Partagez | .
I'm the ghost of the bathroom... <3 } PV La Sucette Géante

Iris Age : 21
Humeur : Je veux du chocolat ♥

avatar


message posté le Lun 3 Mai 2010 - 15:31 dans I'm the ghost of the bathroom... <3 } PV La Sucette Géante
• • Voir le profil de l'utilisateur • •
    Iris marchait. Ou plutôt, elle errait dans un des rares couloirs qui ne changeait pas de place. Comme d’habitude la plupart des gens qu’elle croisait rigolaient en la montrant du doigt. Ils se moquaient d’elle bien sûr, et elle aurait bien aimé leur clouer le bec avec une de ses remarques cinglantes. Si seulement elle savait pourquoi ils faisaient ça… Sans pouvoir rien faire elle continua donc à marcher sombrement.
    Elle était en plein dans ses idées de meurtre lorsqu’ un gloussement suraiguë la ramena à la réalité. A quelques pas d’elle, un groupe de filles la fixait en riant bêtement. Remarquant qu’elle les avait vu, l’une d’entre elles s’approcha en souriant. C’était une blonde aux yeux bleus clairs, avec en bonus un sourire aux dents trop blanches scotché au visage. Pendant tout le trajet que fit la blonde pour la rejoindre, Iris ne cessa de l’observer en souriant.

    * Dégage espèce de dinde. *
    « Bonjour mon chou ! Je m’appelle Jessica, tu es Iris n’est-ce pas ? Tu as perdu ton chemin ? Tu veux que je t’aide peut-être ? »

    Le groupe derrière elle ne cessa pas un seul instant de rire.

    *Tu me prends pour une idiote ou quoi ?! Tu te crois intelligente, toi, avec tes dents décolorées ?*
    « C’est très gentil à toi mais je pense pouvoir trouver mon chemin toute seule. »
    *Il faut sourire…*

    « Tu es vraiment sûre ? Je connais tout d’ici, je t’aime bien tu sais ! Je veux vraiment faire mon maximum pour te rendre la vie plus facile ! »
    *Pour le moment tu me la pourris plus qu’autre chose…*
    « J’étais là avant , donc théoriquement je sais plus de chose sur cet endroit que toi, non ? »
    *Il faut sourire…*

    « Mais c’est possible que tu ais un trou de mémoire et que tu ne saches plus où aller ! Enfin, ça arrive à tout le monde ! »

    Pour le coup, Iris crut qu’elle ne parviendrait pas à rester souriante. Elle voulait vraiment l’emmener quelque part cette fille ! Il fallait trouver quelque chose, n’importe quoi, pour qu’elle la laisse tranquille. Elle regarda désespérément autour d’elle, que pouvait-elle bien faire ?
    Et soudain, un miracle arriva. Deux portes, à sa gauche, avec un panneau au dessus.


    ~Salle de bain~


    Le regard d’Iris s’illumina.

    « C’est vrai les trous de mémoires arrivent à tout le monde, mais il se trouve que je sais exactement où je désire aller. Merci quand même, passe une bonne journée Jessica. »

    Et sur ce, elle poussa la première porte qu’elle trouva. Derrière celle-ci, le silence régna un court instant, avant que toutes les filles se remettent à glousser en cœur. Les imbéciles… Elle se désintéressa de ce concert de hurlements hystériques et se retourna pour pouvoir observer la pièce.
    Elle était vraiment banale, il n’y avait que deux baignoires et six douches ainsi que des toilettes. De garçons. Iris marqua un temps d’arrêt en comprenant le sens des rires. Quelle idiote ! Elle avait une chance sur deux et elle avait emprunté la mauvaise porte… Cependant, retourner en arrière ça voulait dire subir les moqueries des autres dans le couloir, et elle avait encore assez de fierté pour ne pas s’abaisser à cette solution. Il ne lui restait donc plus que l’option « je reste ici et si un garçon entre je m’enfuis en courant. ». Heureusement les chances pour qu’un garçon entre étaient minimes, ils avaient bien trop peur d’Astrid !
    Elle commença par fouiller la pièce, espérant qu’il y aurait une autre entrée. Bien évidemment elle ne trouva rien… C’était décidément pas son jour. Elle s’assit donc contre un mur en pestant furieusement contre les dindes du couloir, prête à patienter des heures.
    Et la porte s’ouvrit.


    .
Revenir en haut Aller en bas

Roxanne Age : 24
Humeur : Massacrante ♥

avatar


message posté le Mar 4 Mai 2010 - 22:26 dans Re: I'm the ghost of the bathroom... <3 } PV La Sucette Géante
• • Voir le profil de l'utilisateur • •

    [T'as vu, t'as vuuu, j'ai répondu et c'est même pas encore la 3ème Guerre Mondiale 8D Je me suis pas relue par contre *lapidée*]


    Roxanne fit un tour sur elle-même, en vitesse, avant de se stopper dans un équilibre précaire de simili-ninja – le pied droit appuyé contre son genoux gauche, les mains jointes devant elle et les sourcils froncés. Face à elle, le miroir. But de la manœuvre: observer si sa jupe ne se soulevait pas trop haut quand elle faisait un mouvement brusque. Conclusion: … Si quelqu'un avait été dans sa chambre à ce moment là, il aurait aisément pu admirer sa petite culotte. Elle soupira; bah, tant pis, elle était trop contente d'avoir trouvé cette jupe écossaise dans son placard pour y renoncer aussi facilement. Elle noua ses cheveux en deux couettes désordonnées, avec son ruban rouge à droite, le vert de l'autre côté; le jaune au poignet et le bleu foncé autour du cou. Mieux vaut trop que pas assez: elle aurait besoin de toute la chance nécessaire pour ce qu'elle voulait faire aujourd'hui.
    Mission du jour: visiter la salle de bain des garçons.
    L'envie lui était venue, comme ça, sans raison valable. Avant elle se travestissait bien pour aller dans le lycée privé pour garçons; ça devait lui manquer. La salle de bain des filles étaient si fantasque, comment pouvait donc être celle des garçons? Roxanne attrapa la sucette qui était apparue comme toutes les autres, chaque jour, dans son tiroir, et sortit de sa chambre en la glissant dans la besace rouge qu'elle avait également trouvée dans un des placards.

