le Mar 2 Oct 2012 - 21:49 dans Re: Aëlys, ou comment foncer droit devant peut poser quelques problèmes [Red]
• • Voir le profil de l'utilisateur • •

    Boum, boum.

    Bruit d’explosions, de cœur en fusion, de lave dévalant des flancs de ce volcan en perpétuelle éruption… Des sons qui toujours résonnaient dans ses oreilles depuis que le rêve était rêve, depuis qu’il était né des petites mains d’Astrid, teignant ses doigts d’un beige argile. Depuis le jour où elle avait prononcé son nom, le baptisant, lui qui sentait déjà l’adrénaline couler dans ses veines artificielles. Red. L’esprit du feu. Celui qui tape, le dieu tout puissant qui contrôle le volcan, qui déchaîne son souffle brûlant sur ces plaines où plus rien ne pousse.

    Il frappait, fœtus donnant des coups de pieds dans le ventre de sa mère, il frappait encore et encore, fermant les yeux quand de malencontreuses couleurs se trouvaient face à un danger qu’il avait créé. Il n’était pas là pour avoir pitié. S’il ne bougeait plus, l’équilibre tout entier du rêve serait mis en péril. C’était son rôle. Toujours, toujours agir.

    Soudain, il la remarqua. Il la jaugea du regard un instant, la trouvant plutôt mignonne. Oui, même franchement mignonne. Pile à son goût. Si Blue avait été là, elle aurait piqué une crise de jalousie. Rien que cette idée lui fit retrousser les lèvres pour afficher un sourire carnassier. Il se mit à l’observer franchement, tout en continuant à remuer les entrailles de la terre de ses coups de pieds et de poings. Il lorgnait en particulier sur son décolleté, mais elle ne pouvait pas le savoir de toute façon. Et puis il était comme ça. Indomptable. Et un peu pervers aussi. Juste un peu.

    Il donna un premier coup contre une stalactite sur sa gauche, provoquant une explosion qu’elle sembla remarquer. Il fronça les sourcils, se demandant pourquoi elle se dirigeait vers la source du bruit. Elle était tout de même pas suicidaire ! Il redonna un coup, pour vérifier si sa théorie était exacte. Ah oui. Alors comme ça, elle était attirée par le danger ?

    Lorsqu’il la vit tomber la tête la première dans la brèche ouverte quelques instants auparavant, son sang ne fit qu’un tour. Il quitta son poste de contrôle et ni une ni deux, se retrouva à plusieurs centaines de mètres de là, portant la jeune fille dans ses bras pour la sauver des flammes. N’avait-on pas dit plus tôt qu’il fermait les yeux quand une couleur était en danger ? Ah, on avait oublié de préciser : sauf quand il s’agit de jolies filles.

    Lui qui était devenu lave pour arriver plus vite jusqu’à elle, le voilà qui avait retrouvé sa forme humaine et était sorti de cette cave de lave en fusion pour se retrouver sur les roches aiguisées des plaines ardentes. Un sourire charmeur étira ses lèvres alors qu’il la tenait toujours dans ses bras, clamant de cette voix forte qui le caractérisait :

    « Alors mademoiselle, on s’est perdue ? Tu ne devrais pas de balader toute seule par ici, c’est dangereux, et puis... »

    Il lui permit enfin de poser ses pieds sur la terre ferme, sans toutefois la lâcher. Puis il reprit d’un ton qu’il voulait mystérieux :

