Partagez | .
"Faites gaffe aux sirènes elles sont diabolique!" [pv libre!]

Qwil Age : 19
Humeur : Je m'énerve

avatar


message posté le Mar 22 Mai 2012 - 1:57 dans "Faites gaffe aux sirènes elles sont diabolique!" [pv libre!]
• • Voir le profil de l'utilisateur • •
Il ne se passait pas une journée sans que Qwil ne pense à son passé et à sa vie avant le rêve. Que de coups et de tristesse avant l'arriver d'Astrid. En fait, il savait bien qu'il était mieux dans le rêve qu'ailleurs. Têtu comme il pouvait l'être, refusant de l'admettre il préférait errer entre ces paysages magiques qu'est le rêve d'Astrid.

Aujourd'hui, il s'est refusé catégoriquement d'aller à la montagne comme il le fait d'habitude pourtant. La neige lui rappelait des souvenirs certes, mais ça ne le fessait que souffrir davantage. Il avait beau aimer la pureté de la neige. Avouer qu'elle lui apportait que plus de tord était favorable au violet qui voulait réellement se changer les idées.

Le lac qu'il voyait au loin, des ruine arc-en-ciel, semblait si parfaite pour Qwil. Ignorant les dangers, il se mit en route. De toute façon il craignait de faire une autre chute dans les hauteurs de la montagne. Le violet se secoua la tête préférant éviter de repenser à cette tragédie. De toute façon Qwil ne se souvenait plus de ce qu'il s'était passé exactement à part le fait qu'il ait malencontreusement donné un coup de pied à une créature qui c'étais défendu avec un cri qui lui avait déchiré les tympans.

Présentement, après moult péripéties dans le chemin qui conduisait au lac tant entendu. Qwil s'arrêta devant le lac et observa sa surface. Ébloui par la beauté et la fraîcheur de l'eau. Il ne remarquait qu'à peine que quelqu'un l'avait suivit de loin et que celui-ci c'était décidé de venir le voir...
Revenir en haut Aller en bas

Invité Invité

avatar


message posté le Mar 22 Mai 2012 - 22:23 dans Re: "Faites gaffe aux sirènes elles sont diabolique!" [pv libre!]
• • • •
Cela faisait longtemps que je marchais? Depuis combien de temps? Je ne le sais pas, je n'en ai aucunes idées, mais depuis longtemps, plus longtemps que je n'en avait l'impression....Mes chaussures étaient humides et boueuses, et l'air frais semblait indiquer la présence d'un point d'eau.
Je me mit alors a chantonner, comme j'en avais l'habitude, cette douce chanson que me chantait souvent ma mère....


« Bonsoir, bonne nuit! Orné de roses, constellé de clous d'or, blottis toi dans ton lit,
Au matin si Dieu le veut, tu sortiras du sommeil. »



Les mots firent remonter des souvenirs douloureux, mais comme si il le fallait absolument, je chantait toujours cette chanson, comme un requiem a ma mère. Sauf que voilà, contrairement aux paroles de la chanson, je ne veux pas sortir de mon sommeil, je veux rester dans le monde d'Astrid, a jamais...Et ne plus revoir, jamais, la haine!

Si je me souviens bien, j'étais parti chercher Nerina, pour je ne sais plus trop quoi...Nerina, celle que je considérait comme ma grande sœur, protectrice et douce....Je ne pouvait m'empêcher d'avoir un peu peur sans elle, mais bon...Avec elle, je suis moins seul, seul face a moi même...Seul face au vide que je suis devenu.

Soudain, mon pieds se heurte douloureusement a une pierre, je tombe violemment au sol...

« Aie! »


J'aurais du regarder ou je mettait les pieds, moi et ma satanée manie de plonger dans mes pensées et d'oublier le monde extérieur... Maintenant, mes habits étaient couverts de boue, j'étais trempé et frigorifié, bonjour le rhume! Quoique je ne suis jamais tombé malade depuis que je suis dans le monde d'Astrid...Je frotte mon pied endolorie et je lève les yeux, une grande étendue d'eau couleur bleu-vert. L'eau a l'air glacée, ou bien c'est juste l'impression d'un gamin très frileux.

Mon regard parcours l'étendue d'eau immense et s'arrête sur une silhouette, on dirait....Un garçon, cheveux noir, yeux bleus, enfin, je crois, pas facile de le voir, de loin...Je m'approche un peu, les hautes herbes se plient sur mon passage...On est donc au bord d'un lac...