    ♠️


    Parfois, elle se demandait vraiment quels étaient les critères de sélection d'Astrid. Décidément, pour avoir choisit ce genre de potiches, il fallait vraiment qu'elle soit d'humeur farceuse.
    Roxanne soupira. Elle avait été stoppée dans sa pulsion de talentueuse exploratrice en voyant au loin, agglutinées devant les portes des salles de bains, un nid de poules caquetant leur envie de béqueter le premier vers passant dans le couloir. Et elle n'avait pas de grains pour les appâter, juste un malheureuse sucette que jamais elle ne gaspillerait à tel escient. Nouveau soupir. Tant pis, elle foncerait dans le tas.
    Elle quitta le pan de mur depuis lequel elle avait analysé la situation et s'avança dans la fosse aux poules.
    Le bruit, déjà, lui parut beaucoup plus puissant - c'était comme écouter un concert à l'extérieur d'une salle avant d'y pénétrer. Et toujours, une note perçante, qui semble presque mettre en sourdine les autres: dans le cas présent, c'était le rire suraigu d'une poupée blonde, yeux bleus, pommettes saillantes et taille de guêpe sur talons. Son prénom, Jessica – enfin, peut-être. Qu'elle importance de toute façon, les filles comme elle sont toujours étiquetées sous ce nom. Cette Jessica là avait le déplaisir d'être connue pour être la Reine des Ragots. « Celle là, elle s'approche pas de moi. » clarifia aussitôt Roxanne. Mais sa pensée était à peine formulée que la blonde, la voyant s'avancer d'un pas sur vers la salle de bain qu'elles guettaient, se mit sur son passage en souriant.

    - Ne me dis pas que toi aussi tu veux rentrer là dedans!

    Ces dents parfaitement blanches. Le souvenir d'un ragot colporté contre la reine maitresse de cet art lui revint en mémoire. Automatiquement, Roxanne dégaina son armo-tac-au-tac pour lui envoyer une balle en plein dans son visage de mégère diplômée:

    - Ne me dis pas que tu n'es pas au courant, Jessica? souffla-t-elle d'un ton moqueur, reprenant ses mots en désignant la porte de la salle de bain du menton.

    Soudainement moins confiante, Jessica perdit son sourire. Comment? Il se passerait un truc de dingue dans la salle de bain des garçons et elle ne serait pas au courant? Roxanne profita de son instabilité pour la contourner et entr'ouvrir la porte. Elle lança le coup final, parlant d'un ton narquois et confiant, distinctement pour que les autres entendent:

    - Il me semblait pourtant que colporter des rumeurs était un défaut à compter dans tes seuls talents. Il paraît même qu'Astrid t'a accueillie ici parce qu'à force de trop débiner on t'aurait quelque peu tabassée... D'ailleurs, très jolie, ta prothèse dentaire.

    Elle entra dans la salle de bain et claqua la porte. Le masque de l'assurance tomba pour laisser place au visage excité et enfantin, l'expression victorieuse d'un gosse qui vient de faire une farce et qui se demande rapidement s'il n'y aura pas de représailles. Maladroitement, son cœur battant la chamade, elle verrouilla la porte malgré l'interdiction formelle de s'enfermer dans une pièce, pour être sure que le nid de poules ne puissent pas la suivre, pressé par la découverte d'un ragot imaginaire ou motivé par l'instinct de vengeance animal.
    Roxanne resta dos à la salle de bain un moment, appuyée contre la porte. Enfin, elle ricana, presque fébrile, puis se tourna pour regarder ce qu'elle pourrait appeler ''le fruit de sa labeur''.
    Face à elle, il y avait une fillette.
    Quoi? On l'avait devancée? Comment, quand? Affichant des yeux ronds comme des soucoupes, elle remarqua avec beaucoup de retard que Jessica avait dit « Toi aussi » tout à l'heure. Ah. Peut-être aurait-elle du mieux écouter plutôt que de prêter attention à la dentition de l'adolescente.
    L'étonnement quelque peu passé, Roxanne fit une nouvelle découverte: la fillette, longs cheveux blonds et grands yeux bleus, elle s'appelait Iris.
    Il n'était pas compliqué de retenir les prénoms ici; il faut dire qu'ils n'étaient pas énormément nombreux. Iris... Des rumeurs couraient, comme quoi elle avait ''mauvaise mémoire''. Roxanne ne lui avait jamais suffisamment parlé pour en avoir la confirmation. Sans trop réfléchir à la politesse – salut, ça va, bien, et au fait? - la rousse laissa les mots couler hors de ses lèvres:

    - Et toi, t'es là pourquoi?

    « Et toi. ». Alors qu'elle ne lui avait elle-même pas annoncé ce pourquoi elle était ici. Décidément, on pouvait mieux question salutation, surtout au beau milieu d'une salle de bain.
    Elle se rappela soudain la raison de sa venue.

    - HEEE, mais cette salle de bain ressemble trait pour trait à celle des filles. Tu n'aurais pas vu un truc de différent, d'un peu fantaisiste? Je m'attendais à mieux, de la part d'Astrid.