    « Tu pourrais faire de mauvaises rencontres… »
Revenir en haut Aller en bas

Aëlys Age : 22

avatar


message posté le Jeu 4 Oct 2012 - 13:58 dans Re: Aëlys, ou comment foncer droit devant peut poser quelques problèmes [Red]
• • Voir le profil de l'utilisateur • •
Alors que je pensais que ma dernière heure avait sonné (puisqu’il ne me semblait pas qu’un humain puisse survivre dans de la lave), je me posais pas mal de questions. Est-ce que j’allais souffrir ? Y avait-il vraiment quelque chose après la mort ? Ou alors, j’étais déjà morte, et c’était cet endroit qui était l’outre-monde ? Après tout, cette question était plutôt légitime, je m’étais tout de même fait renverser par une voiture, et sans sortir avec de simple égratignures était exceptionnel … Mais alors dans ce cas, mon père était-il lui aussi ici ? Ou bien c’était un endroit spécialement pour les "jeunes" dérangés ? Bref j’avais tout un tas de questions sans la moindre réponse. Le bon côté des choses, c’était que ça m’occupait tellement l’esprit que je n’avais même plus peur, pour le moment.
Cependant, je me rendis compte que je tombais déjà depuis un petit moment, mais rien n’arrivait. Pas de brûlures bien douloureuses, ni de choc … Rien d’autre que cette sensation pas très agréable de chute libre et le bruit sourd de mon cœur battant à toute vitesse dans mes oreilles … Normalement, je devrais vraiment être en train de flipper grave là. J’allais soit tomber dans de la lave en fusion, et bruler vive, soit m’éclater sur des rochers pointus, ce qui ne serais pas beau voir non plus. Dans les deux cas, ça allait mal se passer pour moi, et il y avait peu de chances qu’on vienne à mon secours.
Mais au moment où je me fis cette réflexion, il se passa enfin quelque chose. Et on peut dire que je ne m’attendais pas cela. J’avais eu le temps d’imaginer plein d’autres choses, comme par exemple, que la lave soit en fait juste du coulis de fraise, ou bien de me mets à léviter pour X ou Y raison (une sorte de système anti-mort stupide), ou même que j’arrivais à me raccrocher à quelque chose in extremis (bien qu'il y avaient vraiment peu de chances que ça marche). Mais rien de tout ça. Avant d’avoir compris le comment du pourquoi, j’étais en train de remonter hors du trou en flèche. Par pur réflexe, je serai mes bras aussi fort que cela m’était possible autour de ceux qui me tenait (et venait donc accessoirement de me sauver donc). Furtivement, j’espérai que c’était une créature fantastique, comme un dragon ou une autre bestiole de ce genre. Mais encore une fois, mes espoirs étaient bien loin de la réalité. Quoi que …
Rouge. Ce fut la première chose que je vis de mon sauveur. Des jolies mèches rouges. J’allais finir par vraiment aimer le rouge à force d’en voir partout. Il me fallut encore un petit moment avant de constater que c’était un garçon qui me tenait dans ses bras. Bien que c’était les miens qui étaient enroulés autour de son cou, en fait. La deuxième chose qui retient mon attention fut ses yeux, eux aussi rouges. Ils me faisaient penser au rouge changeant de la lave de tout à l’heure. On m’avait souvent dit que mes yeux bicolores étaient étranges mais ceux-là l’étaient largement plus. Je fis un grand sourire. Après avoir vu de tels yeux, on ne pouvait plus décemment dire que l’étrangeté était laide. Ce constat me rendit heureuse. J’étais captivée par le regard de mon vis-à-vis, et j’oubliai que j’avais bien failli y passer.
Au bout d’un moment, que je ne vis pas passer en réalité, bien trop absorbée par les yeux de l’inconnu sauveur de demoiselle étourdie, on s’arrêta. Notre soudaine inertie me sortit de ma rêverie. Le garçon me sourit. En y réfléchissant, je ne pouvais pas vraiment l’appeler "garçon", il n’avait rien d’enfantin chez lui pour ce que je pouvais en voir. Jeune homme lui convenait mieux. J’étais contente de ma correction. Ca me fit pensais que je n’avais jamais vu un jeune homme pareil, avant. Peut-être qu’il ne me trouvera pas trop étrange, lui. Le jeune homme devait vraiment aimer le rouge d’ailleurs. Je me demandais s’il y avait une raison particulière …Je n’eus pas le temps n’y pensais plus, puisqu’il prit la parole. Sa voix était assez forte.

