Partagez | .
[Les chroniques d'Auruine] Ruines de rêves

Invité Invité

avatar


message posté le Dim 10 Juin 2012 - 1:09 dans [Les chroniques d'Auruine] Ruines de rêves
• • • •
Voici en gros la suite de la fan fic de True color, les personnages viennent de plusieurs mangas et animes différents. J’espère que le contexte vous plaira.

ps : C'est Iris de pokémon, hein...


Introduction

Elle ne savait pas exactement ce qui l'avait poussée à aller voir Iris, ce jour la, elle n'avait pas non plus chercher a comprendre le fondement de ce besoin. Elle avait retrouvée la gamine en pleurs devant son appartement, les traits plissés d'inquiétude. « Il n'est pas là... » Avait elle articulé entre deux pleurs, elle ne l'avait trouver nul part, malgré le fait qu'elle ai passer sa journée entière a fouiller Auruine de fond en comble, rien...
Mais, cette étrange disparition n'était qu'un début, de sombres vérités oubliées allaient bientôt resurgir du passé, et une fois qu'Aurore s'en rendrait compte, il serait trop tard...Elle se demandera, plus tard, ce qu'elle aurais du faire, comme la plupart des habitants d'Auruine.
C'est vrai qu'Angleterre passait son temps dans les anciens quartiers avec d'autres amis a lui, mais en général, il revenait toujours, ou bien prévenait Iris de son absence, pour ne pas l’inquiéter, mais la, rien...Cela faisait deux jours. Il n'avait laissé aucunes traces, hormis cet étrange bout de cape indigo...
Elles s'étaient rendus toutes deux au café Papavero, le centre des rumeurs et des ragots du village, mais la non plus, personne ne l'avait vue. « Non, je ne l'ai pas vue, c'est vrai que ça fait un moment qu'il ne vient plus, pourquoi ? »Avait demander le jeune garçons aux cheveux blonds et a la cape rouge. Iris n'avait pas répondu, elle était parti, Aurore s'était excusée auprès d'Edward et était partie la rejoindre, Iris pleurait, les mains crispées sur l'étrange morceau de tissus sombre.
Il fallait maintenant faire face a la vérité, Angleterre avait bel et bien disparu.

Chapitre 1
Souvenirs enfouis...

Aurore était revenue au café Papavero, on était en fin d’après midi, et cela faisait plus de six jours qu'Angleterre avait disparu. Elle avait passer la moitié de la semaine non-stop a le chercher avec Iris, et maintenant, les deux jeunes filles s'accordaient une petite pause.

Aurore avait eu bien du mal a convaincre Iris, argumentant que fatiguée comme elles étaient, elles ne seraient pas plus efficaces, surtout Iris, a bout de nerfs, toujours en crises de pleurs. Alors, sans un mot, la jeune métisse avait hocher la tête et était monter se coucher, Aurore avait la désagréable impression de l'avoir blessée, abandonnée.

Mais la, elle sirotait tranquillement son diabolo framboise, avec deux glaçons, une boisson idéal pour la température estival...Elle regardait les passants, dehors, et son regard s’arrêta sur un jeune homme, aux cheveux noirs de geais et aux yeux onyx, portant un uniforme blanc, un drôle d’accoutrement, elle le plaint un instant en pensant qu'avec une telle tenue, il devait avoir chaud. Puis elle détourna rapidement le regards quand celui du jeune homme se tourna vers elle.

Son regard se baissa sur sa mains, qui serrait encore le morceau de cape sombre, elle détestait cet objet, une aura malsaine s'en dégageait...Puis elle fut sortis de ses pensées par un bruit de pas silencieux...

« Alors, Aurore, tu cherche toujours Angleterre ? »Demanda une voix familière.

Elle leva les yeux vers son interlocuteur et reconnu Gray, le patron du café, un plateau vide dans les mains, un sourire qui se voulait réconciliant aux lèvres. Aurore lui rendit un faible sourire.

« Non, je me repose...Iris aussi, enfin bon... »

Elle remarqua un instant que le jeune homme qu'elle avait observé auparavant s'était rapproché en entendant le nom « Angleterre »...Intéressé ? Sans doute, la disparition ne pouvait plus passer inaperçu, a présent. Il fixait maintenant Gray d'un air attentif, adossé a la porte d'entrée du café.

Le regard de ce dernier s’arrêta un instant sur la mains d'Aurore, plus précisément sur le morceau de tissus indigo.