    Les mains sur ses hanches, elle regarda d'un air légèrement déçu les environs, guettant encore un quelconque événement miraculeux.
Revenir en haut Aller en bas

Iris Age : 21
Humeur : Je veux du chocolat ♥

avatar


message posté le Mer 5 Mai 2010 - 11:28 dans Re: I'm the ghost of the bathroom... <3 } PV La Sucette Géante
• • Voir le profil de l'utilisateur • •
Une jeune fille rousse était entrée, puis avait verrouillé la porte. Elle ne semblait pas avoir remarqué Iris et celle-ci s’approcha un peu. Elle se souvenait du prénom de l’adolescente, c’était quelque chose comme Ro…xy ? Non c’était trop bizarre, pourtant elle était sûre que c’était à peu près ça… Roxanne peut-être ? Oui, ce nom lui rappelait davantage quelque chose. Elle se souvenait aussi d’avoir remarqué ses drôles de nœuds qu’elle accrochait partout sur ses habits. Ils n’étaient pas tous de la même couleur, et ils lui faisaient un peu penser aux crayons d’Astrid.
Roxanne s’était alors mise à ricaner toute seule. Si ça se trouve, elle était complètement folle ! Iris examina un moment la situation . En gros, elle était enfermée dans la salle de bain des garçons avec pour seule compagnie une psychopathe. Pour le coup, il y avait de quoi s’affoler. La jeune fille aux noeuds fini par se retourner et marqua un temps d’arrêt un voyant Iris. Elle prit un air complètement ahurie pendant un petit moment, puis elle se mit à la dévisager. Roxanne… Iris connaissait son prénom, mais elle, connaissait-elle le sien ? Sûrement vu le nombre de ragots qui circulaient à son sujet.

« Et toi, t’es là pourquoi ? »

La voix avait résonné dans la salle presque vide. C’était une bonne question. Qu’est-ce qu’elle venait faire là ? A vrai dire, elle n’en avait aucune idée précise. Elle se cachait en quelque sorte… Mais dire ça de cette façon semblait peu approprié, elle aurait l’air stupide. Mais que pouvait-elle dire d’autre… D’ailleurs, et elle que faisait-elle dans cette pièce ?

- HEEE, mais cette salle de bain ressemble trait pour trait à celle des filles. Tu n'aurais pas vu un truc de différent, d'un peu fantaisiste? Je m'attendais à mieux, de la part d'Astrid.

Ah, voilà la réponse à sa question. Elle était venue… visiter ? Iris rigola, décidemment elle commençait à bien aimer cette fille !

« Premièrement, je suis ici parce que je voulais échapper à la bande de dindes dans le couloir. Pour ta deuxième question, je vais te répondre franchement, je n’ai rien vu de spécial… A part peut-être ce robinet qui fuyait, mais je ne pense pas que ce soit ce que tu recherches. Je me trompe ? »

Iris marcha un instant et regarda sous les toilettes mais il n’y avait décidemment rien du tout dans cette salle. Astrid pourrait peut-être déclencher un événement extraordinaire, mais pour le moment elle n’avait pas l’air de s’intéresser à leur cas et ne réagissait pas. Tant pis, elle devrait se débrouiller sans. Soudain un gloussement se fit entendre de l’autre côté de la cloison et une question lui vient à l’esprit.

« Au fait, comment tu as fait pour entrer sans déclencher les rires des filles ? Tu les as bâillonné ? Non pas que je t’en veuille, mais j’aimerais bien savoir… »

Roxanne était toujours plongée dans sa contemplation déçue de la salle de bain, les mains sur les hanches. Iris se vexa légèrement, avait-elle seulement écouté un mot de ce qu’elle venait de dire ?! Elle se remit donc à ronchonner tout en s’asseyant contre le mur du fond. Elle installa sa tête entre ses jambes et serra ses poings de déception. Cette fille n’était pas si différente des autres en fin de compte.
Elle l’entendait respirer, toujours concentrer sur son observation. Iris releva la tête. Et hurla.

« Regardes sur le mur ! Je… Je crois que ça peut t’intéresser ! »

Des lettres se formaient à partir d’une buée qui n’était pas la deux secondes avant. Si ça ce n’était pas fantaisiste… Elle ne savait pas quoi trouver ! Le moment de surprise passé, Iris sourit.
Finalement, Astrid avait dû décider de s’en mêler.



[Tchuuu tu as répondu vite, je suis trooop contente <3]
.
Revenir en haut Aller en bas

Roxanne Age : 24
Humeur : Massacrante ♥

avatar


message posté le Ven 14 Mai 2010 - 15:07 dans Re: I'm the ghost of the bathroom... <3 } PV La Sucette Géante
• • Voir le profil de l'utilisateur • •
    Non, en effet, rien à cirer des robinets qui fuient ou même des chasses d'eau bouchées. Roxanne soupira. Iris fit quelque pas et vérifia s'il n'y avait pas un quelconque spectacle sous les toilettes. Allez, qu'il se passe quelque chose, qu'Astrid mette un peu d'ambiance. Que le plancher se dérobe sous leur pied pour se transformer en une immense étendue d'eau; que la tuyauterie explose; que les murs changent de couleurs. Derrière la porte, un gloussement retentit. Ah, elles étaient encore là?

    - Au fait, comment tu as fait pour entrer sans déclencher les rires des filles ? Tu les as bâillonnées ? Non pas que je t’en veuille, mais j’aimerais bien savoir…

    Roxanne réfléchit un moment, sans cesser d'observer la pièce. C'est qu'elle ne semblait spontanée qu'en situation d'urgence, et là, rien ne pressait. Il fallait seulement attendre que quelque chose se passe. Aussi prit-elle son temps pour répondre une phrase évasive, à laquelle elle ne prêta pas plus attention qu'au nouveau rire résonnant de l'autre côté de la porte: « Je leur ai lancé du grain. ». Iris parut déçue de la réponse: elle bougonna son amertume et se laisser glisser au sol, dos au mur, tête entre ses jambes. Quoi elle boudait? Pourquoi? Roxanne allait faire un pas en direction de la fillette quand soudain, celle-ci releva la tête et lâcha un cri.

    - Regarde sur le mur ! Je… Je crois que ça peut t’intéresser !