« Alors mademoiselle, on s’est perdue ? Tu ne devrais pas de balader toute seule par ici, c’est dangereux, et puis... »

Perdue ? un peu sans doute. Mais bon je n’avais aucune idée d’où j’étais, alors il fallait bien que j’avance non ? Donc, je n’étais pas vraiment perdue dans ce cas … Dangereux … oui c’était sûr que courir sans regarder où on met les pieds, c’était assez dangereux. D’ailleurs, il fallait vraiment que je remédie à cela, je n’avais guère envie de jouer la princesse en détresse toutes les cinq secondes. A part ça, ce n’était si dangereux que ça, tout de même. Il finit par me poser à terre, et ce ne fut qu’alors que je me rendis compte que j’étais restée dans ses bras tout ce temps. Je rougis un peu. C’était quand même un peu gênant. Je n’avais jamais été aussi proche d’aucun garçon jusque-là. Je ne savais pas trop comment j’étais censée réagir, surtout qu’il ne m’avait pas lâché pour autant.

« Tu pourrais faire de mauvaises rencontres… »

Sa voix avait changé un peu. Je ne saisis pas trop pourquoi d’ailleurs. Et puis faire de mauvaises rencontres ici ? Ca me semblait assez difficile, puisqu’il n’y avait pas vraiment foules, dans le coin. Mais, c’était gentil de sa part de s’en inquiéter. S’inquiéter pour moi … Personne ne l’avait fait depuis des années. Je me sentis un peu mélancolie, pour le coup. Mais je me ressaisis rapidement. Ici, ça serait sans doute différent. J’arriverais à trouver ma place.
Je secouai ma tête. Il ne fallait pas que je plonge dans mes pensées, sinon j’allais oublier de lui répondre. D’ailleurs, ça serais bien de lui demander son nom.

« Je suis pas vraiment perdue, en fait, puisque de toute façon je ne connais pas du tout cet endroit. Donc j’ai simplement avancé droit devant moi. J’aurais juste dû regardais où je mettais les pieds par contre … Au fait ! Je m’appelle Aëlys, et toi, comment t’appelles-tu ? Oh ! Et puis niveau mauvaises rencontres, ça serait tout de même surprenant d’en faire ici, il n’y a pas vraiment grand monde. A moins qu’ils se cachent tous ? D’ailleurs qu’est-ce que tu fais tout seul ici ? Au fait, tes yeux sont incroyables, tu sais ? Je n’en avais jamais des aussi étranges. Bien que les mies le soient aussi. Mais il tient sont plus beau. Ah ! Désolée ! J’ai oublié le plus important ! Merci beaucoup de m’avoir sauvé. »

J’avais gesticulé des bras en même temps que je parlais. Faisant des signes, tapant dans mes mains, et souriant un peu à tout va. J’étais tellement heureuse de pouvoir discuter avec quelqu’un, ça devait se voir comme le nez au milieu du visage. J’avais sorti un peu ce qui me passait par la tête. Sauf que j’avais parlé beaucoup d’un coup, sans doute trop. Je ne lui avais même pas laissé le temps de répondre. Je fis la moue, un peu mal à l’aise.

« Désolée, je parle beaucoup trop . »

Je trouvai soudainement très intéressant le sol à mes pieds.

• • • • •

Merci Pantsu pour l'avatar et pour la signa' ^^ ♥️ ♥️ ♥️ ♥️ ♥️ ♥️ ♥️
Revenir en haut Aller en bas


message posté le Jeu 11 Oct 2012 - 22:06 dans Re: Aëlys, ou comment foncer droit devant peut poser quelques problèmes [Red]
• • Voir le profil de l'utilisateur • •

    L’homme flamme dévisageait toujours la jeune fille aux yeux bicolores, ne se lassant pas de couver du regard la moindre courbure de ce visage si pâle, contrastant avec sa peau hâlée par le rayonnement perpétuel du volcan. Ses joues étaient légèrement rouges, ce qui l’amusa grandement. Au moins elle ne s’était pas débattue, elle n’était pas vraiment farouche… Et puis elle ouvrit la bouche, et un flot de paroles ininterrompu s’écoula d’entre ses lèvres :