« Montre moi ça... »Souffla il faiblement , comme si cet objet lui était familier.

Aurore lui tendit l'étrange artefacts, il lui saisi doucement le poignet et approcha l'étoffe de ses narines...

« Hum...Cette odeur, elle m'est familière...Elle me rappelle...Oui...C'est celle de... »

Un rictus de haine pure se dessina sur le visage de l'homme-loup, un grondement de colère s’échappa de sa gorge. Aurore fut soudain prise d'une envie folle de retirer son poignet, mais les mains de Gray s'étaient brusquement serrée sur son poignet.

« SOPHIA ! » Cracha il, les yeux grands ouverts.

Aurore se figea...Sophia ? Qui était Sophia ? Pourquoi Gray connaissait le propriétaire de cet objet ? Et...Et... ? Une foule de question se bousculait dans son esprit...Soudain, Gray lâcha le poignet d'Aurore, et se frotta le front, poussant un gémissement, comme si il sortait d'une léthargie.

« Hum...Désolé, Aurore, on parlait de quoi déjà? »

« Sophia... »Murmura elle.

« De quoi ? »

« Tu a dit Sophia ! »Commença a s'impatienter Aurore.

Gray parut étonné, ses yeux se plissèrent...

« Sophia... ? Non vraiment, ça ne me dit rien, je suis désolé, j'ai du dire ça sans réfléchir... »

Il s'éloigna, sous le regard stupéfait d'Aurore...Encore chamboulé, comme si cette odeur si particulière avait réveillé en lui d'anciens souvenirs biens sombres qu'il n'aurais jamais voulu se rappeler...

Une mains se posa sur l'épaule de la jeune fille. Elle sursauta et leva les yeux, c'était le jeune homme au costume blanc, qui la fixait d'un air grave.

« Vous cherchez Angleterre ? » Demanda il.

Elle ne répondit que quelques minutes plus tard...

« Ou...Oui... »Murmura elle, déstabilisée.

« Alors j'ai a vous parler ! »

XxXxXxXxXxXxXxXxXxXxX

Gray s'était retiré du café, vagabondant a présent dans les rues, il n'avait jamais été aussi mal, il se sentait soudain lourd, tremblant, faible...

« Sophia... »Murmura il.

Il pris son visage entre ses mains et poussa un long gémissement.

« Pourquoi je n'arrive pas a m'en souvenir ?!? » Cria il.

« Gray ? »

Cette voix...il se retourna. Russie se tenait devant lui, l'air inquiet.

« Tu va bien, Gray ? Enfin...Tu avais l'air bizarre en quittant précipitamment le café et... »

Il le coupa, soudain énervé, sa voix était blessante et sèche.

« LA FERME ! »

Russie recula, surpris d'entendre des mots aussi durs de la part de son ami.

« Fout moi la paix ! » Murmura l'homme-loup en se retournant.

Russie le regarda partir, silencieux, il ne pouvait pas y croire...Qu'es qu'avait Gray ? Il ne lui avait jamais parler comme ça auparavant...Au contraire, il était toujours très amical...Alors...Pourquoi ? L'avait il blesser sans en prendre conscience ? Avait il fait quelque chose qui lui aurait déplus ?

Non...Gray semblait mal...Très mal, même....

Voila, en espérant que ça vous ai plus...J’espère aussi que ça vous donne envie de lire la suite, aussi, seul certains privilégiés auront le plaisir de pouvoir lire la suite de cette fic avant les autres 8D. (et ben oui, ça, c'était juste un extrait gratuit /PAN).

Parmi eux, Ekzael, Nerina, Astrid, Kyran et Néranix. Voila, si d'autres sont intéressés, on en discutera sur la chatbox.








Revenir en haut Aller en bas

Astrid Age : 24
Humeur : Changeante.

avatar


message posté le Dim 10 Juin 2012 - 12:26 dans Re: [Les chroniques d'Auruine] Ruines de rêves
• • Voir le profil de l'utilisateur • •
J'ai pas tout compris mais j'aime bien ^^ J'espère que je comprendrai plus de choses dans la suite éwè *un peu paumée*
Revenir en haut Aller en bas

Invité Invité

avatar


message posté le Dim 10 Juin 2012 - 13:14 dans Re: [Les chroniques d'Auruine] Ruines de rêves
• • • •
J'ai pas tout compris non plus mais avec la suite je supose que sa nous éclairera. Mais bon c'est quand même trooooop bien :D
Revenir en haut Aller en bas

Invité Invité

avatar


message posté le Dim 10 Juin 2012 - 14:04 dans Re: [Les chroniques d'Auruine] Ruines de rêves
• • • •
ha, je me disait aussi, en fait, c'est censé être la saison trois des chroniques d'Auruine. Mais bon, vous aviez l'air si malheureux que j'ai décidé de vous la montrer tout de suite.