    L'adolescente tourna précipitamment la tête. Elle sentit sa nuque craquer, et dans un glapissement elle plaqua aussitôt sa main contre son cou, par réflexe. Mais elle ne se laisserait pas terrasser pour si peu, non, elle se tourna entièrement vers l'endroit indiqué par Iris. En effet, il y avait de la buée sur les carreaux du mur. Et surtout, des lettres se traçaient dessus.
    Comme un doigt invisible passant lentement sur la surface, dessinant des morceaux de lettres ça et là: on voyait la première barre d'un B apparaître, avant que ce ne soit le point d'un I qui reprenne la cadence, et au passage, une moitié de O avait été rajoutée entre ces deux lettres. Roxanne regardait d'un air émerveillé le show, des étoiles dans les yeux. Près d'elle, elle sentait la petite blonde sourire également, mais était-ce pour la même raison? Patiemment, elle attendait que le mot ai finit de s'inscrire. Ce qui fut le cas après une interminable minute. Sur le mur, innocemment gribouillé d'une écriture enfantine, un unique mot.

    BOUDIN ♥️

    Elle resta immobile. Une goutte d'eau, formée par la buée, s'écrasa sur le sol bruyamment.

    - QUOI?!

    Les bras décollés de sa taille, les poings serrés et un air effrayant peint sur son visage, elle lâcha une flopée de jurons et de menaces à l'attention d'Astrid, brandissant ensuite son poing vers le plafond comme si elle s'imaginait la fillette en train de rire au dessus d'elle. Et brutalement, la présence de Iris à côté d'elle lui revint en mémoire. Iris qui avait, premièrement, surement vu ce qui était écrit sur le mur, et qui avait, deuxièmement, obligeamment entendu le filet d'injures lancé à sa Chère Amie la dirigeante de ce monde. Roxanne se mit dos au mur, secouant les bras pour tenter de cacher ce qui avait surement déjà été vu – mais au cas où, hein, on sait jamais. Tentant vainement de rire, d'afficher un air léger et hautain comme à son habitude, elle bégaya nerveusement:

    - Hahahahahahahahahahaha notre chère Astrid ne manque pas d'humour!

    Désespérée, elle se retourna face au mur et commença à effacer l'inscription avec ses paumes, riant fiévreusement à présent. Puis elle inspira profondément, souffla, reprit un minimum de contenance et fit de nouveau face à Iris. Elle voulait le ton de sa voix naturel mais n'importe qui aurait pu sentir les intonations crispées dont elle n'arrivait plus à se débarrasser:

    - Bon, et bien, maintenant, je suppose qu'il n'y a absolument plus rien à voir ici, absolument plus rien!

    Mais pourquoi fallait-il qu'Astrid se déchaine sur elle?
Revenir en haut Aller en bas

Iris Age : 21
Humeur : Je veux du chocolat ♥

avatar


message posté le Sam 22 Mai 2010 - 14:04 dans Re: I'm the ghost of the bathroom... <3 } PV La Sucette Géante
• • Voir le profil de l'utilisateur • •
Sur ses mots, Iris avait vu la rouquine se retourner précipitamment puis avant entendu un craquement sonore. La fillette avait marqué un temps d’arrêt puis étouffé un rire. Cette jeune fille l’ignorait peut-être, mais elle ne la trouvait pas moins drôle. Sur le mur deux lettres étaient déjà formées, un B et un O. L’adolescente en face d’elle attendait impatiemment la suite, avec l’air d’une gosse qu’on aurait lâché dans un magasin de jouets, du rose sur les joues, les yeux pétillants d’émerveillements. Encore un lettre. U. BOU ? Ça ne voulait rien dire ! A moins que… peut-être était-ce… Iris se mit à sourire, si le mot qu’elle supposait être en train de s’écrire était le bon, ça ne plairait pas à Roxanne ! Et voilà un D. L’écriture ressemblait à celle d’un enfant commençant tout juste à écrire. C’était une écriture maladroite, chancelante et légèrement penchée vers la gauche. Le mot était terminé et désormais en grosses lettres on pouvait lire.

BOUDIN ♥️

*Bingo !*
Le visage de la jeune fille se décomposa et elle commença à hurler mille et une injures à Astrid. Iris fronça les sourcils, Roxanne avait souhaité que quelque chose se passe et Astrid avait obéit. Pourquoi était-elle donc encore insatisfaite ? Bon, on ne pouvait pas dire que la fillette n’avait pas une petite idée de ce qui s’était passé dans la tête de l’adolescente. Iris regarda celle-ci à nouveau puis ne la lâcha plus. Elle s’était peu à peu calmée et il n’y avait plus que quelques jurons qui sortaient par-ci par-là tandis qu’elle se rendait compte de la présence d’Iris à ses côtés. Elle eu l’air mal à l’aise puis bégaya .

- Hahahahahahahahahahaha notre chère Astrid ne manque pas d'humour!

L’enfant releva son sourcil droit, perplexe. C’est tout ce qu’elle trouvait à faire ? Rire ? Elle n’avait rien trouvé de mieux ? Roxanne se mit à effacer l’inscription sur le mur sans continuer de rire. Peut-être était-elle réellement possédée finalement… L’adolescente se retourna pour voir Iris et pendant quelques infimes secondes celle-ci se demanda si elle allait bientôt mourir. Idée stupide certes, mais elle ne pu s’en empêcher. Remarquant que le jeune fille ouvrait la bouche, l’enfant retint son souffle.

- Bon, et bien, maintenant, je suppose qu'il n'y a absolument plus rien à voir ici, absolument plus rien !

Iris souffla, soulagée, Roxanne était peut-être possédée mais elle ne semblait pas sur le point de l’étrangler avant de la vider de son sang dans les toilettes. « Plus rien » avait-elle dit ? Iris n’était pas d’accord.

-Huuum… Moi je pense qu’au contraire, nous n’avons encore rien vu…

Voyant Roxanne se figer, un sourire sarcastique se colla à son visage.