Soudain, mes pieds ne sentent plus le sol, une pente raide! Je dégringole en bas, juste au bord du lac, la terre y est encore plus humide et boueuse, et il y aussi cette odeur de marécage... Quel maladroit je fait! Je tourne rapidement le regard vers l'endroit ou se trouvait la silhouette, on dirait qu'il ne m'a pas entendu chuter, a vrai dire, il regarde ailleurs...D'autres silhouettes s'approchent de lui, il recule, on dirait....Des loups? Si loin de la forêt...?

Oui, des loups, toute une meute, le pauvre, il est perdu! C'est vrai que nous somme juste en lisiére de la forêt, ici... Je me relève difficilement et cours vers le garçon, réfléchissant a toute vitesse, mais je ne vois aucunes façon de l'aider, je plonge ma mains dans la poche, et en retire soudain un objet, que je jette sur les loups...Ce qui ne leur fait pas grand chose, le chef de meute s'approche de l'objet et le renifle, un cookie....Bravo, Maxi', tu a inventer la façon la plus stupide d'attirer ton attention....

Ils me regardent tous, les loups, mais aussi le garçon, je n'ai pas le temps de le détailler, celui la, déjà, un énorme loup se lance a ma poursuite, je me retourne, sans réfléchir, et me met a courir de toutes mes forces...Quand soudain, je dérape et plonge la tête la première dans l'eau glacée...

L'eau est froide et sombre, je n'y vois plus rien, et je sent....Je sent des bras m'attirer vers le fond...Je me débat, j'essaye de remonter a la surface, mais mes poumons me brulent, je manque d'oxygène, je vais me noyer...Non, je ne veux pas mourir, je ne veux pas quitter le monde d'Astrid, je ne veux pas....
Revenir en haut Aller en bas

Kyran Age : 20
Humeur : Confiant... Ou presque.

avatar


message posté le Mar 5 Juin 2012 - 18:41 dans Re: "Faites gaffe aux sirènes elles sont diabolique!" [pv libre!]
• • Voir le profil de l'utilisateur • •
Kyran en avait marre de marcher vers l'arc-en-ciel, c'est vrai, c'était beau au début, le soleil qui lui éclairait le visage qui au début était triste, la chaleur qui lui réchauffait les membres, tellement qu'il dû retirer sa veste qu'il avait posée sur son épaule droite, le chemin qu'il suivait était fleurie, de là où il était il pouvait voir une forêt, il avançait lentement, très lentement. Des heures qu'il marchait dans cet endroit et rien, pas l'ombre d'une vie, rien du tout !À croire qu'il est le premier à fouler ces terres. Il n'avait même pas idée où il allait, avait-il envie d'aller dans la forêt ? Sûrement, mais une ville au loin avait l'air de lui plaire, il hésitait et ça se voyait à son expression, une grimace apparut sur son visage et le violet eu un moment de réflexion.

- La forêt !

D'un pas rapide il s'y dirigea, il avait l'air plus dynamique qu'il y a quelques minutes, seulement quelques secondes pour qu'il y soit entré. À première vue tout avait l'air calme, même si les arbres étaient de forme bizarre, bizarre était le mot. Il avait devant lui un arbre à chaussette... À CHAUSSETTE !? Il en croyait pas ses yeux, d'ailleurs il était sûr que d'autres personnes auraient la même réaction. Le violet s'avança lentement traversant le bois à petit pas, regardant autour de lui avec minutie les arbres qui l'entouraient, les petites créatures qui voletaient près des arbres, ses créatures ressemblaient à des fées. Il s'approcha de l'une d'elle, il la regarda avec stupéfaction. Il en avait maintenant la certitude... Il ne se trouvait plus sur la terre !

* * * * * * * * * *

- Toi ! Petite couleur ! Vient ! Approche ! N'est pas peur de nous !

Kyran restait planter là, la bouche entre-ouverte, il en croyait pas ses yeux, des arbres aux aspects pas normal, un autre monde, des fées qui parlent. Alors là, où c'était-il fourré !? La fée avait l'air d'insister elle commençait à s'agiter.

- Approche ! On ne va rien te faire !