    « Je suis pas vraiment perdue, en fait, puisque de toute façon je ne connais pas du tout cet endroit. Donc j’ai simplement avancé droit devant moi. J’aurais juste dû regardais où je mettais les pieds par contre … Au fait ! Je m’appelle Aëlys, et toi, comment t’appelles-tu ? Oh ! Et puis niveau mauvaises rencontres, ça serait tout de même surprenant d’en faire ici, il n’y a pas vraiment grand monde. A moins qu’ils se cachent tous ? D’ailleurs qu’est-ce que tu fais tout seul ici ? Au fait, tes yeux sont incroyables, tu sais ? Je n’en avais jamais des aussi étranges. Bien que les mies le soient aussi. Mais il tient sont plus beau. Ah ! Désolée ! J’ai oublié le plus important ! Merci beaucoup de m’avoir sauvé. »

    Red la regarda s’agiter d’un air incrédule, se demandant comment autant d’énergie pouvait s’échapper d’un aussi petit corps… Quoiqu’elle n’était pas si petite que ça, mais comparée à lui c’était une autre histoire. Son regard tomba sur une marque rouge au niveau de son poignet gauche. Il comprenait mieux à présent.

    « Désolée, je parle beaucoup trop . »

    Il resta un instant immobile devant son air gêné. Avant d’éclater de rire. Un rire puissant, qui sortait du fond de ses poumons, comme si cette scène était la plus hilarante qu’il ait jamais vécu.

    « HAHA ! Aëlys, c’est ça ? Ne t’excuse pas ! »

    Ce changement abrupt de comportement avait achevé notre esprit du feu qui peinait à retrouver son souffle. Il essuya une larme qui perlait au coin de son œil, lançant un sourire rayonnant à la petite rouge.

    « Ne t’excuse pas, pas devant moi en tout cas ! Car si tu faisais vraiment quelque chose qui mériterait de s’excuser, je ne pourrais pas te pardonner ! »

    Il avait dit ces mots sans se départir de son sourire, comme si c’était naturel. Pourtant il était un peu dur, mais pour lui c’était la vérité, simplement. On s’excuse sans cesse pour des détails qui n’en valent pas la peine. Et puis il avait tendance à être rancunier. Ayant fini par contrôler son rire, il reprit son regard de prédateur, prenant le menton d’Aëlys entre ses doigts pour qu’elle le regarde dans les yeux :

    « Ravi de faire ta connaissance alors, Aëlys. Je suis Red, l’esprit du feu. Et j’habite… »

    Il la fit se tourner vers le volcan qui crachait des volutes de fumée, pointant du doigt le sommet du géant de roche.

    « Ici ! Bienvenue dans mon royaume ~ »

Revenir en haut Aller en bas

Aëlys Age : 22

avatar


message posté le Dim 21 Oct 2012 - 15:41 dans Re: Aëlys, ou comment foncer droit devant peut poser quelques problèmes [Red]
• • Voir le profil de l'utilisateur • •
Le jeune homme roux (quoi que, c’est plutôt rouge sang que roux, la couleur de ses cheveux) semblait plutôt abasourdi par mon flot de paroles. Ou bien était-ce que je disais qui lui semblait bizarre ? Je ne savais pas trop, mais de toute manière, c’était trop tard pour revenir sur ce que j’avais dit. Je me demandais surtout qu’elle serait sa réaction face à toutes mes remarques. Je vis son regarde descendre vers mon poignet. Cela me rappela que je ne savais toujours pas d’où sortait cette marque. Bien que je la trouver plutôt jolie. C’était un Ouroboros ailées rouge vifs, tranquillement logé au creux de mon poignet. Un signe du renouveau … Est-ce que moi aussi j’avais enfin le droit à un nouveau départ ? Une nouvelle vie moins dure que l’ancien ? Mes pensées furent interrompues à ce niveau.
Le jeune homme, immobile jusqu’à présent, éclata de rire. Un rire fort et puissant. Mes yeux s’écarquillèrent d’incompréhension. Pourquoi il riait ? Se moquait-il de moi ? Mes émotions vacillaient entre la colère, la tristesse et la peur. La colère, car je trouvais ça injuste et que je ne voulais pas me laissais faire. Mes poings s’étaient serrés fortement, d’ailleurs. La tristesse, parce que j’étais blessé qu’il puisse être en train de se moquer de moi. Je n’étais pas non plus sur le point de fondre en larmes, mais mes yeux brillaient plus que d’ordinaire, sans être encore mouillés. Et la peur. Le pire des trois. La peur qu’au final, même ici, rien ne change pour moi. Inconsciemment, j’avais reculé d’un pas, prête à m’enfuir plutôt que d’affronter cette vérité-là.