- Tu sais, Astrid n’est pas du genre à faire les choses à moitié. Si elle a décidé de s’en prendre à nous, plus rien ne pourra l’arrêter. Remarque, c’est-ce que tu désirais, non ?

Iris regarda sa montre. Six heures moins dix. L’après-midi allait bientôt se terminer et elle pourrait très bien retourner dans sa chambre pour dessiner un peu avant le dîner. Seulement, cette fille était beaucoup plus fascinante que son carnet à dessin. Elle n’arrivait pas à la cerner, qui était-elle vraiment ? Une dinde comme les autres ou quelqu’un de spécial ? Elle était décidée à ne pas la lâcher avant de le savoir. Quoi qu’il arrive, quoi qu’il se passe, même si Astrid décidait de faire éclater toute la plomberie en même temps. Une chose étrange la dérangea soudain. Le bruit. En réalité, il n’y en avait pas, tout était silencieux, on entendait même plus les filles glousser derrière la porte.

-Tu entends ? Ce silence… D’habitude il y a toujours du bruit à cette heure.

Il n’y a qu’une seule personne capable de produire un tel silence. Astrid ?

• • • • •

Revenir en haut Aller en bas

Astrid Age : 24
Humeur : Changeante.

avatar


message posté le Sam 22 Mai 2010 - 16:30 dans Re: I'm the ghost of the bathroom... <3 } PV La Sucette Géante
• • Voir le profil de l'utilisateur • •
...
    Plic, ploc, plic, ploc…

    Les gouttes de condensation tombe sur le sol, pourtant il y a de plus en plus de vapeur.

    Plic, ploc, plic, ploc…

    Les murs deviennent presque invisibles, vous êtes perdues dans une immense flaque d’eau qui monte, qui monte, qui monte. Vos chevilles sont entièrement recouvertes de cette eau transparente, et soudain elle arrête de monter. Le bruit des gouttes cesse, laissant place au silence éphémère.

    « Il était un petit navire, il était un petit navire… »

    Vous entendez une voix, une voix qui se rapproche en chantonnant. Mais il n’y a personne. Vous voyez quelque chose se rapprocher, comme flottant à la surface de l’eau.

    « Qui n’avait ja-ja-jamais navigué, qui n’avait ja-ja-jamais navigué… »

    Un jouet en plastique, un simple bateau aux couleurs chatoyantes qui s‘arrête à vos pieds. Mais cette voix semble venir de partout à la fois, et elle chante de plus en plus fort, lentement.

    « Ohé, Ohé, matelot, matelot navigue sur les flots… »

    Un rire retentit et puis plus rien. Astrid aurait sûrement apprécié vous voir tenter de vous sortir d’affaire sur un bateau en pleine tempête, mais elle juge ce qui suit suffisant. La brume part peu à peu, et vous vous rendez compte qu’un tuyau de douche est percé et qu’il déverse un flot régulier sur le sol. La porte est fermée à clef, qu’allez-vous faire maintenant petites couleurs ? ♥️
    ...
Revenir en haut Aller en bas

Roxanne Age : 24
Humeur : Massacrante ♥

avatar


message posté le Lun 26 Juil 2010 - 22:01 dans Re: I'm the ghost of the bathroom... <3 } PV La Sucette Géante
• • Voir le profil de l'utilisateur • •
    [hahahaha c'est pas magnifique ça? Le lendemain de ton retour je poste 8D Bon, ok, niveau qualité c'est pas ça, maaaais...]
    « Nous n'avons encore rien vu. » La phrase resta en suspend dans sa tête, mélodieuse et pleine d'insinuations. Ça voulait dire qu'il y aurait d'autres évènements... meilleurs ou pires. Restait à savoir si elles bénéficiaient de la bonne ou mauvaise humeur d'Astrid.
    Parfois, Roxanne s'amusait à comparer celle-ci à un chaton jouant avec une pelote de laine: il câline les fils colorés, tout d'abord, avant de les mordre affectueusement puis de les réduire en lambeaux pour son seul plaisir instinctif.

    - Tu sais, Astrid n’est pas du genre à faire les choses à moitié. Si elle a décidé de s’en prendre à nous, plus rien ne pourra l’arrêter. Remarque, c’est-ce que tu désirais, non ?

    … Ça voulait dire quoi ça? Que Roxanne serait harcelée à jamais par une gamine flippante et psychotique jusqu'à ce que celle-ci se lasse de ses jouets? Ah, non, objection s'il vous plait.
    Iris regarda l'heure à sa montre. En se penchant légèrement, Roxanne put lire environ 18h; le repas serait bientôt servi. A cette heure là, les couloirs devaient grouiller d'enfants. Quelque chose l'interpela dans un coin de sa tête...

    - Tu entends ? Ce silence… D’habitude il y a toujours du bruit à cette heure.

    Voilà, c'était ça. A cette heure bondée, il aurait dû y avoir du tapage dans les couloirs, des rires, des cris, le boucan de n'importe quelle troupe d'enfants lorsqu'il n'y a pas d'adultes pour surveiller et contrôler l'agitation. Des tas de petits gamins auraient dû se diriger nonchalamment vers les toilettes. Or personne n'avait tenté d'ouvrir la porte, pas une seule fois.
    Elle souffla, incertaine, comme pour mettre les choses au clair:

    - S'il n'y a plus aucun bruit, et si personne n'a essayé d'entrer... C'est comme si Astrid nous avait coupées du monde...

    Et comme pour confirmer ce qu'elle avançait, de la vapeur les enveloppa, a tel point que d'épaisses gouttes de condensation tombèrent au sol, précédant un ''plic-ploc'' stressant et régulier. Puis le silence, de nouveau. L'eau leur montait jusqu'aux chevilles; quand Roxanne s'en rendit compte elle fit un bond en arrière, s'asseyant sur le lavabo pour ôter ses chaussures et ses chaussettes sans pouvoir détacher son regard de la scène. Elle interrompit son geste, bas en main, en voyant un bateau en plastique surgi de nul part glisser sur l'eau limpide jusqu'aux pieds d'Iris. Un simple écho, d'abord un murmure puis un chant de plus en plus fort, s'imposa dans la pièce de manière angoissante. Oh, cette chanson, elle l'a connaissait bien.