Il avança de quelques mètres, tout en douceur, avait-il encore lus dans les contes de fées que celles-ci n'était pas toutes saintes d'esprit et que certaine n'hésiterais pas à jouer de mauvais tours. Elle insistait et pour lui, une fée qui insiste n'est pas bon signe. Il secoua sa tête comme signe de refus et s'en alla, il sifflotait quant un bruit violent le fit sursauter.

- C'était quoi ça !?

Il se retourna, devant lui une dizaine de fées, elle avait l'air mécontent, elles se dirigeaient toutes vers lui, le violet pressa le pas avant de courir, il courait a plein poumons, les arbres défilaient à toutes allure, des sortes d'animaux qui cruent hybride le regardait, les fées volaient toujours après lui, vraiment, il courait vite d'ailleurs il ne fut pas plus de cinq minutes pour que celui les sommes et là, devant lui, un lac. Un lac, un enfant ; cheveux blond et asser long, des yeux verts énorme mais d'une couleur émeraude ce qui attirait asser Kyran, il faisait la moitié de celui-ci il était vêtu d'un vert. Avec lui, un homme, plus un adolescent ; cheveux noir et de courte taille, une peau blanche mais, des yeux d'un bleu cyan, chemise cravate. Dans tous les cas, ils étaient en danger.

* * * * * * * * * *

Une meute de loups, des femmes à moitié à poils avec une queux de poisson, p*tain des sirènes, il détestait ça, c'était des créatures diaboliques, qui n'hésiterait pas à buter un gamin pour leur propre plaisir, d'ailleurs il en avait la preuve devant lui. Le jeune garçon se faisait attirer par les jambes et l'ado' entouré par des loups. Mais ce n'était pas les affaires de Kyran, il décida de retourner dans la forêt mais, il s'arrêta juste à l'entre.

- J' ARRIVE !!!!! Cria-t-il

Il fonça à toutes allure vers la meute des loups, il jeta sa veste à terre, l'italien pris un couteau de courte taille et sauta sur le premier loup qu'il terrassa d'un coup de lame dans les reins. Il courait vite près du lac et attrapa la main du jeune garçon en détresse, il avait planté son couteau sur la terre qu'il tenait le plus possible pour ne pas sombrer avec le petit, il sentait une douleur intense sur son mollet, peut être une attaque d'un de ces chiens, mais il ne voulait pas regarder, la moindre déconcentration lui ferait tout perdre. Il se retourna en lâchant un petit cri de douleur et lança son couteau dans l'oeil d'un des loups, un autre le mordillait au niveau de l'autre jambe puis, ce ne fut pas un, ni deux, mais trois autres loups qui lui sautaient dessus. Sa dernière vue était celle du jeune homme en train de se débattre et de se libérer de ses attaquants, du moins il ne lâchera pas le garçon.
Revenir en haut Aller en bas

Qwil Age : 19
Humeur : Je m'énerve

avatar


message posté le Mar 26 Juin 2012 - 19:14 dans Re: "Faites gaffe aux sirènes elles sont diabolique!" [pv libre!]
• • Voir le profil de l'utilisateur • •
Tout c'était enchaîné très vite pour Qwil. D'abord, il a eu les loups. Une bonne dizaine de loup. Il se serait bien demandé pourquoi ils sont aussi loin de la forêt. Mais les loups n'avaient pas l'air de vouloir parler. Alors qu'il pensait avoir recours à son canif. Puis un gamin accouru. Pas vraiment eu le temps de le détailler. Celui-ci avait l'air de vouloir aider le violet en... envoyant un cookie aux loups, certainement pas la meilleure chose à faire. Un loup plus grand que les autres, sûrement le chef de la meute, avait renifler l'objet jeté par le gamin sans même y goûter. Il avait certainement plus envie de viande fraîche...

Qwil voit le chef s'approcher de lui, il recule. Le loup s'avance de plus en plus. Le violet voit le gamin tomber dans l'eau. Le loup profite de ce moment d'inattention pour se jeter sur lui. Il empêche du mieux qu'il peux que le loup le morde le cou. Hors de question qu'il meurre! Mais tout était perdu. Le gamin était en train de se noyer et lui... Toute la meute l'encerclait. Quel imbécile il a fait! Il aurait dû achever le loup plutôt que de le laisser sauf! S'il l'avait tué il n'aurait pas demandé vengance!