Ps : on ajoute Ren aux V.I.P, ça fait 6 et donc il reste 2 places.
Revenir en haut Aller en bas

Kyong Mi Age : 23
Humeur : Joyeuse

avatar


message posté le Mer 13 Juin 2012 - 20:04 dans Re: [Les chroniques d'Auruine] Ruines de rêves
• • Voir le profil de l'utilisateur • •
Moi j'ai compris .w. C'est parce qu'il faut pas chercher !
Mais ... Angleterre ... Russie ? Axis Power Hetalia ?
En tout cas, vivement une suite.
Revenir en haut Aller en bas

Invité Invité

avatar


message posté le Mer 13 Juin 2012 - 20:24 dans Re: [Les chroniques d'Auruine] Ruines de rêves
• • • •
mouais, y a un peu de FMA, de Pokémon, de Wakfu et d'autre truc (y a même le Pedobear/PAAAAAAAN)
Revenir en haut Aller en bas

Invité Invité

avatar


message posté le Dim 24 Juin 2012 - 17:19 dans Re: [Les chroniques d'Auruine] Ruines de rêves
• • • •
Chapitre 2
L'ombre de la forêt



Cela faisait une petite heure que Aurore discutait avec le jeune homme, elle avait appris son prénom, Japon, son amitié avec Angleterre et aussi ses recherches, elle aussi vaines. Mais elle avait aussi appris que plus les jours passait, plus Angleterre changeait.

« Changeait? Comment ça? »Demanda Aurore, troublée.

« Je ne sais pas...Il...Il devenait mauvais... »Murmura Japon en cherchant les mots justes.

C'est vrai qu'Angleterre changeait, mais pour Aurore, cela était beaucoup moins remarquable...Elle sirota silencieusement son diabolo, cherchant a comprendre, mais un élément lui manquait...

« Nous avons chercher partout...Mais il n'est nul part...Alors si toi aussi, tu... »Commença elle.

« Nous...Ni vous ni moi n'avons chercher partout... »La coupa Japon.

Elle leva les yeux vers lui. Elles avaient retourner la ville de fond en comble, fouiller le moindre recoins, la moindre ruelle...Comment était ce possible que...

« Il nous reste l'option de la forêt... »Murmura il en tourna le regard a l'extérieur, comme pour chercher le feuillage des grands arbres.

« La...Forêt? »Demanda Aurore, incrédule.

Il hocha la tête, pensif, cette solution était risquée mais c'était maintenant leur seul espoirs. Infime, fou, mais un espoirs quand même.

« Mais c'est trop risqué, personne n'en reviens et... »

Japon la stoppa d'un signe de mains, et tourna son regard vers elle, un regard froid, comme si il la testait.

« Je ne vous oblige pas a venir. »

Aurore réfléchit un court instant, si elle le laissait partir seul, elle aurait une disparition sur la conscience en plus d'avoir abandonner Iris, et ça, elle ne l'accepterais pas.

« Et bien tu va devoir faire avec, je viens... »Soupira elle en se levant d'un bond.

Japon esquissa un sourire. Ils ne le savaient pas encore mais ils ne reviendrais pas de cette expédition avant longtemps...Et ils changeraient, ils changeraient a jamais.

Ils ne partirent qu'en fin de journée, au crépuscule, après avoir rassembler quelques affaires de pur nécessité. Ils devaient revenir a l'aube, le destin en décida autrement...

XxXxXxXxXxXxXxXxX

Du haut de sa tours du nord, la comtesse papillon observe, et elle a vue que deux petites âmes imprudentes s'aventurait dans la forêt. Elle sourit, ces deux petites âmes ne sont pas n'importe qui, ce sont des invités de marque.

Alors, elle se retourne vers son cher Jack et prend parole.