    « Ohé, Ohé, matelot, matelot navigue sur les flots… »

    Elle était en Normandie, les premières vacances de sa jeune vie, elle était sur la plage, elle contemplait la mer depuis les épaules de son père, elle courait sur le sable pieds nus, elle dormait sur les genoux de sa mère chantonnant cette comptine, elle était heureuse.

    Depuis la guerre, Roxanne détestait la mer.

    La brume se dissipa sur un rire lointain, l'angoisse disparut peu à peu. Mais Roxanne gardait toujours un œil sombre sur le bateau.
    Un chuintement régulier cependant la tira de ses pensées. Elle redescendit du lavabo, pieds nus cette fois... Et ses jambes s'enfoncèrent jusqu'aux genoux dans l'eau. A leurs gauche, un tuyau de douche s'agitait, répandant un flot régulier dans la pièce. Il y eut un silence paniqué.
    Roxanne tenta de réfléchir à la situation, elle commença a marcher de long en large, sentant l'eau monter, monter... Brusquement, elle mit ses mains en porte-voix et cria, en direction du plafond:

    - He, Astrid! Tu joues à quoi exactement? Tu tiens à nous noyer? A tuer la première à t'avoir rejoint ici?

    Son idée était simple: tant qu'elle était avec Iris, elle ne risquait pas de mourir immergée par les flots. Astrid ne tuerait jamais sa favorite. Elle doutait déjà fortement qu'Astrid tue la moindre personne.

    … Et si elle était assez folle pour cela?

    Après un court moment de réflexion, Roxanne se tourna vers Iris:

    - Tu... Tu crois qu'elle va laisser couler l'eau combien de temps?

    Et elle sentait encore l'eau monter, monter...
Revenir en haut Aller en bas

Iris Age : 21
Humeur : Je veux du chocolat ♥

avatar


message posté le Ven 30 Juil 2010 - 11:29 dans Re: I'm the ghost of the bathroom... <3 } PV La Sucette Géante
• • Voir le profil de l'utilisateur • •
    Le silence inhabituelle se prolongea jusqu’à ce que Roxanne se décide à le briser.

    - S'il n'y a plus aucun bruit, et si personne n'a essayé d'entrer... C'est comme si Astrid nous avait coupées du monde...

    Hum… Astrid en était effectivement bien capable… C’était bien son genre de les installer dans un monde parallèle le temps d’une soirée. Un brouillard commença à s’installer et un « plic-ploc » se fit entendre pendant quelques minutes avant de s’éteindre. C’était bizarre, elle avait drôlement froid aux pieds tout à coup. Un mouvement de l’adolescente lui fit tourner la tête et comprendre la raison de ce froid. Celle-ci avait grimpé sur le lavabo en vitesse et enlevé ses chaussettes et chaussures. Iris baissa les yeux pour découvrir ses ballerines noyées sous quinze centimètres d’eau. Dommage, elle les aimait bien… Elle se demandait si elle arriverait à en trouver des nouvelles ici lorsqu’une chanson la fit relever la tête. Un bateau en plastique voguait vers elle en chantonnant une mélodie qu’elle ne connaissait pas le moins du monde.

    « Qui n’avait ja-ja-jamais navigué, qui n’avait ja-ja-jamais navigué… »

    Bon, là c’était plus que sûr, Astrid était dans le coup. Elle entendit son rire moqueur retentir puis elle vit la brume se dissiper, les laissant là à patauger dans l’eau qui ne cessait un instant de monter. Bientôt la salle de bain deviendrait une piscine aussi grande qu’un bassin olympique, elle n’imaginait même pas si quelqu’un venait à ouvrir la porte de l’autre côté…

    PLOUF !

    Pendant une seconde Iris regarda Roxanne d’un air perplexe. Elle venait de sauver ses chaussures pour ruiner ses autres vêtements, très logique comme fille… Puis l’enfant remarqua quelque chose de plutôt étrange. Puisque la brume et le « plic-ploc » avait cessé pourquoi l’eau continuait-elle de monter ? En observant la pièce avec plus de précision elle trouva la réponse à sa question. Un tuyaux de douche à leur gauche s’activait seul, remplissant petit à petit la pièce. Un long silence s’ensuivit avant que Roxanne se mette à crier en direction du plafond.

    - He, Astrid! Tu joues à quoi exactement? Tu tiens à nous noyer? A tuer la première à t'avoir rejoint ici?

    La fillette se tut, laissant l’adolescente à côté d’elle se persuader mentalement qu’elle ne risquait rien. Même sans entendre un mot l’enfant pouvait le deviner, c’était presque écrit sur son front tellement elle était prévisible. Puis, l’air inquiète, elle se tourna vers Iris.

    - Tu... Tu crois qu'elle va laisser couler l'eau combien de temps?

    La petite blonde ne répondit pas tout de suite, laissant le doute s’installer. D’ailleurs avant de donner son avis elle avait elle aussi une question à poser. Elle grava sur son visage l’expression la plus sérieuse qu’elle connaisse et regarda la jeune fille droit dans les yeux avant de parler.

    - Tu te sers de moi contre Astrid parce que tu as peur ou parce que tu penses que de toute façon d‘ici quelques heures je l‘aurais oublié ?

    On lui avait tellement répété qu’elle était amnésique qu’elle commençait à s’en souvenir un peu. En fait ça l’arrangeait bien, ça expliquait les regards moqueurs, les rires, la pitié même. En soupirant elle décida de ne pas faire attendre plus que nécessaire son interlocutrice et recommença à parler d’une voix légèrement lasse.