« HAHA ! Aëlys, c’est ça ? Ne t’excuse pas ! »

Je relevai la tête, que j’avais baissée par habitude un peu plus tôt. Je le vit essuyer une larme, avant qu’il ne se remette à me faire un grand sourire. J’étais encore plus perdu maintenant, face à ce changement de comportement.

« Ne t’excuse pas, pas devant moi en tout cas ! Car si tu faisais vraiment quelque chose qui mériterait de s’excuser, je ne pourrais pas te pardonner ! »

Il souriait toujours, mais ces mots étaient un avertissement à peine déguisé, puisque même moi je le compris. Il n’y avait pas intérêt à ce que je fasse quelque chose qui lui déplaise, sinon il m’en voudrait sans doute pour très longtemps, voir toujours… Or je n’avais pas envie de me mettre à dos la première personne qui pourrait peut-être m’apprécier. Je mis cette info dans un coin de ma tête. Quoi qu’il en soit, il semblerait qu’il ne se moquait pas de moi finalement. Je me décrispai doucement. Surtout qu’il n’avait pas l’air d’être gêné par mon débit de parole. Une première là encore pour moi !! J’étais heureuse, si bien que j’oubliai totalement que j’avais été prête à m’enfuir 5 secondes plus tôt. Soudain, il prit mon menton entre ses deux. J’ouvris grand les yeux, de surprise cette fois. Je ne comprenais pas vraiment pourquoi il faisait ça.

« Ravi de faire ta connaissance alors, Aëlys. Je suis Red, l’esprit du feu. Et j’habite… »

Il me montra le sommet du volcan, avant de finir sa phrase.

« Ici ! Bienvenue dans mon royaume ~ »

Je n’en revenais pas. Il vivait vraiment ici ? Et esprit ? il n’est pas humain ? c’est peut-être pour ça qu’il réagit différemment des autres en fait ! Mais s’il y habite ici, il doit être tout seul là plus par du temps, non ? Le pauvre ! Je me retournai vers lui, et lui fit un sourire.

« Ravie de te connaitre aussi, Red ! Dit, tu dois te sentir seul ici parfois, non ? Si tu veux, je pourrais venir te rendre visite !! J'avais dit ça, plus comme une affirmation, que comme une demande pourtant. D’ailleurs, j’y pense, tu sais ce que c’est que ça ? » Je lui avait en même temps montrer mon poignet gauche, et surtout la marque rouge.

Après tout Red était sympa, venir le voir ne me posais aucun problème. J’espérais qu’il pourrait cependant m’en apprendre un peu plus sur cette marque. Il semblait l’avoir reconnu un peu plus tôt …

• • • • •

Merci Pantsu pour l'avatar et pour la signa' ^^ ♥️ ♥️ ♥️ ♥️ ♥️ ♥️ ♥️
Revenir en haut Aller en bas


message posté le Mar 25 Déc 2012 - 17:04 dans Re: Aëlys, ou comment foncer droit devant peut poser quelques problèmes [Red]
• • Voir le profil de l'utilisateur • •

    « Ravie de te connaitre aussi, Red ! Dit, tu dois te sentir seul ici parfois, non ? Si tu veux, je pourrais venir te rendre visite !! D’ailleurs, j’y pense, tu sais ce que c’est que ça ? »

    L’esprit du feu marqua une légère pause, le temps de réfléchir à une réponse. S’il se sentait seul, hein ? Un rire un peu jaune s’échappa de ses lèvres. Il était une créature d’Astrid, il n’avait pas besoin de ressentir de la solitude. Et puis, il pouvait aller où il voulait. Ou presque. Mais il était vrai que voir toujours les mêmes nains, toujours les mêmes salamandres, c’était lassant. Il rapprocha son visage de celui de la jeune couleur, souriant de toutes ses dents.