« Ceux la, je te demande de les laisser tranquilles, s'il te plait... »

Jack fit un simple oui de la tête...Il se demandait pourquoi tant d'attention, mais il ne pris pas la peine de demander, la comtesse savait ce qu'elle faisait, après tout. Il partis prévenir ses créatures.

"Je sent que je vais bien m'amuser..."Murmure la comtesse en posant sa paume de mains contre la vitre de la fenêtre contre lequel elle est appuyée.

Du haut de sa tours du nord, la comtesse observe, et elle a bien vue que deux pauvres créatures s'était aventurer vers leurs perte. Pourquoi les en empêcher?

Chapitre 3
Sophia




Dans l'ombre, une nouvelle force a été libérée, en sept fragments séparés, sept destins condamnés dont un sans regret. Ce dernier destin, de son plein gré a décider de marcher dans la pénombre et de sombrer dans les enfers.

Ce destin, dans l'ombre manigance pour détruire ses frères. Mais ce destin ne peu agir seul, il a besoin d'un patin, d'une marionnette, car de la ou il est, il ne peu agir. Ce destin porte le nom de Sophia, et dans un monde oublié de tous, il est synonyme de carnage et deuils.

Aujourd'hui, Sophia a décider de sortir de sa prison de fumée, elle a mis son plan a l’œuvre, bientôt, elle retrouvera ses frères et sœurs, et les tuera.

Si elle était folle avant d'être emprisonnée dans son monde de cauchemars, Sophia l'est encore plus a présent...

XxXxXxXxXxXxXxXxXxX

Il était adossé sur le bar, regardant le café Papavero se vider, c'était la nuit et États-unis n'avait pas bouger, il attendais, au grand daim de Juliette. Elle lui lança un regard blasé, et celui, passant une mains dans ses cheveux blonds lui rendit un sourire amical et moqueur.

« On ne se débarrasse pas de moi comme ça, ma belle... »Répliqua il en évitant de justesse la serviette qu'elle lui envoyait.

« Arrête de m’appeler « ma belle » et paie ton addition, Captain America ! »Siffla elle.

États-Unis soupira, sorti de sa poche quelques pièces et les aligna sur le comptoir, toujours aussi décidé a aller jusqu'au bout. Juliette les pris rapidement, ne jetant même pas un regard a leur ancien propriétaire. Elle les glissa dans la caisse d'un mouvement habile et rapide et se mit a la tache de ranger les verres

« Maintenant part, on va bientôt fermer...Ou est encore passé le patron ? »Se mit elle a rouspéter en faisant claquer ses talons sur le sol.

« Je sais pas trop...Il répétait un prénom...Sophia je crois... »Murmura le blond en s'affalant sur le comptoir.

Le regard de Juliette fut frapper d’effrois, quelque chose de soudain, d'horrible, lui traversa le corps, un frisson de terreur mêlé de douleur. Elle lâcha le verre qu'elle tenait dans les mains, et le son de verre brisé ne suffit pas a la ramener a la réalité.

« Juliette ? »

Ce nom...CE NOM ! Cela ne lui rappelais pourtant rien, mais alors, d’où venait cet horrible pressentiment ?

« Il...Il faut que j'aille dans la forêt...Tout de suite ! » S'affola elle.

Elle se retourna hâtivement, affolée, effrayée par une bête invisible. Mais le danger était bien réel, mais il était déjà trop tard.

« Attend, Juliette ! Tu peu pas partir comme ça, attend...MAIS ATTEND BON SANG ! »

États-Unis saisi violemment le poignet de la brune et la ramena en arrière.

« Qu'es qui t'arrive, tout a coup ? »Cria il.

« Ils...Ils sont en danger ! Je dois y aller, je dois... »Le supplia elle.

Il ne comprenais pas le brusque changement de la jeune fille. Il ne connaissait pas son histoire, et elle, elle ne s'en rappelait plus.

Mais si la déesse des rêves avait volontairement effacer ses souvenirs, elle n'avait pus effacer les plus ancrés au cœur de son esprit...

Mais le plan de Sophia était déjà en marche...
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



message posté le dans Re: [Les chroniques d'Auruine] Ruines de rêves
• • • •
Revenir en haut Aller en bas
[Les chroniques d'Auruine] Ruines de rêves
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Cartons plumes et ruines
» Chroniques du Monde émergé
» Les Chroniques de krondor
» Des ruines elfiques en Empire
» Arrivés à Ruines Alpha

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Take a break :: La boîte à malices :: Boîte à créations-