    - J’ai déjà joué avec Astrid et je sais qu’elle n’a pas l’intention de nous tuer, il faut juste l’intéresser, faire des choses qui l’empêchera de s’ennuyer. J’avoue que là, sur le coup, je n’ai pas trop d’idées… alors un peu d’aide de ta part serait la bienvenue.

    Sur ces mots elle se mit à nager tranquillement en direction d’un coffre à jouet pour les petits, à moitié submergé par le flot s’écoulant de la douche. En l’ouvrant, plusieurs jeux sortir pour venir flotter à la surface et Iris s’empara d’un ballon bleuté en riant.

    - Tu veux jouer ? Si ça ne t’intéresses pas tu peux toujours rester là à regarder l’eau couler mais je doute que ça plaise à Astrid.

    Et sans attendre de réponse, elle lui lança la balle.

• • • • •

Revenir en haut Aller en bas

Roxanne Age : 24
Humeur : Massacrante ♥

avatar


message posté le Dim 21 Nov 2010 - 19:33 dans Re: I'm the ghost of the bathroom... <3 } PV La Sucette Géante
• • Voir le profil de l'utilisateur • •
    [Encore une fois, je m'excuse à genoux pour le retard, j'implore ton immérité pardon et t'autorise à me fouett- heuuu, non en fait j'ai pas trop envie >D]

    - Tu te sers de moi contre Astrid parce que tu as peur ou parce que tu penses que de toute façon d‘ici quelques heures je l‘aurais oublié ?

    Oups, Roxanne l'avait vexée. Ce n'était pourtant pas son intention, loin de là – elle voulait juste prétexter la présence d'Iris pour sauver leurs peaux. Elle essaya de trouver comment se justifier, mais Iris avait déjà enchainé comme si de rien n'était. Bizarre cette gamine.
    « Il faut juste l'intéresser... ». Ahum. C'est drôle, à cet instant toute l'ironie de la situation apparut à Roxanne: intéresser Astrid? Et comment, au milieu d'une gigantesque flaque d'eau? En nageant le papillon? En faisant le mort, peut être. En gesticulant et gargouillant comme une fourmi à l'agonie, sinon. Elle s'obligea d'essayer de penser sérieusement à une solution; elle doutait qu'Iris lui demandait ce genre de propositions. Sublimes idées, pourtant.

    La gamine nagea tranquillement. L'eau leur arrivait à la taille, maintenant; il y avait quelque chose de désagréable d'avoir sa chemise plaquée sur son ventre. Iris atteignit un petit coffre à jouet, apparu d'on ne sait où – était-il encore nécessaire de se poser la question? - et en sortit l'idée du siècle qui était censée les sauver des sauterelles (ici, de la noyade).

    - Tu veux jouer ? Si ça ne t’intéresses pas tu peux toujours rester là à regarder l’eau couler mais je doute que ça plaise à Astrid.

    Elle venait de dégoter... un ballon. Petit, bleu, le genre de ballon qu'on emmène à la piscine pour s'amuser...
    Sans plus attendre, Iris lui envoya la balle.
    … le genre de ballon qu'on se reçoit toujours en pleine poire comme une boulet de canon.

    Roxanne s'écroula en arrière, flottant sur le dos avec les yeux en tourbillons, une trace rouge sur le front et des étoiles plein la tête. Ouch, la gamine lançait fort, mine de rien. Elle resta un moment à faire la planche, s'interrogeant de façon poétique sur le but de notre existence et la métaphysique de l'astronomie – ne pensant à rien, en fait – avant de se redresser, enfin. La balle à la main et un sourire combattif collé au visage, comme si l'image d'une Roxanne K.O dans l'eau était celle d'une autre personne totalement inconnue.

    - Haha! Okay, tu le prends comme ça! Alors allons-y, jouons, Iris!

    Des flammes venaient de s'allumer dans ses prunelles. Éternellement môme, en fait. Enfin, le contexte du monde d'Astrid l'y aidait bien. Roxanne jeta son bras en arrière, le plus loin possible pour prendre de l'élan, et lança la balle à/sur Iris.
    Comme on pouvait s'y attendre, on peut être motivé et plein de bonne volonté, cela ne fera jamais de nous un champion Olympique. La balle passa largement au dessus de la tête d'Iris.
    Après un court silence émanant de consternation, Roxanne eut une moue boudeuse. Flottant dans l'eau, elle se détourna et se mit en position yoga en croisant les jambes et, tout en essayant nonchalamment de se maintenir en équilibre avec la tête hors de l'eau, elle bougonna:

    - J'abandonne. Astrid risquerait de nous envoyer un ras de marée tellement j'suis nulle en ballon.

    Commençant à couler, elle décroisa les jambes et se remit debout. La montée de l'eau avait ralenti, elle avait encore pied.
    En somme, à part le fait qu'elles étaient toute habillée dans l'eau, et que le niveau de celle-ci continuait sûrement à progresser, c'était plutôt marrant. Qui peut se vanter tout les jours de nager dans une pièce inondée? En fait, même le fait d'être habillée lui semblait drôle maintenant.

    - En plus, l'eau est plutôt bonn-

    Elle avait commencé à parler à voix haute, puis s'était interrompue: non pas parce qu'elle parlait toute seule, mais parce que sa phrase aurait pu suggérer la très trèèès mauvaise idée à Astrid de refroidir la température. Les deux jeunes filles auraient connues l'enfer des passagers du Titanic, brrr. Non merci. En plus, au moment où elles n'auraient plus eu pied, elles auraient gelées plus vite puisqu'elles n'avaient ni gilet de sauvetage, ni...
    Elle eut une illumination.
    Les yeux soudainement brillants, à présent, elle se tourna vers Iris.

    - Je sais! Je sais! Construisons un canot de sauvetage! Il y a tout un tas de trucs flottants, alors doit bien y avoir des trucs flottant qui peuvent être utile pour faire un bateau!