    « Je ne suis jamais vraiment seul, mais ta compagnie me serait agréable jeune Aëlys ! Viens ici autant que tu le souhaites, tu n’auras qu’à m’appeler et j’accourrai aussitôt ! »

    Il attrapa ensuite son poignet, caressant du bout de ses doigts la marque rouge ailée. Il prit un air mystérieux et un peu contrarié, faisant comme si son état était préoccupant. Il voulait essayer de l’effrayer un peu, comme elle n’avait pas l’air de savoir de quoi il s’agissait… Il finit cependant par laisser tomber le masque, un sourire taquin prenant place sur son visage.

    « Ça, ma chère, c’est la marque d’Astrid. Toutes les couleurs en ont une. Elle a en général une signification particulière, mais ça… Je ne peux pas la trouver pour toi ! Par contre, je peux te dire que tu es chez les rouges ! Tu me plais bien petite ~ »


    Il la draguait ? Noooon pas du tout. Juste un peu alors. C’était dans sa nature, il ne pouvait pas s’en empêcher. Et puis elle était mignonne. Soudain, il crut entendre un bruit étrange, comme… Un bouillonnement. Il se retourna, intrigué. Et manqua de s’étrangler. Aëlys ne pouvait pas le voir avec sa vision humaine, mais là-bas, au loin, Blue regardait la scène. Et elle n’était pas vraiment contente, à en voir les nuages de vapeur qui s’échappaient de ses cheveux. Un sourire narquois naquit sur les lèvres de l’esprit du feu. De toute façon, il détestait Blue. Qu’est-ce que ça pouvait lui faire qu’elle soit en colère ? Mais s’il la détestait vraiment, pourquoi ne pouvait-il pas s’empêcher d’être heureux de la voir aussi jalouse ?

    Il se colla un peu plus à la jeune couleur, approchant de plus en plus son visage d’elle, s’arrêtant à quelques centimètres seulement. Il murmura d’une voix suave :

    « Quand tu veux, je te fais visiter ma demeure… »

    Il ne faut pas jouer avec le feu…


[hrp : C'est nul, pardon xD]

Revenir en haut Aller en bas

Aëlys Age : 22

avatar


message posté le Sam 26 Jan 2013 - 13:49 dans Re: Aëlys, ou comment foncer droit devant peut poser quelques problèmes [Red]
• • Voir le profil de l'utilisateur • •
    « Ravie de te connaitre aussi, Red ! Dit, tu dois te sentir seul ici parfois, non ? Si tu veux, je pourrais venir te rendre visite !! D’ailleurs, j’y pense, tu sais ce que c’est que ça ? »

    Red sembla prendre un temps pour réfléchir. Je penchai légèrement la tête du côté gauche, en attendant une réponse, le fixant du regard. Au bout d’un moment, il émit un drôle de rire avant d’approcher son visage du miens, tout sourire. Je fus surprise par son geste, pourtant je tentai pas de reculer, me contentant de le fixer un peu perdue.

    « Je ne suis jamais vraiment seul, mais ta compagnie me serait agréable jeune Aëlys ! Viens ici autant que tu le souhaites, tu n’auras qu’à m’appeler et j’accourrai aussitôt ! »

    Je lui fis un grand sourire, en hochant positivement de la tête.

    « D’accord ! Je viendrais te voir de temps en temps alors, ça me fera plaisir aussi. »

    Red attrapa doucement mon poignet, regardant la marque imprimé dessus. Il semblait étrange, comme si il était contrarié. Je me mordis la lèvre inférieure. Mon état était-il préoccupant ? Ou alors ne savait-il pas qu’elle était cette marque ? Est-ce que je devrais m’inquiéter ? Je ne savais pas trop et cela me faisais un peu peur. Ma main libre se crispa sur mon T-shirt. Pourtant, soudainement, il sourit d’un air amusé. Je fronçai les sourcilles, et le regardant. Je ne le comprenais pas vraiment.