Soudain, il entend comme un cri étouffé tous les loups relâche leur attention. Qwil profite de ce moment pour se débarrasser du loup qu'il avait sur lui et tenter de s'enfuir. ,Cependant tous les loups ne sont pas d'accord avec le fait qu'il quitte les lieux sans avoir une bonne correction.

Le violet sort son canif près à tuer le moindre loup qui l'approcherait trop. Il n'avait pas prévu les attaques par derrière, il se fait mordre le bras et il échappe son canif. Malheur il est foutu! Son dernier regard se penche sur un étrange homme qui tente de sauver le gamin de la noyade malgré les loups qui l'harcèle.
Revenir en haut Aller en bas

Invité Invité

avatar


message posté le Mar 26 Juin 2012 - 19:50 dans Re: "Faites gaffe aux sirènes elles sont diabolique!" [pv libre!]
• • • •
De l'air, bon sang, de l'air ! Je n'arrive même plus a respirer, les poumons me brûlent, je me débat avec ses mains qui m’entraînent vers le fond, je voudrais hurler, mais l'eau s’engouffre dans ma bouche, soudain, je sent une mains m'agripper par la mains et me tirer vers la surface, j’eus au moins le temps de reprendre une grande bouffée d'air, avant de sentir les sirènes enfoncer leurs griffes dans mes mollets, et m’attirer de plus en plus vers le fond...

« Viens avec nous, petit... »Murmure l'une de ses horribles harpies.

Non, non ! Je ne veux pas, je pousse des gémissements, si maman était la, elle me protégerais ! Je n'aurais jamais du sortir sans Nerina, ce n'était pas une bonne idée. Pourquoi faut il que ça arrive ? POURQUOI ? Je vais sans doute mourir bêtement, et je ne veux pas mourir, j'ai fait la connaissance de personnes exceptionnelles, je ne suis plus seule, je ne veux pas mourir ! Une force surhumaine me permet de lutter contre les sirènes, je crois que c'est ma volonté qui me donne cette force...

Mais mon soulagement est de courte durée, déjà, mon sauveur lâche prise, sans doute a cause des loups, je rechute dans l'eau glacée, toutes mes forces m'abandonnent, mais je m’agrippe a sa mains, ne surtout pas la lâcher...Les mains glacées m’agrippent a la taille, et tente de me faire lâcher prise, mais je me roule en boule et serre autant que je peux la mains de mon compagnon d'infortune. Si nous nous lâchons, nous sommes perdus. Je serre encore sa mains, je ne dois surtout, mais alors surtout pas la lâcher !

Il faut que je tienne, je ne dois surtout pas perdre connaissance...Mais mon corps n'en peu plus, j'ai beau lutter, je me sent sombrer, mes mains lâchent peu a peu prise, mes yeux se ferment....J'ai froid...Mes mains lâchent les siennes...Et les sirènes m'emportent.

Je sent une odeur de violette, je crois que je suis en train de rêver...Le soleil m'aveugle, le ciel est si lumineux, je crois qu'on est en été, ce n'est pas un rêve, c'est un souvenir...Je cours, je cours pour la rattraper, les brins de blé me fouettent le visage, je la vois qui s'éloigne, non, attend ! Maman, pourquoi ne m'attend tu pas ? Attend, maman !

« MAMAN ! » Le bruit de ma voix résonne dans la grotte, c'est une grotte sous-marine, le soleil a disparu, et le souvenir s'est évanouie, maintenant, j'ai froid, et mes yeux s'habituent a peine aux ténèbres ambiantes...

Des mouvements dans l'ombre, je crois que se sont les sirènes, elles s'approchent...Je vois leurs yeux dans le noirs, luisants comme des perles...
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



message posté le dans Re: "Faites gaffe aux sirènes elles sont diabolique!" [pv libre!]
• • • •
Revenir en haut Aller en bas
"Faites gaffe aux sirènes elles sont diabolique!" [pv libre!]
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Grim ▬ Quand les brebis enragent, elles sont pires que les loups. (end)
» Elles sont bonnes, elles sont brutes et elles truandent ! [PV Kory/Méliss']
» elles sont belles, les entreprises françaises...
» Tu noies tes chagrins dans l'alcool ? Méfie-toi, ils savent nager. [PV Jennyfer Shepard]
» Ils sont tous pareils... -Libre~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Take a break :: Corbeille du forum :: Archives RP-