    Pauvre Iris. Elle allait devoir se montrer patiente et infiniment mature. Là, Roxanne ne se sentait plus.
Revenir en haut Aller en bas

Iris Age : 21
Humeur : Je veux du chocolat ♥

avatar


message posté le Lun 29 Nov 2010 - 16:08 dans Re: I'm the ghost of the bathroom... <3 } PV La Sucette Géante
• • Voir le profil de l'utilisateur • •
    [Laisse tomber, je suis ton pire cauchemar muahahaha// vlan ! *sort* J'espère que ça te plaira ♫]

    Pendant environs une minute et demi Iris resta planté là, trop stupéfaite pour bouger ne serait-ce qu'un orteil. Lorsque son cerveau se remit enfin en marche, une seule phrase se mit à tourner en boucle dans sa tête : "Naaan, c'est pas possible, elle le fait exprès...". Après cinq minutes à regarder l'adolescente faire la planche d'un air rêveur, la petite fille en conclut que, non, elle ne l'avait pas fait exprès, qu'elle était juste parfaitement stupide. Tapotant l'eau de sa main droite, elle s'amusa à créer quelques vaguelettes, espérant en secret qu'une d'entre elles atteindrait Roxanne et la ferait réagir, sans grand succès notable. Finalement la rousse se releva, la balle à la main, un air étrangement déterminé collé au visage. Elle balança à la fillette qu'elle acceptait de jouer, et des flammes apparurent dans ses yeux tandis qu'elle se préparait. Se demandant comment réagir exactement, la petite blonde décida de reculer prudemment - on ne savait jamais vraiment trop à quoi s'attendre avec cette drôle de fille -, action qui se révéla purement et simplement inutile vu la large distance séparant la balle de sa cible lors de son vol. Un long silence s'installa, durant lequel Iris en profita pour regarder Roxanne, un sourire amusé étirant ses lèvres roses. Comme une petite fille de six ans, l'adolescente se mit à moitié à bouder et, s'asseyant en tailleur avec uniquement la tête hors de l'eau, elle marmonna :


    - J'abandonne. Astrid risquerait de nous envoyer un ras de marée tellement j'suis nulle en ballon.
    -Mais non, tu es juste un tout petit peu en dessous de la moyenne, mais ne t'inquiètes pas ça s'arrange parait-il !

    Le ton employé par la gamine était à la frontière entre le sincère et le moqueur, mais la tête soudain enveloppée par l'eau de Roxanne laissait espérer à Iris que la jeune fille n'avait pas entendu ses propos. Petit à petit, l'eau montait, et maintenant la fillette n'avait pratiquement plus pied dans l'immense piscine que formait désormais la salle de bain des garçons. D'ailleurs, comment étaient-elles arrivées là déjà... ? Une voix survenue de devant elle l'empêcha de fouiller un peu plus loin dans sa mémoire instable et elle décida de laisser tomber.

    - En plus, l'eau est plutôt bonn-

    Hum, voilà qu'elle ne finissait plus ses propres phrases maintenant... Vraiment, cette fille était très étrange...
    Sans un bruit, elle alla du mieux qu'elle put s'assoir sur un des lavabos afin de ne plus s'inquiéter de ne plus avoir d'appuis à tout moment. Tranquillement, elle fit balancer ses pieds d'avant en arrière, formant au fur et à mesure autour d'elle une sorte de courant miniature. Ensuite, elle joignit sa tête au mouvement, la faisant passer de l'épaule droite à l'épaule gauche comme le pendule d'une horloge. Elle se sentait partir, doucement, vers un monde peuplé de petits êtres luttant contre son petit courant et se prenant mille et un ballons dans la tête au cours de leur périple.
    Un cri.

    - Je sais! Je sais! Construisons un canot de sauvetage! Il y a tout un tas de trucs flottants, alors doit bien y avoir des trucs flottant qui peuvent être utile pour faire un bateau!

    Iris, une main contre sa tête, regarda son interlocutrice d'un air perplexe avant de se ressaisir. Encore un peu... Elle devait se souvenir encore un peu. Collant son air le plus sérieux au visage, elle lui répondit d'une voix calme et posée comme le font les grands.

    - Pourquoi pas. On pourrait prendre..., la petite fille regarda curieusement autour d'elle puis pointa du doigt un objet abandonné un peu plus loin à sa droite, ce truc là.

    Ensuite, se mettant debout sur son lavabo, elle posa sa main au dessus de ses yeux comme le font les marins et regarda en direction de l'OFNI (nda > Objet Flottant Non Identifié voyons !). C'était rouge, rayé de blanc, et à peine plus petit qu'une roue de voiture.

    - C'est une bouée ! Il nous la faut impérativement si on veut faire un canot de sauvetage digne de ce nom ! Tu vas la chercher, heu...

    Mince, comment s'appelait cette fille déjà... Elle le savait tout à l'heure pourtant, que lui arrivait-il ?! Cette sensation était... bizarre... Elle se sentait un peu fièvreuse, et des vertiges la prenait de temps à autres, comme pour lui indiquer de faire attention. N'arrivant pas à retrouver le nom en question, elle acheva finalement sa phrase de la façon suivante.

    - Tu vas la chercher ?

    Essayant de cacher au mieux son étonnement face à son état étrange, elle regarda l'adolescente avec un air inquisiteur.

• • • • •

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



message posté le dans Re: I'm the ghost of the bathroom... <3 } PV La Sucette Géante
• • • •
Revenir en haut Aller en bas
I'm the ghost of the bathroom... <3 } PV La Sucette Géante
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» GHOST ISLAND
» Animation Ghost Stories
» GHOST IN MY HEAD (ft. THE peacekeeper)
» Ghost in the shell : un remake en live ?
» Ghost in the Shell Arise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Take a break :: Corbeille du forum :: Archives RP-