    « Ça, ma chère, c’est la marque d’Astrid. Toutes les couleurs en ont une. Elle a en général une signification particulière, mais ça… Je ne peux pas la trouver pour toi ! Par contre, je peux te dire que tu es chez les rouges ! Tu me plais bien petite ~ »

    Les rouges ? Couleurs ? je suis une couleur, une rouge ? Je regardai ma marque, avant de relever les yeux vers Red.

    « Je suis une rouge. Eheh, un peu comme toi non ? »

    Soudainement, Red se retourna. Je regardai de côté sans rien apercevoir. Je regardai de nouveau le jeune homme un peu dubitative. Il se retourna, et se rapprocha de moi. Je n’eus pas le temps de m’écarter avant qu’il ne reprenne la parole.

    « Quand tu veux, je te fais visiter ma demeure… »

    Je sursautai.

    « Vraiment, tu veux bien me montrer ? Ouah, j’adorais voir ça ! »

    Je souriais de toutes mes dents, ravie.

• • • • •

Merci Pantsu pour l'avatar et pour la signa' ^^ ♥️ ♥️ ♥️ ♥️ ♥️ ♥️ ♥️
Revenir en haut Aller en bas


message posté le Jeu 25 Juil 2013 - 21:49 dans Re: Aëlys, ou comment foncer droit devant peut poser quelques problèmes [Red]
• • Voir le profil de l'utilisateur • •


    La jeune rouge sursauta, ce qui ne fit qu’accentuer son sourire. Jouer avec les émotions des gens était son jeu favori, et cette petite y semblait très réceptive. S’il était très amusant de forcer quelqu’un à montrer ses émotions alors qu’il n’en avait pas envie, de voir ses barrières s’effondrer les unes après les autres, les personnes comme Aëlys étaient plutôt reposantes pour lui.

    « Vraiment, tu veux bien me montrer ? Ouah, j’adorais voir ça ! »

    Et elle souriait, en plus de ça. Même pas gênée de son rapprochement calculé. Elle était pas très fute-fute celle-là ! Mais c’était ce qui la rendait si mignonne. Il déposa un rapide baisé sur sa joue avant de reculer précipitamment, un jet d’eau bouillonnant jaillissant de nulle part. Il regarda en direction du lac et lâcha un rire amusé.

    « Hahaha ! Navrée très chère, il me semble que notre conversation fasse des envieuses… Il faudra- OUPS !! »

    Il se précipita pour pousser Aëlys derrière un rocher, l’empêchant tout de même de se faire mal, alors qu’un nouveau geyser la prenait pour cible. Il releva la tête au-dessus de leur cachette, juste assez pour voir de la vapeur de colère tournoyer autour de Blue.

    « Eh bien, c’est pas de la rigolade ça… »

    Elle devait être vraiment furieuse, la reine des eaux… Sa reine des eaux. Un rire silencieux agita ses lèvres. Il retourna son attention vers la jeune fille aux yeux vairons, prenant un air désolé.

    « Il va falloir reporter la visite pour cette fois… J’ai quelque chose à régler. Mais la prochaine fois que tu passeras, je te montrerai tous les secrets du volcan ! »

    Il lui lança un petit clin d’œil avant de quitter son refuge, se mettant à courir… Non, presque à couler comme de la lave en fusion dans la pente d’un volcan. Il la regarda une dernière fois, semblant grandement s’amuser à éviter les trombes d’eau qui lui tombaient dessus, et cria à son attention :

    « Au revoir Aëlys ! A la prochaine ! »
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



message posté le dans Re: Aëlys, ou comment foncer droit devant peut poser quelques problèmes [Red]
• • • •
Revenir en haut Aller en bas
Aëlys, ou comment foncer droit devant peut poser quelques problèmes [Red]
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ne regarde pas en arriere, marche droit devant toi [pv Ian]
» Hisse et ho, Santiano ! Si Dieu veut toujours droit devant, Nous irons jusqu'à la cité noire [Syrius/Etix/Munja]
» Peut-on trouver un quelconque avantage à tomber en panne ? [Jude]
» Etudes d'Oroken
» [Validée]Bouc droit devant!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Take a break :: Corbeille du forum :: Archives RP-